Mangez-vous assez de ce précieux nutriment ?

Découvrez les 3 super-pouvoirs de ce nutriment pendant votre grossesse :

🌠Il stimule le développement du cerveau de votre bébé ;

🌠Il est associé à des modifications épigénétiques bénéfiques du fœtus qui le protègent de nombreuses maladies jusqu’à l’âge adulte ;

🌠Il diminue le taux de cortisol, l’hormone du stress, chez votre bébé, le protégeant ainsi des maladies liées au stress, notamment des troubles mentaux, de l’hypertension et du diabète de type 2.

Vous en avez forcément dans votre cuisine…

On en trouve dans des aliments délicieux, bon marché, qui améliorent considérablement le développement de votre bébé pendant votre grossesse… mais vous n’en mangez sûrement pas assez !

C’est une véritable « bombe » de bienfaits pour votre bébé 

Vous n’avez probablement pas deviné de quel nutriment je parlais puisqu’il est le « mal-aimé » des vitamines du groupe B : la choline.

Dès le début de la grossesse, voire même bien avant, on nous parle des bienfaits de l’acide folique, la star des vitamines B, particulièrement importante pour éviter certaines malformations congénitales comme le spina bifida.

La choline est beaucoup moins connue.

C’est pourtant un nutriment essentiel que votre organisme fabrique en petites quantités, mais que vous devez également consommer dans votre alimentation pour un apport suffisant (les vitamines prénatales n’en contiennent pas, contrairement à l’acide folique).

Quels sont les aliments qui en contiennent ?

Le jaune d’oeuf est de loin l’aliment le plus riche en choline : un oeuf (50 g) en contient 125 mg. Viennent ensuite le foie des animaux (autour de 300 mg/100 g), la viande et le poisson (de 70 mg à 100 mg/100 g), puis les légumineuses et les noix (autour de 40 mg/100 g).

La choline est aussi présente en forte concentration dans la viande rouge maigre, le poisson, la volaille, les légumineuses, les noix et les légumes crucifères (brocolis, chou vert, chou rouge, chou-fleur…).

🐮foie de bœuf : 1 tranche (2,4 oz ou 68 grammes) contient 290 mg.

🐔foie de poulet: 1 tranche (2,4 oz ou 68 grammes) contient 222 mg.

🥚œufs: 1 gros œuf contient 113 mg.

🐟cabillaud : 100g contiennent 248 mg.

🐮boeuf maigre cuit : 90 grammes contiennent 67 mg.

🐟saumon: Un pavé de 100 de filet contient 60 mg.

🥦choux de bruxelles : 100g contient 63 mg.

🥦brocoli : 100g contient 62 mg.

🥛lait écrémé : 25cl contient 38mg.

Bon pour le développement du cerveau de votre bébé

Une étude de l’Université de Cornell (New York) publiée dans le Journal of the Federation of American Societies for Experimental Biology Consommer, a prouvé qu’un bon apport en choline pendant la grossesse pouvait stimuler le développement du cerveau de votre bébé. (1)

Sur un petit groupe de femmes enceintes, les chercheurs ont réussi à montrer que celles qui avaient consommé 930 mg / jour de choline donnaient naissance à des bébés avec des performances cognitives plus élevées que les femmes qui n’en avaient consommé que 480 mg / jour.

Une découverte importante quand on sait que la plupart des futures mamans en consomment moins des 450 milligrammes recommandés par jour.

« De nombreux aliments riches en choline ont mauvaise réputation ces temps-ci « , explique l’un des chercheurs de cette étude, « les œufs, par exemple, en raison de leur concentration en cholestérol ou les viandes rouges en raison de leur forte teneur en graisses saturées ou encore le foie qui n’est pas un aliment courant« …

Protège votre bébé des effets du stress

Une nouvelle recherche publiée dans The Faseb Journal, a découvert que la consommation de 930mg de choline par jour au cours du troisième trimestre de grossesse, était associée à une concentration de cortisol, l’hormone du stress, plus faible de 33% par rapport aux femmes en ayant consommé 430 mg par jour. (2)

On sait grâce à de nombreuses études que les bébés exposés à un taux élevé de cortisol dans le ventre de leur maman – ce qui peut arriver lorsqu’une femme est extrêmement stressée, anxieuse ou souffre de dépression – ont un risque accru de troubles liés au stress et de troubles métaboliques.

Les chercheurs pensent que l’impact bénéfique de la choline sur la diminution du cortisol peut protéger le bébé des maladies mentales, de l’hypertension et du diabète de type 2 dans sa vie future.

Protège les marqueurs génétiques in-utero

La dernière étude (3), et peut-être la plus fascinante, montre qu’un apport élevé en choline pendant la grossesse a entraîné des modifications des marqueurs épigénétiques chez le fœtus. Plus précisément, la choline a eu une influence sur les marqueurs régulant l’axe hypothalamo-pituito-surrénal (HPS), qui contrôlent la production et l’activité des hormones.

Cette « protection naturelle » des gènes irait même jusqu’à jouer un rôle dans la prévention des maladies jusqu’à l’âge adulte.

J’espère que ces résultats spectaculaires vous aideront à ne plus vous priver de ce précieux nutriment pour de mauvaises raisons !

Anne-Laure Brunelle


Sources :

(1) Journal of the Federation of American Societies for Experimental Biology (Faseb Journal) December 7, 2017, doi: 10.1096/fj.201700692RRfj.201700692RR  Maternal choline supplementation during the third trimester of pregnancy improves infant information processing speed: a randomized, double-blind, controlled feeding study

(2) Xinyin Jiang, Jian Yan, Allyson A. West, Cydne A. Perry, Olga V. Malysheva, Srisatish Devapatla, Eva Pressman, Francoise Vermeylen, and Marie A. Caudill, « Maternal choline intake alters the epigenetic state of fetal cortisol-regulating genes in humans », Faseb Journal, 2012. Trouvé sur : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22549509

(3) Li Q, Guo-Ross S, Lewis DV, Turner D, White AM, Wilson WA, Swartzwelder HS, « Dietary prenatal choline supplementation alters postnatal hippocampal structure and function », J Neurophysiol, 2004. Apr;91(4):1545-55. Epub 2003 Nov 26. Trouvé sur : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/14645379?dopt=Abstract

Une pensée sur “Mangez-vous assez de ce précieux nutriment ?

  • Avatar
    4 mars 2019 à 13 h 05 min
    Permalink

    Bonjour Naturelle maman, non je le connaissé pas et j’en avé jamais entendu parlé, je vais manger plus d’oeuf maintenant, surtout que j’adore ça mais je n’y pense pas toujours.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *