Pourquoi le gingembre est la plante incontournable de votre grossesse

Pendant 9 mois, on vous interdit l’accès à l’armoire à pharmacie.

Et bien peu importe, vous allez vous munir d’une arme redoutable : le gingembre.

Elle deviendra :

  • Au 1er trimestre : votre protection contre les nausées et vomissements ;
  • Au 2ème trimestre : votre remède anti brûlures d’estomac ;
  • Tout au long de votre grossesse : votre meilleur remède anti douleurs ;
  • Après la grossesse : votre brûleur de graisses ;

Le gingembre regorge de vertus méconnues par nos sociétés occidentales (vous pourrez faire sensation dans les dîners en affirmant que non, ce n’est pas juste un aphrodisiaque !).

Pourtant, il est utilisé depuis plus de 5000 ans dans les médecines chinoises et ayurvédiques pour traiter de nombreux maux : problèmes digestifs, migraines, arthrite…

Et vous allez voir que parmi ses nombreux pouvoirs soignants, certains vont vraiment vous soulager tout au long de la grossesse.


Au premier trimestre : le gingembre pour combattre les nausées et les vomissements

Comme 80 à 85% des femmes enceintes, vous souffrez de nausées et/ou de vomissements au cours de votre 1er trimestre de grossesse.

On vous a peut-être prescrit des compléments à base de vitamine B6, dont l’efficacité contre les nausées semble satisfaisante.

Je vous recommande une autre option, totalement naturelle, et dont l’efficacité et la sécurité ont été reconnues en 1999 par L’OMS (Organisation Mondiale pour la Santé) : la racine de gingembre.

Une étude australienne, publiée en 2004 dans la revue Obstetrics & Gynecology,  menée sur 291 femmes enceintes de moins de 16 semaines, a montré que le gingembre était aussi efficace que la vitamine B6 dans le traitement des nausées et vomissements de grossesse (1).

Une étude anglaise plus récente a également démontré les effets bénéfiques du gingembre : un groupe de femmes prenait une cuillère de sirop de gingembre et un autre groupe un placebo. Au bout de 6 jours, une diminution des nausées et vomissements était observée pour 67% des femmes du groupe qui avait pris du gingembre, contre 20% pour les autres (2).

Les analyses ont montré que ces principes actifs étaient contenus dans deux de ses composés, le shogaol et le gingérol, qui préviennent les nausées et les vomissements et améliorent le transit intestinal (3).

Voici quelques recommandations et conseils pour un traitement efficace et sans risque (4, 5) :

  • Gingembre séché : ne pas dépasser 1,5 g par jour
  • Gingembre frais : 10 g par jour maximum, soit une tranche de rhizome de 6mm de diamètre et 7 mm d’épaisseur.

Le gingembre frais peut être consommé en tranches à croquer ou à sucer, en poudre (sous forme de capsules) ou bien en infusion (limitez votre consommation à 3 tasses quotidiennes).

Comment préparer votre infusion :

Infusion Gingembre Miel Citron
Infusion au gingembre  © Laure

Faites bouillir l’équivalent d’une tasse d’eau de source et ajoutez une cuillère à café de gingembre frais râpé ou découpé en tranches très fines, biologique de préférence. Laissez reposer pendant 10 minutes, filtrez, puis ajoutez une cuillère à soupe de miel et un peu de jus de citron.

Vous pouvez également opter pour une boisson fraîche en ajoutant du gingembre à un verre de limonade.


Au 2ème trimestre de grossesse : le gingembre pour éliminer les brûlures d’estomac

Les changements hormonaux dus à la grossesse ont également pour effet de ralentir la digestion. Cela peut entraîner, tout particulièrement à partir du 2nd trimestre, un reflux de liquide de l’estomac vers l’œsophage, causant des brûlures d’estomac et des reflux gastriques.

Si comme 50 % des femmes enceintes, vous souffrez de ces maux, le gingembre est de nouveau le remède naturel parfait !

Il permet en effet d’accélérer la digestion, en stimulant la sécrétion de la bile et de certains enzymes digestifs et protège la muqueuse gastrique. (6)

Il permet également de réduire les ballonnements causés par la nourriture industrielle ou l’excès de nourriture et aide à réguler votre appétit.

© George Ruiz
© George Ruiz

 Tout au long de la grossesse : le gingembre comme antidouleur, anti-inflammatoire et antiviral (7, 8)

La racine de gingembre est composée d’huile essentielle, d’amidon et de nombreuses vitamines (B1, B2, B3, C) et minéraux (manganèse, phosphore, magnésium, calcium, sodium, fer)  qui dynamisent l’organisme et le système immunitaire.

Le gingembre permet de faire baisser la fièvre, de combattre les douleurs et présente des propriétés antibactériennes et antivirales reconnues. Pensez à en consommer si :

  • Vous vous sentez fiévreuse, que vous présentez un état grippal (mais attention, si la fièvre persiste ou augmente, ne tardez pas à consulter votre médecin) ;
  • Vous êtes enrhumée ou avez mal à la gorge ;
  • Vous souffrez d’une douleur musculaire ou articulaire ;
  • Contre les allergies saisonnières, il peut aussi être très efficace.

Vous pouvez le consommer sous forme d’infusion mais également en usage externe, en vous frictionnant avec l’huile essentielle ou la teinture mère sur la partie à traiter.

  • Pour les maux de gorge, vous pouvez vous gargariser avec une cuillère à café de teinture diluée dans de l’eau tiède.
  • Pour les douleurs articulaires, la médecine chinoise recommande d’appliquer des cataplasmes infusés de gingembre.

Le gingembre ne présente pas de contre-indication spécifique mais on déconseille d’en prendre avant une opération à cause de ses propriétés anticoagulantes.

D’autre part, si vous souffrez de contractions précoces, notamment au dernier trimestre de votre grossesse, demandez l’avis à votre médecin pour continuer à consommer du gingembre. En raison de ses  stimulants naturels puissants, il peut renforcer le travail de l’utérus.


Après la grossesse : le gingembre comme brûle-graisses

©Paola Kizette Cimenti
©Paola Kizette Cimenti

Vous êtes l’heureuse maman d’un magnifique bébé. Vous passez encore la moitié de la journée en pyjama ou en jogging molletonné, mais n’avez qu’une hâte : retrouver votre silhouette et votre garde-robe de jeune fille !

Le gingembre peut encore vous y aider :

  1. Car il facilite la digestion. (7)
  2. Car il bénéficie de propriétés anti-inflammatoires.(8)
    Il est en effet très efficace pour réduire le ventre, qui se voit souvent affecté par des inflammations ou par une mauvaise digestion.
  3. Car il possède des propriétés brûle-graisse.

D’après de nombreuses études, la racine de gingembre favorise le fonctionnement du métabolisme, notamment en élevant la température du corps, ce qui permet de brûler plus de graisse que celle consommée par le corps en général.

Le chercheur japonais LK Han a ainsi démontré ce phénomène dit de “thermogenèse” via une étude menée sur des rats. Ces derniers, nourris d’extraits de gingembre mais profitant en parallèle d’un régime riche en graisses, ont perdu du poids. Cette étude publiée en 2008 dans le Journal de la Société pharmaceutique du Japon a été confirmée par une étude similaire menée par des chercheurs de l’Université du Koweït.

En outre, si vous consommez du gingembre avant chacun de vos repas, il a pour effet de vous rassasier et de réguler votre appétit.


Avant, pendant et après la grossesse : le gingembre comme aphrodisiaque ?

Les vertus aphrodisiaques du gingembre n’ont jamais été prouvées et certains parlent plutôt d’effet placebo. Sa réputation provient en réalité de plusieurs effets qu’il entraîne sur notre organisme :

  • Le gingembre stimule la circulation sanguine, notamment vers les parties sexuelles, et a une action de vasodilatation sur les organes du petit bassin chez la femme (9).
  • Certaines études montrent que la consommation de gingembre sur une base quotidienne pourrait augmenter la concentration du sperme et aider dans les cas de dysfonction érectile (9). D’ailleurs, en chinois, “gingembre” signifie “virilité” !
  • Son pouvoir épicé peut provoquer une sensation de chaleur


Quelques idées recette pour terminer sur une note gourmande

Pour varier les plaisirs et terminer sur une note sympathique, je partage avec vous une délicieuse recette de jus vitaminé à base de gingembre que j’aimais beaucoup boire pendant mes grossesses :

Pelez un demi concombre et un demi ananas, passez les à la centrifugeuse. Ajoutez une pincée de gingembre ou trois tranches fines de gingembre frais et dégustez !

Et une idée de dessert frais et léger (pour 4 personnes) :

Pelez et coupez six pommes en tranches, émincez finement le gingembre (l’équivalent d’une cuillère à soupe) et prélevez le zeste d’un petit citron bio. Faites revenir tous les ingrédients à la poêle dans un peu de beurre, mélangez fréquemment  et saupoudrez d’un peu de cannelle. Avant de servir, décorez de quelques allumettes de gingembre.


La grossesse, c’est neuf mois “de pur bonheur” …si vous surmontez certaines embûches ! Et pour les éviter, n’hésitez pas à vous entourer de quelques alliés : le gingembre en est un, comme vous venez de le constater. Mais vous allez voir qu’il est loin d’être le seul….

Lise Martin
Et vous ?
Avez-vous consommé du gingembre pendant votre grossesse ? Pour soigner quels symptômes ? Le traitement a t-il été efficace ? Avez-vous d’autres remèdes naturels à conseiller ? Partagez votre expérience avec nous dans les commentaires ci-dessous !

Sources :

  1. Smith C, Crowther C, Willson K, Hotham N, McMillian V, ”A Randomized Controlled Trial of Ginger to Treat Nausea and Vomiting in Pregnancy”, Obstetrics & Gynecology, 2004. Trouvé sur : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15051552
  2. National Collaborating Centre for Women’s and Children’s Health (UK), “Antenatal Care: Routine Care for the Healthy Pregnant Woman”, RCOG Press, 2008.
  3. Trouvé sur https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK51880/#ch6.s1
  4. Chrubasik S, Pittler MH, Roufogalis BD, “Zingiberis rhizoma: a comprehensive review on the ginger effect and efficacy profiles”, Phytomedicine, 2005. Trouvé sur : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16194058?dopt=Citation
  5. “Gingembre, posologie et contre-indication”, trouvé sur www.passeportsante.net
  6. Boone SA, Shields KM, “Treating pregnancy-related nausea and vomiting with ginger, Annals of Pharmacotherapy, 2005. Trouvé sur : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16131535?dopt=Citation
  7. Platel K, Srinivasan K, “Digestive stimulant action of spices: a myth or reality?”, Indian Journal of Medical Research, 2004. Trouvé sur : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15218978?dopt=Citation
  8. Grzanna R, Lindmark L, Frondoza CG, “Ginger- an herbal medicinal product with broad anti-inflammatory actions”, J Med Food, 2005.
  9. Trouvé sur : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16117603?dopt=Citation
  10. Young HY, Luo YL, et al., “Analgesic and anti-inflammatory activities of gingerol”, Journal of Ethnopharmacology, 2005. Trouvé sur : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15588672?dopt=Citation
  11. Trouvé sur : http://www.leboncomplement.com/gingembre/

6 thoughts on “Pourquoi le gingembre est la plante incontournable de votre grossesse

  • 16 January 2017 at 22 h 40 min
    Permalink

    Bonsoir,

    Vous parlez brièvement des huiles essentielles de gingembre mais vous ne dites pas comment les utiliser. Est-ce que vous pouvez m’en dire plus ? Est-ce que cette huile essentielle n’est pas contre-inquee pendant la grossesse ?
    Merci d’avance !

    Reply
    • Lise Martin
      19 January 2017 at 9 h 33 min
      Permalink

      Bonjour,

      L’huile essentielle de gingembre peut être utilisée pendant la grossesse. Cependant, comme je l’indique dans mon article :” si vous souffrez de contractions précoces, notamment au dernier trimestre de votre grossesse, demandez l’avis à votre médecin pour continuer à consommer du gingembre. En raison de ses stimulants naturels puissants, il peut renforcer le travail de l’utérus.”

      Pour utiliser l’huile essentielle, notamment en cas de douleurs (articulaires, musculaires), vous pouvez frictionner la zone douloureuse avec de l’huile d’amande douce mélangée à 3 gouttes d’huile essentielle de gingembre.

      J’espère avoir répondu à vos attentes,

      Bonne continuation,

      Lise

      Reply
  • 17 January 2017 at 20 h 54 min
    Permalink

    Merci du tuyau Naturelle maman ! J’étais au courant que le gingembre soulageait les nausées mais pas qu’il soulageait les brûlures d’estomac de la grossesse, c’est bon à savoir car j’en ai beaucoup quand je suis enceinte.

    Reply
  • 21 January 2017 at 9 h 16 min
    Permalink

    Je confirme ce que dit Lise de naturelle maman, l’huile essentielle de gingembre a vraiment soulagé mes nausées qui étaient pourtant très fortes pendant le premier trimestre de ma grossesse. C’est la sage-femme qui me l’avait recommandée.

    Reply
  • 5 April 2017 at 8 h 18 min
    Permalink

    Bonjour les mamans naturelles !!
    Je suis à 9 semaines de grossesse et j’ai beaucoup de nausées, surtout le soir. Ce qui me soulage, c’est de croquer des morceaux de gingembre confit et de boire du Perrier avec du jus de citron.
    Bises à toutes les mamans natures ciao ciao !

    Reply
  • 15 November 2017 at 10 h 56 min
    Permalink

    Bonjour, merci beaucoup pour votre blogue si riche !
    J’adore le gingembre et je l’utilise souvent. Pourquoi la consommation de cette plante est-elle limitée pour les femmes enceintes ?

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

X