Suivez les conseils de la meilleure des sages-femmes pour votre accouchement

Pour vous aider à vivre l’accouchement qui vous ressemble et dont vous rêvez, j’ai créé un programme de préparation à la naissance simple, complet et efficace pour vous permettre de faire de cette expérience un moment rare et précieux.

100% en ligne et à la demande, ce programme vidéo et audio a été réalisé par Elisabeth Lathuille-Ferjani, une sage-femme de grande expérience qui pratique le suivi global et les accouchements à domicile dans le canton de Genève en Suisse romande.

Une sage-femme de grande expérience pour vous accompagner

Après 15 ans dans les salles de naissance des maternités, Elisabeth s’est installée en tant que sage-femme indépendante, d’abord en France puis en Suisse, pour accompagner les futures mamans dès le début de leur grossesse jusqu’à la fin de leur allaitement.

Elisabeth Lathuille-Ferjani, sage-femme de grande expérience qui pratique le suivi global et les accouchements à domicile.
Elisabeth Lathuille-Ferjani, sage-femme libérale à Genève, qui a accepté de réaliser le programme Naissance douce pour vous accompagner.

Entre temps, elle a réussi l’exploit de suivre de nombreuses formations complémentaires, pour approfondir ses connaissances en homéopathie, massage thérapeutique, haptonomie, conseils ayurvédiques, rebozo, techniques posturales et vocales…

son savoir est IMMENSE !

Vous comprenez donc ma joie quand elle a accepté de me livrer TOUS les conseils qu’elle donne à ses parturientes et qu’elle a elle-même appris au cours de ses 25 ans de pratique.

C’est grâce à son savoir infini que je me suis décidée à créer le programme Naissance douce.

Les conseils indispensables pour vivre l’accouchement dont vous rêvez


Imaginez que vous arrivez à la maternité en étant CERTAINE de vivre un bel accouchement car on vous a donné les vrais tuyaux pour y arriver :

 Vous savez à quel moment précis vous devez partir de la maison (ni trop tôt, ni trop tard !), car vous avez appris à examiner votre col de l’utérus vous-même (c’est très simple) ;

 Vous connaissez en détails tous les symptômes liés aux différents stades du travail (votre bouche qui se contracte au moment du passage en travail actif, votre besoin de ne plus parler…) ;

 Pour atténuer la douleur des contractions, vous avez dans votre valise de maternité un mélange d’huiles essentielles de palmarosa (qui intensifie les contractions) et de clou de girofle (aux vertus anesthésiantes) que votre mari ou votre sage-femme vous appliquera en massage dans le bas du dos toutes les 20 minutes ;

 Pour permettre à votre bassin de s’élargir et faciliter la descente de votre bébé, vous connaissez les 2 points d’acupression qui vous aident à apaiser la zone des reins où se « stockent » les peurs et les angoisses. Si vous êtes trop stressée, ils sécrètent de l’adrénaline qui resserre votre bassin. Masser cette zone et travailler la respiration dans vos reins (oui, c’est possible !) permet de l’aider à s’élargir ;

 Vous savez exactement à quel moment précis vous devez prendre un bain, agrémenté d’une pipette de Rescue (mélange de fleurs de Bach), pour amener votre col à dilatation complète (il ne faut pas en prendre un trop tôt en cours de travail car cela peut au contraire ralentir la puissance des contractions) ;  

 Vous connaissez sur le bout des doigts toutes les astuces (la stimulation des mamelons en fait partie mais c’est loin d’être la seule) qui permettent à votre corps de libérer de l’ocytocine, l’hormone naturelle qui stimule vos contractions ;  

Grâce aux bienfaits du massage d’un point bien précis du périnée que vous aurez préparé en amont, vous savez comment réduire le risque de déchirures et la douleur de l’expulsion aussi appelée « cercle de feu » ;  

 Vous êtes aussi en confiance pour les premiers instants avec votre bébé car vous connaissez les conditions bien précises qui doivent être réunies pour qu’il soit serein et pour faciliter les débuts de votre allaitement

En étant bien accompagnée, vous y arriverez.
 

programme de préparation à l'accouchement physiologique à suivre à la maison.


Oui je l’affirme, et je vais vous le prouver, vous pouvez devenir l’une des rares femmes capables de vivre un accouchement extraordinaire, car on vous a vraiment appris comment faire. 

Vous connaîtrez bientôt tous les précieux secrets des plantes qui vous soutiennent, des huiles essentielles qui vous apaisent, des points d’acupression qui vous soulagent… 

Peu d’entre nous avons cette chance.  

Car contrairement à ce que pensent la plupart des femmes qui souhaitent accoucher naturellement, il ne suffit pas de le vouloir

Ce n’est pas pour rien que 70% d’entre elles finissent par demander une péridurale alors qu’elles n’en voulaient pas. 

La clé, c’est de recevoir les bons conseils. Ceux qu’on ne vous donnera hélas jamais à la maternité.

Offrez la plus belle des naissances à votre bébé

Le programme Naissance douce apprend aussi à votre conjoint
tous les « outils » pour vous soulager pendant les contractions.

Ce sera certainement l’une des choses les plus difficiles et les plus puissantes que vous ferez dans votre vie. 

Vous grandirez d’une manière que vous n’auriez jamais cru possible. 

Mais il n’est pas trop tard pour que vous fassiez ce cadeau inestimable à vous-même et à votre bébé.

Vous deviendrez plus forte et plus confiante, prête à investir votre rôle de maman. 

Sincèrement, vous pouvez y arriver. Et je vais vous montrer comme je peux vous aider.

On se retrouve de l’autre côté ?

45 pensées sur “Suivez les conseils de la meilleure des sages-femmes pour votre accouchement

  • Avatar
    4 mars 2019 à 13 h 02 min
    Permalink

    Bonjour Anne-Laure,

    Je vous suis régulièrement depuis ma première grossesse en 2017 et tous vos conseils m’ont été précieux pour mon accouchement, je tenais à vous remercier pour tout ce que vous faites pour les futures mamans. Je vous souhaite beaucoup de succès pour ce nouveau projet avec Elisabeth Lathuille-Ferjani, ça a l’air vraiment super, bravo !

    Répondre
    • Anne-Laure Brunelle
      7 mars 2019 à 11 h 45 min
      Permalink

      Merci beaucoup Clotilde, c’est mon plus grand bonheur quand je reçois des messages comme le votre qui me prouvent que mon travail est vraiment utile aux futures mamans.

      Répondre
  • Avatar
    4 mars 2019 à 15 h 52 min
    Permalink

    Elle a l’air géniale cette sage-femme, et l’extrait sur le massage du périnée donne vraiment envie car on trouve peu d’informations sur le sujet. Je ne suis qu’au tout début de ma grossesse (dpa prévue en août) donc je vais attendre encore un peu mais ça donne envie de s’inscrire en tous cas.

    Répondre
  • Avatar
    6 mars 2019 à 13 h 58 min
    Permalink

    Bonjour, je voulais juste dire un grand merci à Naturelle maman et Elisabeth Lathuille-Ferjani ! J’ai regardé déjà les deux premières séances et j’ai déjà plus l’impression de bien connaître Elisabeth que les sages-femmes de la maternité où je fais mon suivi de grossesse. J’ai hâte de recevoir la suite ! Mon accouchement est prévu pour le 8 avril, j’espère juste que j’aurais le temps de tout voir et regarder car je trouve qu’il y a beaucoup de séances de sophrologie prénatale !

    Répondre
    • Anne-Laure Brunelle
      7 mars 2019 à 11 h 44 min
      Permalink

      Merci beaucoup pour votre témoignage Selma ! Vous n’êtes pas la première à me dire que vous avez l’impression de connaître Élisabeth. C’est une personne d’une grande humanité qui accompagne les futures mamans avec beaucoup de douceur et de patience. C’est une grande chance qu’elle ait accepté de faire le programme Naissance douce, je suis vraiment heureuse de travailler avec elle !

      Répondre
      • Avatar
        20 avril 2019 à 15 h 14 min
        Permalink

        Ce programme comble tous mes besoins de femme enceinte, mille mercis à Élisabeth d’avoir accepté de « révéler » tous son précieux savoir aux abonnées de naturelle maman.

        Répondre
  • Avatar
    6 mars 2019 à 15 h 27 min
    Permalink

    Je me suis abonnée au programme naissance douce sur les conseils d’une amie qui me l’avait conseillée. J’y ai appris des conseils pour accoucher grâce à Elisabeth que je n’aurais jamais eu toute seule en cherchant sur internet, et encore moins aux cours de prépa à la naissance que j’ai suivis à la maternité et où je me suis carrément ennuyée ferme.

    À travers les vidéos, Elisabeth nous apprend à différencier chaque phase de l’accouchement, ce qui se passe dans notre corps, le rôles des hormones, ce qu’instinctivement la femme fait à chaque étape, comment son conjoint peut la soutenir… Ca aussi ça nous a énormément servi !

    Après avoir suivi les 12 vidéos, j’avais pleinement confiance en mes capacités à donner naissance à mon bébé, même s’il était sensé être gros et même si c’était mon premier. Je suis là pour en témoigner, l’accouchement peut être un moment magnifique, une véritable étape initiatique pour pleinement investir son rôle de mère, et se sentir assez forte pour s’occuper d’un petit être tout neuf.

    Merci pour ce soutien précieux que vous apportez aux futures mamans. ❤

    Répondre
    • Anne-Laure Brunelle
      7 mars 2019 à 11 h 42 min
      Permalink

      Waouh, merci à vous pour ce beau témoignage qui me touche énormément !

      Répondre
  • Avatar
    7 mars 2019 à 6 h 49 min
    Permalink

    Bonjour Anne-Laure et Élisabeth,

    Je n’ai pas réussi à dormir cette nuit, réveil à 3h du matin car la puce faisait la java dans mon ventre ! j’ai branché mes écouteurs et j’ai suivi la troisième séance de sophrologie avec la respiration de la vague, je me suis rendormie comme un bébé, qu’elle efficacité !!

    Répondre
    • Anne-Laure Brunelle
      7 mars 2019 à 11 h 41 min
      Permalink

      Génial ! La respiration de la vague m’aidait aussi à me rendormir après les nombreux réveils pour aller faire pipi en plein milieu de la nuit ! Je vous encourage à la pratiquer régulièrement pour qu’elle devienne automatique, elle vous sera aussi d’un précieux soutien pendant votre accouchement.

      Répondre
    • Avatar
      16 septembre 2019 à 16 h 27 min
      Permalink

      Chère naturelle maman,

      Moi qui viens d’un milieu ou l’accouchement médicalisé est la norme et ou tout ce qui touche au naturel est tourné au Ridicule (mon père et mon grand frère sont médecins généralistes…) J’ai fait ma rebelle en suivant votre programme pendant ma grossesse.
      Non seulement j’y ai appris beaucoup de supers infos, fiables et indiscutables, mais j’y ai aussi gagné une vraie confiance en moi au passage. Je vous remercie du fond du coeur d’avoir réalisé ce programme et de nous le proposer.

      Répondre
      • Anne-Laure Brunelle
        6 octobre 2019 à 9 h 44 min
        Permalink

        Merci beaucoup Clémence, trop contente de compter une rebelle dans le rang des naturelles mamans ! Et je suis sûre que vous n’êtes pas la seule… Il faut du cran pour s’informer sur la physiologie de l’accouchement et aller jusqu’au bout de son projet. Bravo pour votre ténacité !

        Répondre
  • Avatar
    7 mars 2019 à 11 h 37 min
    Permalink

    Bonjour,

    Je suis intéressée pour rejoindre votre programme de préparation à l’accouchement mais ma date de terme est prévue dans 2 semaines et 3 jours exactement. Est-il trop tard pour suivre les vidéos de la sage-femme ? Merci pour votre réponse. Linda

    Répondre
    • Anne-Laure Brunelle
      7 mars 2019 à 11 h 39 min
      Permalink

      Bonjour Linda, j’ai noté que le programme durait deux mois car cela donne un rythme de préparation à celles qui ont encore le temps ! Mais vous êtes nombreuses à m’avoir demandé de suivre le programme Naissance douce en accéléré donc je peux tout a fait vous envoyer l’acces a l’ensemble de la plateforme pour que vous puissiez suivre les séances a votre rythme. Il y a 12 séances vidéo et 14 séances de sophrologie prénatale, vous pouvez en regarder une par jour sans soucis !

      Répondre
    • Avatar
      1 septembre 2019 à 23 h 54 min
      Permalink

      J’ai vécu l’accouchement dont je rêvais en partie grâce au programme naissance douce, et en partie grâce à la merveilleuse sage-femme que j’ai trouvée avec l’aide d’Anne-Laure qui m’a transmis ses coordonnées. Merci pour tout ce que vous faites en faveur de l’accouchement naturel, votre site est précieux pour les futures mamans.

      Répondre
      • Anne-Laure Brunelle
        6 octobre 2019 à 9 h 45 min
        Permalink

        Merci à toi Sophie, c’était un grand plaisir de t’accompagner. Merci aussi pour les photos et ton récit d’accouchement dans le cercle des naturelles mamans sur Facebook, j’ai failli pleurer en te lisant. ♥️

        Répondre
  • Avatar
    22 mars 2019 à 11 h 33 min
    Permalink

    Je voudrais remercier du fond de mon coeur ELisabeth Lathuille d’avoir fait ce programme. Grâce à vous, j’ai vécu l’accouchement de mes rêves alors que j’étais paniquée d’accoucher sans péridurale. Je ne m’en sentais pas capable. Grâce à ses conseils, sa gentillesse, sa douceur, mon col s’est dilaté doucement et très régulièrement… jusqu’à ce que je ne fasse plus qu’un avec mon fils ! Sans péridurale, j’ai vraiment senti mon fils venir au monde. J’ai ressenti entièrement l’expulsion de mon enfant, celui que j’avais porté pendant neuf mois. Cette sensation n’a pas de prix. Je ne faisais plus qu’une avec mon bébé. Magique ! C’est un moment unique… Je remercie aussi naturelle maman pour ses conseils qui m’ont convaincue d’avoir un accouchement physiologique. Depuis c’est l’immense bonheur, et je ressens une sensation de plénitude incroyable. Je souhaite à toutes les femmes qui viennent sur ce superbe site de vivre la même expérience.

    Répondre
  • Avatar
    27 avril 2019 à 20 h 14 min
    Permalink

    J’étais enceinte de 37 semaines quand j’ai découvert le programme Naissance douce. Je sentais l’angoisse de l’accouchement qui montait et je ne voulais pas me laisser submerger donc j’ai rejoins la préparation à la naissance de naturelle maman. Anne-Laure m’a gentiment envoyé tous les accès pour que je puisse suivre le programme en accéléré et je dois dire que les cours d’Elisabeth m’ont fait tellement de bien que j’ai presque tout terminer en moins de 15 jours (merci le congé mater !). Je recommande chaudement à toutes celles qui veulent accoucher sans péri et se sentent un peu démunie, avec naissance douce vous aurez pleins d’outils et gagnerez une sacrée dose de confiance en vous !

    Répondre
  • Avatar
    19 mai 2019 à 14 h 10 min
    Permalink

    J’ai rejoins votre programme de préparation à la naissance et tenais à vous dire que j’ai beaucoup apprécié, ça m’a fait un bien fou. À chaque vidéo j’étais enveloppé de la douceur et des bons conseils d’Elisabeth, je recommande chaudement aux futures mamans qui veulent se préparer à accoucher sans peri.

    Répondre
  • Avatar
    22 mai 2019 à 7 h 22 min
    Permalink

    Gratitude infinie envers naturelle maman et le programme naissance douce de la sage-femme Elisabeth Lathuille-Ferjani. Moi qui n’étais même pas sûre de vouloir et surtout, de réussir à devenir maman, j’ai pris une sacrée dose de confiance en moi grâce aux bons conseils dispensés dans le programme naissance douce. J’ai compris la clé : depuis le début tout était en moi pour accoucher. De précieux trésors qui ne demandaient qu’à être libérés en lâchant prise, en ralentissant la cadence et en apprenant pour la première fois de ma vie à être zen !
    Grâce aux bons conseils de cette sage-femme, j’ai donné naissance à ma petite Clémence dans la joie et dans la douceur. Dans la puissance aussi ! Je me sens puissante maintenant ,puissante et zen pour la première fois de ma vie ! Je me sens forte pour ma merveilleuse petite fille qui fête aujourd’hui ses un mois (pas sans émotion ses un mois ). Merci pour ce magnifique projet, longue vie à naturelle maman qui j’espère, aidera de nombreuses autres futures mamans aussi perdues que moi.

    Répondre
  • Avatar
    28 juin 2019 à 10 h 58 min
    Permalink

    Enceinte de 5mois et demie et intéressée par votre programme, quel est le meilleur moment pour le rejoindre ? Merci de me répondre.

    Répondre
    • Anne-Laure Brunelle
      28 juin 2019 à 11 h 02 min
      Permalink

      Bonjour Nathou et merci pour l’intérêt que vous portez au programme Naissance douce ! Elisabeth donne des conseils, exercices sur le ballon et remèdes à appliquer tout au long du dernier trimestre de grossesse donc vous pourrez commencer très bientôt si vous en avez envie. Vous pourrez de toutes façons suivre les séances à votre rythme en ayant accès à l’ensemble des plateformes d’accompagnement (sophrologie prénatale et vidéos de préparation à la naissance).

      Répondre
  • Avatar
    10 juillet 2019 à 17 h 07 min
    Permalink

    A toutes les futures mamans qui ont peur d’accoucher, je voudrais vous conseiller le programme Naissance douce qui m’a énormément aidée. J’ai accouché le 3 mai 2019 d’une véritable merveille qui a bouleversé ma vie… L’accouchement a duré 8h et l’expulsion 10 minutes sans douleur, dans la sérénité car bien préparée grâce aux supers conseils de la sage-femme Elisabeth Lathuille-Ferjani dans les vidéos. Le baby blues passé, il n’y a plus que du bonheur si on sait positiver (car c’est sûr que c’est pas facile de réorganiser sa vie autour d’un petit bébé)… L’arrivée d’un petit être dans notre vie est un moment MERVEILLEUX… Profitez-en bien…

    Répondre
  • Avatar
    10 juillet 2019 à 21 h 28 min
    Permalink

    Je suis maman d’une petite merveille de 8 semaines et je suis heureuse de pouvoir partager l’histoire de mon accouchement avec vous, pour vous remercier d’avoir créé un tel programme et encourager les futures mamans à y adhérer. Dès que j’ai appris que j’étais enceinte, j’ai vécu chaque jour dans l’angoisse et la peur de l’accouchement. Ma grossesse était désirée, nous avons essayé pendant plus de 6 mois avant d’avoir un enfant. Mais lorsque j’ai appris pour ma grossesse, j’ai eu un épisode anxieux comme jamais j’avais vécu et j’ai passé des semaines à pleurer de peur. J’ai, sans exagérer, pensé à mon accouchement sans cesse, pendant des semaines, avant de trouver le site de naturelle maman et de rejoindre le programme Naissance douce. Je crois avoir littéralement dévoré les séances en une semaine grand max. J’ai tellement aimé la douceur et la richesse des conseils de la sage-femme Elisabeth, ça m’a recentrée dans l’amour que j’avais pour ma petite puce et son papa. J’ai arrêté de me focaliser sur ma peur.
    Ma date prévue était donc le 30 mai. Étant aussi ponctuelle que moi j’imagine, ma fille a décidé qu’elle arriverait exactement à ce moment, tel que planifié.
    J’avais déjà eu quelques petites contractions au courant des semaines précédent l’accouchement, mais rien de douloureux. Simplement des douleurs semblables aux douleurs menstruelles. Je n’étais donc pas vraiment surprise d’en avoir le 29 aout au matin, vers 6h. Par contre, ce qui était différent, c’est que celles-ci n’ont pas vraiment cessé de la journée. Très espacées, très tolérables, j’ai passé la journée à me dire qu’elles n’étaient pas régulières et que ma fille se ferait certainement attendre. J’ai donc passé ma journée normalement, à faire un peu de cuisine, à danser, à bouger tranquillement sur le ballon et à patauger dans la baignoire.
    Vers 18h, j’ai remarqué que les contractions étaient un peu plus fortes, quoi que toujours irrégulières. Toutes les 10 minutes environ. Après 1-2 heures j’ai pris un bain, ce qui n’a rien changé. J’ai donc commencé à regarder un film avec mon chéri, en mettant sur pause à toutes les 5 à 10 minutes, afin de bien respirer et laisser passer la contraction. La douleur avait par contre changé à ce point-là. Je décrirais plutôt les contractions comme une forte douleur de règle dans le bas du dos. Je tentais de respirer dans la douleur. Je trouvais que je gérais quand même bien, alors je me suis dit que c’était certainement du faux travail. Cela a duré de 18h à minuit environ. J’ai alors pris un autre bain, en espérant que cela allait soit les calmer, soit accélérer le tout. Ce qui fut certainement le cas. J’ai passé de contactions aux 9 minutes aux 2 minutes en environ 1h. C’était donc le temps de partir pour la maternité !
    Rendus là-bas, ils ont fait un peu de monitoring et nous ont admis à notre chambre. J’étais déjà à presque 5 cm, ce qui m’a rassurée. Au moins les douleurs n’étaient pas pour rien. Elles étaient rendues pas mal fortes à ce moment-là, et tres rapprochées. J’admettrai que les contractions étaient plus douloureuses que j’avais anticipé. Une minute tu geres bien, l’autre c’est moins drole. Mais c’est spécial car, entre les contractions, tout va bien et tu n’as absolument aucune douleur. J’ai donc pris un autre bain à l’hopital, mais juste 20 minutes car celui-là était moins confortable. C’est à ce moment que les conseils d’Elisabeth m’ont le plus aidée car mes contractions étaient déjà longues et espacées d’une minute entre chaque. La sage-femme a suivi notre projet de naissance et a déployé des trésors de patience pour tenter de me soulager, jusqu’à ce qu’elle me propose la baignoire de dilatation qui était le seul endroit où je me sentais bien. Lors du dernier contrôle, alors que je commençais vraiment à me décourager car c’était long, la sage-femme m’a dit que j’étais à dilatation complète et qu’il était grand temps de pousser ! Elle a donc installé ses choses, et nous avons commencé à pousser à 7h15 environ. Tout était tellement calme que j’ai dû réveiller mon conjoint qui ronflait à côté pour lui dire qu’on commençait à pousser! J’ai poussé un total de 45 minutes environ. Je sentais un peu les contractions, mais pas beaucoup. Ca a brulé quand la tête a passé, mais sincèrement ce n’était rien comme j’imaginais. Pas de douleur intolérable du tout. J’avais les yeux fermés pour me concentrer et à un moment, la sage-femme m’a dit « ouvrez les yeux ! Tendez les bras!’. Et c’est ainsi que mon conjoint et moi avons sorti ma fille, ensemble, et l’avons déposée sur mon ventre.
    Et elle était là. Toute blanche, qui criait à peine, qui me regardait avec ses grands yeux si beaux. Elle est arrivée toute en douceur.
    Je peux sincèrement dire que ce fut le plus beau jour de ma vie et que j’ai aimé mon accouchement. Alors à toutes ces futures maman qui angoissent comme moi j’ai angoissé, pensez à rejoindre le programme Naissance douce car je vous souhaite sincèrement un accouchement aussi merveilleux que le mien !

    Répondre
    • Avatar
      25 août 2019 à 22 h 05 min
      Permalink

      Ma grossesse s’est bien passée…pour l’accouchement j’étais bien décidée à ne pas faire ça comme tout le monde; je ne voulais pas de péridurale contrairement à toutes mes copines qui me.xonseillaient d’en prendre une. nAprès tout, les femmes accouchent depuis des milliers d’années de façon naturelle, pourquoi pas moi ? Reste à savoir comment y arriver et me préparer.
      C’est à ce moment là que j’ai entamé mes recherches et trouvé le site de naturelle maman et l’accompagnement proposé par la sage-femme Élisabeth. La naissance de mon fils a été ultra rapide, donc je n’aurais pas eu le temps d’avoir de péridurale quoi qu’il arrive, mais mon profil jet de naissance, réalisé grâce aux conseils de naturelle maman, et tous mes souhaits ont été respectés. Je ne peux que vous conseiller de rejoindre le programme pour que vous voyez à quel point ça m’a aidée et permis de connaître une mine d’infos que j’aurais eu tant de mal à trouver autrement. Merci pour tout ce que vous faites pour les futures mamans, votre travail est un précieux soutien, je ne ‘oublierai jamais.

      Répondre
    • Avatar
      15 septembre 2019 à 16 h 11 min
      Permalink

      Très beau programme, j’y ai adhéré sur les conseils d’une copine qui a eu la chance d’être suivie par Elisabeth car elle habite en haute Savoie. Je ne m’attendais pas a y apprendre autant et a me défaire de tous mes préjugés sur la douleur de l’accouchement. Merci infiniment pour ce beau travail et pour l’amour et la passion que vous y consacrée.

      Répondre
  • Avatar
    11 juillet 2019 à 8 h 38 min
    Permalink

    J’accouche début octobre de mon 2ème bébé… Et j’ai beau avoir hâte de serrer ma poupette contre moi, et d’avoir déjà accouché une fois… J’angoisse énormément ! C’est pour cela que j’ai rejoint le programme et les conseils d’Elisabeth Lathuille-Ferjani m’apaisent et me font beaucoup de bien. Merci à toutes les deux d’avoir eu la bonne idée de créer ce programme de préparation à la naissance.

    Répondre
  • Avatar
    13 juillet 2019 à 0 h 03 min
    Permalink

    Chère Anne-Laure, chère Elisabeth, ce petit message pour vous remercier infiniment de ce magnifique programme que vous avez créé. Je ne sais pas si je réussirai à vivre la « naissance douce » dont vous parlez si bien, mais en tous cas je me sens apaisée et en confiance après chacune des séances vidéo que j’ai tant de plaisir à suivre.

    Répondre
  • Avatar
    15 juillet 2019 à 0 h 03 min
    Permalink

    Bonjour Naturelle maman et Elisabeth,

    Je viens comme promis vous raconter le récit de la naissance de mon fils, Milan. Tout a commencé à six heures du matin le 5 juin, les contractions commencent doucement, mais je sais que c’est lui qui frappe à la porte : il est prêt à venir nous rejoindre! Je suis si contente, j’attendais ce jour avec impatience et mon amoureux aussi. Je me sens prête grâce aux cours d’haptonomie et au programme Naissance douce.
    J’appelle ma sage-femme vers 8h après le petit dej pour lui annoncer la venue de notre bébé. Elle arrive vers 9h pour constater que je suis à 3 cm et m’assurer que quand le soleil se couchera, elle reviendra. Sur les conseils d’Anne-Laure, j’ai trouvé une sage-femme merveilleuse qui pratique les accouchements en plateau technique. J’ai pu rester dans le confort de ma maison à faire ma bulle au salon et dans le jardin et vers 18h, ma sage-femme est revenue et on est parties ensemble à la maternité. Là-bas les choses se sont intensifiées. La seule chose qui me soulage vraiment à la maternité c’est de me suspendre au cou et aux bras de mon amoureux. Je ne le ménage pas et il assure ! Vers 12h, mes contractions sont difficiles et je veux absolument que mon bébé naisse. Je demande qu’on me perce la poche des eaux pour accélérer sa naissance. Je veux que mon bébé soit là, dans mes bras, tout de suite ! Finalement je suis à 9cm de dilatation et ça pousse beaucoup. J’essaie de me placer accroupie, mais non je me laisse tourner sur le côté et je pousse accompagnée merveilleusement par mon homme et ma sage-femme qui m’encouragent dans le calme. Il y a seulement moi qui crie à intervalle de 2 minutes dès que les contractions apparaissent. Mon bébé fait ça comme un champion, les battements de son coeur restent parfaits à chaque monito tout au long de l’accouchement. Tout à coup ça me brûle intensément et mon garçon naît tout doucement après 20 de poussées sur le côté. C’est un beau bébé aux grands yeux ouverts couvert de vernix. On se regarde et on tombe littéralement en amour. Il tète comme un champion. Je vais prendre un bain pendant que tout le monde range et me prépare un lit douillet ainsi qu’un goûter mérité! Ce fut un accouchement extraordinaire, sans peurs, sans pression. Une journée inoubliable.

    Répondre
  • Avatar
    16 juillet 2019 à 12 h 18 min
    Permalink

    Moi aussi j’ai souhaité accouché sans péridurale, par conviction. Mais ça ne m’a pas empêchée d’être terrifiée à l’idée de ne pas y arriver. Je n’osais parler de mon choix à personne, par peur qu’on me juge car dans mon entourage, tout le monde me faisait la pub de la péridurale et raillait celles qui voulaient essayer sans mais n’y arrivaient pas. J’étais pourtant décidée depuis plusieurs années à ne pas avoir recours à la péridurale et d’ailleurs je limite énormément habituellement ma consommation de médicaments et autres produits, ne prenant quasiment aucun traitement. C’est au cours de mes recherches pour trouver le bon accompagnement que je suis tombée sur naturelle maman et le programme naissance douce. Grâce à Anne-Laure j’ai aussi trouvé une sage-femme qui m’a suivie en accompagnement global et j’ai enfin trouvé LA personne de confiance qu’il me fallait pour vivre l’accouchement dont ej revais. Au final, mon accouchement s’est très bien passé, sans épisio, sans forceps, sans ventouse, bébé était en pleine forme ! Je pense que le principal est de connaitre son corps et de bien se préparée. Chaque femme a une sensibilité différente à la douleur, en ce qui me concerne je la supporte et je le savais. Pour d’autre, la péridurale permettra surement de rendre l’accouchement moins « traumatisant », de ne pas garder en souvenir que la douleur. Je trouve qu’Elisabeth Lathuille-Ferjani explique très bien ça et a des paroles qui déculpabilisent et donnent confiance en nos ressources pour accoucher. Bref, ce programme m’a été plus qu’utile et je le recommande chaudement ! Belle continuation,
    Sarah

    Répondre
  • Avatar
    29 juillet 2019 à 23 h 30 min
    Permalink

    J’ai eu deux accouchements totalement différent. Mon premier guidée par la peur de l’inconnu et de la douleur. Je Refusais les contractions. Résultat, grosse douleur. J’avais dans la tête un accouchement naturel, mais comme je refusais les contractions, le travail avançait lentement et il a arrêté à 6cm. J’ai finalement eu la péridurale.

    Deuxième accouchement. J’étais confiante et très calme. Je respirais bien et j’acceptais la douleur. Je suis arrivée à l’hôpital ouverte à 8 cm. Mais moi à l’hôpital je perds mes moyen. Le refus est revenue. Heureusement une super infirmière est venu me voir et m’a beaucoup aidé. Avec sa voix douce, elle me relaxait en me disant; » Respire, gonfle ton ventre, bravo continue, ect. » Je lui es dit madame vous me faite du bien, autant qu’une péridurale !

    La peur produit au corps de l’adrénaline, celle-ci agit contre l’ocytocine(ce qui provoque les contractions) et fait cesser le travail.

    Notre corps envoie des endorphines lorsque nous sommes détendu et cela aide. Comme par magie, les contractions qui était pourtant l’enfer(par refus, stress, peur) deviennent très endurable. Donc un accouchement plus rapide et après on est en pleine forme, comme si on n’avait rien fait.

    Maintenant que je sais cela, je sais que mon prochain accouchement va bien aller, à moins d’un problème que je ne peux pas contrôler. Merci Naturelle maman pour tous les bons conseils que vous nous donnez. ❤️

    Répondre
  • Avatar
    4 août 2019 à 23 h 31 min
    Permalink

    Bonjour naturelle maman,

    Ça donne envie votre programme. Moi aussi je pense que si pas de contre indication gygy, je ferais un accouchement sans péri.
    J’ai eu le témoignage de plusieurs femmes qui ont eu la péri et qui disent n’avoir tellement rien senti qu’elle n’ont pas eu l’impression d’accoucher. Aujourd’hui elles feraient sans car elles regrettent.
    Mais c’est sur que chacune est différente. En tous cas moi le naturel ça me parle et c’est pour ça que j’aime beaucoup votre site on y trouve vraiment un tas d’infos intéressates bravo.

    Répondre
  • Avatar
    17 août 2019 à 21 h 21 min
    Permalink

    Votre programme j’en suis absolument fan, j’en suis à la huitième séance et j’y ai appris tellement de choses, je me sens vraiment plus forte et presque prête pour donner naissance à mon bébé avec ma toute puissance de femme ! Je ne peux que le recommander chaudement à toutes celles qui veulent une vraie bonne préparation à l’accouchement sans péridurale.

    Répondre
  • Avatar
    20 août 2019 à 10 h 35 min
    Permalink

    J’ai vécu deux accouchements totalement différents grâce au programme naissance douce. Le 1er, dans la peur de l’inconnu et de la douleur. Je refusais la douleur des contractions et me bloquais. Résultat, grosse douleur. J’avais dans la tête un accouchement naturel, mais comme je refusais les contractions, le travail avançait lentement et il a arrêté à 6cm. J’ai finalement eu la péri et plus rien senti. S’en est suivi une grosse dépression du post partum que je sais aujourd’hui liée a l’a péridurale et au blocage des hormones de la naissance.

    Deuxième accouchement. J’étais confiante et très calme. Je respirais bien et j’acceptais la douleur. Je suis arrivée à l’hôpital ouverte à 8 cm. Grâce aux conseils d’Elisabeth Lathuille-Ferjani, je sais que la peur produit au corps de l’adrénaline, celle-ci agit contre l’ocytocine(ce qui provoque les contractions) et fait cesser le travail.

    Notre corps envoie des endorphines lorsque nous sommes détendu et cela aide. Comme par magie, les contractions qui était pourtant l’enfer(par refus, stress, peur) deviennent très endurable. Donc un accouchement plus rapide et après on est en pleine forme, comme si on n’avait rien fait.

    Maintenant que j’ai suivi le programme naissance douce, je sais que mon prochain accouchement va bien aller, à moins d’un problème que je ne peux pas contrôler.

    Répondre
  • Avatar
    13 septembre 2019 à 14 h 03 min
    Permalink

    Hello les naturelle maman ! J’ai rejoint le programme naissance douce, je suis à 37 semaines de grossesse et plus l’accouchement approche, plus je suis contente de bénéficier des super conseils d’Elisabeth Lathuille-Ferjani !! Merciiii !

    Répondre
  • Ping :Plus de dépression du post-partum après une césarienne en urgence | | Naturelle Maman

  • Avatar
    14 septembre 2019 à 16 h 28 min
    Permalink

    Vraiment un super programme conçu avec une sage-femme « de rêve » : douce, bienveillante, très pro et sympathique. merci naturelle maman !

    Répondre
  • Avatar
    14 septembre 2019 à 20 h 52 min
    Permalink

    Je viens de terminer le programme Naissance douce et ça me tient à coeur d’en dire le plus grand bien ici ! D’abord parce que grâce aux bons conseils d’Elisabeth Lathuille-Ferjani je me sens prête pour mon accouchement, je n’ai plus peur. En plus des nombreuses vidéos de préparation (mention spéciale pour celles réservées aux couples !) et du programme très complet de sophrologie prénatal, Anne-Laure nous invite à un groupe Facebook secret où on peut partager notre histoire, poser nos questions et trouver nos réponses. On y rencontre carrément une nouvelle communauté qui, comme nous, désire accoucher le plus naturellement possible. Un super complément au suivi médical qui ne répond pas toujours à nos mille et une interrogations. À mon avis, chaque femme enceinte devrait faire cette préparation en vue de son accouchement. En plus, on peut la suivre tranquillement à la maison, en toute confiance, et on y a accès à vie ! Rejoignez le programme naissance douce les yeux fermés, vous en ressortirez grandie.

    Répondre
  • Avatar
    20 septembre 2019 à 7 h 53 min
    Permalink

    Comme promis je viens raconter ma naissance de mon Léo, né le 12 septembre à 2h03, après avoir eu la chance de suivre la formation naissance douce avec Elisabeth Lathuille. Quand fut arrivé le jour j, je suis allée à la maternité, je n’avais pas de contractions et c’était le terme alors je voulais voir où mon petit bout en était. On me pose le monitoring, la SF me dit qu’il y a une contraction, je ne la sent pas, je me dis pas de péri alors puisque je ne sents pas les contractions. Le problème a commencé au moment de la perte des eaux, (perte des eaux sur place avec le monitoring sur le ventre, heureusement que je n’étais pas rentrée), les contractions se sont faites sentir et de plus en plus fortes. Heureusement j’avais appris à accueillir la douleur et a l’accompagner et pas a me bloquer parce que sincerement, je ne savais pas que c’était cela la douleur 18 h de travail. Pour finalement m’injecté un produit et là, encore plus de contractions et plus douloureuses !!! Par moments j’ai réussi a me laisser porter, mais a la fin je pleurais tellement je souffrais. Et puis avant de me décourager, mon bébé est venu, même pas d’épisiotomie, une toute petite déchirure de 2 pts. Je n’ai pas eu mal lorsque sa tête est passée. Par contre, j’ai hurlé ! et j’ai alarmé tout le service ! Je ne regrette pas et c’est vrai que l’on oublie vite la douleur. Aujourd’hui, donc ma conclusion est que je recommencerai dans hésiter sans péridurale. Les sages-femmes m’ont expliqué qu’il récupérait beaucoup plus vite après la naissance et que les débuts pour allaiter était beaucoup plus faciles. Et je peux aussi confirmer ça aussi.
    Merci d’avoir conçu ce programme d’accompagnement à la naissance que je recommande sans hésiter à toutes celles qui n’ont pas trouvé le cours de préparation à l’accouchement qui répondait à leurs attentes.

    Répondre
  • Avatar
    23 septembre 2019 à 15 h 12 min
    Permalink

    Chères Anne-Laure et Elisabeth,

    Ça y est mon petite Jules est né et je viens comme promis partager mon expérience afin de donner de l’espoir à celles qui veulent un accouchement le plus naturel possible à la maternité :

    Le jour de mon terme nous arrivons à la maternité à 11h, bébé va bien, l’équipe est très sympa et surtout très à l’écoute. Le col est favorable pour un déclenchement par perf d’ocytocine mais après en avoir discuté avec le sage-femme, elle comprend que nous désirons à tout prix avoir un accouchement naturel .

    Là je décide de tenter tous les conseils que vous donnez dans le programme naissance douce : stimulation des mamelons, huile d’onagre, exercices sur le ballon de grossesse, massage à l’huile essentielle de clou de girofle, mais aussi repos et tentative de profiter de l’instant présent. Et là… miracle !! Après une bonne sieste, les contractions sont bel et bien là et régulières.

    Il est temps de retourner à la mat : l’accueil est toujours aussi sympa, on nous installe dans une chambre de pré-travail. La sage-femme vient un monito de 2h.
    Cette fois je le sens, les choses sont en route ! Je me mets dans ma bulle d’intimité, je recommence les exercices de rotation du bassin expliqués par Elisabeth. Je les connais par coeur tant je les ai fait pendant mon dernier mois de grossesse.

    20h, l’équipe change, cette fois encore le personnel est très sympa, la sage-femme sait que la sage-femme qui a fait tout mon suivi de grossesse doit venir pour m’aider. Elle me demande de lui expliquer mon projet ( pas de péri, pas d’ocyto, choix libre des positions y compris pour l’expulsion…) et comme depuis le début cela ne semble pas poser de problème. La puéricultrice m’installe des lianes pour me suspendre et un tabouret d’accouchement et la sage-femme me montre les possibilités de positions dans la chambre. La sage-femme m’examine, je suis à un peu plus de 3 cm, les choses sont bien en route. Encore une fois, les contractions s’intensifient vraiment après l’examen, elles deviennent bien douloureuses et surtout elles sont très rapprochées, j’ai à peine le temps de souffler entre chacune.
    Mon chéri m’aide et je lui broie les mains à chaque fois, ça le fait rire de voir la force que je peux y mettre. J’essaie plusieurs positions dont le ballon mais finalement c’est assise sur une chaise, le dossier posé contre le lit que je suis le mieux. Je prends un bain, l’eau chaude sur mon ventre me fait du bien. La douleur devient vraiment très intense, c’est difficile pour moi de bien accueillir les contractions.

    22h, la sage-femme m’examine je suis à 5, le travail avance bien mais je me dis que je ne serais pas capable de tenir comme ça encore pendant 4 à 5 heures, j’ai des contractions toutes les minutes, à ce moment-là l’idée de prendre la péridurale fait son chemin dans mon esprit. Je demande à O. d’appeler E.. O. me dis qu’elle arrive, juste le temps de venir à pieds, je me dis que ce n’est vraiment pas le moment pour une balade , j’ai besoin d’elle! Il me semble qu’elle met des heures à arriver, je craque, je demande la péridurale. O. essaie de gagner du temps en me disant d’attendre l’arrivée d’E. (petit flash-back, je lui avais dit que même si je le suppliais il avait pour premier rôle de m’empêcher absolument de prendre la péridurale). Donc comme prévu, je le supplie, j’essaie de rassembler ce qu’il me reste de conscience pour le convaincre qu’il me Faut la péridurale. Il ne flanche pas, je le maudis comme jamais! La sage-femme m’aide en me faisant des petits massages au niveau des reins.
    Elle me montre comment vocaliser sur les contractions et c’est vrai que cela fait beaucoup de bien mais je me sens à bout de force. Je ne peux plus supporter la douleur, je n’ai qu’une seule obsession: que cela s’arrête! La sage-femme propose de me réexaminer, il est 22h45. Je suis presque à dilatation complète! Je suis tellement soulagée. A la contraction suivante, je perds les eaux. On m’aide à m’installer sur un fauteuil pour descendre en salle des naissances. La sage-femme me dit que c’est pour accueillir le bébé et pas pour autre chose, mais ce n’est pas la peine de le préciser, je suis remontée à bloc! L’adrénaline a fait son chemin !

    Arrivée en salle des naissances, les contractions sont moins rapprochées mais je pousse déjà, sans pouvoir contrôler. Je suis dans un état second et je ne réfléchis pas à la position que je dois prendre sur le lit. Instinctivement, je me mets à genoux les bras appuyés sur le dossier du lit. Je tourne le dos à tout le monde mais cela me permet de rester dans ma bulle, O. est à mes côtés. Je rassemble mes forces en me disant que plus je pousserais fort, plus tôt cela finira! Personne n’a à me dire quand je dois pousser, c’est une force qui me dépasse. Je crie à chaque contractions mais ce ne sont pas des cris de douleur, c’est une force immense qui m’envahit et que j’accompagne de tout mon être. Je sens bien ta tête, E. me dis que je peux te toucher et je sens ta tête du bout de mes doigts. Je pousse à nouveau et je sens bien que ta tête est sortie. J’attends une dernière contraction et voilà tu es parmi nous, il est 23h18. E. me dis de t’attraper, je te passe entre mes jambes. Jules est là, que le ramène tout contre moi, je murmure le si beau prénom qu’on lui a choisi avec son papa. Le sentir tout contre a peau me procure une sensation indescriptible de bien-être et de douceur que je ne pourrais jamais oublier.

    Le lendemain, je suis l’attraction de mat, les sages-femmes me demandent toutes si c’est bien moi qui ait accouché à quatre pattes !! Je leur ai parlé du programme Naissance douce qui m’a tant aidée et je sens que je vais faire des émules ; )

    Répondre
  • Avatar
    26 septembre 2019 à 22 h 54 min
    Permalink

    J’ai eu la chance d’accoucher avec Elisabeth Lathuille-Ferjani lorsqu’elle travaillait à la maternité de Thonon il y a ai moins plus de 10 ans, elle est exceptionnelle ! D’une douceur et d’une humanité sans faille, la sage-femme de rêve !

    Répondre
  • Avatar
    29 septembre 2019 à 21 h 05 min
    Permalink

    Le programme naissance douce est une mine d’or d’informations extrêmement utiles pour bien vivre son accouchement, et aussi pour que le papa trouve son rôle et le vive bien aussi. On est aussi ravis l’un que l’autre de le suivre et on en profite pour se consacrer ce petit moment rien qu’à nous deux à chaque nouvelle séance. Et je dois dire que j’ai de la chance, il applique tous les supers massages conseillés par Elisabeth avec beaucoup de talent ! Je suis une future maman comblée

    Répondre
  • Avatar
    29 septembre 2019 à 23 h 12 min
    Permalink

    Je peux le dire haut et fort maintenant que je l’ai vécu, grâce au programme naissance douce, j’ai accouché sans péridurale. J’étais déjà décidée depuis plusieurs années à ne pas avoir recours à la péridurale et d’ailleurs je limite énormément habituellement ma consommation de médicaments et autres produits, ne prenant quasiment aucun traitement, mais je ne me sentais pas particulièrement bien préparée. C’est pour ça que j’ai rejoint naissance douce et suivi pas à pas les conseils de la super sage-femme qui est vraiment douce et captivante. Mon accouchement était il y a maintenant deux semaines tout pile et s’est très bien passé, sans épisio, sans forceps, sans ventouse, et surtout avec un bébé était en pleine forme ! Je pense que le principal est de connaitre son corps et de trouver la bonne personne pour être accompagné. Chaque personne a une sensibilité différente à la douleur, en ce qui me concerne je la supporte et je le savais. Mais tous les massages, plantes, homéopathie et bons repères que donne Elisabeth dans les vidéos ont fait que j’avais vraiment confiance en moi pour y arriver.

    Répondre
    • Anne-Laure Brunelle
      6 octobre 2019 à 9 h 38 min
      Permalink

      Merci beaucoup Gracyane, j’ai eu des frissons en vous lisant. C’est beau de voir une maman forte, heureuse, sereine… C’est pour cela que j’ai créé naturelle maman et je suis super heureuse de voir que ça trouve un écho aussi positif qui m’encourage à continuer.

      Répondre
  • Avatar
    6 octobre 2019 à 23 h 30 min
    Permalink

    J’ai accouché le 25 septembre de ma petite Myrtille, 3kg200 d’amour et de bonnes joues, je suis comblée. Grâce au programme naissance douce je peux maintenant témoigner à mon tour que j’ai appris à préparer mon périnée et que grâce aux techniques d’Elisabeth je n’ai aucun point, juste une minuscule déchirure si petite qu’il n’y avait même pas besoin de recoudre. Et surtout j’ai vécu l’accouchement dont j’avais envie parce que je savais où j’allais. Je savais quand je devais partir, je savais quand j’allais accoucher grâce aux signes décrits par Elisabeth dans la vidéo n°9, je savais dans quelle position soulager les contractions que je ressentais si fort dans le dos, je savais à quel moment prendre un bain… Je savais tout ce qui m’aurait tant manqué pour être bien préparer. Car comme Anne-Laure dit, pour accoucher sans péridurale il ne suffit pas de le vouloir il faut y être bien préparée. Et le programme naissance douce est parfait pour recevoir les bonnes infos. Merci pour tout naturelle maman.

    Répondre

Répondre à Mandalamama Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *