Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !6 juillet 2020
chute de cheveux post-partum

4 bons remèdes contre la chute de cheveux en post-partum

Homéopathie, huiles essentielles, plantes et compléments alimentaires : découvrez les meilleurs moyens de prévenir et traiter la chutes de cheveux après votre accouchement.

Quelques semaines ou mois après votre accouchement, la matière et la quantité de vos cheveux peut changer.

Epais et brillants pendant la grossesse, ils peuvent perdre en qualité, voire tomber par poignées. Heureusement, cette chute de cheveux et réversible et il existe plusieurs remèdes naturels efficaces pour la prévenir et la traiter.

Pourquoi perdez-vous vos cheveux après l’accouchement ?

Comme vous peut-être, un tiers des femmes qui viennent d’accoucher constatent une chute impressionnante et anormale de leurs cheveux, entre deux à quatre mois après leur accouchement.

La faute aux bouleversements hormonaux que nos corps doit traverser après l’accouchement, et notamment la chute de production d’œstrogènes et de progestérone.

La quantité peut paraître impressionnante, d’autant que pendant la grossesse, les cheveux sont souvent plus épais, plus brillants et forts.

Et pourtant, ce phénomène est tout à fait normal et porte même un nom scientifique un peu difficile à retenir : « l’effluvium télogène du post-partum ».

Si vous allaitez, la chute de cheveux peut survenir plus tard, puisque vous continuez à produire des hormones similaires à la grossesse.

Les remèdes pour lutter contre la chute des cheveux et activer la repousse

Plusieurs études scientifiques ont prouvé que les traitements médicamenteux contre la chute de cheveux en post-partum étaient inefficaces (1, 2).  

Côté remèdes naturels en revanche, il existe plusieurs bons remèdes qui peuvent être utilisés pour prévenir et minimiser une perte trop importante de vos cheveux. Voici ceux que vous pouvez tester :

De l’homéopathie en traitement de fond

Pour éviter une chute de cheveux trop importante après l’accouchement, certains médecins homéopathes proposent un traitement qui comprend une dose de Parathyphoidinum B 15CH et 5 granules par jour de Thallium metallicum 4CH pendant deux mois. (3) Ces deux remèdes sont particulièrement bien adaptés au traitement de la chute de cheveux.

En cas de forte fatigue associée, vous pouvez ajouter 5 granules par jour de Phosphoricum acidum composé en cas de fatigue associée ou 5 granules par jour de Selenium metallicum 7CH en cas de surmenage (caractérisé par le stress, fatigue, urines foncées, rythme cardiaque élevé, prise ou perte de poids rapide et importante…).

Des huiles essentielles en massage sur le cuir chevelu

Préparez votre propre mélange à base d’hydrolats aromatiques en mélangeant à parts égales du romarin à verbénone, du cèdre de l’Atlas et de la lavande vraie ) pour frictionner votre cuir chevelu avant chaque shampoing. Le fait de masser va aussi permettre d’activer la micro-circulation de votre cuir chevelu pour activer la repousse.

Une cure de levure de bière

En poudre ou en comprimés, la levure de bière est excellente pour stimuler la repousse et renforcer la fibre capillaire. Riche en vitamines du groupe B (B1, B2 et B9), en vitamine E, en zinc et en sélénium, elle permet rendre les cheveux plus brillants et plus forts. Vous pouvez la consommer en poudre, à raison de 2 grammes trois fois par jour pendant les repas. Vous pouvez en saupoudrer sur vos plats ou la mélanger avec un peu d’eau. Vous pouvez également la prendre sous forme de gélules ou en comprimés, à raison de trois gélules, trois fois par jour.

Une cure de vitamine B

Les carences en fer et en vitamines B sont la principale cause d’une chute importante de cheveux, car le cheveu se nourrit de ces éléments pour être en bonne santé. Pour activer la repousse, il est important d’avoir un régime alimentaire sain et varié, riche en protéines et en vitamine B :

Consommez des protéines (poissons, viandes, jaunes d’œuf, oléagineux, lentilles…), sources d’acides aminés soufrés (la méthionine et la cystine) qui sont les composés permettant de synthétiser la kératine.

Consommez des vitamines du groupe B (germes de blé, foie, poissons gras, viandes blanches y compris les volailles, jaunes d’œuf, céréales, champignons, lentilles, soja ou soya…), qui participent à la transformation de la méthionine en cystéine, bénéfique à la pousse du cheveu.

Consommez du fer (viande rouge, boudin, jaunes d’œuf, coquillages, persil, soja ou soya, cacao…), qui permet la synthèse de l’hémoglobine et joue un rôle important dans l’oxygénation du bulbe du cheveu. L’absorption du fer est facilitée par la vitamine C : un jus d’orange pris au cours d’un repas, multiplie par trois l’absorption du fer contenu dans les aliments pris au cours du même repas, et à l’inverse le thé en limite l’absorption.

De bons plats riches en vitamines, minéraux et protéines diminueront la chute de vos cheveux.

Si vos cheveux continuent de tomber un an après votre accouchement

Généralement, cette chute de cheveux peut durer entre 6 à 12 semaines, mais peut parfois se prolonger au-delà. Au bout de 6 à 12 mois, toutefois, tout doit être revenu à la normale.

Si, passé ce délai, vous constatez que vos cheveux tombent toujours en grand nombre, il peut être utile de consulter un médecin pour faire un bilan sanguin.

La chute post-partum peut masquer une alopécie andro-génétique ou un trouble hormonal responsable d’une chute anormale des cheveux.

Et vous ? Avez-vous perdu vos cheveux après votre accouchement ? Avez-vous testé certains remèdes naturels pour y remédier ? Partagez votre expérience avec la communauté des naturelles mamans dans les commentaires ci-dessous !

Anne-Laure Brunelle

programme post-partum
programme d’accompagnement au post-partum, post-natal et allaitement.

Sources

(1) Eastham JH. Postpartum alopecia. The Annals of Pharmacotherapy. 2001;35(2):255–258. Trouvé sur : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11215848

(2) Gizlenti S, Ekmekci TR. J, « The changes in the hair cycle during gestation and the post-partum period »,  Eur Acad Dermatol Venereol., 2013. sur : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23682615

(3, 4) Carole Minker, « Se soigner au naturel pendant la grossesse et l’allaitement », éditions Larousse Pratique, 2015.

(5) Patrice de Bonneval, « L’herboristerie, Manuel pratique de la santé par les plantes« , Éditions DésIris, France, 1999.

(6) Trouvé sur : http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=chute-cheveux-saisonniere-eviter-p2


En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site de Naturelle maman ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un gynécologue, une sage-femme ou autre professionnel de la périnatalité, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.

2 Comments

  1. AvatarFarida Reply

    Merci naturelle maman c’est l’article dont j’avais besoin car mes cheveux tombent par poignées (sans exagérer) depuis mon accouchement en février. Je ne savais pas que l’homéopathie pouvait aider, je vais en parler à la sage-femme qui m’a suivie et qui a un du en homéopathie.

  2. AvatarNbobo Reply

    Moi aussi chute de cheveux 3 mois après accouchement et cela fait plus de 3 mois, je suis carrément clairsemé sauf en haut.. Cheveux tombent par poignées, depuis 3 mois cure ampoules réné Furterer, shampoing bio naturel anti chute, compléments à avaler cysteine b6 et même fer mais rien à faire.. Repousses sur les tempes uniquement nulle part ailleurs donc rien d optimiste. J’ai même coupé carré pour que la chute soit moins impressionnante pour moi.. Je vais tester homéopathie en espérant un miracle.. Et huile nigelle en masque massage qui ferait des miracles d’après Mohammed prophète..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *