Voici comment soigner l’anémie sans médicaments

Pendant la grossesse, l’anémie est le plus fréquent des problèmes : 47% des femmes enceintes en souffrent (1) !

Cela commence un matin en vous réveillant : vous avez bien dormi mais vous vous sentez toujours aussi fatiguée. Vous vous levez et manquez de vous évanouir. Tout le monde vous trouve pâle et vous ne pouvez plus vous débarrasser de vos cernes.

Et le diagnostic tombe avec votre prise de sang mensuelle : vous souffrez d’anémie.

Quoi ? Mais comment est-ce possible ? Vous mangez équilibré, vous suivez les conseils de votre sage-femme et vous n’êtes même pas végétarienne…

 


Le traitement tant redouté des femmes enceintes…
© Eureka Santé Vidal
© Eureka Santé Vidal

Votre médecin ou sage-femme vont vous rassurer et vous prescrire immédiatement un traitement à base de tardyferon ou de timoferol, ces petits comprimés contenant du fer de synthèse que toutes les femmes enceintes redoutent, et que vous devrez avaler à tous les petits-déjeuners jusqu’à la fin de votre grossesse.

 

Pourquoi est-il tant détesté et redouté par celles qui en ont déjà pris ?

Parce qu’il provoque de nombreux troubles intestinaux comme de fortes diarrhées ou constipations, des ballonnements et des gaz, des selles noires, des vomissements… Même la notice de ce médicament déclare que “La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante”.

Pas de panique cependant, car si votre anémie n’est pas trop sévère ou si vous souhaitez tout faire pour ne pas en souffrir, il existe plusieurs remèdes naturels efficaces que vous pouvez appliquer dès aujourd’hui.

 


Une anémie, c’est quoi exactement ?

C’est un manque de globules rouges sains dans le sang, qui affecte la façon dont l’oxygène est délivré de vos poumons vers les tissus de votre corps (2).

Il existe plus de 400 types d’anémie, mais la grande majorité des anémies pendant la grossesse est causée par une carence en fer, et parfois par une carence en acide folique (3).

 

Quelles sont les causes de l’anémie pendant la grossesse ?

Près de 50% des femmes souffrent d’anémie pendant la grossesse, donc les chances que cela vous arrive sont assez élevées.

Même si vous n’avez jamais été carencée et que vous avez une très bonne alimentation, variée et saine, vous pouvez en souffrir.

1. L’une des principales causes de l’anémie pendant la grossesse est que votre volume sanguin augmente, jusqu’à 25-40% de fluides supplémentaires traversent vos veines (4). Votre corps utilise tous les éléments nutritifs nécessaires pour faire grandir votre bébé.

Ce processus nécessite une grosse quantité de globules rouges et d’autres nutriments, comme le fer, pour l’aider à se développer.

2. Si vous êtes végétarienne ou que vous n’aimez pas la viande rouge, vous avez aussi plus de risques de développer une anémie pendant votre grossesse car les protéines animales sont très riches en fer.

3. Vous avez aussi un risque plus élevé de développer une anémie pendant votre grossesse si vous êtes enceinte de jumeaux ou de triplés, ou si votre dernière grossesse est très rapprochée de celle-ci.

4. Enfin, si vous avez beaucoup vomi à cause des nausées matinales, vous avez aussi plus de risque d’être carencée en fer.

 


Comment savoir si vous êtes anémiée ?

Il y a plusieurs indices qui montrent que vous souffrez d’une anémie. Vous pouvez en avoir un seul ou en souffrir de plusieurs en même temps :

  • migraines,

    ©Jenn G
    ©Jenn G
  • rythme cardiaque rapide ou irrégulier,
  • étourdissements,
  • essoufflement,
  • cernes sous les yeux,
  • fatigue excessive,
  • problèmes de concentration,
  • peau, lèvres et ongles pâles,
  • mains et pieds froids,
  • faiblesse physique.

 


Obtenir le bon type de fer

L’alimentation joue un rôle crucial dans le maintien d’un bon taux de fer dans votre sang. Il existe deux types différents de fer :

  • le fer héminique que l’on trouve dans les viandes et les poissons, bien absorbé par l’organisme (10 à 30 % est absorbé) ;
  • le fer non héminique qui se trouve dans les céréales, les fruits, les légumes secs, les légumes et les produits laitiers (1 à 5 % est absorbé).

 


Commencez par éviter les aliments qui inhibent l’absorption du fer

Le thé

Robbie McConnell FlickR 5590510361_119e088540_zDès 1975, une étude médicale (5) a prouvé qu’une seule tasse de thé prise au cours d’un repas
pouvait faire chuter l’absorption du fer de 11 à 25 %.

Si vous buvez une tasse de thé pendant votre petit déjeuner, l’absorption du fer peut être réduite jusqu’à 60 %.

Les tanins présents dans le thé ont un gros défaut : ils empêchent le fer des aliments d’être absorbé complètement par l’organisme lors de la digestion. Les tanins sont également présents dans le café, mais l’effet inhibiteur du café sur l’absorption du fer est moindre.

Si vous êtes une grosse buveuse de thé, veillez à ne pas en consommer plus de deux tasses par jour et à espacer le plus possible ce petit plaisir de vos repas.

Les polyphénols

On les retrouve dans les épinards, les baies, les fruits, les noix, les légumineuses, les céréales et le brocoli inhibent l’absorption du fer.

Les phytates

Ils inhibent également la capacité du corps à assimiler le fer et peuvent être trouvés dans les céréales et les haricots. Pour éliminer ou réduire les phytates, faites tremper vos légumes secs pendant plusieurs heures avant de les faire cuire.

 


Suivez le régime idéal pour ne pas être anémiée

Les abats
Les abats sont les aliments les plus riches en fer. Parmi eux, le boudin noir arrive en première position avec 22,8 mg de fer pour 100 g. On pourrait aussi citer le foie et les rognons.

Les viandes rouges
En plus d’un taux élevé de protéines, 100 g de bœuf apportent aux alentours de 5 mg de fer soit deux fois plus que les viandes blanches (veau ou volailles). Astuce : si vous préférez les viandes blanches, choisissez les parties plus foncées (comme les cuisses), qui sont les plus riches en fer.

Les coquillages
Fan de fruits de mer ? Ne vous privez pas. Les plus pourvus en fer : les palourdes (15 mg de fer pour 100 g), les bigorneaux ou encore les moules.

Les poissons
Une fois à deux fois par semaine, cuisinez des poissons dits “bleus” tels que le thon, les sardines, les harengs ou encore le maquereau grillé, qui sont les poissons plus fournis en fer.

Les algues
Pensez-y ! Les algues (comme la laitue de mer ou la spiruline) sont des alliées de taille pour pallier à vos besoins en fer. En magasin bio, vous trouverez de délicieux tartares d’algues au rayon frais. Tartinez-en sur du pain complet pour l’apéro, c’est un vrai régal.

Les lentilles sont des aliments riches en fer
©Mon Œil

Les légumes secs
Pour accompagner viandes et poissons, pensez aux lentilles, aux pois chiches ou encore aux haricots rouges. Ils contiennent en moyenne 3 mg de fer pour 100 g. Notre astuce : mélangez le fer animal et végétal car l’addition des deux facilite son assimilation.

Le chocolat
Avis aux gourmandes ! Le chocolat noir compte parmi les aliments les plus riches en fer (préférez un bon chocolat à 70 %). Deux petits carrés à l’heure du café apportent un bon complément en fer.

Le thym
Le thym est une plante aromatique qui apporte beaucoup de fer. Dans 100 g, vous trouverez 30 mg de fer. Pensez à assaisonner et parfumer vos plats cuisinés avec cette herbe magique !

Les épices
Pour faire le plein de fer, le cumin, le curry, le gingembre ou encore la coriandre sont excellents. Ils comptent respectivement environ 66,4 mg, 29,7 mg, 19,8 mg et 16,3 mg de fer pour 100 g. Au quotidien, une pincée suffit pour assaisonner vos recettes.

Si vous avez peur d’oublier, pourquoi ne pas imprimer ce pense-bête et l’afficher sur votre réfrigérateur ? Cela pourra vous être utile au moment de préparer vos repas !

Aliments                                                                                  Teneur en fer en mg/100 g

Produits animaux
Boudin noir                                                                                                          20-22
Foies de volaille, de veau et d’agneau                                                              10-15
Foie gras, caille, jaune d’œuf                                                                                4-8
Agneau, bœuf, cheval, canard                                                                              2-4
Poissons, fruits de mer, œuf dur, dinde,
veau, porc, jambon                                                                                                 1-2

Produits végétaux
Germes de blé, pistache, soja                                                                            6-10
Lentilles, pois chiche, haricots secs, épinards                                                 2-4
Pain complet, petits pois, haricots verts                                                           1-2

 


Quelques astuces pour prévenir l’anémie

Si la plupart de ces aliments vous dégoûtent et que vous n’êtes pas prête à changer complètement votre régime alimentaire, voici quelques astuces que vous pouvez suivre tout au long de votre grossesse et qui vous aideront à prévenir votre carence en fer :

  • ©Vladimir Agafonkin
    ©Vladimir Agafonkin

    inclure une source de vitamine C à chaque repas : vous pouvez terminer chacun de vos repas par un fruit riche en vitamine C comme l’orange, le kiwi, les fraises, le raisin, les mandarines et les clémentines, la goyave…

  • mangez, autant que possible, de la viande, volaille, œuf ou poisson à chaque repas ;
  • évitez le thé et le café aux repas ;
  • agrémentez généreusement vos salades et vos plats de persil et de jus de citron ;
  • ajoutez des noix et des graines à vos salades, yaourts, gâteaux…

 


Les compléments alimentaires naturels efficaces contre l’anémie

En cas d’anémie ferriprive (manque de fer), certains compléments alimentaires permettent de faire rapidement remonter votre taux de fer.

Parmi ceux existants, citons :

  • la spiruline, une algue que vous pouvez saupoudrer dans vos salades, vos soupes ou prendre en comprimés ou encore en poudre à raison de 1 à 3 g (2 à 6 comprimés) par jour ;
  • le chlorure de magnésium : prendre un verre matin (à jeun) et soir pendant quelques jours ;
  • l’orotate de fer à raison d’1 gélule de 150 mg par jour ;
  • le complexe Oligofer à raison d’une gélule par jour le matin à jeun ;
  • Floradix fer + plantes à raison d’une cuillerée à soupe (environ 10 ml) deux fois par jour avant ou pendant les repas ;
  • Fer+vit, un complément alimentaire qui favorise l’apport en fer et en vitamines B2, B9, B12 et C à prendre à raison de deux gélules par jour.

Anne-Laure Brunelle


Et vous ?

Avez-vous déjà souffert d’anémie pendant ou après votre grossesse ? Avez-vous pensé à la prévenir en augmentant votre apport en fer ? Quels remèdes ont fonctionné pour vous ? Partagez votre expérience dans les commentaires ci-dessous !


Sources :
      1. Organisation Mondiale de la Santé (OMS), “Daily iron and folic acid supplementation in pregnant women”, 2012, Trouvé sur : http://www.who.int/elena/titles/daily_iron_pregnancy/fr/
      2. Passeport Santé, “L’Anémie ferriprive”. Trouvé sur : http://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=anemie_ferriprive_pm
      3. Organisation mondiale de la Santé. Thèmes de santé – Anémie, OMS. Trouvé sur : www.who.int
      4. Société française d’hématologie, “Orientation diagnostique devant une anémie”, 2010. Trouvé sur : http://sfh.hematologie.net/fr/
      5. Disler PB, Lynch SR, Charlton RW, Torrance JD, Bothwell TH, Walker RB, Mayet F, “The effect of tea on iron absorption”, 1975. Trouvé sur : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1410962/
      6. Collège des Enseignants de Nutrition, “Le Fer”, 2010. Trouvé sur : www.unf3s.org

7 thoughts on “Voici comment soigner l’anémie sans médicaments

  • 9 February 2017 at 22 h 21 min
    Permalink

    Moi j’ai eu une grosse anémie après mon accouchement (hémoglobine à 8) et j’ai réussi à la soigner en trois mois avec 4 cachets de spiruline et 2 cuillères de floradix fer par jour + de la viande rouge deux fois par semaine et un max de légumineuses (lentilles, pois chiche, pois cassés, haricots rouges…). Donc je confirme que ça marche et qu’on est pas obligées de prendre du Tardyferon !!

    Reply
  • 20 February 2017 at 16 h 11 min
    Permalink

    Bonjour à toutes,

    Je suis enceinte de 13 semaines et pas de chance, après la première prise de sang, j’étais déjà anémiée… Ma sage-femme m’a conseillé les compléments spéciaux pour femmes enceintes et allaitantes des laboratoires Solgar (c’est américain). Ça s’appelle Prenatal Nutrients. Il y a du fer dedans, mais aussi du magnésium, de la vitamine B6, des oligo-éléments et des bioflavonoïdes. Je croise les doigts pour qu’à ma prochaine prise de sang le fer soit bien remontée pour arrêter parce que ce n’est pas très bon et les comprimés sont un peu gros.

    Reply
  • 15 March 2017 at 7 h 11 min
    Permalink

    Bonjour Naturelle maman !

    Je suis enceinte de 24 semaines et mes derniers résultats montrent une anémie assez importante (9 d’hémoglobine). Est-ce que je peux quand même tenter de me soigner sans médicaments ?
    Ma soeur a pris du Tardyferon et elle avait d’énormes ballonnements et des gaz. Déjà que mon transit n’est pas au top pendant la grossesse, je n’ai pas envie de subir ça en plus.

    Reply
    • Anne-Laure Brunelle
      15 March 2017 at 7 h 22 min
      Permalink

      Chère Nancy,

      Je ne suis pas médecin et je ne connais pas assez bien votre état de santé pour vous donner un tel conseil. Je peux juste vous apporter ma propre expérience : j’ai réussi à soigner mon anemie en deux mois avec du floradix, de la spiruline et une alimentation adéquate, en accord avec ma sage-femme.
      Je vous conseille donc de vous rapprocher de votre sage-femme et, si elle accepte, d’essayer de vous soigner sans médicaments pendant un mois pour voir si cela est efficace sur vous. Bonne chance et revenez me dire si cela a été efficace sur vous !

      Reply
  • 5 April 2017 at 8 h 26 min
    Permalink

    Hello les mamans naturelles !
    Je voulais vous faire part de mon expérience car je la trouve parlante et peut être qu’elle aidera d’autres femme enceintes. J’avais une petite anémie ferriprive et mon sage-femme (et oui j’ai UN sage-femme homme ça existe !) M’a donnée la liste des aliments riches en fer. Ça m’a frappée car je me suis rendue compte que plusieurs de ces aliments faisaient partie de mes “envies” de grossesse depuis quelques semaines..
    Sans en être consciente, mon corps m’a guidée pour combler ma carence en fer. Alors que je n’en mangrais JAMAIS, je me suis mise à adorer les pois chiche et les lentilles et aussi les amandes, c’est fou non ?? J’avais même envie de tartare au restaurant mais ça bien sur je ne suis pas folle j’en ai pas mangé.
    Tout ça pour dire que le corps de femme enceintes est extraordinaire et qu’il est super important de s’ecouter et de se chouchouter pendant la grossesse.

    Reply
  • Pingback: Si vous êtes constipée, voici des remèdes naturels ultra efficaces | Naturelle Maman

  • 6 July 2017 at 6 h 34 min
    Permalink

    Cet article tombe à pic car on vient de me prescrire du timoferol la semaine dernière. J’ai une petite anémie, rien de dramatique, et je voulais essayer de la soigner avec du floradix fer et une bonne alimentation mais ma sage-femme m’a dit qu’elle ne connaissait pas le floradix et m’a prescrit le timoferol. J’en prends depuis une semaine et je suis déjà très ballonnée et constipée donc je vais arrêter et tenter le floradix et les aliments que vous conseillez et pourquoi pas en complétant par de la spiruline en comprimés. Merci naturelle maman !

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

X