fbpx
Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !4 décembre 2021
Les meilleures infusions du post-partum

Quelles sont les meilleures infusions pour le post-partum ?

Si vous vous demandez quelle infusion boire pendant votre post-partum, vous découvrirez dans cet article toutes les plantes médicinales qui peuvent accélérer la récupération, soutenir l’allaitement et prévenir l’épuisement. Découvrez quelles plantes utiliser sans danger et comment les préparer en infusion (avec quelques recettes à la clé).

Les principales plantes du post-partum

L’anis vert favorise la lactation, en plus elle facilite la digestion et lutte contre les gaz gastro-intestinaux (aérophagie, ballonnement, flatulence).

L’artichaut peut aider à couper la lactation, mais son action est légère.

La badiane ou anis etoilée favorise la lactation et aide à la digestion. Elle est aussi stomachique, carminative et évite les fermentations intestinales.

La camomille romaine est antispasmodique, calmante et anti-inflammatoire. Elle sera utile pour combattre le baby blues et les douleurs du post-partum, tout en soulageant les crevasses des mamelons et les inflammations locales.

La consoude renferme dans sa racine des mucilages et de l’allantoïne aux vertus cicatrisantes et anti-inflammatoires. Des préparations à base de racine de consoude peuvent aussi être utilisées pour soulager les crevasses du sein.

L’éleutherocoque, par son activité adaptogène et anti-asthénique, est utile pour prévenir l’épuisement et les risques de dépression du post-partum.

Le fenouil stimule l’appétit, calme les flatulences et l’aérophagie, purifie l’haleine, favorise la diurèse mais ici ce qui nous intéresse c’est qu’il favorise la lactation. C’est la racine et la semence qui seront utilisées sous forme de tisane, de gélules ou d’extrait fluide.

Click here to subscribe

Le gattilier est galactagogue et favorisera également la lactation.

Le gingembre pourra être conseillé pour son action tonique afin de gagner de l’énergie et prévenir l’épuisement.

Le ginseng est connu pour son action tonique pour combattre toutes les fatigues qu’elles soient physiques ou morales, il sera donc très utile pour lutter contre la fatigue du post-partum et le baby blues. Par ses propriétés anti-inflammatoires il aidera à soulager les tranchées et les douleurs du périnée.

L’hamamélis est utile pour ses propriétés décongestionnantes au niveau pelvien et hémostatiques sur l’utérus pour aider à éviter les tranchées et les métrorragies du post-partum. On peut aussi utiliser localement l’hydrolat d’hamamélis au niveau des seins pour ses propriétés cicatrisantes.

L’harpagophytum peut être utilisé pour ses vertus anti-inflammatoires et antalgiques pour soulager les douleurs périnéales et les tranchées.

Le houblon est connu pour ses propriétés galactagogues. On faisait boire de la bière aux nourrices pour favoriser leur lactation.

L’hydrocotyle ou Centella asiatica pourra être conseillée en usage local pour aider à la cicatrisation en cas de gerçure du mamelon, de fissures anales, ou de déchirures du périnée.

La lavande est sympatholytique, antispasmodique et calmante. Elle peut aider à retrouver un sommeil réparateur malgré les nombreux réveils nocturnes, mais aussi à combattre le baby blues et à soulager les douleurs du post-partum en application locale.

La luzerne ou alfalfa sera utile pour son apport en sels minéraux, oligoéléments et vitamines dont la vitamine k, elle aidera à lutter contre la fatigue et à éviter les carences.

La mélisse par son action sédative sur le système nerveux végétatif aidera à lutter contre le baby blues.

La menthe poivrée peut aider aussi à diminuer le lait en période de sevrage et comme antispasmodique, elle soulagera les douleurs des tranchées.

Le persil est connu pour diminuer la lactation. Pour aider à couper le lait il faut prendre un bouquet de persil par jour, dans la cuisine ou sous forme d’infusion concentrée ou encore sous forme de jus si vous avez un extracteur à la maison.

Le pollen sera utile pour son apport de nombreux minéraux, acides aminés, enzymes et surtout vitamines (A, B1, B2, B3, B5, B6, B7, B8, B9, B12, C, D, E), en faisant un des meilleurs compléments alimentaires. Il ne faut pas oublier que le pollen doit être mâché pour avoir son maximum d’efficacité.

La sauge sera naturellement déconseillée si on désire allaiter car elle favorise le sevrage en diminuant la production du lait. Elle sera donc utile si on veut arrêter la lactation mais aussi pour lutter contre les douleurs périnéales et les tranchées par son activité antispasmodique et antalgique et par son action tonifiante sur le psychisme combattre la fatigue et le baby blues.

La sauge est contre-insiquée en cas de : hyperfolliculinie, métrorragies, cancers du sein et de l’utérus, mastoses, allaitement, grossesse.

Le souci en usage local sera utile pour ses propriétés antiseptiques, antimycosiques, anti-inflammatoires et cicatrisantes qui pourront être mises à profit sous forme de crème ou de pommade contre les gerçures et crevasses du mamelon.

Infusion spéciale post-partum naturelle maman
La jolie couleur jaune de ce mélange spécial post-partum est apporté par les fleurs de souci (calendula) – Naturelle Maman

Recette d’infusion pour les premiers jours du post-partum

– 30 gr d’aubier de tilleul séché
– 15 gr de racines de caulophyllum séchées 
– 7 gr de fleurs de houblon grimpant séchées

Vous pouvez faire préparer ce mélange par un pharmacien-herboriste et au moment venu, faites infuser le mélange de plantes dans une théière avec un litre d’eau bouillante, puis buvez-en tout au long de la journée.

La viorne aubier a une action spécifique pour apaiser les tranchées.

Le caulophyllum aide l’utérus à retrouver rapidement sa taille normale et le houblon active la production de lait et aide à dormir.

Recette de tisane spéciale récupération en post-partum

– 30 gr de feuilles de framboisier séchées
– 30 gr de feuilles de mélisse séchée  
– 30 gr de fleurs de camomille séchées
– 10 gr de fleur d’avoine séchée
– 10 gr de basilic sacré séché

Les feuilles de framboisier tonifient l’utérus.

Associée à la mélisse, une alliée anti-insomnie, la camomille calme et régularise le sommeil.

La fleur d’avoine est un magnifique tonique et régulateur du système nerveux.

En synergie avec le basilic sacré réducteur de stress, cette tisane est la boisson parfaite pour retrouver force et énergie pendant vos premiers mois de post-partum.

Recette de tisane spéciale allaitement

– 30 g de fleurs de camomille séchées
– 30 g de cataire
– 8 g de graines de fenouil
– 15 g de feuilles d’ortie séchées
– 4 g de fleurs de lavande séchées

Un mélange de plantes tout simple et ô combien délicieux, à consommer sans crainte et à profusion pendant au moins la première année d’allaitement.

Il soutient votre système nerveux, mais favorise aussi la digestion de votre bébé (gaz, inconforts, coliques) tout en enrichissant votre lait maternel en bons nutriments.

Comment préparer votre tisane du post-partum ?

Que ce soit une infusion ou une décoction, on met toujours les plantes dans de l’eau froide !

Oubliez les bouilloires électriques et plongez directement vos plantes dans une bonne vieille casserole en inox dans laquelle vous verserez 250 ml d’eau froide.

  • Pour une infusion : portez doucement à ébullition. Dès les premiers frémissements, stoppez la source de chaleur, couvrez et laissez infuser  environ 10  minutes avant de filtrer et de boire votre breuvage tout au long de la journée.
  • Pour une décoction : mettez un couvercle, portez doucement à ébullition. Dès que l’eau commence à bouillir, diminuez  la source de chaleur et laissez frémir environ 15 minutes. Filtrez et dégustez !

Une fois préparée, une tisane se conserve 24 heures maximum.

Les plantes quant à elles se préservent dans du papier, rangées au sec pendant 1 an maximum à partir de la date d’achat ou de récolte.

Et vous ? Avez-vous profité des bienfaits des plantes médicinales pendant votre post-partum ? Quelle infusion avez-vous bu pour soutenir votre allaitement et favoriser votre récupération après votre allaitement ? Partagez vos conseils avec la communauté des naturelles mamans dans les commentaires ci-dessous !

Anne-Laure Brunelle

Click here to subscribe

5 Comments

  1. mariiloox Reply

    J’ai continué les infusions de feuilles de framboisier sur les conseils de ma sage-femme et aussi des infus’ de graines de fenouil pour soutenir l’allaitement… J’en ai même tellement bu que j’ai changé d’odeur corporelle et que mon mec disait que je sentais le barbecue… va savoir pourquoi.

  2. Nora Reply

    Oh c’est top de tomber sur cet article, je suis en plein dedans, je rentre à la maison demain et vais envoyer mon chéri acheter tout ça merci !!

    1. Anne-Laure Brunelle Post author Reply

      Bonjour Maggie, il n’y a aucune étude qui a été menée sur les effets de cette plante pendant l’allaitement donc par mesure de précaution, on dit qu’il ne vaut mieux pas en prendre.

  3. Sophia Reply

    top merci beaucoup pour ces recettes, je vais essayer la première merci. Est-ce qu’il y a des herboristeries en ligne où on peut commander facilement ?

Répondre à mariiloox Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *