Les “tuyaux” de Sonia pour vous donner envie de danser

Devenir maman permet parfois de débuter une nouvelle histoire de vie.

J’aime quand la maternité transforme une femme au point de lui donner envie d’aller dans une nouvelle direction, qui a plus de sens pour elle et pour sa vie de famille.

Cette nouvelle vie, c’est ce qu’a eu le courage et le talent de faire Sonia Duchesne lorsqu’elle est devenue maman.

Danseuse et chorégraphe professionnelle, elle a décidé d’arrêter la scène pour se consacrer à l’accompagnement des futures mamans grâce à la danse prénatale.

A travers cette interview, je vous propose de découvrir une belle personne, passionnée, solaire et source inépuisable d’astuces pour vous donner envie de vous mettre à la danse prénatale et de profiter de ces très nombreux bienfaits !

 


 


Comment en êtes-vous arrivée à accompagner les futures mamans avec la danse prénatale ?

C’est une véritable passion, je dirai même une vocation qui s’est révélée !

Mes métiers de danseuse, professeure de danse et chorégraphe m’ont amenée à continuer à danser pendant mes grossesses. La danse s’est révélée tellement bienfaitrice pendant et après la grossesse sur mes enfants et sur moi même !!! En effet, je n’ai eu aucune nausée, ni maux de grossesse et je suis restée en pleine forme jusqu’au bout. (Pour la petite anecdote, j’ai joué et dansé dans un film 3 jours avant d’accoucher).

Mes enfants ont une superbe conscience de leur corps et une belle psycho motricité, ils ont aussi un rapport à la musique et à la danse incroyable.

D’autre part, j’enseigne la danse depuis de nombreuses années. J’ai initié des enfants, des adolescents, des adultes à la danse mais aussi des personnes en situations difficiles : des enfants des rues, des adolescents en échec scolaire, des adultes atteints d’autismes ….

A chaque fois, j’ai constaté combien la danse était bienfaitrice, libératrice,  source de joie, de plaisir et de bien être.

Enfin, la grossesse et la maternité sont des périodes de vie que je trouve incroyables, aussi je suis honorée de pouvoir être présente pendant ces moments.

A l’époque, j’ai constaté que l’accompagnement de la grossesse par la danse se faisait très peu. J’ai donc élaboré patiemment et minutieusement cette méthodologie de Danse Prénatale afin d’être au plus près des besoins de la femme enceinte et de son bébé.


Est-ce que la danse prénatale vous a permis de mieux connaître votre corps ?

A dire vrai, c’est en premier lieu la danse qui m’a permis de connaître mon corps. En effet, en dansant, j’ai fait connaissance avec mon corps dans sa globalité grâce aux mouvements.

La danse m’a permis d’avoir aussi une meilleure conscience de mon corps dans l’espace et de ce fait d’avoir plus d’aisance. Ensuite parce que en dansant, on isole des parties de son corps, on travaille avec son squelette, ses articulations, ses muscles…

Aussi parce que dans le cursus que j’ai suivi au Centre national de la danse, j’ai appris l’anatomie du corps ainsi que l’analyse fonctionnelle du mouvement dansé (en clair : ce qui se passe dans le corps à chaque mouvement).

Enfin, au delà d’apprendre à connaître mon corps, j’ai appris à en prendre soin avec un travail de tonicité, d’assouplissement, d’échauffement.

Lors de mes deux grossesses j’ai vraiment expérimenté une danse différente de celle que je pratique habituellement. Je me suis beaucoup documenté sur la grossesse, sur l’accouchement…

J’en ai appris davantage et spécifiquement sur le corps de la femme enceinte et après l’accouchement.

Les cours de danse prénatale permettent à la maman de se connecter à son corps qui évolue au fil de la grossesse, de mieux le connaître et d’être plus à l’écoute de ses sensations, de ses besoins.

La danse prénatale  lui permet de rester en forme, de se muscler en douceur, de déstresser, d’avoir plus d’aisance, de contrôler la prise de poids, d’avoir une meilleure posture, de soulager les maux de la grossesse, de rester tonique, d’améliorer la circulation sanguine, de renforcer son endurance, de renforcer son cœur, d’être moins fatiguée, de mieux préparer son corps à l’accouchement, de se connecter à son bébé.

Sonia donne des cours de danse prénatale à Puteaux au centre Origyn et dans un cabinet de sages-femmes.

A quel moment de l’accouchement peut-on danser ? Quels sont les bienfaits ?

Il me semble que l’on peut danser pendant l’accouchement jusqu’au moment de la délivrance ! En fait, c’est vraiment propre à chacune !! Toutefois, il est important que ce soit une danse douce qui respecte la femme enceinte.

Bien entendu, ça me paraît plus compliqué quand on a le monitoring, la péridurale ou encore une fois que l’on est alité.

En revanche, tant que vous vous en sentez capable et que l’équipe médicale vous le permet, danser permet de :

– Mieux préparer votre corps à l’accouchement : détendre vos muscles, améliorez votre endurance, mobilisez votre corps et en particulier  les zones du bassin, du dos.

– Soulager vos contractions : la danse permet de lâcher-prise, de prendre de la distance par rapport à la douleur en se connectant aux mouvements et à la musique, de se connecter à son bébé par le mouvement, le bercement

Accélérer le travail : danser favorise les contractions utérines, accélère l’ouverture du col et facilite la descente du bébé.


Pouvez-vous nous donner votre playlist idéale pour danser pendant la grossesse et/ou l’accouchement ?

Voici une playlist que j’ai concocté pour vous. N’hésitez pas à la compléter par vos musiques coup de cœur, celles qui ont un lien avec votre histoire,…

J’aurai tendance à vous conseiller des musiques douces mais parfois on a besoin d’un peu de rythme pour être soutenue.

– « Away Away » Ibeyi

« Le Lac des cygnes » Tchaikovski

« Come » Jain

« Concerto en fa mineur » Johann Sebastian Bach

« Boa Sorte » Vanessa da Mata et Ben Harper

« O vai » Vaetani

« Le printemps » de Vivaldi

« Sunset lover » Petit Biscuit

« Blue » Beyoncé

« Rythm is love » Keziah Jones


Mes petits conseils supplémentaires :

– Utiliser votre playlist pendant la grossesse / pendant le travail et après l’accouchement. Votre bébé reconnaitra les sons et les musiques seront associées pour toute la famille à ces moments de vie.

– A chaque enfant sa playlist : je vous conseille une playlist différente pour chaque naissance. ☺


Pouvez-vous donner aux naturelles mamans un “exercice” précis de danse prénatale que vous conseillez aux futures mamans que vous accompagnez ?

Je vous propose un petit rituel simple mais très efficace : L’expiration “périnée en mouvement”.

Cet exercice permet de protéger, de solliciter et assouplir votre périnée.

C’est une respiration que vous pouvez pratiquer plusieurs fois par jour. Elle vous permet aussi de soulager votre dos, de vous détendre, de vous soulager du poids de(s) bébé(s).

Pour cela, mettez vous debout, les pieds parallèles écartés de la largeur du bassin. Ainsi vous avez les épaules, le bassin et les pieds alignés les uns au dessus des autres.

Votre coccyx pointe vers le sol et le sommet de la tête se dirige vers le ciel : ainsi vous allongez votre colonne vertébrale. Les bras sont détendus le long du corps.

Voilà la bonne position pour commencer :

Sur l’expiration vous allez d’abord serrer votre périnée, puis imaginez que vous l’aspirer à l’intérieur de vous, ensuite imaginez que vous remontez votre bébé comme si vous le remontiez haut sur votre colonne vertébrale. Vous sentez que votre dos, votre nuque s’allonge vers le haut tandis que votre coccyx se dirige vers le sol.

A l’inspiration vous laissez tranquillement votre bébé, vos organes reprendre leur place.

Pratiquez plusieurs fois ces allers retours.

Dans un second temps, installez un rythme : pour cela pratiquez l’expiration en 4 temps et en 4 temps pour l’inspiration.

Enfin, pratiquez cette respiration en mouvements.

Accompagnez l’inspiration en ouvrant les bras progressivement sur les cotés jusqu’au niveau des épaules et sur l’expiration baisser les bras le long du corps puis ramener les mains vers le nombril.

Quand vous êtes à l’aise, mettez une musique que vous aimez et calez vos mouvements sur le rythme de la musique. 4 temps aller pour l’inspiration  / 4 temps retour pour l’expiration.

Vous pouvez pratiquer cette respiration aussi souvent que vous le désirez. Elle vous sera utile également quand vous aurez accouché afin de tonifier votre périnée et vos abdominaux en douceur.

Voir cet exercice en vidéo avec Sonia : 

 

N’oubliez pas : aucun niveau de danse n’est requis pour pratiquer la danse prénatale, seule l’envie compte ! Alors dansez !

Et vous ? Avez-vous dansé pendant votre grossesse ? Pendant votre accouchement ? Ou au contraire, aviez-vous peur de vous lancer ? Partagez votre expérience avec la communauté des mamans nature dans les commentaires ci-dessous !

 

Anne-Laure Brunelle



 

– Pour en savoir plus sur Sonia Duchesne et sa méthode de danse prénatale, visitez son site internet.

– Pour profiter d’autres exercices dispensés par Sonia, visitez sa chaîne Youtube.

2 thoughts on “Les “tuyaux” de Sonia pour vous donner envie de danser

  • 26 June 2018 at 11 h 38 min
    Permalink

    Bonjour Anne-Laure et Sonia,

    Je voulais apporter mon témoignage car je suis moi-même danseuse classique, dans un corps de ballet professionnel depuis 8 ans, et enceinte de mon premier bébé pour le mois de décembre 2018.
    J’ai toujours redouté la grossesse car la danse classique est particulièrement éprouvante et épuisante pour le corps des femmes. Mais finalement, je me rends compte que danser enceinte me fait un bien fou, j’aime mon corps de danseuse enceinte et si cela avait été possible, j’aurais aimé danser jusqu’à mon accouchement. Malheureusement, les mentalités de semblent pas encore assez “évoluées” pour permettre aux danseuses de mettre en valeur leur grossesse sur scène. Mais qui sait, ca viendra peut-être un jour ? En tous cas merci à Sonia pour son beau travail, j’invite toutes les futures mamans à danser, danser, danser, et à aimer leurs corps de futures mamans .

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *