Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !7 mars 2021
accélérer la dilatation du col

11 techniques de dilatation du col pendant l’accouchement

Pendant votre accouchement, les contractions effacent et ouvrent votre col. Mais il arrive qu’elles ne soient pas assez efficaces ou que votre col se bloque en cours de travail. Pour écarter ce risque et favoriser la dilatation du col pendant l’accouchement, découvrez les meilleurs conseils donnés par les sages-femmes de Naturelle maman.

Ina May Gaskin, sage-femme de renommée mondiale et auteure de l’incontournale Guide de la naissance naturelle, donne des conférences dans le monde entier pour aider les femmes à comprendre leur corps pendant leur accouchement.

Elle rappelle régulièrement dans ses interventions que le col de l’utérus est un sphincter et qu’il faut que plusieurs conditions soient réunies pour qu’il se dilate lors de l’accouchement :

🌙 L’intimité (solitude ou familiarité) : vous préférez être seule pour faire vos besoins ;

🌙 La gravité : avez-vous déjà essayé de faire vos selles en étant allongée ?

🌙 La tranquillité, qui va de pair avec l’intimité.

Toutes ces conditions sont respectées en maison de naissance, à la maison ou dans la plupart des salles nature des maternités.

Mais malheureusement, ça reste très rare dans la grande majorité des salles de naissance « classiques », où on demande aux femmes d’accoucher allongée sur le dos, lumières braquées sur leur vagin, sans cesse interrompue par un va et vient de personnel médical inconnu…

Alors pour que vous soyez vraiment prête pour votre accouchement, quel que soit le lieu de naissance que vous ayez choisi, j’ai listé toutes les techniques naturelles qui peuvent favoriser la dilatation du col :

Mâchoire relâchée = col de l’utérus dilaté

Mâchoire fermée = col de l’utérus fermé. Mâchoire relâchée = col de l’utérus dilaté.

Retenez bien cette équation magique et faites-en un des mantras de votre accouchement.

Peu de femmes le savent, mais les muscles de la bouche et ceux de la zone génitale (col de l’utérus, vulve et périnée) sont intimement connectés.

On appelle ce lien la « loi des sphincters ».

Concrètement, ça veut dire que plus vous vous crispez et serrez les dents pendant une contraction, plus la contraction sera douloureuse et inefficace sur l’ouverture du col de l’utérus.

Même si l’envie de serrer les dents, les poings ou de broyer les mains de votre partenaire pendant une contraction est tout à fait normale (et légitime), c’est exactement l’inverse qu’il faut faire.

Plus vous accompagnerez la contraction en vous relaxant, en détendant votre bouche et votre corps en favorisant le mouvement, dans l’eau ou sur ballon par exemple, plus vous permettrez à votre col de se détendre et de s’ouvrir.

Pour éviter de crisper votre mâchoire, vous pouvez aussi faire vibrer vos lèvres.

Le bon geste : inspirez amplement. Puis, dès le début d’une contraction, expirez lentement en avançant les lèvres et en soufflant l’air de manière à ce qu’elles vibrent spontanément entre elles.

Comme si vous faisiez des bulles dans votre baignoire, sans forcer, en laissant l’eau arriver au niveau de vos lèvres…

Deux techniques conseillées par la sage-femme Ina May Gaskin :

👄 Inspirez lentement puis expirez lentement et profondément comme si vous étiez en train de souffler doucement sur une bougie sans vouloir éteindre la flamme.

👄 Relâchez complètement les lèvres et soufflez un bon volume d’air avec une certaine pression pour les faire doucement vibrer, comme pour imiter le bruit que fait le cheval. 

3 points d’acupression qui favorisent la dilatation du col

Ces trois points d’acupression peuvent être sollicités pour intensifier les contractions, favoriser la dilatation, mais aussi soulager la douleur des contractions.

Le point Hegu (4ème point du méridien du gros Intestin)

Le point Hegu, connu des sages-femmes acupunctrices pour déclencher les contractions et favoriser la descente du bébé dans le bassin, se situe dans le pli qui se forme quand vous serrez votre pouce contre votre index.

Avec votre autre main en forme de pince, exercez une pression avec le pouce sur ce point pendant au moins 30 secondes.

point d'acupression accouchement

Lorsque vos mains fatiguent, secouez-les et continuez.

Arrêtez lorsqu’une nouvelle contraction commence, puis recommencez lorsque la contraction est passée.

Le point Ciliao ou point des trous sacrés

Ces deux points, situés dans les fossettes dans le bas du dos, est utilisé pour provoquer le travail, facilite la détente du périnée et la descente de votre bébé.

Pour le masser, il vous faudra un peu d’aide en demandant à une sage-femme ou à votre partenaire d’effectuer des pressions en appuyant ses pouces, voire ses mains entières sur ces creux pendant toute la durée des contractions.

Le point Sanyinjiao ou point SP6

Pour trouver le point SP6, placez quatre doigts au-dessus de votre cheville, du côté intérieur de votre jambe, juste derrière le tibia.

Ce point aide non seulement à rendre les contractions plus régulières et plus efficaces sur la dilatation du col, mais il permet aussi d’assouplir le périnée pour favoriser le passage de votre bébé en réduisant les risques de déchirure et d’épisiotomie.

Massez le point en effectuant de petits cercles tout en appuyant avec la pulpe de vos doigts jusqu’à ce que vous ressentiez une contraction. Puis recommencez dès que la contraction est passée.

S’asseoir sur les toilettes favorise l’ouverture du col

Chaque maison, chaque service de maternité, chaque maison de naissance possède un outil magique pour faciliter la dilatation du col de l’utérus pendant l’accouchement : des toilettes !

✅ Les toilettes sont un lieu d’intimité et de solitude où vous avez l’habitude de relâcher vos sphincters. Or le col de l’utérus est un sphincter et le simple fait de rester assise sur la cuvette pendant une contraction peut favoriser sa dilatation.

✅ La position assise favorise la gravité et vous aide aussi à augmenter l’ouverture de votre bassin jusqu’à 2 centimètres pour encourager la descente de votre bébé.

✅ Vider votre vessie et vos intestins permet aussi de faire plus de place pour que votre bébé puisse bouger et s’engager dans le canal de naissance.

Même si ce n’est pas le premier endroit qui vous vient à l’esprit pour accoucher, les toilettes peuvent être un excellent soutien pendant le travail.

Alors n’hésitez pas à prendre un oreiller, le placer derrière votre dos et vous installer confortablement pour y passer un moment !

Le corps est habitué à relâcher ses sphincters sur les toilettes. © Gather’s Birth

Les mouvements et les positions verticales pour encourager la tête de votre bébé à appuyer sur le col

Le simple fait de bouger en douceur permet d’accélérer la dilatation du col en augmentant le débit sanguin.

Marcher, danser, faire des mouvements circulaires avec votre bassin, debout ou sur un ballon, ou simplement changer de position favorise la dilatation, car le poids de votre bébé exerce une pression sur le col.

Parmi les positions que vous pouvez adopter pendant le travail pour favoriser la dilatation du col, il y a :

La position debout

Le simple fait de vous tenir debout va permettre de renforcer l’efficacité des contractions sur votre col en augmentant leur fréquence, leur intensité et leur durée.

Grâce à la pesanteur, la position debout favorise aussi l’engagement et la descente de votre bébé dans le bassin.

La position debout possède aussi un immense avantage si vos contractions provoquent de fortes douleurs dans le bas du dos, elle a une action antalgique et diminue la douleur au niveau des reins.

La position assise

Que vous soyez assise sur la table d’accouchement, sur un ballon de grossesse, sur un tabouret d’accouchement ou une simple chaise, la position assise permet la mobilisation de votre bassin par des mouvements d’antéversion et de rétroversion et favorise le bon positionnement de votre bébé pour faciliter sa naissance.

A quatre pattes

Installée sur les genoux, vous posez vos mains sur un appui comme la table d’accouchement, la tête de lit redressée ou un ballon de grossesse pour relever votre buste et être bien calée.

Cette position permet de soulager le sacrum et de diminuer ainsi la douleur des contractions dans le bas du dos et de favoriser le bon positionnement de votre bébé dans votre bassin pour faciliter sa descente.

Les positions en suspension

Les positions en suspension sont particulièrement efficaces lorsque les contractions sont intenses, notamment pendant la phase de transition qui précède la dilatation complète et la naissance de votre bébé.

La suspension avec une écharpe de grossesse, les lianes de suspension, ou tout simplement le soutien de votre partenaire, va vous permettre de relâcher votre bassin pour faciliter l’engagement de la tête de votre bébé.

préparation à l'accouchement en ligne
Cours de préparation à l’accouchement en vidéos et podcasts avec Elisabeth, sage-femme.

Les positions qui favorisent la dilatation en cas de péridurale

Si on vous a proposé une péridurale ambulatoire, vous pourrez faire tous ces mouvements sans problèmes car vos jambes ne seront pas anesthésiées.

Mais si vous ne pouvez plus bouger vos jambes (en cas de péridurale classique), il y a quand même quelques positions à adopter pour favoriser la dilatation de votre col :

La position du Bouddha

La position du Bouddha (assise en tailleur) peut être adoptée sur la table d’accouchement. Cette position est plus statique, elle ne permet pas la mobilité du bassin, toutefois, elle offre les autres avantages décrits ci-dessus.

La position couchée sur le côté avec une jambe relevée

Allongée sur le côté gauche, votre jambe droite (au-dessus) est surélevée, pliée vers votre ventre et en appui sur un ballon cacahuète ou un coussin de grossesse, cette position permet d’ouvrir votre bassin et de relâcher votre périnée.

Favoriser la dilatation avec le ballon de grossesse

Voici trois idées de mouvements simples avec le ballon de grossesse pour favoriser la dilatation du col :

🎾 Assise sur le ballon, les jambes ouvertes de la largeur de vos hanches, faites des mouvements circulaires avec votre bassin. 

🎾 En position de quatre pattes, les avant-bras en appui sur le ballon et le ventre dans le vide, effectuez des mouvements de balancement de droite à gauche ou de l’avant vers l’arrière avec vos hanches.

🎾 En position debout, placez le ballon dans le bas de votre dos et un mur, puis plaquez vos reins en arrière en effectuant des mouvements de bas en haut et de gauche à droite et inversement. La position verticale associée aux mouvements de bercement permet de favoriser la dilatation.

Si vous souhaitez apprendre à vous servir du ballon pour favoriser le bon positionnement de votre bébé et de votre bassin pour votre accouchement, vous pouvez suivre les séances du programme Naissance douce avec la sage-femme Elisabeth Lathuille-Ferjani.

Les mouvements avec un ballon cacahuète

On nous parle très souvent du ballon d’accouchement, beaucoup moins du ballon cacahuète, aussi appelé peanut ball.

Il permettrait pourtant de réduire le temps de travail, d’augmenter la circulation sanguine, de favoriser la descente du bébé en augmentant le diamètre du bassin et d’améliorer l’efficacité des contractions sur la dilatation du col, surtout si vous accouchez sous péridurale.

Si vous êtes intéressée par le peanut ball, je vous invite à lire cet article qui explique en détails ses bienfaits et comment l’utiliser.

ballon cacahuète, peanut ball, accouchement, accouchement sous péridurale
Les femmes qui utilisent un ballon cacahuète (peanut ball) pendant leur accouchement ont un accouchement plus court et moins de risques d’avoir une césarienne.

Les bienfaits de la galette ou ballon plat

Si vous devez rester couchée sur le dos, vous pouvez utiliser un ballon plat, aussi appelée « galette », disponible dans certaines maternités pour permettre de favoriser la mobilité du bassin malgré la péridurale.

En glissant ce ballon sous votre bassin, vous pouvez étirer vos bras à l’arrière de votre tête, afin de dégager votre diaphragme et éventuellement de vous suspendre à une barre du lit pendant les contractions.

galette gonflable accouchement
Si ça vous fait du bien, la sage-femme ou votre partenaire peut placer un ballon sous vos jambes.

Les visualisations positives

Vous pouvez également essayer de visualiser votre bébé : il sera bientôt dans vos bras mais avant de prendre sa première respiration, imaginez-le en train de suivre ce passage à l’intérieur du bassin et visualisez ce chemin peut vous aider à comprendre à quoi servent vos contractions.

Cette visualisation peut vous aider à vous connecter à votre bébé pendant votre accouchement, à l’encourager et l’accompagner par la pensée.

Car on l’oublie souvent, mais le bébé a un vrai rôle actif pendant le travail.

Une pipette de Rescue dans le bain

Le Rescue est un remède d’urgence qui favorise le lâcher-prise, dont vous avez tant besoin pour accoucher.

Si vous avez la possibilité de prendre un bain à la maternité au moment où vous êtes en travail actif (vos contractions sont efficaces sur l’ouverture du col et régulières toutes les deux minutes environ), vous pouvez diluer une pipette de Rescue dans votre bain.

Le Rescue est aussi disponible en flacon avec pipette, en spray, en comprimé et en crème. Le spray offre une manière discrète de prendre une dose de Rescue au moment où vous vous sentez submergée par le stress.

Mais un accouchement se prépare aussi bien en amont et pour cela, je vous conseille de lire cet article dans lequel vous trouverez toutes les Fleurs de Bach qui peuvent vous aider.

L’homéopathie

Certains remèdes en homéopathie peuvent aussi favoriser la dilatation du col de l’utérus.

Au cours du travail actif, si les contractions sont régulières et douloureuses mais n’ont pas d’effet sur l’ouverture de votre col, prenez du Caulophyllum thalictroides 5 CH à raison de 3 granules toutes les demi heures, même en cas d’accouchement déclenché artificiellement, avec ou sans péridurale.

Vous demanderez ensuite à la sage-femme de vérifier si votre col s’assouplit. toutes les 15 minutes en alternance avec Actaea racemosa 9 CH.

La plupart du temps, le résultat est spectaculaire et vous pourrez continuer à en prendre quand le col commence à se dilater et que les contractions se rapprochent : remplacez Caulophyllum 5CH par 5 granules de Caulophyllum 9CH et 5 granules d’Actea Racemosa 7CH en alternance toutes les 30 minutes, jusqu’à dilatation complète de votre col de l’utérus.

Par contre, s’il n’y a pas d’amélioration, il ne faut pas continuer ce traitement qui peut, certes rarement , avoir un effet inverse de celui recherché.

Et vous ? Quelles techniques vous ont aidée pour favoriser l’ouverture de votre col ? Quels conseils vous ont été donnés par les sages-femmes pendant votre accouchement ? Partagez votre expérience avec la communauté des naturelles mamans dans les commentaires ci-dessous.

Anne-Laure Brunelle


Votre accouchement approche et vous n’êtes pas prête ?

Vous avez envie de recevoir les bonnes infos, astuces et conseils pour accoucher sans péridurale ? Rejoignez le programme Naissance douce avec la sage-femme Elisabeth Lathuille-Ferjani en cliquant ici ou sur l’image ci-dessous.

préparation à l'accouchement en ligne
Cours de préparation à l’accouchement en vidéos et podcasts avec Elisabeth, sage-femme.

Sources

  • Tussey CM, Botsios E, Gerkin RD, Kelly LA, Gamez J, Mensik J. Reducing Length of Labor and Cesarean Surgery Rate Using a Peanut Ball for Women Laboring With an Epidural. J Perinat Educ. 2015;24(1):16-24. doi: 10.1891/1058-1243.24.1.16. PMID: 26937158; PMCID: PMC4748987. Trouvée sur : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26937158/
  • Schorn MN, McAllister JL, Blanco JD. Water immersion and the effect on labor. J Nurse Midwifery. 1993 Nov-Dec;38(6):336-42. doi: 10.1016/0091-2182(93)90014-8. PMID: 8295016. Trouvée sur : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/8295016/
  • Mollart LJ, Adam J, Foureur M. Impact of acupressure on onset of labour and labour duration: A systematic review. Women Birth. 2015 Sep;28(3):199-206. doi: 10.1016/j.wombi.2015.03.007. Epub 2015 Apr 21. PMID: 25911499. Trouvée sur : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25911499/

6 Comments

  1. AvatarEmilie B. Reply

    Je suis enceinte de bb2, dpa prévue le 3 juin et j’angoisse énormément à ce sujet car mon col s’est bloqué pendant mon premier accouchement. Pdt plus de 30 heures j’ai eu des contractions qui ne dilataient pas et j’ai échappé de peu à une césarienne d’urgence tellement j’étais épuisée. C’est finalement une sage-femme acupuncteur qui m’a sauvée en me proposant une séance de « dernière chance » qui a très rapidement fait effet puisque ma fille est née deux heures après ! J’enregistre votre article pour que ça ne m’arrive pas une deuxième fois… Merci beaucoup naturelle maman.

  2. AvatarMilena P. Reply

    Merci mille fois pour cet article super complet, j’accouche Normalement dans 12 jours, le temps devient long à attendre et ma prépa à l’accouchement est déjà finie mais je ne me sens pas vraiment prête pour autant et votre site m’aide beaucoup.

  3. Avatarloene T. Reply

    Moi j’ai eu 3 accouchements et pour mon dernier j’étais dilatée à 3cm et effacé a 60 %, j’avais des contractions non douloureuses ou presque et irrégulières, tant quèlle ne sont pas régulières ce n’est pas le vrai travail qui est enclenché. mon doc m’avais proposé de rompre la poche des eaux car j’étais beaucoup dilatée et que j’avais plusieurs contractions rapprochés, mais mes eaux ont finalement rompu avant qu’il fasse quoi que se soit.

  4. AvatarElisabeth Reply

    Exactement ce qu’il faut apprendre je recommande d’ailleurs de consulter une sage-femme formée à la méthode bonapace qui vous enseignera mieux que personne toutes ces supers techniques si vous voulez un accouchement physiologique. Merci pour cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *