fbpx
Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !18 juin 2024
Maman qui allaite et qui a des crevasses

Les meilleures solutions naturelles pour soigner les crevasses pendant l’allaitement

Les crevasses des mamelons touchent près de 90 % des mamans en début d’allaitement. Elles peuvent être incroyablement douloureuses, provoquer des complications comme un engorgement et être la cause d’un arrêt précoce de l’allaitement. Si vous pensez être touchée, voici quelques solutions naturelles qui pourront vous aider en attendant de consulter une sage-femme ou une consultante en lactation dès que possible.

Des compresses de lait maternel

Votre lait contient des substances anti-inflammatoires et anti-infectieuses qui favorisent la cicatrisation du mamelon. Vous pouvez l’utiliser soit en exprimant quelques gouttes de lait en fin de tétée, à appliquer sur le mamelon, ou sous forme de pansement. Il suffit pour cela d’imbiber une compresse stérile de lait maternel et de la maintenir en place sur le mamelon (à l’aide de film alimentaire par exemple) entre chaque tétée. Vous pouvez aussi mettre quelques gouttes de lait dans vos coquillages d’allaitement ou dans des coupelles en argent.

Des coupelles en argent

Grâce aux propriétés cicatrisantes et antiseptiques de l’argent, couplées aux pouvoirs apaisants et cicatrisants de votre lait, ces coupelles sont vraiment le remède miracle pour guérir les crevasses et les gerçures.Il suffit de positionner ces coupelles sur les bouts de seins entre chaque tétée avec une goutte de lait maternel récupérée à la fin de la tétée. Seul hic, elles sont assez chères (comptez une cinquantaine d’euros). Je les conseille donc uniquement pour les mamans qui ont la peau très sensibles et sont sujettes au grosses crevasses difficiles à cicatriser.

En plus de leurs vertus antiseptiques et cicatrisantes, les coupelles en argent stimule la production de lait.

Des coquillages d’allaitement

Moins chers que les coupelles en argent, les coquillages d’allaitement(entre 20 et 30 euros) permettent de maintenir les mamelons hydratés en permanence par le lait maternel, et favorisent la cicatrisation des crevasses selon la méthode de cicatrisation humide (avec votre propre lait).

De la pommade à la lanoline

C’est une substance naturelle extraite des glandes sébacées du mouton, dont elle protège la laine de la pluie et du froid. Sans danger pour le bébé, il n’est pas nécessaire de l’ôter avant la tétée. Choisissez-la purifiée et à 100% de lanoline.

Dotée de propriétés émollientes, apaisantes et hydratantes, elle s’applique sur le mamelon entre les tétées, à raison d’un grain de riz préalablement chauffée entre les doigts.

Selon Christian Jean, sage-femme, « Il est important de ne pas mettre trop de crème sur l’aréole et le mamelon. La crème doit être mise en couche fine pour donner un effet mouillé-brillant. Si la crème est déposée en couche trop épaisse, la peau ne peut plus respirer, la macération prend le pas et la cicatrisation n’est plus possible. »

Des cataplasmes de miel

Il est doté de propriétés antibactériennes, anti-inflammatoires et cicatrisantes. Il peut être appliqué sur les mamelons sous forme de cataplasme, sous un film alimentaire. Il faudra en revanche acheter du miel stérilisé pour qu’il soit sans danger pour votre bébé (risque de botulisme avant un an).

Certaines pommades à base de miel médical stérile comme Melicare ou Melectis peuvent aussi constituer de bonnes alternatives au miel.

De l’huile de coco

Elle possède des propriétés hydratantes, antibactériennes et antifongiques qui peuvent contribuer à soigner les crevasses légères et les irritations du mamelon. Choisissez-la de préférence bio et désodorisée pour que son odeur ne masque pas l’odeur naturelle de votre aréole, proche de celle du liquide amniotique, qui encourage votre bébé à téter.

Click here to subscribe

Des compresses d’hydrogel

Elles sont composées d’eau, de glycérol et de polymères. Elles soulagent les douleurs et accélèrent la guérison des crevasses. Elles s’appliquent sur le mamelon entre chaque tétée. Tu trouveras différents modèles dans le commerce, réutilisables 24 heures ou 3 à 7 jours.

Plusieurs remèdes en homéopathie

En fonction des symptômes que vous ressentez et de l’aspect de vos crevasses, vous pouvez prendre :

Graphites 5 CH : 3 granules 3 X par jour si un écoulement jaune épais, visqueux, épais s’écoule des crevasses et forme de légères croûtes jaunes.

Nitricum acidum 5 CH : 3 granules 3 fois par joursi les crevasses saignent au contact avec des douleurs aiguës.

Castor equisetum 5 CH : 3 granules 3 X par jour si les mamelons sont gercés et ulcérés.

Causticum 5 CH : 3 granules 3 X par jour si les mamelons gercés comme s’ils étaient à vif, avec une sensation de brûlure.

Ratanhia 5 CH : 3 granules 3 X par jour jusqu’à amélioration si présence de fissures sur le mamelon.

En aromathérapie

Danièle Festy conseil cette synergie : Dans un flacon, mélange 5 ml de lavande officinale et 5 ml d’huile végétale de germe de blé. Applique 1 goutte du mélange sur le mamelon après chaque tétée et masse en douceur. Passe ton mamelon à l’alcool glycériné (comestible et non toxique) avant la tétée suivante.

Et vous ? Quels remèdes vous ont permis de soigner une crevasse ? Qui vous l’a conseillé ? Partagez votre expérience avec la communauté des naturelles mamans dans les commentaires ci-dessous.

Anne-Laure Wright

Click here to subscribe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *