Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !25 juin 2021

Accoucher comme à la maison à la maternité, c’est possible grâce au plateau technique 

De plus en plus pratiqué et pourtant méconnu, l’accouchement en plateau technique permet d’accoucher à la maternité en présence d’une sage-femme qui vous connaît et en qui vous avez confiance. A quelles conditions pouvez-vous l’envisager ? On fait le point avec deux sages-femmes libérales qui proposent cet accompagnement et plusieurs mamans qui en ont bénéficié.  

A peine les deux barres roses affichées, juste le temps de commencer à réaliser qu’un bébé va venir tout changer, qu’il faut déjà choisir comment et où vous souhaitez accoucher.  

A Paris et dans les grandes villes, certaines maternités réputées “physio” comme Les Bluets ou Les Diaconesses connaissent un tel succès qu’il faut s’y inscrire avant 8 semaines de grossesse pour avoir une chance d’y être acceptée.  

Pour les accouchements à domicile et les maisons de naissance, la demande dépasse également largement l’offre dans la plupart des départements français.

Mais comment, en si peu de temps, faire un choix aussi fondamental pour la naissance de votre enfant et votre vie de maman ?  

Comment prendre une décision éclairée et adaptée quand on va à contre-courant des accouchements médicalisés et standardisés pratiqués dans la majorité des maternités ?  

Il peut être difficile de trouver l’accompagnement le plus adapté à vos choix et à vos besoins pour bien vivre la naissance de votre bébé.  

Si c’est votre cas, sachez qu’il existe une “troisième voie” pour accoucher. 

L’accouchement en plateau technique, à la lisière de l’accouchement à domicile et de la maternité 

L’accouchement en plateau technique (APT) est un accompagnement proposé par certaines sages-femmes libérales (il y en aurait une petite centaine en France) qui offre tous les avantages d’un accouchement à domicile (AAD) tout en vous garantissant la sécurité des équipements et du personnel présents dans une maternité en cas de problème.  

Très peu d’informations circulent sur cette possibilité d’accompagnement, qui offre pourtant de nombreux bienfaits pour votre accouchement.

Mais les lignes bougent et une Association nationale des sages-femmes en plateau technique (ANSFPT) vient de se créer. 

Ses membres sont en train d’essayer de référencer les sages-femmes françaises qui pratiquent les accouchements en plateau technique. 

Ça m’a donné envie de faire le point sur cette pratique en plein développement afin de vous donner toutes les informations dont vous avez besoin pour accoucher en plateau technique si vous le souhaitez.

Un accompagnement qui fait partie, selon ma propre expérience, d’un des meilleurs moyens qui existe pour vivre un bel accouchement, respecté et en toute sécurité.  

Un lien de confiance avec votre sage-femme qui se tisse au fil de vos mois de grossesse 

Pour pouvoir accoucher en plateau technique, vous devez commencer par trouver une sage-femme qui propose un accompagnement global et qui signe une convention avec une maternité pour accéder à ses salles de naissance.  

Pour faire simple, elle vous suivra tout au long de votre grossesse, pendant votre accouchement, votre post-partum et votre allaitement. 

Au fil des consultations médicales et de votre préparation à la naissance, vous apprendrez à vous connaître, à lui faire confiance et elle sera là pour vous aider, vous soutenir et vous encourager.  

Rendez-vous médicaux, votre préparation à la naissance, accouchement, suites de couche, rééducation du périnée, conseils à l’allaitement… Tout se passe avec la sage-femme que vous aurez choisie.

En étant accompagnée par une seule professionnelle de santé que vous aurez choisie, vous vous sentirez en sécurité, plus détendue et plus en confiance pour donner naissance à votre bébé : 

Les mamans faisant le choix de l’accompagnement global sont en général des femmes qui souhaitent accoucher le plus naturellement possible et limiter la médicalisation de ce moment.

Le fait de connaître la personne qui sera présente le jour J permet le développement d’un climat de confiance, et la mise en place de la bulle d’intimité essentielle au bon déroulement de la naissance.

Le travail peut se faire en grande partie à la maison, avant de se diriger ensemble vers la maternité”, explique Chloé Bouckenheimer, sage-femme libérale et membre de l’Association nationale des sages-femmes en plateau technique (ANSFPT) qui accompagne les accouchements sur le plateau technique de la maternité de Roanne, avant d’ajouter : 

Nous sommes dans le « une femme, une sage-femme » : l’accompagnement peut être sur mesure pour cette maman et son compagnon. Les femmes se sentent sécurisées et vont plus facilement au bout de leur projet de naissance sans péridurale.” 

Une conviction partagée par Céline février, sage-femme qui pratique l’accompagnement global depuis un an en partenariat avec le CHU de Grenoble, tout en continuant d’exercer à mi-temps dans une clinique privée de niveau 2 près de Grenoble où elle travaille depuis 20 ans : 

La relation de confiance que nous tissons avec les couples nous plaît beaucoup. Le fait de les voir pendant toute la grossesse, d’aller chez eux, de construire leur projet de naissance avec eux, a un impact positif sur le déroulement de l’accouchement.

La naissance est un processus physiologique, les femmes savent enfanter et leurs bébés savent naître, c’est sur cette conviction que nous échangeons pour préparer la venue de l’enfant. »

accouchement en plateau technique au CHU de Grenoble
La salle Lotus de la maternité du CHU de Grenoble à laquelle ont accès cinq sages-femmes libérales qui pratiquent l’accompagnement global.

“Une femme = une sage-femme”, l’équation parfaite pour qu’un accouchement se passe bien 

Car la vraie différence entre un accouchement en plateau technique et celui en maternité réside bien dans l’accompagnement en continu dont bénéficient les femmes pendant leur accouchement. 

En plateau technique, vous avez une, voire deux sages-femmes que vous connaissez et en qui vous avez confiance pour vous soutenir et vous accompagner. 

A la maternité, et particulièrement dans les grosses structures qui manquent de personnel, une sage-femme doit accompagner, selon l’affluence, jusqu’à 5 ou 6 accouchements en même temps et ne peut pas rester à vos côtés en continu.  

Pourtant, les bienfaits de cet accompagnement en continu ont été prouvés dans une grande étude réalisée sur 15 000 femmes dans 16 pays. 

Publiée dans la Cochrane, cette recherche prouve que les femmes qui bénéficient d’un soutien en continu avec une sage-femme pendant leur accouchement ont moins de risques de césarienne et ont moins recours à une péridurale. 

Leur temps d’accouchement est également réduit et leurs bébés sont plus alertes à la naissance (1). 

Les sages-femmes qui accompagnent les accouchements en plateau technique ne sont pas omniprésentes pour autant. 

Elles restent attentives, discrètes, et savent s’adapter à vos besoins, en donnant une place prépondérante à votre partenaire, qu’elle a également appris à connaître au fil de votre grossesse, vous permettant de préserver votre intimité. 

Comment se passe un accouchement en plateau technique ? 

Accoucher en plateau technique, c’est vous donner la possibilité de vivre un accouchement sans surmédicalisation, avec un suivi sur mesure et une grande liberté de mouvements tout en conservant une sécurité médicale pour vous et votre enfant, en restant à proximité d’un service d’obstétrique et de néonatologie si une complication se présente en cours de travail.

Concrètement, vous contactez votre sage-femme quand le travail commence et vous décidez ensemble du déroulement du pré-travail et du départ à la maternité.  

Selon l’avancement de votre travail et la distance entre votre domicile et l’hôpital, la sage-femme peut venir d’abord chez vous pour vous examiner et vous accompagner à la maternité, soit vous rejoindre directement sur place.  

Votre sage-femme peut vous accompagner pendant le pré-travail à la maison et décider avec vous du moment adéquat pour partir à la maternité.

Avec ma sage-femme, nous avions convenu de nous retrouver directement à la maternité car elle habitait à 30 minutes d’un côté et nous à 45 minutes à l’opposé ! J’ai adoré être accueillie par elle dans la salle nature que j’avais déjà visitée et où j’avais envie d’accoucher et ne jamais être dérangée ou stressée par d’autres personnes que je ne connaissais pas” témoigne Leslie qui a donné naissance à son deuxième bébé sur le plateau technique de la maternité de Thiers.  

En salle de naissance, vous êtes seuls, avec votre partenaire et votre sage-femme, sans que personne ne vienne vous déranger.  

Pas de protocole imposé, pas de va et vient de personnel pressé et affairé, pas de toucher vaginal à heure fixe pour savoir à combien vous êtes dilatée… 

Vous pouvez choisir la position qui vous convient, en changer quand vous le souhaitez, et même parfois, accoucher dans l’eau.  

Vous pouvez aussi manger et boire à volonté, et prendre ainsi les forces nécessaires à l’effort extraordinaire que vous vivez.  

Pas question non plus de temps-limite à respecter, du moment que le bébé va bien.  

Cette grande liberté implique, bien sûr, que vous ayez fait le choix d’un accouchement physiologique, sans péridurale et sans injection d’ocytocine de synthèse. 

Mais si, en cours de travail, l’intervention d’un gynécologue-obstétricien est nécessaire, votre sage-femme peut y faire appel ou passer le relai à l’équipe de la maternité pour vous accompagner.  

Ce transfert peut être temporaire, juste le temps d’assurer un suivi médicalisé, avant de redonner la place à votre sage-femme, ou définitif. 

Après la naissance de bébé, vous avez le choix.  

Si vous avez envie de rentrer chez vous, vous pouvez bénéficier d’un départ anticipé.

Votre sage-femme viendra alors vous rendre visite chez vous pour vérifier que tout va bien et vous conseiller en cas de besoin. 

Si vous préférez rester quelques jours à la maternité, vous serez installée en suites de couches environ deux heures après votre accouchement, comme toutes les autres mamans.  

L’accompagnement global, de plus en plus plébiscité par les femmes enceintes 

Si j’ai tant à cœur de faire connaître l’accompagnement global et l’accouchement en plateau technique, c’est parce que j’ai eu la chance d’en bénéficier pour mon troisième accouchement. 

Ma fille est née à la maternité de Thonon-les-Bains (74), dans des conditions aussi douces et sécurisantes que si j’avais accouché à la maison.  

salle lagon de la maternité de thonon
La salle Lagon de la maternité de Thonon-les-bains où j’ai accouché.

Quand j’ai raconté au sage-femme qui me suivait mes précédents accouchements et la peur que j’avais développée à l’égard des maternités, il m’a tout de suite orientée vers une sage-femme qui pratiquait l’accompagnement global et les accouchements en plateau technique. 

J’ai alors choisi d’être accompagnée par Manuela Lambert, une sage-femme douce, intelligente et très compétente, maman de 3 enfants comme moi, qui m’a permis de vivre l’accouchement dont je rêvais.   

Et je suis loin d’être la seule à avoir cette chance. 

Comme moi, de plus en plus de femmes choisissent l’ accompagnement global avec une sage-femme libérale :

Comme en témoigne Magali : « J’ai eu une grossesse sans complication et pour que l’accouchement se déroule bien, j’avais besoin de me sentir en sécurité, avec des personnes que je connaissais, pour pouvoir lâcher prise et me laisser aller.” 

Océane : “Je ne peux que recommander le suivi global et l’accouchement en plateau technique, grâce auxquels mon conjoint a été totalement impliqué dans la préparation à la naissance, et qui nous ont permis de prendre notre temps, sans que jamais on ne me mette la pression ou ne me propose une intervention si elle n’était pas absolument nécessaire.” 

Ou encore Emilie, qui a donné naissance à ses deux enfants avec Willy Belhassen, sage-femme libéral qui accompagne les accouchements en plateau technique au sein du groupe Naissances à Paris :  

Ma reconnaissance envers Willy est si grande que je voudrais que ces pratiques soient connues du plus grand nombre et qu’elles inspirent le corps médical, qu’elles se répandent en dehors des métropoles et que toutes les femmes puissent choisir elles aussi d’accoucher de cette façon.” 

De plus en plus de sages-femmes proposent un accompagnement global et l’accouchement en plateau technique 

Et la bonne nouvelle, c’est que pour répondre à cette demande croissante, les maternités sont de plus en plus nombreuses à ouvrir leur plateau technique aux sages-femmes libérales, qui sont par conséquent, de plus en plus nombreuses à proposer cet accompagnement.  

En libéral, le suivi est complet, des consultations médicales en passant par la préparation à la naissance… Mais il manque ce moment clé de l’enfantement.

Classiquement, nous retrouvons les couples après leur sortie de la maternité pour poursuivre leur suivi. Cela ne me convenait plus, il me manquait quelque chose. 

Passionnée par la naissance naturelle, j’avais à cœur de pouvoir accompagner les couples qui le souhaitaient sur ce chemin : celui d’un enfantement dans l’intimité, et dans le respect de la physiologie.  

En ayant appris à nous connaître pendant la grossesse, nous pouvons offrir aux couples un accompagnement sur mesure, adapté à leurs besoins”, explique Chloé Bouckenheimer. 

Même chose pour Céline Février qui a franchi le pas du plateau technique en 2019, après 20 ans dans une maternité privée : 

“Ce qui a manqué à ma collègue Séverine Thomasson et moi-même en quasi 20 ans de pratique en maternité, c’est de ne pas réussir à accompagner de façon optimale les femmes en salle de naissance car nous ne les connaissions pas en amont.

Les femmes passent par différentes étapes au moment de la naissance, des moments parfois difficiles, ou certains qu’elles appréhendaient pendant la grossesse. D’en avoir discuté lors de la préparation, permet de passer ces éventuelles difficultés plus sereinement.

Nous échangeons également beaucoup avec l’accompagnant qui sera présent le jour J, il est d’une aide précieuse, il est le garant du respect des souhaits de la femme. Sa présence et son soutien sont une grande aide pour le déroulement physiologique de la naissance. »

La salle nature de la maternité de Dreux en Eure-et-Loir est ouverte aux accouchements en plateau technique avec Aurélie Thiel, sage-femme libérale.

L’accouchement en plateau technique : Pour qui et à quelles conditions ? 

Si vous avez envie d’accoucher en plateau technique, il y a la plupart du temps certaines conditions minimum à respecter.

Elles varient selon les conventions avec les établissements et seule une sage-femme qui pratique l’accouchement en plateau technique pourra vous dire si vous pouvez bénéficier de cet accompagnement.

Avant de vous décider, je vous conseille aussi d’en parler avec votre partenaire.

Sa volonté d’être présent pendant les rendez-vous médicaux et lors de votre accouchement est essentielle pour bénéficier d’un accompagnement global où le futur père prend une part active à la naissance de son enfant.

Enfin, le budget peut aussi être un frein. 

Les sages-femmes qui pratiquent les accouchements en plateau techniques doivent louer les locaux à l’hôpital avec lequel elles collaborent, assurer des visites à domicile, louer un cabinet privé et s’acquitter d’une assurance spécifique…  

Difficile, par conséquent, de s’aligner sur le tarif conventionnel remboursé par la Sécurité sociale (349,44 euros pour un accouchement sans intervention médicale).  

Les tarifs varient d’une sage-femme à l’autre, mais il vous faudra compter entre 500 à 1000 euros de dépassements d’honoraires, pas toujours pris en charge par les complémentaires santé.  

Mais pour avoir eu la chance de bénéficier de ce suivi personnalisé, je peux vous promettre que ce petit investissement en vaut largement la peine aux regards des innombrables bienfaits que vous en tirerez. 

Pour celles et ceux qui seraient intéressé.e.s, ne tardez pas pour contacter une sage-femme libérale qui propose les accouchements en plateau technique.  

Comme le précise Chloé Bouckenheimer :Le plus tôt est le mieux pour s’assurer des disponibilités de la sage-femme, qui ne peut s’engager sur trop de termes simultanés (au risque de ne pas pouvoir être là !). Chaque sage-femme a ses propres limites (nombre de femmes, distance du domicile et de la maternité…).

S’il reste des disponibilités, à mon sens il n’y a pas de « date butoir », c’est plutôt une question de contexte : puisque l’accompagnement global repose sur ce climat de confiance qui se développe entre le couple et la sage-femme.

Ce n’est pas la même chose qu’une patiente que je suis depuis le début de grossesse me demande finalement de l’accompagner sur le plateau technique à 8 mois de grossesse, que la même demande d’une patiente que je ne connais pas encore au même terme…” 

Même conseil du côté de Céline Février : 

“L’idéal c’est que les couples nous contactent le plus tôt possible pour qu’on ait le temps d’apprendre à se connaître.

On insiste beaucoup avec ma collègue sur la relation de confiance qu’on va construire avec eux. Le mieux c’est qu’ils nous contactent avant le 6ème mois et jusqu’au début du 8ème mois.

Après ça devient un peu juste mais tout est possible, on ne ferme pas la porte et on peut apprendre à se connaître plus vite selon la demande et l’expérience des couples qui font appel à nous.” 

Où trouver une sage-femme qui accompagne les accouchements en plateau technique ?

Si vous souhaitez rencontrer une sage-femme qui pratique l’accompagnement global et les accouchements en plateau technique, vous pouvez consulter la carte de l’Association nationale des sages-femmes en plateau technique (ANSFPT), qui référence toutes les sages-femmes adhérentes de l’association.

J’ai aussi tenté de les répertorier sur cette page, que je mets à jour régulièrement.  

Vous pouvez également consulter le site de l’Association Nationale des sages-femmes libérales (ANSFL). 

Un premier rendez-vous ne vous engage à rien. Cela vous permettra simplement de faire connaissance avec le ou la sage-femme qui pourrait vous accompagner et d’en apprendre plus sur les nombreux bienfaits de l’accompagnement global pour la naissance de votre bébé.

Et vous ? Êtes-vous tentée par un accouchement en plateau technique ? Avez-vous déjà accouché en plateau technique ? Avez-vous aimé cette expérience ? Quelle a été la réaction de vos proches ? Partagez votre expérience avec la communauté des naturelles mamans dans les commentaires ci-dessous ! 

Anne-Laure Brunelle 


Sources 

(1) Ellen D Hodnett, Simon Gates, G Justus Hofmeyr, Carol Sakala, “Continuous support for women during childbirth”, Cochrane, 2012. Trouvé sur : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4175537> 

(2) Eva Vitrai. Accouchement en plateau technique lors de l’accompagnement global à la naissance : motivation et satisfaction des patientes : étude réalisée sur le territoire auvergnat auprès de 209 sagesfemmes. Médecine humaine et pathologie. 2018. ffdumas-01993183f. Trouvée sur https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01993183 

(3) Coralie Marton. Les sages-femmes libérales et l’accompagnement global… : pourquoi pas ?. Médecine humaine et pathologie. 2009. ffhal-01888679f. Trouvée sur : https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01888679/document 

(4) Association Nationale des sages-femmes libérales : https://ansfl.org/trouver-une-sf/ 


En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site de Naturelle maman ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un gynécologue, une sage-femme ou autre professionnel de la périnatalité, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.

12 Comments

  1. Mylena Reply

    Je ne connaissais pas du tout l’accouchement en plateau technique, je ne comprends qu’on ne nous propose pas une réunion en début de grossesse avec les différentes possibilités d’accouchements parce que c’est vrai qu’on a tendance à s’inscrire à la maternité directement en pensant que c’est la seule option. J’habite près de Bordeaux et je vais essayer de trouver une sage-femme qui fait l’accouchement en plateau technique, merci !

  2. Noe66mimi Reply

    Pour mon deuxième, j’ai accouché en plateau technique avec une sage femme libérale et c’était top. Je voulais un accouchement physio, sans péri, libre de mes mouvements, sans perf, attendre que le cordon ne batte plus pour le couper, pas d’essuyage de bébé etc… bref, le plateau technique me semble la meilleure option pour ça. Et une sage femme bienveillante et à l’écoute ça fait une telle différence pour être zen pendant la grossesse, l’accouchement et l’allaitement… Vraiment je le recommande à toutes.

  3. Marie D Reply

    J’ai mon écho T2 la semaine prochaine, je suis impatiente ! Après un premier accouchement en plateau technique que j’ai adoré, je devrais accoucher cette fois ci en maison de naissance. Une nouvelle expérience que je suis très contente de pouvoir tester. Je mesure aussi ma chance puisqu’il n’y en a que 9 en France pour le moment donc ce n’est clairement pas possible pour tout le monde mais si vous en avez une près de chez vous foncez !!!

  4. IVY07 Reply

    bonjour naturelle maman, Cet article tombe à pique car justement je souhaite une accouchement le plus naturel possible … Pas d’episio … Pas d’instrument…. Enfin faire ce que je veux quand je veux dans la limite du hors danger pour bebe et moi… Je suis contente d’avoir toutes ces infos sur l’accouchement en plateau technique car c’est une démarche qui m’intéresse beaucoup.

  5. Orlane Reply

    Bonjour, je suis enceinte de 6 semaines et je réfléchis à accoucher en plateau technique depuis qu’une amie m’en a parlée et je suis tombée sur votre article et le témoignage des sages-femmes qui ont l’air géniales m’a convaincues de faire ce choix ! Ça correspond en tous points à mon envie d’accoucher sans péri mais aussi à mon angoisse de ne pas y arriver si je ne suis pas bien accompagnée. J’espère faire le choix adéquat pour y arriver.

  6. Alice B. Reply

    Je ne connaissais pas non plus l’accouchement en plateau technique c’est top ! Je suis trop contente de savoir ça et je vais faire un tour illico presto sur le site de l’association des Sages-femmes dont vous parlez !

  7. Flora Mumpreneure Reply

    Bel article qui donne envie de trouver une sage-femme qui fait les accouchements en plateau technique mais je n’arrive pas à trouver la carte dont vous parlez pouvez vous m’aider svp ?

  8. Mirella Reply

    J’ai eu cette chance comme vous j’ai accouché de mon deuxième en plateau technique avec une sage-femme exceptionnelle en qui j’avais placé toute ma.confiance pour donner naissance à mon bébé. Ça a fait une telle différence et j’ai une telle reconnaissance envers elle aujourd’hui que j’en parle à toutes les femmes enceintes autour de moi dès que j’en ai l’occasion.

  9. Gsf Reply

    Même expérience de rêve ici. L’urgence est une femme = une sage-femme. Pour le moment on est plutôt à une sage-femme = 6 femmes en plein travail… Ceci explique cela.

  10. Marie Paule Sangwa Reply

    Pour mon aînée j’ai parlé d’avoir un accouchement naturel avec ma gynécologue (pro accouchement naturel) et elle m’a directement donné le contact d’un duo de sage-femmes libérale qui font le suivi de grossesse et accouchement en plateau technique dans cet hôpital là.

    Ma gynécologue est venue pendant l’accouchement pour m’encourager et voir si tout allait bien.

  11. Marianne Reply

    Perso merveilleuse expérience vécue deux fois, et en cours pour une troisième grossesse. L’intimité et le respect de mes deux premiers accouchements a rendu cette expérience extraordinaire.
    J’ai pris RDV avec une sage-femme pour être suivie en accompagnement global, c’est seulement elle que je vois pour ma grossesse et je trouve que c’est un grand luxe !
    Le coût était basé sur le tarif remboursé par la sécu (forfait d’environ 900€ pour l’accouchement remboursés).
    Les démarches : pas d’inscription en maternité. Le jour J, on appelle la sf, on se donne RDv à la mater, on va dans la salle du plateau technique, on régularise la paperasse après l’accouchement.
    je recommande vraiment chaudement l’accompagnement global et le plateau technique.

  12. verojolly Reply

    J’ai bien aimé votre article car je suis en train de préparer mon projet de naissance sur recommandation de ma sage-femme à la maternité. C’est comme ça que je suis tombée par hasard sur votre site que je ne connaissais pas et en naviguant un peu pour trouver des idées je découvre l’accouchement en plateau technique et là je dois dire que j’ai eu une révélation. C’est exactement l’accouchement que je veux avoir. J’ai cherché s’il y avait une sage-femme qui le faisait près de chez moi et là où miracle, il y en a 4 ! Je vais les contacter des demain matin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *