Les meilleurs remèdes pour éviter 9 mois d’insomnies

Avez-vous déjà entendu une femme enceinte dire qu’elle dort comme un bébé ?

Pour ma part, ça a été le problème le plus pénible de mes trois grossesses. J’ai commencé à avoir du mal à dormir dès le deuxième trimestre, et je finissais par ne presque plus dormir pendant les trois derniers mois.

Entre les angoisses, les envies de faire pipi toutes les trois heures, la lourdeur du ventre, bébé qui faisait des saltos, le nez bouché à cause des hormones et les palpitations dues à la compression de la veine cave, j’avais beaucoup de mal à faire ne serait-ce qu’une nuit complète par semaine.

J’ai donc tout testé : les infusions, l’acupuncture, les différentes positions, les coussins de grossesse, les oreillers, les massages, les bains relaxants…

J’ai fait le tri entre ce qui marche et ce qui ne marche pas et je vous livre ici les meilleures techniques pour garder un sommeil de qualité pendant neuf mois.

Et c’est d’autant plus important qu’une fois passé l’accouchement, vous allez définitivement le perdre pour un bon moment !

 


Des outils pour garder un sommeil de qualité pendant neuf mois

Même quand on est vraiment fatiguée, on a du mal à vraiment se reposer la nuit tant que l’on a pas intégré les techniques qui permettent de dormir en toute sérénité et sécurité pendant la grossesse.

Et plus les mois passent, plus le bébé prend de la place, plus le sommeil trépasse !

Après les premiers mois, dites au revoir à la position sur le ventre. Et passé le deuxième trimestre, dormir sur le dos ne sera plus aussi simple qu’il n’y paraît !

Il ne vous reste qu’une solution : vous allonger sur le côté… Mais vaut-il mieux se coucher sur le côté gauche, ou bien à droite ?

Un oreiller, une couette, un polochon : que pouvez-vous utiliser pour vous aider à dormir confortablement dans cette nouvelle position ?

Pour que vous puissiez dormir tranquille, au sens propre comme au sens figuré, voici quelques précisions importantes pour vous aider à dormir en toute sécurité pendant la grossesse.

Je vous livre aussi ici des conseils et des outils pour un sommeil de qualité au cours de ces drôles de mois…

 


La meilleure position pour dormir pendant la grossesse

Les sages-femmes et les médecins recommandent de dormir sur le côté gauche pendant les derniers mois de grossesse (1).

Pourquoi le côté gauche ? Pour faciliter la circulation du sang dans votre corps.

Sur le dos, vous risquez de faire pression sur les gros vaisseaux (veines caves et aorte) qui se situent le long de votre colonne vertébrale.

Dormir sur le côté gauche permet de mieux respirer et que votre bébé soit mieux oxygéné.

Pour être à l’aise, étendez votre jambe gauche le long du matelas et pliez la jambe droite sous votre ventre. Vous pouvez glisser un coussin ou un traversin entre vos cuisses, sur lequel vous laissez reposer votre ventre.

Vous allez naturellement trouver vos marques, comme dans un cocon.

Mais soyons honnêtes… Quand nous sommes bien avancées dans notre deuxième trimestre et que l’on pèse déjà 6 ou 7 kilos de plus au minimum, dormir toute la nuit sur la hanche peut être… inconfortable.

Ne vous stressez donc pas trop avec cela : ce n’est pas grave si vous dormez sur le côté droit, la plupart des médecins seront d’accord. Mais sachez que c’est mieux de favoriser le côté gauche quand vous le pouvez.

Si dormir sur le côté n’est pas votre position naturelle, essayez de vous habituer petit à petit lors des premières semaines et des premiers mois. Ce sera ainsi plus facile lorsque vous deviendrez un peu plus ronde et que vous commencerez à mal dormir et à avoir moins d’énergie.


Pourquoi ne peut-on plus dormir sur le dos ?

La plupart des médecins conseillent de ne pas dormir sur le dos passé quatre mois (2). Cette position comprime l’aorte, la veine cave et certains organes, ce qui peut provoquer chez la future maman :

  • de l’hypotension ou de l’hypertension artérielle,
  • des nausées,
  • des difficultés à respirer,
  • des vertiges,
  • une peau moite,
  • des brûlures d’estomac,
  • des maux de ventre.

Pour le bébé, cette diminution de la circulation peut éventuellement donner lieu à :

  • une réduction du flux sanguin,
  • moins d’oxygène,
  • un apport moins important en nutriments.

La bonne nouvelle, c’est que la nature est vraiment très bien faite : la plupart des mamans vont se réveiller instinctivement et changer de position si elles se retrouvent sur le dos pendant la nuit (je le sais car cela m’est arrivé si souvent !!!).

D’ailleurs, si la maman ne se rend pas compte elle-même qu’elle est sur le dos, c’est le bébé qui s’en chargera en lui donnant un petit coup de pied en guise de rappel !

Mais encore une fois, ne vous affolez pas. Certaines femmes ont un utérus qui ne sera jamais assez lourd pour comprimer la veine cave : pour elles, dormir sur le dos n’est vraiment pas un problème.

Comme beaucoup de choses dans la grossesse, faites ce qui est le mieux pour VOUS. Ne paniquez donc pas si vous vous surprenez parfois à dormir sur le dos.

Gardez aussi à l’esprit que pendant des milliers d’années, les femmes ont dû dormir dans toutes sortes de positions, pas toujours très confortables ni même recommandables : et malgré tout ça, le genre humain a survécu !

 

Grâce à la science, nous en savons beaucoup plus aujourd’hui sur ce qui est bon ou pas, mais pas la peine de se torturer au point d’en devenir totalement insomniaque…

©Lau
©Lau

Comment obtenir un sommeil confortable pendant la grossesse

Il faut se faire une raison : vous pesez 6 à 10 kilos de plus qu’il y a quelques mois. Comment réussir à rester à l’aise avec cette masse qui vous ceinture le ventre ?

Une chose que vous ne pouviez même pas imaginer, c’est que vous allez vous faire un nouvel ami. Un ami inséparable auquel vous n’auriez jamais pensé : votre oreiller (ou votre polochon) !

Vous ne regarderez plus jamais un oreiller de la même manière après quelques mois de grossesse… Chaque nuit, il va vous aider à dormir mieux, plus sereinement et plus confortablement.

Vous pourrez le mettre entre vos genoux pour garder vos hanches mieux alignées et éviter les maux de dos. Vous pouvez aussi le placer sous votre bras pour garder votre cou et vos épaules dans une bonne position d’alignement.

Vous pouvez également investir dans un coussin de grossesse, que vous ne quitterez plus de la nuit (mon mari disait qu’il en était très jaloux !) et qui vous servira aussi pour allaiter.

Il y en a dans toutes les tailles et toutes les formes mais les sages-femmes recommandent souvent les coussins en micro-billes, assez fermes et long pour bien vous caler.

Il y en a même certains modèles qui épousent totalement votre corps. Ces grands coussins de grossesse, qui peuvent mesurer près d’1m80 sont particulièrement appréciés : ils offrent un support de la tête aux pieds. Vous pouvez vous allonger dessus ou l’enrouler autour de vous.

Beaucoup de femmes enceintes aiment enrouler et tordre ces oreillers autour de leur corps pour soulager les zones qui sont à l’origine de l’inconfort.

 


Les défis du sommeil et ses solutions

Durant les premiers mois de votre grossesse, vous allez dormir comme jamais. Vous aurez un besoin de sommeil beaucoup plus important que d’habitude. Il est donc capital que vous puissiez passer de bonnes nuits (et de bonnes siestes).

D’ailleurs, dès que vous le pouvez et dès que vous en ressentez le besoin, faites une petite sieste. Surtout ne culpabilisez pas, votre corps et le bébé en ont besoin.

Couchez vous plus tôt. Peu importe si cela contrarie vos copines ou votre mari. Votre corps travaille beaucoup pour construire ce petit être qui grandit dans votre ventre : il a donc besoin de repos supplémentaire (3).

Les mamans qui ont déjà eu des enfants disent toujours aux jeunes femmes enceintes d’en profiter autant que possible. Alors écoutez leurs conseils et dormez autant que vous le pouvez !

Car je vais être franche avec vous, le troisième trimestre peut parfois être un cauchemar d’un point de vue du sommeil (4).

Le corps est aux prises avec d’importants changements hormonaux, il y a ce poids supplémentaire qui pèse sur l’abdomen et aussi un bébé qui peut s’agiter et faire quelques pirouettes in utero !

Voici maintenant quelques conseils pour faire face aux différents problèmes qui peuvent rendre vos nuits pénibles pendant la grossesse :

Les brûlures d’estomac :

Le muscle qui relie l’œsophage et l’estomac se détend en raison de changements dans vos hormones. Il en résulte des reflux acides qui peuvent vous gêner jusque dans le sommeil puisqu’ils sont aggravés par la position allongée.

Pour commencer, vous pouvez essayer de garder la tête un peu plus élevée que votre buste, en la soulevant grâce à des oreillers (vous voyez bien qu’ils sont indispensables !).

L’envie de faire pipi :
©érôme Decq
©Jérôme Decq

Votre corps transporte jusqu’à 50% de volume de sang en plus pendant la grossesse. Cela augmente la pression sur vos reins qui doivent continuellement filtrer le sang, et cela vous conduit à multiplier les allers-retours aux toilettes pour faire pipi !

Votre utérus et le bébé grossissent également chaque jour : petit à petit, ils appuient sur votre vessie.

Essayez de boire un maximum avant 15 heures et de réduire considérablement la quantité d’eau ou de boissons que vous buvez avant le coucher, vous aurez ainsi une vessie moins remplie au moment d’aller au lit !

La sensibilité à la lumière et au bruit :

Moins vous dormez profondément, plus vous serez sensible aux bruits, aux sons, aux lumières.

Si cela peut vous aider à dormir comme un bébé, n’hésitez pas à mettre des boules Quies ou des bouchons en mousse, et enfilez un masque de repos pour plongez vos yeux dans l’obscurité.

Si vous vivez dans une rue bruyante, ou si votre mari ronfle un peu trop, essayez de mettre un bruiteur, ces petits appareils qui imitent le bruit des vagues, du vent ou d’une cascade.

Le nez bouché :

Les hormones peuvent affecter votre paroi nasale, qui peut légèrement gonfler. Essayez les huiles essentielles de pin ou de cyprès qui vont vous aider à mieux respirer.

Vous pouvez en mettre quelques gouttes sur votre oreiller avant de dormir, ou bien les diffuser dans un vaporisateur ou encore, en mettre sur un gant de toilette humide que vous passez sur votre visage avant d’aller vous coucher.

Le syndrome des jambes sans repos :

Voilà un vrai cauchemar pour les futures mamans. Il est extrêmement difficile de dormir quand on souffre de ce syndrome.

De nombreuses futures mamans ont recours à une supplémentation en magnésium pour éliminer ce problème. D’autres trouvent un soulagement grâce à un supplément en fer.

On peut aussi se masser lentement les jambes avec une huile de massage agréable, voire avec un mélange d’huiles essentielles relaxantes.

Les douleurs :

Si vous ressentez des douleurs régulières dans votre corps, n’hésitez pas à aller voir un ostéopathe. Notre corps évolue tellement que parfois, il est important de remettre un peu tout cela en place !

Plus vous prendrez soin de vous, plus vous augmenterez vos chances d’avoir un accouchement naturel. Et si vos douleurs sont apaisées, vous dormirez plus paisiblement.

 


Quand rien ne marche, il reste plein de solutions dans les médecines douces

Si aucune de mes petites astuces ne fonctionne et que vous commencez à vous sentir épuisée et découragée, vous pouvez consulter un professionnel des médecines douces dont je vous parle ci-dessous.

Parlez-en à votre sage-femme et demandez-lui conseil pour qu’elle vous aiguille vers la personne adéquate.

 

L’homéopathie :

La plupart des sages-femmes ont reçu une formation en homéopathie et pourront vous conseiller, selon vos symptômes, sur les granules à prendre pour retrouver un sommeil de qualité.

En attendant votre consultation mensuelle ou un rendez-vous chez l’homéopathe, vous pouvez prendre un traitement d’appoint en fonction des troubles dont vous souffrez :

  • Si vous êtes nerveuse ou inquiète, avec une tendance aux palpitations, aux spasmes qui empêchent l’endormissement : Valeriana en 5CH, 5 granules au coucher.
  • Si vous cogitez sans arrêt : Coffea 9 CH, 5 granules le soir au coucher.
  • Si vous êtes angoissée, que vous ruminez et que votre sommeil est léger : Ignatia Amara 9 CH, 5 granules le soir au coucher.
  • Si vers la fin de la grossesse, vous avez peur des changements, de l’accouchement… : Gelsemium en 9 CH, 5 granules avant de se coucher.

 

L’acupuncture :

Comme pour l’homéopathie, de plus en plus de sages-femmes se sont spécialisées en acupuncture et proposent des soins au sein même des maternités.

Renseignez-vous pour savoir si ce soin est proposé dans la vôtre car l’acupuncture apparaît comme une bonne alternative parmi les thérapeutiques proposées.

Une seule séance peut parfois suffire pour rétablir une bonne circulation de l’énergie dans votre corps et vous aider à bien dormir.

Le traitement des troubles du sommeil chez la femme enceinte consiste à rafraîchir le Yang et le calmer, harmoniser la circulation de l’énergie dans le corps et principalement au niveau du Shen du Coeur (5, 6).

 

L’ostéopathie :

Soyez vigilante en consultant un ostéopathe spécialiste des femmes enceintes.

L’ostéopathe va travailler sur votre corps dans sa globalité, en tenant compte de vos changements émotionnels et physiques (7), et en manipulant votre crâne, votre sacrum et votre colonne vertébrale.

Vous verrez qu’en seulement 2 à 3 séances (et même parfois dès la première), il vous aidera à retrouver un sommeil réparateur et de qualité.

 

La sophrologie et le yoga :

De nombreuses sages-femmes utilisent des techniques de sophrologie et de yoga pour aider les femmes enceintes à se relaxer, notamment lors des cours de préparation à l’accouchement (8).

Demandez conseil à votre sage-femme, qui pourra vous apprendre quelques techniques ou vous guider vers un professionnel.

Les exercices de respiration, de relaxation, de relâchement musculaire ou encore de pensée positive s’apprennent facilement et vous pourrez ensuite facilement les appliquer au moment du coucher dans votre lit, ou en cas de réveils nocturnes.

En voici deux exemples que vous pouvez tester le soir dans votre lit :

1/ la respiration de la vague :

Allongez vous sur le côté, dans une position confortable, les mains sur votre ventre.

En inspirant : l’air rentre par les pieds et remonte vers le crâne comme une vague qui amène au corps tout ce dont il a besoin.

En expirant : l’air descend du crâne vers les pieds et emmène toutes les toxines, les déchets dont vous voulez vous débarrasser.

Le but est de vous recentrer sur vous-même et de faire circuler l’énergie à l’intérieur de votre corps pour en libérer les tensions.

2/ les trois pensées positives :

Toujours allongée, vous prenez de grandes inspirations par le nez, fermez les yeux et repensez aux trois meilleurs moments positifs de votre journée (prenez le temps de les revivre et de les apprécier pleinement).

En baignant dans toutes les émotions de ces souvenirs agréables, observez toutes les réactions positives de votre corps et de votre esprit. Vivez pleinement les sensations agréables, les ressentis de bien-être, de joie, de bonheur. Respirez profondément.

Lorsque vous le souhaitez, ouvrez les yeux doucement et profitez de ce moment de bien-être avant de vous endormir.

 

La phytothérapie :

Les plantes proposées contre les troubles du sommeil sont essentiellement des plantes aux propriétés sédatives (calmantes) comme la passiflore, la mélisse et la camomille.

Le mieux est de consulter une sage-femme ou un pharmacien spécialiste de la phytothérapie ou bien un phytothérapeute qui vous renseigneront sur les plantes interdites aux femmes enceintes et vous donneront de nombreuses astuces naturelles comme :

Un bain à la fleur d’oranger :

Reconnue pour ses propriétés apaisantes, la fleur d’oranger favorise la détente et le sommeil.

Faites infuser pendant 10 minutes 100 g de fleurs et feuilles d’oranger séchées dans environ 2 litres d’eau. Filtrez puis versez le liquide dans l’eau de votre bain, que vous prendrez tiède juste avant de vous coucher.

Une infusion de mélisse, passiflore, tilleul ou camomille :

©Ermes Sassi Feuilles de Mélisse
©Ermes Sassi Feuilles de Mélisse

Toutes ces plantes sont connues pour leurs vertus apaisantes et sédatives et ne comportent aucun

risque pendant la grossesse. Vous pouvez les alterner pour juger par vous même laquelle a le plus d’effet sur votre sommeil.

 

 

Un sachet d’anis séchée sous votre oreiller :

Glissez un sachet en tissu rempli de graines d’anis entre votre oreiller et votre taie. L’anis a un effet apaisant et procure un sommeil réparateur.

Si vous souhaitez connaître toutes les plantes efficaces contre les maux de grossesse, je vous invite à consulter notre Guide de la Grossesse Naturelle.

Comme j’ai beaucoup souffert de troubles du sommeil, vous pouvez voir que j’ai testé de nombreuses solutions naturelles et j’espère que vous en ferez autant.

Anne-Laure Brunelle


Maintenant, à vous ! Partagez avec les autres mamans vos problèmes, mais aussi vos trucs et astuces pour bien dormir pendant ces neuf mois dans les commentaires ci-dessous !

Sources :

  1. INPES, “Fiche action n°5 : Les petits maux de la grossesse”. Trouvé sur : http://inpes.santepubliquefrance.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1310-3e.pdfEyssalet JM, “Sommeil, rêves et écoute du corps chez la femme enceinte”, présenté lors du congrès de l’AFFSA, Novembre 2014
  2. Sourdet Marion, “Le sommeil de la femme enceinte”, Sage-femme et “petits” maux de la grossesse : autre regard, autres pratiques, CNSF, 2012. Trouvé sur : http://www.cnsf.asso.fr/doc/747AB9E6-5056-9C00-417B1C6D9FCBF3F3.pdf
  3. Buron J, Denais V, Lucas B, “Le sommeil de la femme enceinte”, La revue Sage-Femme – vol 10 – N° 5, Novembre 2011. Trouvé sur : http://www.em-consulte.com/en/article/674731
  4. Beau Gwenaëlle, “Les troubles du sommeil au troisième trimestre de la grossesse”, Gynécologie et obstétrique, 2013. Trouvé sur : http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00863861/document
  5. Auteroche B, Navailh P, “Acupuncture en Gynécologie et Obstétrique”, éditions Maloine, 1986.
  6. Pelletier-Lambert A., Sage-femme libérale, acupuncteur et formatrice, “Acupuncture et troubles du sommeil de la femme enceinte”, 2012. Trouvé sur : http://www.cnsf.asso.fr/doc/747AB9E6-5056-9C00-417B1C6D9FCBF3F3.pdf
  7. Boillot E, Sage-femme libérale-Ostéopathe Formatrice, “L’ostéopathie et les petits maux de la grossesse”, 2012. Trouvé sur : http://www.cnsf.asso.fr/doc/747AB9E6-5056-9C00-417B1C6D9FCBF3F3.pdf
  8. Elisabeth RAOUL, Sage-femme formatrice en sophrologie et yoga, “Sommeil retrouvé à l’aide de Yoga Nidra ou de la sophrologie”, 2012. Trouvé sur : http://www.cnsf.asso.fr/doc/747AB9E6-5056-9C00-417B1C6D9FCBF3F3.pdf
  9. Passeport Santé, “10 plantes pour bien dormir”. Trouvé sur : http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=plantes_pour_bien_dormir_page1_2_do

10 thoughts on “Les meilleurs remèdes pour éviter 9 mois d’insomnies

  • 7 March 2017 at 16 h 51 min
    Permalink

    Merci pour cet article bien complet.
    Voici mes principales difficultés de sommeils et les astuces qui ont bien fonctionnées chez moi :
    La chose la plus désagréable dont je me souviens était le syndrome des jambes sans repos. Ne le connaissant pas avant, j’ai mis longtemps à comprendre ce qui m’arrivait. Dès que j’étais au lit, j’avais terriblement envie/besoin de secouer mes pieds et cela pouvait durer pendant des heures. L’eau froide versée sur mes mollets était d’un grand soulagement et faisait immédiatement partir cette sensation désagréable.
    Autre chose qui m’a bien aidée à dormir comme un bébé était mes sorties fréquentes au spa. Ici je pouvais me détendre, me ressourcer et stimuler mon système immunitaire.
    Voici pour mon expérience.
    Sonia

    Reply
  • 14 March 2017 at 17 h 17 min
    Permalink

    Bonjour naturelle maman,

    Je suis dans mon 4eme mois de grossesse et j’aime beaucoup vos articles, surtout toutes les astuces que vous donnez pour les femmes enceintes.
    Moi je mets chaque soir une goutte d’huile essentielle de lavande sous mon oreiller, ça m’apaise et m’aide à m’endormir.
    Je ne suis pas encore gênée par mon gros ventre et j’arrive encore à dormir sur le dos mais je pense faire comme vous et investir dans un bon gros polochon !

    Reply
  • 14 March 2017 at 18 h 47 min
    Permalink

    Je voulais vous remercier car j’ai testé la technique de la respiration de la vague cette nuit et ça m’a bien aidée à me détendre et a me rendormir. Je suis enceinte de 7 mois et je dors dans le canapé depuis un mois pour ne pas réveiller mon homme toutes les deux heures quand je vais aux toilettes… Problème, je mets un temps fou à me rendormir quand je vais me recoucher… Mais grâce à cette petite astuce de maman naturelle, j’espère maintenant passer le reste de ma grossesse à me reposer un peu plus.

    Reply
  • 15 March 2017 at 7 h 28 min
    Permalink

    J’ai le nez bouché, et même les oreilles depuis que je suis enceinte. C’est fou comme la grossesse réserve des surprises !! Je vais tester de mettre une goutte d’huile essentielle de cyprès sur mon oreiller tous les soirs, je viens d’en commander sur aromazone. Si c’est efficace je m’abonne à Naturellemaman à vie ! ; )

    Reply
  • 15 March 2017 at 12 h 11 min
    Permalink

    Bonjour Naturelle Maman,

    Je vais tester le sachet d’abus séchée dans mon lit. Est-ce que je dois prendre de l’anis étoilée (badiane) ou des grains d’anis ? Est-ce que les deux fonctionnent ?
    Merci

    Reply
    • Anne-Laure Brunelle
      15 March 2017 at 12 h 18 min
      Permalink

      Bonjour,

      Il s’agit en effet d’anis étoilée, j’aurais du le préciser. Si vous trouvez l’odeur trop forte, vous pouvez remplacer l’anis par du romarin ou de la lavande qui ont également des vertus apaisantes.
      Bonne grossesse à vous et à bientôt.

      Reply
  • 16 March 2017 at 7 h 45 min
    Permalink

    Bonjour naturelle maman et les mamans nature et bio !
    Je voulais vous dire merci car j’ai fait la même chose que vous, j’ai investi dans un polochon en plumes au lieu du coussin d’allaitement et je trouve ça parfait. Ça m’a aidé à bien dormir pendant toute la fin de ma grossesse et c’est parfait pour allaiter ma fille.
    Je conseille moi aussi un bon vieux polochon à toutes les femmes enceintes ! J’ai acheté le mien a 29euros chez Carrefour pendant les promos sur la literie.
    Bonne grossesse à toutes !

    Reply
  • 26 March 2017 at 7 h 43 min
    Permalink

    Bonjour les mamans nature ; )
    C’est chouette de trouver pleins de remedes naturels à tester pour mieux dormir. C’est ma première grossesse, dpa prévue le 9 juin, donc je ne peux pas partager d’astuces mais je vais en tester certaines car je commence à très mal dormir. La seule astuce qui marche pour moi pour l’instant : virer chéri sur le canapé et m’etaler dans le grand lit LOL ! Vous ne parlez pas de cette technique pourtant très efficace ; )
    Belle grossesse à toutes les insomniaques qui viennent comme moi trainer sur des sites de grossesse quand elles n’arrivent pas à dormir !

    Reply
  • 29 March 2017 at 0 h 39 min
    Permalink

    Il est une heure du matin et je n’arrive toujours pas à dormir donc je traine sur le net avec mon tél en le cachant sous la couette pour ne pas réveiller l’homme qui ronfle paisiblement.
    Et là je tombe sur votre article naturelle maman merci !!
    Je ne savais pas DU TOUT qu’il fallait dormir sur le côté gauche quand on était enceinte. Je comprends maintenant pourquoi j’ai tout le l’impression d’avoir du mal à respirer et d’avoir le coeur qui s’emballe dès que je suis allongée.
    Allée j’éteins tout et je vais essayer de dormir un peu. Merci Naturelle maman <3

    Reply
  • 5 April 2017 at 19 h 16 min
    Permalink

    Merci naturelle maman de s’occuper du sommeil des femmes enceintes !! Au regard de toutes les nullités que je lisais sur internet sur les sites de grossesse je croyais que c’était une cause perdue !!
    Ça fait du bien de voir qu’il existe pleins de petits astuces et remèdes naturels pour mieux dormir pendant la grossesse !

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

X