Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !14 décembre 2019

Posez-lui vos questions…

Depuis janvier dernier, je publie moins d’articles par ici et je m’en excuse. Mais il y avait une excellente raison à cela ! J’ai travaillé comme une forcenée sur un projet qui me tenait particulièrement à cœur pour vous accompagner à vivre l’accouchement dont vous rêvez. Je vais très bientôt pouvoir recommencer à vous écrire plus régulièrement, mais avant tout, j’ai quelqu’un à vous présenter !

La sage-femme que chaque future maman rêverait d’avoir 

Malgré le nombre incalculable d’heures que je passe à faire des recherches sur la grossesse et l’accouchement, je souhaitais à tout prix travailler avec une équipe de sages-femmes spécialisées dans le suivi global et les thérapies naturelles pour transmettre leur savoir au plus grand nombre.

Et mon souhait le plus cher depuis la création de Naturelle maman en 2014, c’était de créer un programme de préparation à l’accouchement avec la meilleure d’entre toutes.

Il y a plus d’un an, j’ai donc pris mon courage à deux mains et je suis partie à travers la Suisse à la recherche de celle qui pourrait vous accompagner comme j’aurais rêvé l’être. 

Ca m’a pris beaucoup de temps car mes critères étaient compliqués…  

Je souhaitais trouver une femme d’expérience, qui ait à la fois travaillé en milieu hospitalier, mais aussi à domicile et en maison de naissance. 

En plus de ça, je rêvais qu’elle ait suivi des formations complémentaires en médecines naturelles. Et enfin, qu’elle soit aussi très humaine, douce et capable de transmettre tout son savoir.  

Pour cela, j’ai rencontré plusieurs associations de défense de l’accouchement physiologique, j’ai frappé à la porte de plusieurs maisons de naissance (il y en a plus d’une vingtaine rien qu’en Suisse romande) et j’ai rencontré de nombreuses sages-femmes qui pratiquent en libéral… 

Avant de trouver LA sage-femme que chaque maman qui souhaite vivre un accouchement naturel rêverait de rencontrer.  

Cette perle rare, c’est Elisabeth Lathuille-Ferjani, qui pratique le suivi global et les accouchements à domicile dans le canton de Genève.  Elle a commencé sa carrière de sage-femme dans une petite maternité française où elle a réussi à créer des cours de yoga prénatal et une préparation à la naissance en piscine en plus d’ateliers massages bébé.  

Après 15 ans en maternité et plus de 5000 naissances à son actif et autant d’expériences de vie différentes, Elisabeth s’est installée en tant que sage-femme indépendante, d’abord en France puis en Suisse, pour accompagner les futures mamans dès le début de leur grossesse jusqu’à la fin de leur allaitement.  

Entre temps, elle a réussi l’exploit de suivre de nombreuses formations complémentaires, pour approfondir ses connaissances en homéopathie, massage thérapeutique, haptonomie, conseils ayurvédiques, rebozo, techniques posturales et vocales…  

Vous l’aurez compris, son savoir est IMMENSE !  

Vous comprenez donc ma joie quand elle a accepté de me livrer TOUS les conseils qu’elle donne à ses parturientes et qu’elle a elle-même appris au cours de ses 25 ans de pratique en tant que sage-femme.  

C’est grâce à son savoir infini que je me suis décidée à créer le programme Naissance douce.

C’est ce fameux projet qui me prend tout mon temps depuis un an et qui n’a fait que renforcer mon envie et mes plus profondes convictions : chaque femme a le droit de vivre la grossesse et l’accouchement dont elle rêve.

Cette année de travail avec Elisabeth Lathuille-Ferjani m’en a plus que jamais apporté la preuve. Grâce à un suivi plus humain et des conseils de pointe, les futures mamans bien accompagnées peuvent :

Vivre un accouchement souvent plus court : La péridurale allonge la durée de l’accouchement dans 80% des cas. Non seulement elle ralentit les contractions, mais elle augmente aussi très fortement vos chances de subir des interventions : épisiotomie, forceps, déclenchement artificiel, césarienne…. Et le plus fou, c’est que ces effets secondaires ne sont jamais expliqués à l’hôpital !

Récupérer plus vite après l’accouchement : Les femmes qui ont vécu un accouchement naturel se sentent souvent très bien juste après la naissance de leurs bébés. Parce qu’elles n’ont reçu aucun médicaments, un cocktail d’hormones bienfaiteur se libère dans leur corps pour leur apporter satisfaction, énergie et bien-être. 

Allaiter plus facilement : Les bébés nés sans péridurale sont plus alertes et montrent plus d’intérêt pour l’allaitement dès la naissance. Beaucoup de femmes ne se rendent pas compte que les médicaments contre la douleur qu’elles reçoivent sont également transmis à leur bébé et peuvent altérer leur comportement de succion inné qui s’exprime normalement peu de temps après la naissance.

Se protéger des risques de dépression du post partum : Le suivi de grossesse global et naturel offre à la femme la possibilité de s’approprier son vécu et de se sentir soutenue à chaque instant. L’expérience du vécu de la grossesse va conditionner beaucoup d’aspects de l’accouchement, des soins au nourrisson, et même du bon déroulement du nouveau statut de mère.  

Avec les bons réflexes et les bons conseils, c’est bien à cela que peut ressembler votre accouchement !

Et ce ne sont là que quelques exemples. Cette année de travail avec Elisabeth m’a apporté de très nombreuses preuves qu’il existait des TONNES d’astuces et de conseils dont on entend jamais parler pour se préparer à devenir maman.

Vous ne pouvez pas savoir à quel point je suis fière de vous présenter Elisabeth Lathuille-Ferjani aujourd’hui !

Je vous l’ai dit : nous avons créé ensemble le programme Naissance douce.

Un programme ultra-complet qui ne se contente par de vous donner des remèdes efficace de santé naturelle, mais qui prépare pas à pas votre mental et votre corps à donner la vie.

Très bientôt, je vais organiser une conférence en ligne pour que vous puissiez vous aussi rencontrer Elisabeth Lathuille-Ferjani et lui poser les questions essentielles pour vous.

Pour que je puisse bien préparer cet événement avec elle, j’aimerais que vous m’aidiez ! Quelle serait LA question que vous aimeriez lui poser ?

Quel serait LE conseil dont vous auriez le plus besoin pour votre accouchement, et pour lequel vous n’avez toujours pas trouvé la bonne réponse ? 

J’attends vos questions dans les commentaires ci-dessous, et je me réjouis d’avance de vous présenter Elisabeth très bientôt en live…

Restez bien attentives, et merci encore à toutes de me suivre !

Anne-Laure Brunelle

PS : Si vous souhaitez découvrir le programme Naissance douce dès maintenant, regardez cette présentation.

Share

13 Comments

  1. AvatarVera T37 Reply

    Bonjour Naturelle maman,

    Je me réjouis de rencontrer Elisabeth et j’aimerais lui poser cette question : quelle est la position idéale pour accoucher ? Je me renseigne beaucoup depuis le début de ma grossesse et j’ai lu déjà plusieurs livres pour me préparer à l’accouchement mais je ne trouve que des listes des positions possibles et pas vraiment de conseils sur la position la plus adéquate pour protéger son périnée et en même temps favoriser l’expulsion de mon bébé sans qu’il ait mal… J’espère qu’elle pourra répondre à ma question et vous remercie beaucoup pour tout votre travail ! Ce programme est vraiment une super bonne nouvelle pour moi qui m’apprête à accoucher en février !

  2. AvatarBérengère du 21 Reply

    Pour ma part, j’aimerais demander à la sage-femme ce qu’on peut dire au personnel de la maternité quand on nous oblige presque à accoucher avec une péridurale. J’ai eu mon rdv avec l’anesthésiste la semaine dernière et il m’a dit que pour un premier bébé, je ne devais pas rêver d’un accouchement sans péridurale, ce serait la case obligée. Je n’ai pas su quoi lui répondre et je me sens vraiment perdue depuis…

  3. AvatarMina Reply

    Oh mais c’est une excellente nouvelle !! Je vous suis depuis deux ans, j’aime beaucoup votre blog et ça m’a beaucoup aidée quand j’étais enceinte. J’aurais bien aimé que ce programme existe pour mon accouchement parce que comme vous, tout s’est passé à l’inverse de ce que j’aurais aimé vivre… Un gynéco pas du tout bavard, pour ne pas dire hyper froid, une infirmière qui m’a appuyé comme une folle sur le ventre pour faire descendre mon bébé… J’en ai gardé des hématomes pendant des semaines et un traumatisme encore présent alors que ma fille a 18 mois. J’espère que le programme sera toujours disponible quand je serai enceinte de mon deuxième j’en aurai bien besoin ! ☺️

  4. AvatarRimen T. Reply

    Bonsoir,

    J’ai deux enfants de neuf ans et demi et 6 ans. J’ai du accouché les deux fois en césarienne d’urgence a cause d’une détresse respiratoire de mes deux bébés. Depuis cela je ne cesse de culpabiliser de ne pas avoir réussi a leur donner la vie par moi-même. Personne ne m’a parlé ni expliquer qioie ce ce soie. Maintenant mon mari il me réclame un troisième mais j’ai trop peur pour dire oui. J’aimerai demander a madame Lathuille-Ferjani si ce serait quand même possible d’avoir un accouchement par voie basse si j’ai un petit dernier ?
    Merci beaucoup pour votre réponse.

    Rimen T.

  5. AvatarSoline la niçoise Reply

    Bonsoir,

    Moi j’ai pleins de questions sur le post partum car je trouve très peu d’infos sur l’après accouchement sur votre site mais aussi de manière générale. J’aimerais savoir quels compléments alimentaires Elisabeth conseille après l’accouchement ? Et aussi comment faire en cas de crise hémorroïdaire si on a eu une episioyomie ? Quels remèdes naturels pour les faire disparaitre durablement ? Et quels remèdes naturels conseillez-vous pour soulager les tranchées ? Je sais que ça fait beaucoup de questions je suis désolée mais j’espère sincèrement que vous pourrez y répondre. Après mon premier accouchement en 2015 je ne me suis jamais sentie aussi seule de ma vie … A quand un programme d’accompagnement du post-partum par naturelle maman ?? En tous cas merci déjà pour tous les bons conseilles que vous donnez, c’est déjà beaucoup et je suis sûre que ça aide beaucoup de mamans alors bravo !

  6. AvatarSoph2711 Reply

    Bonjour,

    Je suis présentement enceinte de 11 semaine et déjà moi et mon conjoint on se questionne sur le lieux de l’accouchement étant donné qu’on doit choisir entre sage femme ou médecin pour le suivi et je me demandais pour ce que la sage-femme conseillait ? À la maison? À l’hôpital ? Ou en maison de naissance? Je vous avouerais que je ne sais pas du tout vers quoi me tourner. Comme je suis déjà à 11 semaine jai u un premier rendez-vous avec un médecin, que je trouve très gentil, mais l’idée que ce ne soit peux être pas ce médecin le jour de l’accouchement et que ce soit quelqu’un que j’ai jamais vu me deplaid, quant à la maison de naissance elle est plutôt loin de la maison et finalement accouché à la maison ce serait génial si je n’avais pas si peur d’avoir des complications, l’hôpital étant à 35 min de chez moi et ayant déjà fait une fausse couche, j’ai pas envie de perdre encore un enfant, surtout pas si près du but. Donc, si vous et votre sage-femme avaient des conseils je suis preneuse. Merci et à bientôt.

  7. AvatarLana66vz Reply

    bonjour naturelle maman et Elisabeth,
    Je suis enceinte de 35sa+2 de mon premier bb c une petite fille que nous attendons avec impatience comme vous pouvez vous douter.
    par contre j’ai une question qui me vient a l’esprit depuis longtemps, meme avant d’etre enceinte j’y penser et cela me gene enormement. rien que le fait de vous poser la question me met mal a l’aise mais j’ai besoin de savoir.
    Pendant l’accouchement, au moment des poussées pour faire sortir mon bébé, est il possible d’aller a la selle? si oui que faire pour eviter cela car c tres genant et j’ai peur de me bloquer juste à cause de ça… Merci de m’eclairer si vous le pouvez.

  8. Avatarbaba2439 Reply

    Je n’en suis qu’à mon 4ème mois de grossesse mais je sais déjà que je vais avoir un gros bébé : c’est une tradition familiale ! Ma soeur a eu un bébé de 4,8kg et 55 cm et je sens que mon ventre est plus gros que la normale par rapport au stade où j’en suis (16 SA).

    Je pense à l’accouchement et je me demande : peut-on accoucher d’un bb de + de 4 kilos, sans péridurale, et sans épisio ? C’est ce que je souhaiterais…

    Je me suis inscrite à la maternité d’un hôpital public et je me doute qu’on ne me laissera pas trop faire à mon idée (changement de position, etc.), et même qu’on risque de me faire une épisio d’office même s’il n’y en a pas besoin !

    Je souhaiterais si possible qu’Elisabeth Lathuille me donne des conseils sur les positions à adopter pour l’aider à descendre, et tout autre conseil qui pourrait m’aidé à vivre l’accouchement que je souhaite vivre.

    Merci beaucoup d’avance, Baba.

  9. Avatargingkomama Reply

    Bonjour Naturelle maman et Elisabeth,

    Je vais accoucher de mon premier bébé dans un mois et des poussières. Tout ce passe bien à dateMa grossesse s’est très bien passée, je suis sportive et j’ai pu continuer le yoga et la marche nordique. Mais depuis quelques semaines, je dors très mal et me pose de plus en plus de questions…

    Je suis généralement très pudique et je suis très angoissée à l’idée que mon mec puisse me voire dans une situation gênante ou embarrassante… Je sais que plein de monde disent que quand on accouche, on s’en fou et qu’on ne pense pas à ça. De mon côté, je sais que je vais y penser. Je sais que j’ai peut être l’air futile ou superficielle mais je ne veux pas qu’il voit les détails et je ne voudrais pas qu’il aille se mette devant moi pour voir les cheveux du bébé ou je refuse qu’une infirmière mette un miroir devant moi. Croyez-vous qu’il y ait un moyen pour éviter qu’il voit les détails ? Par exemple si je met une couverte ou une serviette autour de moi… Est-ce que les femmes que vous accompagnez se posent aussi ces questions par rapport à l’accouchement ?

    J’ai peur qu’à la vue de tout ça, il ne soit plus attiré par moi après… Je sais que c’est con, mon mec n’est pas du tout dédaigneux, mais ca m’angoisse terriblement.

    Merci pour votre attention et pour tout le formidale travail que vous faites.

  10. AvatarServane Reply

    Je suis à 37SA + 3j, DPA le 28/01, Col ouvert à 4 cm, bb engagé. J’ai vu mon gyneco hier. Etant donné que j’habite loin de la maternité, si je n’ai pas accouché mardi prochain, on me le déclenche mercredi matin.
    Depuis que je sais ça, je me sens vraiment mal, je suis très angoissé et je ne dors presque plus. Comment déclenchement ? Est-ce plus douloureux ? (je ne souhaite pas de péri). Sinon, avez-vous des astuces pour provoquer l’accouchement naturellement ? J’ai essayé les calins, la marche, le ménage, rien n’y fait ! Merci pour vos réponses.

  11. AvatarTrefiloufilene Reply

    Bonjour voici ma question : j’ai eu une première grossesse très chaotique. Diabète gestationnel +++ qui a nécessité plusieurs hospitalisations, nausées invalidantes pendant 5 mois, pour finir par une preeclampsie à 7 mois et demie de grossesse et une césarienne. Comment faire pour mettre toutes les chances de mon côté pour ne plus revivre ça ?

  12. AvatarJulie Reply

    Bonjour Anne-Laure et Elisabeth

    J’ai commencé à visionner les vidéos du programme elles sont rassurantes, passionnantes et instructives.

    Je souhaitais savoir, Elisabeth, si vous avez accompagné des naissances physiologiques de jumeaux? Je suis à 25 SG et mon département en France n’offre le choix qu’entre Hopital et clinique… et comme la clinique sépare mère et enfant en cas de soucis, l’enfant partant à l’hopital… j’ai choisi l’hopital.

    Je suis profondément convaincue de la capacité de mon corps à accoucher. Cette grossesse se passe, jusqu’a Présent, très bien. C’est une grossesse gémellaire spontanée.

    Pourtant à l’hopital On me présente comme indispensable de poser une péridurale au plus tôt, en cas de chute des rythmes et manœuvres urgente nécessaires. En plus de rallonger le travail, de me priver de mes sensations corporelles, et de l’accouchement le plus doux pour mes enfants que je souhaitais, on va en plus me priver de manger et boire pendant le travail… qui va donc durer plus longtemps.

    Ma question est la suivante : cette medicalisation, si tout se présente normalement, est-elle indispensable? Quelle est ma marge de négociation pour tenter d’avoir au moins une partie de ce que je veux? Et surtout, comment préserver mon périnée, les articulations de mes bebes, les miennes, alors qu’on m’imposera position gynécologique pour accoucher et péridurale?

    Merci d’avance de vos éléments de réponse et de ce beau programme que vous nous avez concocté 🙂
    Bonne journée
    Julie

  13. AvatarSonia ND Reply

    Je tiens tout d’abord à vous remercier pour cette mine d’informations enrichissantes, pratiques à mettre en place pendant la grossesse et vraiment bien expliquées par Elisabeth. Je suis vraiment satisfaite du programme Naissance douce. J’ai une question à poser à Elisabeth au sujet du ballon de grossesse car j’ai suivi sa séance où elle donne des exercices à faire pour se préparer à l’accouchement et je ne me suis pas sentie « à l’aise » du tout sur le ballon, comme si je perdais mon équilibre et que je pouvais tomber à chaque instant. Ma question est donc : est-ce que si je m’entraîne régulièrement, la sensation de déséquilibre va passer ? Merci d’avance pour votre réponse. Sonia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *