Connaissez-vous le DPNI ?

Pour toutes les femmes enceintes, le début du deuxième trimestre comporte un petit moment de stress : le dépistage de la Trisomie 21.

D’abord mesuré lors d’une échographie, puis par un test sanguin (que vous n’êtes pas obligée de faire contrairement à ce qu’on vous a peut-être laissée croire), vous recevez ensuite par la poste un courrier qui vous annonce le taux de chances que votre bébé soit atteint ou non.

Si votre taux est élevé (inférieur à 1/250), le praticien de santé qui vous suit vous proposera certainement de faire un test supplémentaire pour déterminer avec certitude si votre bébé est porteur d’une trisomie 21.

Pour mes trois grossesses, ce “risque” a toujours été important, jusqu’à atteindre 1/55 pour ma dernière.

On m’a donc proposé de faire une amniocentèse, réalisée à l’aide d’une longue aiguille piquant dans le ventre à travers la peau.

Comme je savais qu’il y avait un risque (même faible) de déclencher une fausse-couche dans les jours qui suivaient l’examen, j’ai refusé net.

À l’époque – il y a trois ans – on m’a proposé une alternative : le DPNI.

Pour Dépistage Prénatal Non Invasif.

Avec une simple prise de sang, je pouvais obtenir des résultats aussi fiables qu’une amniocentèse, sans aucun risque de perdre mon bébé.

Seul hic, son prix… 390 euros, non remboursés par la sécurité sociale.

Si je vous en parle aujourd’hui, c’est parce que ce test est maintenant remboursé à 100% depuis décembre 2018.

Par contre, il n’est proposé automatiquement qu’aux futures mamans qui sont suivies à la maternité.

Cela explique certainement pourquoi il est encore très méconnu des futures mamans, comme en témoigne un sondage récent.

Voici ce que vous devez retenir ce test pour votre grossesse.

Ce test de dépistage permet d’analyser l’ADN fœtal circulant par une simple prise de sang maternel à faire en laboratoire.

Dès les premières semaines de grossesse, de l’ADN de votre bébé est déjà présent en faible quantité dans votre sang.

Cela permet d’analyser en détail le génome du futur bébé, et de s’assurer qu’il ne souffre pas d’une anomalie génétique, telle que la trisomie 21.

Jusqu’alors, le dépistage de la trisomie 21 était réalisé en plusieurs étapes, par une échographie, un dépistage sanguin moins performant, et l’analyse du génome du foetus via une amniocentèse, procédure invasive non sans risques.

Avec le dépistage prénatal non invasif, le recours à l’amniocentèse est réduit, et uniquement préconisé lorsque le test ADN révèle une anomalie. Le test affiche une fiabilité de plus de 99%.

Menée en milieu libéral auprès de 250 femmes enceintes âgées de 19 à 45 ans, l’étude a rapporté que 51% des femmes interrogées ne connaissaient pas le DPNI. Pour 57% des sondées, le prix (390€) aurait été un frein si la prescription n’avait pas eu lieu dans le cadre de l’étude, et 28% l’auraient même refusé.

Désormais, le prix ne sera plus un frein puisque le DPNI est remboursé à 100% par l’Assurance maladie, et sera proposé à toutes les futures mamans dont les premiers examens révèlent un risque d’anomalie génétique compris entre 1/1 000 et 1/51. 

Selon la Haute Autorité de santé, le DPNI pourrait concerner environ 58 000 femmes enceintes chaque année en France, sur 800 000 grossesses.

Et vous ? Connaissiez-vous ce test ? Est-ce qu’on vous l’a déjà proposé ? Partagez votre expérience avec la communauté des naturelles mamans dans les commentaires ci-dessous !

Anne-Laure Brunelle


Source : communiqué Eurofins Biomnis ; CNGOF ; Journal officiel

One thought on “Connaissez-vous le DPNI ?

  • 17 February 2019 at 21 h 27 min
    Permalink

    Bonjour Naturelle maman,

    J’ai moi même bénéficié du DPNI l’année dernière pour ma première grossesse grossesse et j’ai trouvé l’attente particulièrement dure et longue. J’espère que les délais d’attente vont se raccourcir car attendre 3 semaines de Savoire si mon bébé avait la trisomie 21 j’ai trouvé ça plus que dure j’en faisais des cauchemares toutes les nuits.

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *