fbpx
Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !28 janvier 2023
Les conseils du docteur Carole Minker sur Naturelle maman : Bienfaits de la spiruline pendant la grossesse

Peut-on prendre de la spiruline pendant la grossesse ? Les conseils du Docteur Carole Minker

Certains professionels de santé conseillent aux femmes enceintes une cure de spiruline pour lutter contre la fatigue, renforcer leur immunité et prévenir ou soigner une anémie. D’autres au contraire la déconseillent en affirmant qu’elle agirait comme un chélateur et détoxifiant de l’organisme qui serait néfaste pour le bébé. Alors peut-on oui ou non prendre de la spiruline pendant la grossesse ? On démêle le vrai du faux sur la spiruline pendant la grossesse avec le docteur Carole Minker, pharmacienne diplômée en micronutrition et autrice de « Se soigner au naturel pendant la grossesse ».

La spiruline est une micro-algue utilisée depuis des siècles comme une médecine naturelle et un complément nutritionnel.

Cette cyanobactérie aurait des propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires, anti-infectieuses,
hypolipidémiantes et anticancéreuses. (1-13)

Cela pourrait aussi représenter un complément nutritionnel dans les pays en voie de développement, car elle contient des quantités importantes de protéines, de minéraux, de B vitamines complexes et liposolubles, en particulier de la vitamine D.

Apport nutritionnel pour 7 grammes de spiruline

✅ 11 % des apports nutritionnels recommandés en Thiamine (Vitamine B1)

✅ 15% de l’apport nutritionnel recommandé en Riboflavine (Vitamine B2)

✅ 4% de l’apport nutritionnel recommandé en Niacine (Vitamine B3)

✅ 21% des apports nutritionnels recommandés en Cuivre

✅ 15% de l’apport nutritionnel recommandé en fer

✅ Des quantités infimes de manganèse, de magnésium et de potassium

✅ 0,7 grammes de glucides dont 0,02 grammes de sucre

✅ 4 grammes de protéines de haute qualité et tous les acides aminés essentiels

✅ Acides gras oméga-3 et oméga-6

Téléchargez votre guide gratuit !

Est-ce que la spiruline a un effet détoxifiant ?

La spiruline est un aliment considéré comme « détox ».

En fait, si la quantité de pesticides, métaux lourds, micro-plastiques, additifs… dépasse la capacité des organes excréteurs (émonctoires : foie, reins, intestins, poumons et peau), ils sont surchargés et n’éliminent pas tout, avec pour conséquence de la fatigue, une peau fragilisée, des maux de tête etc.

Cela déséquilibre l’harmonie fonctionnelle de l’organisme.

Pour nettoyer l’organisme, une alimentation équilibrée est idéale.

Le foie est la « station de détoxination et d’épuration » du corps et les reins s’occupent de l’élimination par l’urine.

S’il fonctionne mal, il y a accumulation des toxiques et des métabolites avec perte de vitalité et de tonus.

Pour que le foie fonctionne bien, l’alimentation est la clé : elle doit fournir tous les vitamines, minéraux, oligo-éléments et antioxydants indispensables à son bon fonctionnement.

La spiruline contient naturellement de nombreux nutriments qui contribuent à l’élimination, au bon fonctionnement du foie dans des actions de détoxification : calcium, magnésium, fer, sélénium, 65% d’acides aminés hautement assimilables, vitamines A, B et E, et des composés antioxydants qui réduisent l’effet toxique des radicaux libres et protègent nos cellules.

Dans la spiruline, la phycocyanine (pigment antioxydant) et la chlorophylle peuvent capter les toxines libres dans le sang et les évacue naturellement via l’urine.

Dans une étude réalisée chez des enfants exposés au plomb, on a montré une diminution du taux de plomb dans le sang et dans l’urine avec une supplémentation de 5g de spiruline/jour. (14)

La spiruline purifie le sang et soulage le foie et les reins.

Elle participe au bon fonctionnement des organes émonctoires.

Peut-on prendre de la spiruline enceinte ? Les conseils du docteur Carole Minker sur Naturelle Maman
La spiruline peut-être consommée en poudre, en comprimés ou en gélules.

Est-ce que la spiruline est dangereuse pendant la grossesse ?

Plus généralement, une étude de 1990 a investigué le potentiel embryotoxique et foetotoxique de la spiruline in vitro.

Les résultats indiquent que l’alimentation des souris gravides avec des algues, jusqu’à un niveau alimentaire de 30 g/100g, n’a provoqué aucun signe d’effet embryotoxique.

Les niveaux de spiruline testés dans cette étude sont bien supérieurs à toute consommation humaine habituelle.

Les bonnes spirulines sont cultivées en milieu clos avec de l’eau douce contrôlée donc sans métaux lourds.

Elle contient naturellement divers métaux dont le fer et si la culture présente des pollutions, elle peut contenir des métaux lourds.

Mais elle ne va pas chélater le fer provenant de l’alimentation mais au contraire apporter du fer qu’elle a elle-même accumulé.

Dans une étude de 1998, on a donné à des rattes gestantes 5 types de régimes différents contenant tous 22% de protéines.

Parmi ces régimes, le régime contenant de la spiruline seule ou en combinaison avec du gluten a montré une augmentation significative du stockage du fer (ferritine) et de l’hémoglobine comparativement aux régimes à base de caséine et de gluten pendant la première moitié de la gestation et pendant la lactation.

La valeur du fer sérique et la capacité totale de fixation du fer (CS) (= évaluation fonctionnelle de la concentration de la transferrine) étaient inchangées quel que soit le régime.

Les auteurs en concluent que la spiruline est efficace pour améliorer le statut en fer des rats pendant la gestation et la lactation.

Chez la femme aussi, il y a eu des études.

Dans une recherche menée en 2017 au Sénégal (16), on a voulu savoir l’intérêt de la spiruline dans le cadre de l’anémie de femmes enceintes, comparativement à un groupe recevant un complément de fer et d’acide folique.

Cette combinaison a montré une augmentation significative de l’anémie avec une moyenne d’augmentation de 0,3g/dl entre la 28 ème et 32 ème SA, mais le gain était encore plus élevé avec la spiruline avec + 0,48g/dl.

En conclusion, la spiruline, plus disponible dans les pays en voie de développement, est une bonne option pour contrôler l’anémie de la femme enceinte, et donc la mortalité maternelle.

Au contraire, la spiruline confère une protection envers les agents toxiques ou agressifs mais il faut respecter les doses préconisées et faire des fenêtres thérapeutiques.

Comment bien choisir votre spiruline ?

Le seul vrai danger avec la spiruline : c’est qu’en agissant comme une formidable éponge à nutriments, elle a aussi tendance à capter les métaux lourds de l’eau où elle est cultivée…

Celles qui sont récoltées dans un environnement pollué peuvent donc être chargées en plomb, arsenic, cadmium…  

Voilà pourquoi il est ultra-important de privilégier les meilleurs producteurs dont les méthodes de culture sont rigoureusement contrôlées et de choisir attentivement votre poudre verte.

Voici ce à quoi vous devez faire attention en priorité :

 ✅ Qu’elle soit en poudre ou en comprimés, la spiruline doit avoir une belle couleur vert foncé et mate. Si elle est trop brillante, cela veut dire qu’elle a été broyée et recouverte d’une couche de produit agglomérant ;

✅ Le pot et l’emballage ne doivent pas être trop poussiéreux ; si c’est le cas, cela laisse penser qu’elle a été pulvérisée puis compactée.

Son odeur ne doit pas être désagréable. Si elle est trop forte, cela veut dire que la spiruline a été trop oxydée ; attention si elle a une forte odeur de poisson ;

✅ Sur l’emballage, veillez à ce que l’appellation soit correcte, même si le nom peut varier : spiruline, spirulina, algue cyanophycée spirulinaspirulina platensis ou même Arthrospira platensis ;

✅ L’idéal est de trouver une spiruline produite de façon artisanale. En France, ces dix dernières années, des dizaines de petits producteurs se sont lancés et certains font d’excellents produits ; la spiruline est produite de façon raisonnée et écologique, même s’il n’existe pas de label “bio” pour ce type de production ;

✅ Si comme moi, votre anémie est particulièrement sévère, vous pouvez prendre jusqu’à 8 comprimés par jour, et n’oubliez pas de rajouter un complément alimentaire de vitamine C que vous prendrez avec vos comprimés pour maximiser son absorption.

Vous m’en direz des nouvelles (prise de sang à l’appui) !

Et vous ? Avez-vous pris ou prenez-vous de la spiruline pendant votre grossesse ? Qui vous l’a conseillée ? Ou au contraire déconseillée ? Partagez votre expérience avec la communauté des naturelles mamans dans les commentaires ci-dessous !

Anne-Laure Brunelle avec les conseils du Docteur Carole Minker

Carole Minker est docteur en pharmacie et phamacognosie et l’autrice de Se soigner au naturel pendant la grossesse et l’allaitement aux éditions Larousse. Diplômée en micronutrition et en aromathérapie, elle accompagne les couples dans le cadre de l’infertilité et de la grossesse. Retrouvez ses conseils sur www.fertibebe-conseils.com


Sources

(1) The beneficial effects of spirulina focusing on its immunomodulatory and antioxidant properties. Maddaly Ravi, Sai Lata De, Syed Azharuddin, et al. Nutrition and Dietary Supplements, July 2010 , Volume 2010:2 Pages 73 – 83 DOI 10.2147/NDS.S9838.

(2) Effects of dietary Spirulina on vascular reactivity. Juárez-Oropeza MA, Mascher D, Torres-Durán PV, Farias JM, Paredes-Carbajal MC. J Med Food. 2009 Feb;12(1):15-20.

(3) Samuels R, Mani UV, et alHypocholesterolemic effect of spirulina in patients with hyperlipidemic nephrotic syndromeJ Med Food. 2002 Summer;5(2):91-6.

(4) Mani UV, Desai S, Iyer U. Studies on the long-term effect of spirulina supplementation on serum lipid profile and glycated proteins in NIDDM patients. J Nutraceut 2000;2(3):25-32. Étude mentionnée dans : Natural Standard (Ed). Herbs & Supplements – Spirulina, Nature Medicine Quality Standard.

(5) Nakaya N, Homma Y, Goto Y. Cholesterol lowering effect of spirulinaNutrit Repor Internat 1988;37(6):1329-1337. Étude mentionnée et résumée dans : Natural Standard (Ed). Herbs & Supplements – Spirulina, Nature Medicine Quality Standard

(6) Parikh P, Mani U, Iyer U. Role of Spirulina in the Control of Glycemia and Lipidemia in Type 2 Diabetes MellitusJ Med Food. 2001 Winter;4(4):193-199.

(7) The effects of spirulina on lipid metabolism, antioxidant capacity and immune function in Korean elderly. Kim WY, Park JY. Kor J Nutr 2003; 36: 287–297. Étude mentionnée dans : A randomized double-blind, placebo-controlled study to establish the effects of spirulina in elderly Koreans. Park HJ, Lee YJ, et alAnn Nutr Metab. 2008;52(4):322-8.

(8) Antihyperlipemic and antihypertensive effects of Spirulina maxima in an open sample of Mexican population: a preliminary report. Torres-Duran PV, Ferreira-Hermosillo A, Juarez-Oropeza MA. Lipids Health Dis. 2007 Nov 26;6:33. Texte intégral : www.lipidworld.com

(9) A randomized double-blind, placebo-controlled study to establish the effects of spirulina in elderly Koreans. Park HJ, Lee YJ, et alAnn Nutr Metab. 2008;52(4):322-8.

(10) The effects of Spirulina on anemia and immune function in senior citizens. Selmi C, Leung PS, Fischer L et al. Cell Mol Immunol. 2011 Jan 31.

(11) Mao TK, Van de Water J, Gershwin ME. Effects of a Spirulina-based dietary supplement on cytokine production from allergic rhinitis patientsJ Med Food. 2005 Spring;8(1):27-30.

(12) Hirahashi T, Matsumoto M, et alActivation of the human innate immune system by Spirulina: augmentation of interferon production and NK cytotoxicity by oral administration of hot water extract of Spirulina platensis.Int Immunopharmacol 2002 Mar;2(4):423-34.

(13) Ishii K, Katoch T, Okuwaki Y, Hayashi O. Influence of dietary Spirulina platensis on IgA level in human saliva. J Kagawa Nutr Univ 1999;30:27–33. Étude mentionnée et résumée dans : Complementary ENT’: a systematic review of commonly used supplements. Karkos PD, Leong SC, et alJ Laryngol Otol. 2007 Aug;121(8):779-82. Review.

(14) Escalona-Cardoso GN. & al. : Spirulina (arthrospira) protects against valproic acid-induced neural tube defects in mice. J Med Food. 2012 Dec;15(12):1103-8. doi: 10.1089/jmf.2012.0057.

(15) Kapoor R. & al. : Supplementary effect of spirulina on hematological status of rats during pregnancy and lactation. Plant Foods Hum Nutr. 1998;52(4):315-24.

(16) Niang, K., Ndiaye, P., Faye, A., Tine, J.A.D., Diongue, F.B., Diagne Camara, M., Leye, M.M. and Tal- Dia, A. (2017) Spirulina Supplementation in Pregnant Women in the Dakar Region (Senegal). Open Journal of Obstetrics and Gynecology, 7, 147-154. http://dx.doi.org/10.4236/ojog.2017.71016

One Comment

  1. Elyah Reply

    J’en ai pris à 33 semaines de grossesse en complément d’ampoules de fer cuivre zinc et mon anémie s’est résorbée en un mois seulement !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *