Voici pourquoi vous ne devriez pas regarder Baby Boom

J’ai été particulièrement choquée devant le dernier épisode de l’émission Baby Boom, qui filme des accouchements à la maternité de Poissy. On y voit une sage-femme, présentée comme “une sage-femme de cœur” et sûrement pleine de bonne volonté, gérer 5 accouchements en même temps.

Et ce qu’on voit surtout, c’est un couple seul, abandonné, perdu face à l’intensité des contractions de la future maman. Une future maman maltraitée, moquée même, par le personnel soignant qui singe ses cris de douleurs en passant devant la salle d’accouchement.

Le décor est planté : Maternité de Poissy, l’usine à accouchements ultra-médicalisés

Le générique de l’émission commence par donner le ton. On est dans une maternité de niveau 3 qui comporte neuf salles d’accouchements, avec plus de 12 naissances par jour ! Et l’hôpital affiche fièrement un taux de péridurale de 94%, et 28% de césariennes (alors que l’OMS recommande un taux de césarienne entre 10 % et 15 %) !

Autrement dit, on est au royaume des accouchements ultra-médicalisés, où le personnel soignant est tellement débordé en permanence qu’il n’a pas le temps d’accompagner correctement les futures mamans.

Dès qu’elles arrivent, elles se retrouvent immanquablement sous péridurale, allongées sur le dos, sous monitoring permanent et avec des perfusions d’ocytocine de synthèse (qui accélère l’accouchement de façon artificielle en provoquant des contractions très douloureuses et difficiles à gérer).

Le moment choquant où on assiste à l’accouchement d’une maman totalement en panique, livrée à elle-même 

Cette jeune maman qui fait face à des contractions très violentes devrait être accompagnée, cajolée, rassurée… Au lieu de cela, elle et son mari sont complètement livrés à eux-mêmes. Une sage-femme vient après que le papa l’ait suppliée de venir examiner sa femme et rabroue la pauvre maman qui hurle sous l’effet d’une douleur insupportable:

  • Non, non, non… ça suffit… Concentrez-vous et soufflez.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Peu de temps après, on voit cette sage-femme, qui est elle-même enceinte, plaisanter sur le fait qu’elle redoute l’accouchement et que si son bébé dépasse les 3kg, elle réclamera une césarienne car elle a “trop peur pour son périnée“.

Et le pire dans cet épisode, est que l’émission incrimine le pauvre papa qui a eu le malheur de paniquer et de demander de l’aide alors qu’il voyait sa femme souffrir le martyre et ne recevoir aucune aide.

Je vous laisse découvrir un extrait de cette émission, en espérant dégoûter à jamais les futures mamans de la regarder :

Car ce que l’on voit dans Baby Boom est, à peu de choses près, toujours la même chose : une future maman arrive avec des contractions. Elle est examinée. Elle demande la péridurale. Elle est déshabillée, installée sur un lit, et ne bouge plus, jusqu’à ce que son bébé arrive. Et s’il n’arrive pas à temps, on la menace, puis elle part au bloc opératoire pour une césarienne.

Pensez-vous vraiment que chaque femme est pareille ?

Avec le même caractère, le même corps, les mêmes attentes ?

Bien-sûr que non.

Pourtant, elles doivent toutes vivre le même accouchement. En chemise de nuit et charlotte, branchées de partout, sous perfusion d’ocytocine, sous péridurale, et laissées à elles-mêmes avec l’assistance des maris les plus courageux et les moins effrayés par cette artillerie hospitalière lourde.

Les mamans sont à ce point dépossédées de leur accouchement, privées de toutes sensations, qu’on voit dans ce même épisode, une autre jeune maman avec une péridurale tellement forte qu’elle ne sent même pas son bébé “glisser” au moment de l’expulsion sans qu’elle ait à pousser…

Ce qu’on voit dans Baby Boom, c’est malheureusement ce que beaucoup de femmes ont la malchance de vivre dans de nombreux hôpitaux.

Loin de moi l’idée de critiquer le personnel soignant.

Je pointe ici la machine hospitalière, qui ne permet pas aux soignants de prendre le temps d’accompagner chaque femme selon ses propres besoins.

L’accouchement, c’est LE moment où la future maman devrait être choyée, accompagnée et surtout laissée libre de faire ce qu’elle a envie de faire pour donner naissance à son bébé.

Mais l’hôpital ne le permet malheureusement pas, la plupart du temps.

Voici ce que nous devrions voir sur TF1 à la place de Baby Boom

Pour terminer ce coupe de gueule sur une note positive, et pour ne pas rester sur les images violentes de Baby Boom, je vous propose de regarder une magnifique naissance à la maison.

La douceur, l’amour, la tendresse et l’intensité qui se dégagent de ces images : c’est ce que chaque femme devrait avoir le droit de ressentir pendant son accouchement (qu’il se passe en maternité de niveau 1, 2, 3, en maison de naissance ou à domicile).

Home Birth of Eden James Hunt- Ipswich, Queensland from lacebarr on Vimeo.

Même s’il est très rare et difficile d’accoucher à la maison, il existe tout de même de plus en plus de lieux de naissance qui permettent de vivre un bel accouchement.

Mon but n’est pas de vous déconseiller la péridurale ou de critiquer le personnel soignant des maternités qui la plupart du temps se dévouent corps et âmes, avec des moyens dérisoires…

Il y a pleins de maternités et de personnels soignants (médecins, sages-femmes, infirmières) qui respectent les femmes et leur liberté d’accoucher comme elles le désirent.

Je souhaite seulement que chaque future maman sache qu’un accouchement ne se passe pas obligatoirement comme dans l’émission Baby Boom.

Ces images violentes ne reflètent pas la réalité de ce que peut être un bel accouchement. Ce n’est pas la norme.

C’est pour cette raison que je tape de poing sur la table aujourd’hui.

 

Anne-Laure Brunelle

 

54 thoughts on “Voici pourquoi vous ne devriez pas regarder Baby Boom

  • 29 September 2017 at 10 h 36 min
    Permalink

    Sans compter le fait que c’est filmé (cette saison) dans une mat particulièrement irrespectueuse et maltraitante, qui met délibéremment les femmes et les bb en danger en utilisant un produit à hauts risques pour déclencher artificiellement le travail, produit qui n’a pas reçu d’autorisation de mise sur le marché pour déclencher le travail sur enfant vivant, qui n’a pas été validé … Et utilisé dans cette mat à des doses doubles de celles considérées comme “peu à risques” …

    Reply
    • Anne-Laure Brunelle
      29 September 2017 at 12 h 20 min
      Permalink

      C’est un autre passage qui m’a énormément choqué. Une femme qui accouche particulièrement rapidement et à qui on injecte, au moment de l’expulsion, une dose d’oxytocine sans la consulter !! Mais pourquoi ??

      Reply
      • 29 September 2017 at 20 h 58 min
        Permalink

        Ca fait malheureusement partie des recommandations de l’OMS, à priori l’administration systématique d’utérotonique limiterait les risques d’hémorragie.

        Reply
        • 30 September 2017 at 7 h 58 min
          Permalink

          Bonjour, madame
          Vous pouvez modifiez votre “a priori” en “de manière prouvée”!! En effet, de multiples études ont prouvé et cela depuis de nombreuses années, l’efficacité de l’injection d’ocytocine lors du dégagement des épaules du bébé, favorisant ainsi la délivrance du placenta, et réduisant ainsi significativement le taux d’hémorragie du post partum. Cette injection est absolument indolore, mais si vous préférez saigner après l’accouchement au point que l’on vous retire immédiatement votre enfant qui est tranquillement sur votre ventre, afin de procéder à des manœuvre bien moins indolores, et cela dans le but de vous épargner des suites de couches avec une anémie vous empêchant de vous occuper de votre enfant,…sans parler de vous sauvez la vie! Et oui la médecine sauve des vies!

          Reply
          • 30 September 2017 at 14 h 09 min
            Permalink

            Oui complètement, le seul bémol pour moi est que les études qui servent de base à cette recommandation portent sur des accouchements médicalisés (liberté de mouvement réduite, pas le droit de manger/boire, péridurale fréquente, ocyto fréquente pendant le travail etc) du coup ça ne permet pas de savoir si dans le cadre des accouchements complètement physio, l’injection d’ocyto en post-partum améliore ou non le taux d’hémorragies de la délivrance.

          • 30 September 2017 at 14 h 11 min
            Permalink

            Mais j’aime beaucoup votre procédé de dialogue très honnête à base de “oui enfin bon si vous préférez mourir vous et votre enfant dans d’horribles souffrances c’est bien sûr votre droit”. C’est un procédé de manipulation bien connu des sciences du comportement 🙂

      • 30 September 2017 at 8 h 57 min
        Permalink

        Il s’agit des recommandations actuelles ! Cette dose empêche les mamans de faire des hémorragies après l’accouchement . Si locytocine pendant l’accouchement n’est pas forcement nécessaire cette dose la doit être faite systématiquement a chaque accouchement pour éviter ce risque mortel a la maman

        Reply
    • 30 September 2017 at 11 h 59 min
      Permalink

      Oui je confirme vos dires. La ou j ai accouché ils ont également voulu me donner ce médicament qui a la base est fait pour Les IvG et eux ils le mettent dans le vagin pour déclencher . Et effectivement à Percy ce meme médicament est donné lors de déclenchement alors quil n y a pas d autorisation sur le marché … il y a d ailleurs des mamans qui ont porter plaintes à l issus de probleme. Je ne sais pas ou ca en Est mais en tout cas le médicament est tjrs donner…

      Reply
  • 29 September 2017 at 11 h 03 min
    Permalink

    J’imagine que c’est un truc genre caméra cachée? C’est juste intolérable que ces parents soient traités comme ça!!
    Pour mon 1er accouchement, nous avons fait le choix d’aller à la maternité des Lilas, et pour le 2ème prévu en mai nous y retournerons: à chaque moment nous avons été traités avec bienveillance, et malgré les petits imprévus notre fils est arrivé entouré de douceur. Et ce devrait juste être la norme! Il est d’ailleurs même anormal que nous évitions la maternité dont nous dépendons, juste pour pouvoir être traités correctement…

    Reply
    • Anne-Laure Brunelle
      29 September 2017 at 11 h 35 min
      Permalink

      Non pas du tout, le couple avait donné son accord pour être filmé et pour la diffusion de ces images. Et c’est peut-être le plus terrible dans tout ça. C’est qu’ils ne sont pas vraiment conscient de la maltraitance dont ils ont été victimes.

      Reply
  • 29 September 2017 at 11 h 25 min
    Permalink

    J’ai aussi regardé cet épisode et j’ai été vraiment choquée. Je me suis dit que quand cette sage-femme allait accoucher à son tour et qu’elle devrait gérer des contractions hyper douloureuses, elle comprendrait à quel point elle avait mal fait son travail pendant toutes ces années.

    Reply
  • 29 September 2017 at 11 h 27 min
    Permalink

    Les accouchements dans les années 80 ça se passait comme ça. Là on est en 2017 et TF1 montre une maternité DE MERDE, en retard sur tout, et non respectueuse de toutes les femmes qui viennent accoucher là… 94% de péridurale, je n’en crois pas mes yeux.

    Reply
  • 29 September 2017 at 11 h 33 min
    Permalink

    Merci naturelle maman pour cet article qui dénonce les violences que cette pauvre femme a subi “avec consentement” et même en s’excusant… C’est si triste à voir.

    Reply
  • 29 September 2017 at 11 h 41 min
    Permalink

    Vu cet épisode également et choquée devant ma télé’. Attention quand même : tous les épisodes baby boom ne sont pas comme ça, ouf ! J’ai regardé sur twitter ensuite pour voir si j’étais la seule abasourdie par ce que je venais de voir : non, quelque part ça rassure et ça donne un peu espoir. Les gens ont conscience à notre époque de ce qui est acceptable ou non. Ensuite je me suis dit que c’était pas mal qu’on montre aussi le côté “obscur” en maternité, pour faire réagir les gens aussi, pour faire évoluer les mœurs surtout.

    Mais j’avoue avoir eu mal au cœur pour cette maman à qui on demandait d’arrêter de crier, de taire sa douleur tandis qu’elle s’excusait auprès des sage-femmes pour le dérangement. Invraisemblable mais compréhensible parce que vulnérable et anxieuse.

    Reply
  • 29 September 2017 at 11 h 51 min
    Permalink

    Moi aussi je l’ai vu et j’ai été super triste pour cette jolie maman et ce papa protecteur et complètement flippé qui ont du subir la violence de cette maternité… Par contre je ne me suis pas dit que c’était bien de le montrer. Au contraire, je pense que ça fait croire aux femmes enceintes que c’est normal d’être traitée comme ça quand on accouche, alors que c’est scandaleux et que ça devrait être tout l’inverse !

    Reply
  • 29 September 2017 at 12 h 05 min
    Permalink

    Pas du tout d’accord avec vous, les maisons de naissance mais AU SECOURS !!! Je ne critique pas l’émission, je ne l’ai pas vu. Pour moi le plus important c’est que tout se passe bien pour le bébé ET la maman. Un accouchement n’est pas anodin et peut vite dégénérer et cela se produit plus souvent qu’on ne le croit. Au domicile, dans une maison de naissance ou dans une clinique de merde si cela se complique et bien cela peut vite tourner au drame. Alors oui c’est médicalisé, oui nous ne sommes pas chouchouté mais à un moment donné c’est quoi le plus important ??? Je préfère être sur médicalisé et rentrer avec mon bébé à la maison que d’être chouchouté et peut-être le regretter toute ma vie si je perds mon bébé à cause du manque de moyen… Alors s’il vous plait ne prôné pas haut et fort les maisons de naissance !!!! c’est grave !!

    Reply
    • Anne-Laure Brunelle
      29 September 2017 at 12 h 15 min
      Permalink

      Savez-vous que les maisons de naissance sont construites à proximité immédiate des hôpitaux et qu’au moindre problème, les parturientes sont immédiatement transférées ?

      Savez-vous que plusieurs études médicales ont prouvé que le taux de mortalité et de complications étaient bien plus faibles pour les accouchements réalisés en dehors de l’hôpital ?

      Savez-vous qu’il n’y a pas pire position que d’être allongée sur le dos pour vivre un accouchement dangerux qui se termine en césarienne ? Là encore c’est prouvé par des études fiables.

      Votre commentaire est étonnant car a aucun moment je ne prone l’accouchement en maison de naissance dans mon article.

      Par contre il est très significatif de l’endoctrinement que subissent les femmes depuis de très nombreuses années : on nous dit que c’est dangereux d’accoucher sans medecins et vous faites partie des nombreuses femmes qui croit ce discours absurde qui nous a dépossédé de la magnifique expérience que devrait être la naissance de nos enfants.

      Ce n’est pas de votre faute, mais celle des médecins. Et Baby boom participe à cet énorme mensonge. C’est cela que je cherche à dénoncer.

      Encore une fois, je ne fais pas ici l’apologie des maisons de naissance, ni le procès de la péridurale.

      Je cherche juste à rappeler que chaque femme a le droit de disposer de son corps comme elle le désire, et cela implique la liberté de choisir la manière dont elle souhaite accoucher.

      Reply
    • 29 September 2017 at 21 h 03 min
      Permalink

      Padbol, d’autres pays développés proposent dans leur offre de soin “officielle” l’accouchement en maison de naissance ou à domicile, voire même le CONSEILLENT aux femmes dont la grossesse ne présente pas de pathologie. Oui c’est dingue je sais. Vous savez le plus fou, c’est que leurs statistiques en matière de périnatalité sont meilleurs que celles de la France (moins de mortalité néonatale – mère et enfants confondus – et moins d’interventions – donc moins de séquelles et moins de coûts pour le système). Pensez-vous que les françaises sont différentes physiologiquement? Qu’ici c’est plus risqué? Le mieux avant de la ramener trop étant de se renseigner…

      Reply
      • 29 September 2017 at 21 h 20 min
        Permalink

        Vous savez on peut avoir une grossesse de rêve, aucune pathologie décelée, aucun antécédent et puis à la naissance il en est tout autre. Car oui les médecins peuvent passer à côté de qqch, oui les appareils peuvent ne pas tout déceler, oui un accouchement peut dégénérer au dernier moment sans raison. Je parle en connaissance de cause. Alors oui c’est rare, oui c’est la faute à pas de chance mais je peux vous jurer que quand ça vous arrive vous ne voyez plus les choses de la même manière. NON TOUT N EST PAS TOUT BEAU TOUT ROSE alors autant mettre toutes les chances de notre côté et ne pas jouer avec le feu !!

        Reply
        • 29 September 2017 at 21 h 25 min
          Permalink

          J oublié, à l epoque j ai accouché dans une maternité niveau 3 car je ne partageais déjà pas ce genre de chose. Dieu merci !!! Chaque jour je les remercie d avoir été très (trop?) professionnels et je savoure toujours plus de voir grandir mon fils ❤

          Reply
        • Anne-Laure Brunelle
          29 September 2017 at 21 h 31 min
          Permalink

          Chère Rebecca,

          Personne n’est contre vous, vous avez certainement vécu quelque chose de très dur, et j’en suis desolée pour vous.
          Vous n’êtes bien-sûr pas la seule et personne ne dit que l’accouchement est un moment idyllique où tout se passe à merveille, loin de là.
          Nous ne sommes pas des utopistes. Je dis seulement qu’il existe des endroits où l’on peut accoucher de façon très douce et respectée, tout en étant parfaitement en sécurité et proche des médecins prêts à intervenir en urgence en cas de besoin.

          Reply
          • 29 September 2017 at 21 h 43 min
            Permalink

            Bien évidemment chacun fait ce qu’ il veut. Mais je trouve que l on parle que des bons côtés et c est ça qui me dérange. On se doit de dire le positif ET le négatif. Ensuite les personnes choisissent en connaissance de cause. Voilà tout, loin de moi l envie de faire des histoires mais je ne peux pas laisser ce genre de discours sans parler des risques.

    • 29 September 2017 at 22 h 56 min
      Permalink

      Ma réponse aussi portait sur les risques, je vous répète que c’est aussi sûr (statistiquement) d’accoucher en maison de naissance qu’à la maison ou en maternité (si bien sûr il n’y a pas de pathologie). Je ne dis pas que c’est 100% sûr, ça ne l’est pas non plus à l’hôpital. Simplement que ce n’est pas plus risqué à la maison ou en maison de naissance, des tas de travaux scientifiques le prouvent (même si la france continue à faire la sourde oreille). C’est vous qui faites de la désinformation en prétendant le contraire, pas moi.

      Reply
    • 30 September 2017 at 11 h 38 min
      Permalink

      Wue ca soit maison De naissance ou maison il y a des règles tres tres strict:
      Minimum 37SA , avanz c est l hôpital.
      PAs de complications durant La grossesse, sinon refus de prise en charge
      PAs de grossesse gémellaire (du moins pour la maison de naissance ou je m étais renseignée).
      Si eu une césarienne, il FAut Au moins un accouchement voie basse apres La cesa pour etre prise en charge.
      Et surtout La maison de naissance est en collaboration avec l hôpital a moins de 2min.
      Et pour avoir eu un accouchement qui a mal tourné, je vous promet qu en TAnt que maman qui est a l écoute de son corps on sent quand qqch merde.

      Reply
  • 29 September 2017 at 12 h 17 min
    Permalink

    J’ai eu pire que cela pour mon accouchement qui a duré 16h dans une douleur atroce.
    La sage-femme m’empêchait de bouger alors que l’on m’avait bien dit lors des séances de préparation qu’il fallait justement bouger pour avoir moins mal et que cela était + efficace. La sage-femme m’a même maintenue et m’a ordonné de ne plus bouger. Elle n’hésitait pas à hausser le ton, jamais un sourire ni encouragement, elle m’a aussi laissée + de 2 h seule pendant les contractions (c’était sans doute mieux au final, j’avais la paix, même si je souffrais atrocement). Elle m’a refusé la péridurale 3 fois. J’osais à peine lui adresser la parole. Sur le moment, je me demandais si ce n’était pas moi qui exagérais les choses en raison de la douleur, mais non, mon compagnon était choqué de la façon dont elle me traitait, surtout que je souffrais en silence et ne demandais RIEN DU TOUT. Je n’ai pas osé demander une autre sage-femme malheureusement…. Je le regrette amèrement… Lors du changement de garde, j’ai cru voir descendre un ange tomber du ciel tellement la nouvelle sage-femme était aux petits soins pour moi, gentille, souriante et encourageante. Je ne la remercierai jamais assez. Par contre, j’en voudrais toute ma vie à la “méchante” sage-femme qui a gâché mon accouchement, ce qui a eu d’énormes conséquences fâcheuses pour la suite…

    Reply
  • 29 September 2017 at 12 h 40 min
    Permalink

    Quel manque affreux de compassion. Même une femme qui n’est pas sage-femme aurait compris que cette jeune maman avait seulement besoin d’être rassurée et accompagnée. J’espère de tout cœur que cette jeune femme recevra des excuses de la maternité suite à la diffusion de cette horrible émission.

    Reply
  • 29 September 2017 at 19 h 11 min
    Permalink

    j’ai accouché la bas il y a 9 ans. j’ai fais une première poussée “trop forte” la sf n’étant pas prête m’a demandé d’arrêter…et après impossible de pousser de la meme façon. elle m’a menacé de me faire une césarienne au bout d’une heure si je ne poussais pas plus fort : je l’ai insultée !
    De plus la péridurale n’a pas fonctionné j’avais super mal d’un seul coté et elle appuyait avec ses mains sur mon périnée ce qui me faisait atrocement souffrir…je n’ai pas un bon souvenir de cet accouchement mais honnêtement ça ne m’a pas empêché de vivre après 😉 cependant j’aurais aimé un peu plus de compassion de la part de cette sf.

    Reply
  • 29 September 2017 at 21 h 36 min
    Permalink

    Bonjours les filles je vois tout vos messages je suis d accord avec vous sur une parti . Il ne faut pas oublier que c est de la tv ils nous montre ce qu ils ont envie . Personnellement je suis passe à poissy j ai meme fait la GHR( grossesse à haut risque ) pendant 15 jours et je suis tombé sur Celine qui oui est tres humaine douce pour mon mari est moi elle restera grave dans nos mémoire ,elle était à l écoute a pris ont temps ect. Donc n oublié vraiment pas que l’ont nous montre pas tout .je ne dit pas que tout est parfait dans cette hôpital loin de la mais la réalité peux-t’être vite déformées bonne soirée à toutes .

    Reply
  • 29 September 2017 at 21 h 53 min
    Permalink

    Je suis d’accord sur le fait que chacun puisse choisir mais en connaissance de cause car il n’y a pas que le bien de la maman qui compte mais aussi celui du bébé…
    Certes, accoucher en dehors de l’hôpital a montré un risque de mortalité moindre mais il ne faut pas passer sous silence l’énorme biais que cela comprend car pour pouvoir accoucher à domicile ou dans une maison de naissance, il ne faut avoir aucun facteur de risque donc effectivement cela limite les accidents : toutes les grossesses de prématurés, les gémellaires, les macrocosmes, prééclampsie, diabète gestationnel se passent à l’hôpital donc oui… Effectivement…Plus de risque de mortalité à l’hôpital, c’est évident!
    Et pour le bien être de tous, étant ,pardon du mot, “Pediatre” (et oui madame, médecin et fière de mon métier que je trouve respectable) je ne me sens nullement irresponsable, coupable ou honteuse du discours sûrement “médicalisé” que j’expose aux parents qui se posent des questions et me demandent ma vision de professionnelle qui n’est pas celle de tous et je le conçois, Cependant mon devoir est une information loyale, claire et appropriée, comme me le demande le conseil de l’Ordre.
    Bref, en tous cas, en me mettant du côté du patient que je suis à même de prendre en charge, c’est-à-dire “le bébé”, je ne pense pas que faire accoucher un nouveau-né dans l’eau soit la manière la plus douce pour lui de venir au monde car malgré les arguments exposés par beaucoup sur le réflexe d’apnée à la naissance qui n’est pas systématique, il y a dans le cas contraire un vrai risque d’inhalation qui peut compromettre la bonne adaptation à la vie extra-utérine et être pourvoyeur dans un second temps d’une détresse respiratoire non négligeable qui nécessite des soins immédiats! L’enfant sur votre vidéo n’a d’ailleurs pas l’air d’apprécier la blague en sortant car son visage ne fait pas apaisé du tout, il est même plutôt très crispé. Sans parler du fait du risque d’hypothermie à le laisser à moitié tremper dans l’eau froide pendant plusieurs minutes avec risque d’hypoglycémie…etc..Moi, c’est cette maltraitance là qui me choque sur cet extrait….. Mais oui on est d’accord, pour la maman, elle semble ,elle , avoir apprécié le moment. Mais oui pardon encore une fois, je parle de risque médical donc du pire, mais désolée, c’est mon métier d’informer sur les risques quiexistent et peuvét réellement arriver même si ce n’est qu’un cas sur 100 quand vous êtes ce cas, vous ne pensez plus musique douce et apaisante avec bougies et ambiance tamisée à faire trempette dans votre piscine….Et même si la proximité des hôpitaux pour les maisons de naissance est
    obligatoire , si l’enfant est déjà né et que les secours mettent ne serait-ce que 10 minutes à venir sur place, c’est déjà trop pour faire d’énormes dégâts sur l’état de santé d’un bébé. Et contrairement à ce que vous voulez faire croire aux personnes qui vous lisent, nous voulons avant tout que les choses se passent pour le mieux pour les familles, cela ne nous fait pas plaisir de voir souffrir, pleurer, crier… Vous pensez qu’on se marre comme ça dans le dos des gens dans de telles situations ? Mais pour qui nous prenez vous ? Peut être que cet épisode a montré un extrait vraiment regrettable d’une équipe à un moment donné mais merci de ne pas généraliser à tous les soignants et de respecter notre profession car oui parfois et même souvent les choses se passent très bien à l’hôpital et nous sommes empathiques et avons de la compassion pour les patients ! Et certaines histoires nous suivent et nous hantent jusque dans nos maisons, on oublie pas la souffrance des gens en passant les portes battantes de notre hosto!
    Mais moi je ne veux juste qu’informer les gens, après chacun est libre de ses choix, et des conséquences et responsabilités qui en découlent .
    Et en dehors de tout discours médical si cela est trop effrayant pour vous, c’est aussi la maman qui parle! Mère de 2 enfants et 3ème prévu pour dans quelques mois avec accouchement à l’hôpital (la salle nature ça existe aussi et le choix de la non médicalisation avant la naissance, en dehors d’un pronostic vital, est proposé au patiente).
    Donc arrêtter de prôner que les sages-femmes attendent leurs patientes avec la seringue de synto dans la main droite et le téléphone pour biper l’anesthésiste dans la gauche… D’ailleurs dans l’épisode de baby boom, la maman semble plus la réclamer plutôt que cela lui soit imposé non?
    Après, tout cela n’est que discussion, je partage simplement (mais avec conviction je l’avoue) mon point de vue et mon expérience aussi bien professionnelle que personnelle…

    Reply
    • 29 September 2017 at 22 h 14 min
      Permalink

      Merci, je me sens moins seule. J ai commenté un peu plus haut dans ce sens !! On a toujours l impression d etre la méchante mais non non juste realiste et surtout la tête sur les epaules

      Reply
    • 29 September 2017 at 23 h 05 min
      Permalink

      Bonjour. Comme la plupart des chercheurs ne sont pas idiots, ils avaient pensé à ce biais avant vous, et figurez-vous qu’ils ont comparé des naissances non pathologiques à domicile, en maison de naissance, et à domicile. Sont donc exclues de ces recherches les grossesses pathologiques pour lesquelles une structure hospitalière était nécessaire.
      On constate donc que non seulement la mortalité n’est pas pire, mais qu’en plus le nombre d’intervention (pour le même résultat donc je rappelle en matière de mortalité néonatale) est moins élevé (donc moins de séquelles, de réeducation, d’impact sur le lien mère-enfant, et plus de sous économisés) et que l’indice de satisfaction des parturientes est plus élevé. Sans risque supplémentaire.
      Après personne ne vous a dit que tout le monde doit aller accoucher dans la forêt hein, on parle juste du droit des femmes à choisir avec une information juste et accessible (et pas des mensonges ou des a-prioris mensongers visant à les influencer).
      Pour finir, ça me fait toujours marrer quand on vient me dire que “si si, de toutes façons, études ou pas, moi je sais que c’est plus dangereux d’accoucher hors hôpital”. Bah ok alors, comment vous expliquez qu’en Angleterre, aux Pays-Bas, en Suisse et d’autres, ce soit possible voire même conseillé aux femmes? Vous croyez que dans ces pays on aime bien prendre des risques? Qu’on condamne des mères et des bébés pour le plaisir? Ou alors vous croyez que les françaises ne sont pas comme les autres? Faudra m’expliquer.

      Reply
      • 29 September 2017 at 23 h 06 min
        Permalink

        Pardon ma première phrase était “ils ont comparé des naissances non pathologiques en structure hospitalière, en maison de naissance, et à domicile”.

        Reply
      • 29 September 2017 at 23 h 56 min
        Permalink

        Un article dangeureux qui risque d’induire en erreur… DSL mais c’est un ramassis de betises qui se base sur une mauvaise expérience pour appuyer ses dires… je n’ai pas vu cette émission mais je tiens tout de même à préciser que niveau 3 ne veut en aucun cas dire absence d’accompagnement de la part du personnel! Par contre ce type de maternité assure la santé de la mère et de l’enfant (contrairement à certaines maternité qui se veulent “naturelles” et qui par la même occasion ont oublié qu’on n’est plus au moyen âge…). Je n’ai pas pu finir de lire l’article devant tant d’aneries…
        Je précise tout de même que je suis infirmière dans une maternité de niveau 3 et que personne ne laisse jamais les patientes à leur triste sort… J’ai aussi accouché dans une maternité de niveau 3 (la plus grosse de France et différente de mon lieu de travail) et ma prise en charge et mon accompagnement ont été extraordinairement humains (sans syntocinon et j’ai même dû insister pour avoir une péridurale.. .)
        A bon entendeur!

        Reply
      • 29 September 2017 at 23 h 59 min
        Permalink

        Vous pourrez cette question aux nombreuses femmes et bébé que nous récupérons de maternités alentour (niveaux 1 principalement) en soins intensifs fautes de soins adaptés…
        Après vous prenez bien sûr les risques que vous voulez pour vous et votre enfant…

        Reply
    • Anne-Laure Brunelle
      30 September 2017 at 8 h 53 min
      Permalink

      Bonjour Coline,

      Merci de partager votre avis.
      J’ai écrit cet article, avec beaucoup d’émotions, en étant très choquée qu’il soit permis de montrer un accouchement où une maman est vraiment livrée à elle-même et rabrouée comme si c’était un accouchement “normal” où seul le papa était incriminé et présenté comme violent.
      Je souhaitais pointer du doigt l’émission Baby Boom, pas le personnel soignant, et j’ai modifié mon billet en ce sens ce matin. Notamment afin de ne pas incriminer une personne en particulier, mais bien une institution et une émission, qui selon moi, ne respectent pas l’ensemble des femmes qui y sont montrées.

      Loin de moi l’idée de casser du sucre sur le dos des médecins. Je souhaitais seulement rétablir la réalité de la diversité de ce que peut être un accouchement : extrêmement différent d’une femme à l’autre, selon son caractère, ses croyances, ses envies, son état de santé…

      Concernant l’accouchement dans l’eau, il est effectivement décrié en France, beaucoup moins dans de nombreux autres pays d’Europe et aux Etats-Unis et Australie. Il est aussi défendu par de nombreuses sages-femmes et gynécologues-obstétriciens en France, comme le docteur Thierry Richard, qui en liste les bénéfices dans cet article :
      http://portail.naissance.asso.fr/afna/pourquoi

      La sécurité des accouchements dans l’eau a aussi été prouvée par de nombreuses études scientifiques, dont la première date de 1983.

      Maintenant je comprends que vous privilégiez la santé des bébés, en tant que pédiatre, en ne prenant aucun risque. Dans ce cas pourquoi ne pas seulement permettre aux femmes de passer leur phase de travail dans l’eau, si elles le demandent, puis de les inviter à sortir au moment de l’expulsion ?

      C’est ce que font de nombreuses maternités et elles n’ont pas un taux de mortalité supérieur aux autres.

      Enfin, vous m’accusez de penser “qu’on se marre comme ça dans le dos des gens dans de telles situations ? Mais pour qui nous prenez vous ?”. Je ne vous accuse absolument pas, ni ne remets en cause le professionnalisme des médecins, infirmières, aides-soignant.e.s et sages-femmes en milieu hospitalier. Je pointe du doigt une situation extrêmement choquante où des infirmières se moquent d’une patiente qui crie face à la douleur insupportable de ses contractions en imitant ses cris.

      Je termine par citer le chirurgien et obstétricien Michel Odent. Il est interviewé par la juriste et blogueuse Marie-Hélène Lahaye :

      “Quelles devraient être les conditions idéales de l’accouchement ?

      Les femmes devraient pouvoir accoucher dans un lieu intime et silencieux, dans la pénombre, où la température est suffisamment élevée et où elles ne se sentent pas observées. Ce sont les conditions idéales, équivalentes à celles d’une relation sexuelle, qui permettent la mise en veille du néocortex afin de libérer les hormones indispensables à l’accouchement que sont l’ocytocine et les endorphines, et d’assurer le fonctionnement optimal du corps.

      Malheureusement, malgré leur validation scientifique, ces conditions d’accouchement ne sont pas respectées en raison de conditionnements culturels. La croyance principale est que les femmes ne savent pas accoucher par elles-mêmes. Dans chaque culture, des rituels périnataux ont été mis en place avec pour objectif de rendre nécessaire la présence active d’une tierce personne auprès de la parturiente. Par exemple, dans les sociétés pratiquant l’excision, les cicatrices de la mutilation empêchent le passage du bébé, ce qui exige la présence d’une sage-femme pour sectionner le périnée. Un autre rituel consiste à couper le cordon immédiatement après la naissance et de séparer au plus vite le bébé de sa mère, ce qui implique également l’action d’un tiers. Tant dans les milieux médicaux que ceux de la naissance naturelle, on n’imagine pas une femme accoucher autrement qu’entourée de quatre ou cinq personnes.”

      Mon souhait est seulement que les femmes, les mamans et les futures mamans, soient respectées et bien accompagnées. Et ce n’est pas le cas dans l’émission Baby Boom.

      Reply
  • 29 September 2017 at 23 h 43 min
    Permalink

    Bonjour, je réponds à cet article qui s’est trouvé dans mon feed facebook par hasard. Je n’ai pas vu l’émission en question et je ne défendrai en rien les pratiques qui semblent s’y dérouler. Je voudrais juste faire remarquer le ton particulièrement prosélyte de l’auteur qui me met personnellement mal a l’aise car de toute évidence on y décrit ce qu’un accouchement devrait et ne devrait pas être.. et tout en clamant que chaque femme devrait avoir le droit à l’accouchement qu’elle désire on prône une approche ultra naturaliste et la péridurale y est décrite comme quelque chose de péjoratif. En ce qui me concerne, j’accoucherai dans un mois par césarienne à ma demande, puisque c’est l’approche que j’ai trouvé qui me rassure le plus pour cet événement qui relève de l’ordre de la peur panique personnellement et que je crois que le mieux pour mon bébé est d’avoir une maman apaisée et non terrorisée. Je fais partie de celles qui réclament la péridurale le plus tôt possible et qui n’ont pas nécessairement envie de déambuler pendant les contractions. Je ne veux pas poster ce message pour faire polémique, je suis tout à fait d’accord avec vous quand vous dites que chaque maman a le droit de choisir la manière de donner naissance qui lui convient le mieux, je veux juste faire entendre une voix qui est parfois un peu oubliée, dans mon entourage et dans les articles que je lis régulièrement…

    Reply
  • 30 September 2017 at 2 h 15 min
    Permalink

    Ce qui me fait le plus mal dans cet extrait est de voir cette maman avoir une peur bleue d’accoucher sans péridurale, alors qu’elle est à 8, et qu’avec une information et un accompagnement adéquats elle aurait peut-être pu accoucher sans.
    La déshumanisation, le manque de personnel et le défaut d’empathie en découlant (ou pas) dans les maternités est une catastrophe pour les mamans et les bébés. Certains n’en ressortent pas indemnes.

    Reply
  • 30 September 2017 at 6 h 22 min
    Permalink

    En l’occurrence la maman demande la péridurale dans cet extrait.
    Ce qui est réellement choquant est le voyeurisme de notre société.

    Reply
  • 30 September 2017 at 7 h 43 min
    Permalink

    Sur le fond je suis assez d’accord avec l’article, moi qui voulais accouchement en maison de naissance et qui ai terminé avec une césarienne programmée.
    Par contre ce qui me dérange et que je trouve dangereux et culpabilisant c’est de dire qu’un bel accouchement est un accouchement physiologique et de placer l’accouchement ultra médicalisé comme un échec. Parfois on n’a pas le choix et un accouchement ultra médicalisé (une césarienne par exemple) peu tout à fait être une belle naissance. Il « suffit » de tout lâcher et de se laisser porter, peu importe la manière dont on va rencontrer bébé.

    Reply
  • 30 September 2017 at 8 h 45 min
    Permalink

    Alors je pense qu’il faut modérer vos propose 2min.
    94% de péridurale et bien je vous rappel juste que c’est le choix des patientes ! Et sous péridurale malheureusement la mobilité et très limité. Donc les patientes en ont conscience puisque c’est l’objectif de la consultation d’anesthésie. Concernant la péridurale trop dosé vous remarquerez que c’est aux patientes de gérer elle même leur péridurale puisqu’elle ont la pompe à la main. À partir du moment ou il y a péridurale, il y a obligation de monitoring continue et de prise de tension régulière DONC c’est le souhait des patientes de médicaliser leur accouchement puisqu’elles souhaitent une péridurale ALORS merci de respecter leur choix et de garder vos opinions personnels pour vous.
    28% de césariennes bien au dessus des recommandations tout simplement car comme vous l’avez dis c’est une maternité de type 3 donc forcément l’OMS ne prend pas en compte les accouchements prématurés.
    Cette maternité met au monde 4.500 enfants par an, oui c’est beaucoup mais ça c’est le plan ministériel qui ferment les petites maternités au profit des grandes.

    Reply
    • 30 September 2017 at 11 h 16 min
      Permalink

      Attention, la péridurale nest pas obligatoire, mais fortement proposée, parfois avec insistance. Disons que dans ce type de maternité on ne prone pas vraiment le naturel. Etant donné quils font bcp daccouchelent, cest plus facile pour eux de mettre une péri, ocytocine de synthèse et position gyneco… Je ne critique pas, je pense quils sont clairement en manque de personnel et dinformation pour proposer du physiologique… Donc les techniques sont clairement des choix, par les parturientes, mais si linformation etait bonne a la base, il ny aurait que des bons choix. 🙂

      Reply
  • 30 September 2017 at 9 h 03 min
    Permalink

    Et sinon ça ne gêne que moi que être sage-femme soit littéralement mise au pilori dans et article? Vous avez pensé aux conséquences pour elle maintenant que vous l’avez mise sur la place publique avec de grands “bouuuuuuh la vilaine”? Et face à l’agressivité (certes compréhensible mais quand même sûrement flippante) du papa, est-ce que toutes les personnes parfaites qui jugent cette professionnelle auraient réussi à garder leur sang-froid après peut-être plusieurs heures de garde et sûrement beaucoup de fatigue? Je trouve honteux de juger ainsi un être humain, car oui c’est une femme, avec des sentiments, et donc aussi des moments de faiblesse comme chacun à droit d’en avoir, et de diffuser ça sur les réseaux sociaux en oubliant que derrière ça peut l’anéantir parce que je suis sûre qu’elle fait le max pour faire son travail le mieux possible et qu’elle vient d’être jugée par le tribunal populaire des gens parfaits!!

    Reply
  • 30 September 2017 at 11 h 11 min
    Permalink

    Je suis daccord avec Marie, cette femme n’a certainement pas eu la bonne réaction, mais comme bcp dentre nous, souvent, avec les autres. Elle est en plus enceinte, donc jimagine fatiguée… De plus il me semble que ca sest plutot bien fini entre eux… Effectivement la maman aurait du etre plus soutenue mais ca arrive a tout le monde de chier dans la colle! Je prépare un accouchement a domicile pour ma part, et je suis aussi outrée dentendre des professionnels de la santé parler de césa pour un bebe de 3kg5… Comme quoi on enseigne vraiment pas les bonnes choses… Moi je vous conseille le film/documentaire “l’arbre et le nid”.

    Reply
  • 30 September 2017 at 12 h 03 min
    Permalink

    Sachez que la maman en question a mis un commentaire pour expliquer que l’on a vu que le quart de son accouchement. Ensuite elle dit qu’elle a aimé son accouchement et qu’elle avait justement besoin à ce moment de se reconcentrer pour mieux gérer.
    Certe vous n’aimez pas cette emission, et que nous certaine maman vivons très bien nos accouchements medicalisés (peridural, Cesarienne (qui pour le coup permettent de sauver le plus souvent ou eviter la mise en danger de la mère et de son enfant).
    Arrêtez de diaboliser ou de vouloir culpabiliser celle qui ne souhaite pas d’accouchement naturel.
    Si vous devez vous insurgés de quelque chose c’est bien le fait que chaque parents ou mère aient le droit de choisir le genre d’accouchement qu’elle souhaite avoir même si elle préfère une cesarienne de confort plutôt que par voie basse.

    Reply
  • 30 September 2017 at 13 h 35 min
    Permalink

    Un petit témoignage :
    Lors de mon accouchement (grossesse “normale”, non-pathologique), j’ai fait une hémorragie de la délivrance. Petite frayeur pour ma sage-femme. J’avais mon fils sur mon ventre, et je l’ai gardé sur mon ventre tout du long. Ma sage-femme a géré, m’a fait une révision utérine pour décoller le placenta et le saignement à fini par s’arrêter. Après ça, j’avais perdu beaucoup de sang : interdiction de me lever. Cela ne m’a pas empêché de m’occuper de mon nouveau-né.
    Certaines personnes diraient “heureusement que j’étais à l’hôpital, j’ai fait une hémorragie, j’y serais resté si j’avais accouché à la maison”. J’étais à la maison. Grâce à ça, je n’ai pas été séparée de mon fils malgré l’hémorragie. Certes, le cordon a dû être coupé très rapidement. Mais mon tout petit bébé était contre moi à ce moment là. Et moi, j’ai très bien vécu l’expérience.
    Donc oui, parfois, même dans une grossesse normale, il y a des complications. Oui, parfois, il est même nécessaire de transporter la maman à l’hôpital. C’est très très rare, mais ça arrive.
    La sage-femme qui m’a accompagné avait 20 ans d’expérience, dont 10 en structure hospitalière. Elle avait choisi d’accompagner les accouchements à domicile justement à cause du manque d’humanité et du côté “usine à bébé” des maternités.
    Personnellement, j’avais originellement prévu d’accoucher dans une maternité très très bien côté niveau respect des choix et accouchements physiologiques. Jusqu’à la préparation à la naissance dans cette même maternité, et l’insistance du personnel quand je disais que je ne voudrais pas de péridurale. Ce n’est pas respecter le choix de la parturiente que d’insister, avant même l’accouchement que si, elle voudra forcément la péridurale. J’aurais peut-être très bien vécu mon accouchement là-bas aussi, mais j’en doute vu l’insistance du personnel à me faire accepté à priori un acte que je refusais à la base.
    A noter également : les sages-femmes qui accompagnent les accouchements à domicile ne viennent pas les mains dans les poches. Elles ont tout le matériel de réanimation pour le bébé, les poches de la fameuse ocytocine, etc… si besoin Les battements du cœur du fœtus sont monitorés et à la moindre anomalies, la future maman est transportée à l’hôpital. Elles sont également parfaitement apte à pratiquer des épisiotomies si nécessaire (ce qui, en 10 ans de pratique à domicile n’est arrivé qu’une seule fois à la sage-femme qui m’a accompagnée).

    Reply
    • Anne-Laure Brunelle
      30 September 2017 at 14 h 53 min
      Permalink

      Merci beaucoup pour ce magnifique témoignage.

      Reply
  • 30 September 2017 at 17 h 05 min
    Permalink

    Très bon article !
    Je vous rejoins totalement sur tous les points que vous avez évoqués.
    Les femmes ne sont plus actrices de leur accouchement, on les infantilise, on les sur-médicalise …
    Malheureusement, comme vous le souligner, le manque cruel de moyen pousse le personnel soignant à traiter les accouchements à la chaîne.

    Bien évidemment, ce n’est pas toujours le cas, mais c’est une généralité …

    Quand on voit le nombre de femmes qui choisissent d’accoucher chez elles pour leur deuxième enfant, ça prouve que quelque chose cloche.

    Personnellement, j’avais une trouille bleue d’arriver dans ce genre de structure, mais j’ai eu beaucoup de chance d’accoucher dans une super maternité, où je me suis sentie comprise, encouragée et confiante.

    Je souhaite ça à toutes les femmes !

    Reply
  • 2 October 2017 at 14 h 38 min
    Permalink

    Merci pour ce bel article. Je suis effarée des réactions si “virulentes” de certaines… Comme quoi, il reste encore un grand combat à mener avant que les femmes soient entendues et respectées dans leurs souhaits de vivre un accouchement respecté.

    Reply
  • 2 October 2017 at 23 h 20 min
    Permalink

    Bonjour,
    Je me permet de répondre à votre article dans lequel vous vous permettez de critiquer une personne, un moment, et une maternité que vous ne connaissez pas.
    Je suis moi même sage-femme à l’hôpital de Poissy.
    Vos critiques sont basées sur une émission dont le but principal est de faire de l’audience. Le montage minutieux est fait pour faire du buzz. Si vous regardez bien vous verrez que les séquences prises ne sont pas le même jour puisque Celine n’a pas toujours la même tenue. Vous avez pu voir quelques minutes d’une situation qui a duré bien plus longtemps avec des moments bien choisis par la production.
    La sage-femme que vous vous permettez de dénigrer est une personne très humaine et très appréciée des couples.
    En ce qui concerne la maternité de Poissy, effectivement c’est une grosse maternité de niveau 3 mais je pense et j’espère que nous gardons toute notre humanité, et malgré la détérioration de nos conditions de travail nous donnons le meilleur pour nos patients.
    Contrairement à ce que vous pensez nous ne nous promenons pas avec nos grosses seringues de syntocinon et il n’est pas utilisé en systématique pendant le travail, loin de là. Quant à l’injection pour la délivrance elle fait effectivement parti des recommandations de l’OMS et elle a permis de faire diminuer la mortalité maternelle due aux hémorragies qui est la 1ère cause de mort maternelle en France.
    Et non nous n’obligeons pas nos patientes à accoucher sous péridurale contre leur gré, c’est leur choix. Les patientes qui souhaitent accoucher sans péridurale ne sont pas non plus clouées dans un lit et peuvent adopter une position autre que la position gynécologique.
    Vous prônez un accouchement sans péridurale et le plus naturel possible, c’est votre choix, votre envie, et si vous avez pu le faire tant mieux pour vous. Certaines femmes ne peuvent malheureusement pas en faire de même ou n’en ont pas l’envie et vous devez aussi le respecter.
    Alors la prochaine fois renseignez vous bien avant de critiquer.

    Reply
    • 4 October 2017 at 13 h 51 min
      Permalink

      Merci claire pour ta réponse
      J’allais en faire de même !
      Je suis auxiliaire de puériculture en salle de naissance à poissy chaque garde au contact des sages femmes que vous dénigrez !!!!
      Vous ne les connaissez pas !!!!! Venez nous rencontrer avant d’écrire des articles tirés d’une émission qui est la pour plaire et faire de l’audience !!!! Votre article ne décrit en rien ce qui se passe à poissy !!!! Chaque femme est libre d’accoucher comme elle le désire ! Alors oui il y a plus de césarienne que la moyenne je me permet de vous rappeler que c’est un niveau 3 avec du coup beaucoup de pathologie !!!! Je suis choquée et déçu de l’image que vous donnez de notre maternité ……

      Reply
  • 10 October 2017 at 23 h 09 min
    Permalink

    Bonsoir ,je voulais juste donner mon avis de papa ..
    J’ai vecu 2 accouchements en maternité , et un accouchement à domicile .
    Les 2 en maternité ont été une veritable horreur +20h à errer dans les couloirs , la chambre ou vous voyez votre compagne souffir sans rien pouvoir faire , souvent livrés un peu à nos questions et dans cette souffrance interminable … nous devions prendre le mal en patiente …Je ne porte aucun jugement sur le personnel medical qui fait son travail au mieux . Le dernier , à domicile à été très très rapide ,6h en tout , avec la souffrance pour la maman liée à l’accouchement certes , mais pas de stress , pas de lumiere forte , pas de bruits , en petit comité ,dans la serenité et bien pour moi , en tant que père , j’aurais du mal a imaginer aujourd’hui un accouchement ailleurs qu’au domicile ou en plateau technique éventuellement , et heureusement que vous diffusez sur internet ce genre d’informations qui meme si ça motive une seule maman , le pere aura lui aussi en souvenir un bel accouchement , et surtout un bébé qui naitra dans la quietude , et de maniere normale comme ça toujours été le cas avant cette surmedicalisation et buisness qui va de paire . Alors continuez à passer le message !! Cordialement .

    Reply
  • 13 October 2017 at 9 h 19 min
    Permalink

    J avoue avoir été choqué une fois en regardant une fois cette émission ya deux ans en arriere moi qui a deja peur des accouchements ca m encore plus dégouté je m étais dit que j aurai pas d enfant juste a cause de ca mais aujourd’hui je suis enceinte de trois mois et je compte bien affronter cette peur car je veux un enfant avec l homme que j ai avec lui je n ai plus peur de rien et je prefere ne pas trop y pensé pour ne pas me stressé en plus. Du coup ca me rassure un peu se que vous dite sur cette émission. Je réfléchi souvent si je doit faire une péridurale ou non j ai peur de la douleur et en meme temps est qu’ il faut vraiment passé par cette péridurale…

    Reply
  • 13 October 2017 at 9 h 23 min
    Permalink

    J avoue avoir été choqué une fois en regardant une fois cette émission ya deux ans en arriere moi qui a deja peur des accouchements ca m encore plus dégouté surtout que on vois bien que les femmes souffre et que les aide soignante les laisse un peu se debrouiller jespere ne pas vivre ca pour ma part. je m étais dit que j aurai pas d enfant juste a cause de ca mais aujourd’hui je suis enceinte de trois mois et je compte bien affronter cette peur car je veux un enfant avec l homme que j aime avec lui je n ai plus peur de rien et je prefere ne pas trop y pensé pour ne pas me stressé en plus. Du coup ca me rassure un peu se que vous dite sur cette émission. Je réfléchi souvent si je doit faire une péridurale ou non j ai peur de la douleur et en meme temps est qu’ il faut vraiment passé par cette péridurale…

    Reply

Leave a Reply to Emilie Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

X