Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !14 décembre 2019

La raison de pleurer de ce papa n’est pas celle que vous pensez…

Kirstie Perez est une photographe de naissance expérimentée et reconnue aux Etats-Unis. Récemment, elle a accepté de photographier l’accouchement de sa petite soeur. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle en est ressortie surprise et marquée. Découvrez leur histoire. 

Une grossesse compliquée

Au cours de sa grossesse, la petite soeur de Kirstie a souffert d’hyperémèse gravidique, une maladie caractérisée par de graves nausées, des vomissements, une perte de poids et des troubles digestifs graves. Son mari l’a beaucoup soutenue, y compris les quatre fois où sa femme a été hospitalisée. Le couple tenait beaucoup à ce que Kirstie photographie la naissance de leur premier bébé à la maternité.

Ses photos puissantes témoignent de l’émotion particulièrement forte qui les a submergées ce jour-là. Mais ce qui a le plus marquée la photographe, c’est quand elle prévenu son beau-frère qu’elle l’avait photographié en train de pleurer lorsqu’il a découvert son fils, et qu’il lui a répondu : « Ce n’est pas pour ça que je pleurais.« 

« Cet accouchement était très particulier pour moi puisqu’il s’agissait de celui de ma petite sœur, a déclaré Kirstie, Je l’ai regardée traverser l’enfer. Elle souffrait constamment. Elle aurait pu mourir en portant son bébé. Je l’ai regardée se battre et mettre sa vie entre parenthèse pendant neuf mois pour son bébé. J’ai regardé son mari la soutenir et se sentir impuissant pendant neuf mois. Les émotions dans la salle de naissance étaient vraiment incroyables.« 

A vous de découvrir ces magnifiques photos pour comprendre pourquoi ce jeune papa a craqué au moment de la naissance de son fils. 

Il a vu sa femme malade pendant presque 300 jours…

Elle a perdu plus de 20 kilos et a été hospitalisée 4 fois…

Il a mangé plus de repas sur les marches de sa maison qu’il ne pouvait en compter parce que la moindre odeur la rendait malade. 

Il l’a soutenue à chaque instant, y compris pendant son accouchement. Quand Kirstie Perez lui a demandé pourquoi il pleurait, il lui a répondu…

“C’est la première fois que je la vois sourire en dix mois. »

© Kirstie Perez Photography. 

Et la photographe a tenu à ajouter : « Les hommes, comprenez s’il vous plaît à quel point votre empathie peut être puissante. À toutes les mères qui ont une grossesse traumatisante et qui trouvent encore un moyen de sourire… merci de vous être sacrifiées et d’avoir enduré le désir de mettre au monde votre précieux enfant. Ce n’est pas un exploit facile. « 

Anne-Laure Brunelle

 

Share

One Comment

  1. AvatarBalibaria Reply

    C’est beau de voir des pères aussi en fusion avec leur femme, qu’est ce que j’aurais aimé avoir un mari qui me soutiennent autant que lui.. Moi devenir maman ça m’a fait me sentir plus seule que jamais, je n’ai jamais reçu le soutien que j’attendais et réclamais et ça ne s’est pas arrangé après la naissance puisque mon mari m’a quitté alors que ma petite n’avait que 6 mois. J’espère que la vie me donner la chance de rencontrer un nouvel homme attentionné qui sera le père de mon futur bébé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *