Seins douloureux : ce qu’il faut faire pour les apaiser

Moi qui ai toujours eu une petite poitrine, j’étais folle de joie quand mes seins se sont mis à doubler de volume pendant ma première grossesse. Une dame que j’avais rencontré sur une plage m’avait même complimentée sur mon début de grossesse “resplendissante”.

Quand je lui avais avoué, en bredouillant, que j’étais fière de bien remplir mon haut de maillot pour la première fois de ma vie, elle m’avait sidérée en me conseillant de les prendre en photo pour m’en souvenir dès que j’en aurais besoin !

Si vous êtes au début de votre grossesse, votre corps aussi doit être en train de changer de façon spectaculaire. Depuis quelques semaines, votre organisme produit beaucoup plus d’hormones, dont la progestérone et les œstrogènes, qui peuvent entraîner quelques perturbations.

Cette hausse du taux d’hormones peut provoquer les tristement fameuses nausées matinales, mais aussi des brûlures d’estomac, des maux de tête et un tas d’autres “maux” auxquels vous n’échapperez peut-être pas et dont j’aurai l’occasion de vous parler régulièrement afin de vous proposer des remèdes naturels

Parmi ceux-là, il y a ces seins qui grossissent à vue d’œil et qui peuvent provoquer de nombreuses douleurs…


Le test de grossesse le plus précoce !

Essayons d’être positives, il y a un bon côté à cela. Ces douleurs sont souvent le premier indice que vous êtes enceinte !

Vous pouvez ressentir une gêne dans la poitrine avant même ce moment étrange que l’on a toutes connu où l’on s’enferme dans les toilettes discrètement, avec un bâtonnet en plastique sur lequel on faire pipi… en attendant avec impatience le verdict : enceinte ou pas !

Bref, vous pouvez sentir ces seins tendus et douloureux avant même de confirmer vos doutes avec un test de grossesse.

C’est surtout au cours des trois premiers mois que les femmes enceintes se plaignent de douleurs aux seins comme elles n’en ont jamais eues, une sensation de picotement, de tension, de brûlures, d’irritation…

Et cela peut faire vraiment mal, bien plus que les tensions que l’on ressent au moment des règles. Pour certaines mamans, le moindre contact, le moindre petit choc, ou même simplement le contact avec le tissu de vos vêtements peuvent être gênants.


Pourquoi avez-vous si mal ?

Jour après jour, vos seins se préparent à nourrir votre bébé. Une couche de graisse se forme et épaissit l’intérieur de votre poitrine.

Les glandes mammaires se multiplient. Le flux sanguin augmente à l’intérieur de vos seins (vos veines deviennent dailleurs beaucoup plus visibles). Et même les mamelons commencent à changer de taille, de forme et d’épaisseur.

Tous ces changements contribuent à rendre vos seins douloureux, et plus lourds…

Le fait que votre poitrine grossisse si vite est à la fois excitant, et intrigant. Certaines d’entre-vous, comme moi, avaient toujours rêvé d’avoir de plus gros seins : les voilà !

Cependant, beaucoup de femmes changent leur regard sur leurs seins pendant la grossesse et ne supportent pas que quelqu’un puisse les toucher. Rassurez votre mari, c’est normal, et heureusement, cela passera rapidement au fil des semaines.


Que pouvez-vous faire pour stopper ces douleurs ?

La tension va retomber naturellement

La tension dans vos seins va se calmer naturellement lorsque vous approcherez de votre 2ème trimestre. D’ici là, voici une liste de solutions naturelles pour apaiser vos seins douloureux pendant la grossesse :

Remède n°1 : des infusions de plantes apaisantes

Les fleurs séchées de calendula (appelées aussi fleurs de souci) et de camomille sont efficaces et recommandées pour traiter les seins douloureux.

La camomille est connue pour ses vertus apaisantes et le calendula pour ses propriétés anti-inflammatoires (1).

Vous pouvez consommer ces deux plantes en infusion, en plongeant une cuillère à café de fleurs séchées dans une tasse d’eau bouillante pendant 5 à 10 minutes.

Buvez-en une tasse, 3 fois par jour, durant 2 semaines au maximum.

Si vous n’êtes pas une grande fan de tisanes, vous pouvez aussi utiliser ces infusions en bain ou en compresses tièdes directement appliquée sur les seins.

©Frédérique Voisin-Demery
…Buvez aussi beaucoup d’eau

La rétention d’eau peut aggraver le symptôme des seins douloureux.

Pensez à boire beaucoup d’eau tout au long de la journée pour purifier et drainer votre corps correctement.

N’hésitez pas aussi à ajouter un peu de citron, de morceaux de gingembre frais, de graines de fenouil, dans votre verre d’eau ou dans vos infusions : cela peut aussi vous aider à soulager la douleur et à apaiser d’autres symptômes hormonaux que vous pourriez rencontrer pendant le premier trimestre.


Remède n°2 : massez-vous tous les jours avec des huiles végétales

Je me suis massée tous les jours pendant mes trois grossesses et j’ai acquis une bonne expérience des huiles et gels les plus efficaces.

Même si j’exaspérais parfois mon mari qui ne supportait plus de voir des traces d’huile sur nos tables de nuit et nos draps en permanence, je ne regrette rien car mes massages m’ont vraiment soulagée de nombreuses douleurs !

Je vous conseille en premier le gel d’Aloe Vera, qui est couramment utilisé comme remède des peaux irritées.

Vous pouvez appliquer le gel d’Aloe Vera sans crainte, il est non toxique et donne un effet immédiat d’apaisement sur votre zone sensible.

Comme il se conserve mieux et plus longtemps au réfrigérateur, n’hésitez pas à l’appliquer froid sur votre poitrine pour un effet encore plus décongestionnant.

Enfin, si vous n’avez pas peur des tâches d’huile sur vos vêtements ou dans votre lit, choisissez des produits très nourrissants comme l’huile de noyaux d’abricots ou d’amande douce, ou encore le beurre de mangue, de karité ou de cacao.

En renforçant le film hydrolipidique, ces huiles protègeront votre peau des irritations, et empêcheront l’apparition des très redoutées vergetures sur les seins, le ventre et les hanches.


Remède n°3 : investissez dans un soutien-gorge de grossesse sans armatures

Au cours de ces premières semaines parfois douloureuses, le fait de bien maintenir vos seins peut vraiment aider à soulager l’inconfort ou la douleur.

  • Lorsque vous faites du sport
    Si vous faites du sport, n’hésitez pas à porter des soutiens-gorge à fort pouvoir de maintien. Cela aide à porter le poids supplémentaire de vos seins, à éviter qu’ils ne tombent, et limitera la tension à l’origine de ces douleurs.
  • Évitez les soutiens-gorge à armatures
    Ils ne sont pas adaptés à vos seins changeants et peuvent être inconfortables.
  • Des soutiens-gorge pour dormir !
    Un soutien-gorge sans armatures, léger et en coton, peut vous soulager lorsque vous êtes allongée et quand vos seins vous font mal.

Voilà quelques conseils qui vous aideront peut être à supporter ces douleurs.
Mais dites vous aussi que c’est une chance : vous aviez rêvé d’avoir des seins aussi fermes et galbés pendant des années et ils sont enfin là !

Anne-Laure Brunelle

 


Et vous ?

Avez-vous ressenti des douleurs aux seins quand vous étiez enceinte ? Comment les avez-vous soulagées ? Vous a t-on conseillé des remèdes naturels ? Partagez votre expérience avec nous dans les commentaires ci-dessous !


Sources :

  1. Festy D., “Se soigner avec les huiles essentielles pendant la grossesse”, Leduc. S Editions, 2016.
  2. Posologie du souci par voie interne : http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=souci_ps

11 thoughts on “Seins douloureux : ce qu’il faut faire pour les apaiser

  • 6 April 2017 at 18 h 05 min
    Permalink

    Une des sages femmes de la mater ou je fais mon suivi de grossesse m’a parlé de l’hamamélis il paraît que c’est top en compresses direct sur les seins tendus et chauds.

    Reply
  • 7 April 2017 at 7 h 52 min
    Permalink

    Hello les mamans Naturelles,

    Je suis enceinte de 33 sa la dpa approche à grands pas ! Je masse mon gros ventre, ma poitrine, mes fesses à et mes hanches tous matins avec de l’huile de nigelle, de l’huile de coco ou de l’huile de noyaux d’abricot (j’alterne pour profiter des propriétés de chaque huile végétale). Ça me fait beaucoup de bien, j’ai une peau plutôt douce et souple et pas de vergetures (j’en avais des petites apparues à l’adolescencr au niveau des hanches mais elles ne se sont pas élargis avec la grossesse). Quand j’en serais à 37 semaines je vais aussi commencer à masser mon périnée avec l’huile de coco. Ma sage-femme m’a dit que c’était bien adapté et que je pouvais aussi l’utiliser après l’accouchement comme lubrifiant pour reprendre les rapports.

    Reply
  • 7 April 2017 at 13 h 00 min
    Permalink

    Alors pour ma part, j’ai eu des douleurs à la poitrine comme des tiraillements, ou plutôt comme des aiguilles et ils me paraissaient aussi plus lourds… voir j’avais meme l’impression qu’ils avaient gonflés (et en faite ce n’était pas qu’une impression!). Pour les mamelons moi par contre pas de sensibilité particulière mais ca dépend des femmes… En tous cas vous avez raison chère naturelle maman, c’est bien le “test de grossesse” le plus précoce ! Moi c’est comme ça que g eu des soupçons pour mes deux grossesses !

    Reply
  • 8 April 2017 at 9 h 42 min
    Permalink

    Bonjour naturelle maman,

    Je suis enceinte de 13 semaines et mes seins sont toujours aussi tendus et sensibles. Je ne veux plus qu’on me touche car les mamelons sont vraiment sensibles et ça devient vite douloureux. Ça + les nausées + l’envie de dormir en permanence… pour l’instant je trouve pas que la grossesse est une partie de plaisir, j’espère que ça va bientôt s’améliorer.

    Reply
  • 8 April 2017 at 18 h 30 min
    Permalink

    Hello hello, je suis enceinte ça y est !! 6 mois à attendre que ça vienne, c’est peut être pas long pour certaines qui attendent d’avoir un bébé depuis longtemps mais ça m’a paru une éternité. Mais bref ça y est et je confirme, mes seins n’ont jamais été aussi beaux et fermes, et même pas de douleurs chéri est trop content ; )

    Reply
  • 9 April 2017 at 13 h 13 min
    Permalink

    Moi aussi j’en suis en tout début de grossesse et mes seins sont hyper tendus chauds et sensibles. Ça me rappelle vraiment quand ils ont commencé à pousser quand j’étais ado lol !

    Reply
  • 9 April 2017 at 16 h 08 min
    Permalink

    Merci Naturelle maman, moi aussi j’ai une petite poitrine en temps normal (85b) et depuis que je suis enceinte (j’en suis à 20 semaine) j’ai pris deux tailles de soutien gorge. Par contre j’ai peur que ma poitrine soit déformée après l’accouchement, surtout si j’allaite. Pouvez vous nous donner des conseils pour prendre soin de nos seins ?
    Merci et à bientôt !

    Reply
    • Anne-Laure Brunelle
      9 April 2017 at 16 h 11 min
      Permalink

      C’est noté Madeline, je prépare ça au plus vite. C’est vrai qu’il existe des techniques de massage particulières pour la poitrine. En attendant, je vous conseille de vous masser tous les jours avec huile végétale comme l’huile de noyaux d’abricot ou l’huile de coco. Belle grossesse et a très vite. Anne-Laure, naturelle maman

      Reply
  • 10 April 2017 at 7 h 50 min
    Permalink

    Bonjour,

    Je suis enceinte de 17 semaines et pour ma part, ce qui m’a le plus fait bizarre au niveau du changement de ma poitrine, ce sont mes veines qui sont devenues très apparentes. Je suis blonde avec la peau claire et fine mais je ne pensais pas que les veines pouvaient ressortir à ce point. Je me console en me disant que ça redeviendra normal un de ces jours quand mon bébé sera là… Mais on y est pas encore ! D’ici là je vais bien avoir une ou deux autres surprises bizarres à cause de ma grossesse !!

    Reply
  • 11 April 2017 at 8 h 17 min
    Permalink

    Bonjour naturelle maman,
    Votre article m’a attirée car les seins douloureux ca me connait… Je suis au troisième mois d’allaitement de ma fille et j’ai déjà eu deux crevasses et pas mal de gerçures sur les mamelons. Je ne pensais pas qu’on pouvait ressentir de telles douleurs aux seins c’est vraiment dur à vivre.
    Je suis allée voir une consultation en lactation plusieurs fois à la maternité où j’ai accouché (ils proposent des consultations gratuites) qui m’a donné pleins de bons conseils dont un que j’aurais bien aimé savoir quand j’étais enceinte : se masser les seins tous les jours aide à renforcer les mamelons pour l’allaitement. Pour ma prochaine grossesse, je l’appliquerai à la lettre pour ne plus jamais avoir à revivre une telle souffrance. Bon courage à toutes les femmes enceintes et a toutes les mamans allaitantes qui comme moi, tiennent bon pour donner le meilleur à leurs bébés.

    Reply
  • 8 May 2017 at 16 h 26 min
    Permalink

    Merci naturelle maman pour ces bons conseils. Une de mes angoisses de grossesse est que mes seins ne soient plus jamais jolis, j’espère que j’arriverai à les protger, je vais tout faire pour.

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

X