fbpx
Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !19 mai 2024
Le yoga est un excellent moyen de réduire le stress. En se concentrant sur sa respiration et sur ses sensations corporelles, on se libère des pensées négatives et des émotions parasites. On se détend, on se relaxe, on s’apaise.

Yoga de la fertilité : que dit la science sur ses bienfaits ?

Le yoga peut avoir des effets positifs sur la fertilité à plusieurs niveaux. En réduisant le stress, en améliorant la circulation sanguine et en renforçant le système immunitaire, plusieurs études ont montré que le yoga pouvait augmenter vos chances de conception naturelle, ou en complément d’une PMA. Découvrez dans cet article comment profiter des bienfaits du yoga pour booster votre fertilité et augmenter vos chances de concevoir un bébé cette année.

Parmi les nombreux « coups de pouce » qui peuvent soutenir votre fertilité au naturel, le yoga fait partie des techniques qui ont largement prouvé leur efficacité.

Pour vous le prouver, je vais commencer par vous donner quelques chiffres impressionnants.

Le yoga de la fertilité peut augmenter vos chances de grossesse de 52% par cycle.

✅ Selon une étude d’Harvard, 2 séances par semaine multiplient par 3 le taux de succès d’une FIV. (1)

✅ 45 minutes par semaine diminue le stress de 20 % et augmente d’autant les chances de grossesse. (2)

✅ Une étude menée sur 143 femmes montre une augmentation de 52% de chances de grossesse avec un programme de 10 semaines de yoga de la fertilité. (3)

✅ Un des plus grands centres de PMA au monde à New Delhi montre que ça augmente la fécondation à 2 chances sur 3, contre 1 chance sur 5 en temps normal. (4)

Des cours de yoga de la fertilité proposés dans les plus grands hôpitaux parisiens !

Vous en avez maintenant des preuves concrètes. Le yoga de la fertilité est une pratique rationnelle qui n’a rien de magique ou d’ésothérique.

Il permet de diminuer le stress et régule votre système hormonal. Car quand l’organisme est stressé, il sécrète du cortisol qui peut bloquer l’ovulation. Or, on sait que les troubles de l’ovulation sont une des principales causes d’infertilité.

En étant moins stressée, vous sécrétez moins de cortisol, et votre fertilité est améliorée.

Et ce n’est pas fini ! Certaines postures ciblées que je vous montrerai à la fin de cet article permettent de lever des blocages et de faire circuler l’énergie autour du système reproducteur et du bassin.

L’efficacité du yoga de la fertilité est telle que des cours sont organisés dans les plus grands hôpitaux comme la Clinique de la Muette ou l’Hôpital Port Royal à Paris. (5)

Plusieurs centres de PMA français reconnaissent et recommandent d’en faire pour augmenter les chances de succès d’une FIV ou d’une insémination.

Cliquez pour le recevoir gratuitement !

Ce que dit la science sur les effets du yoga sur la fertilité

La recherche la plus prometteuse sur le yoga de la fertilité est un essai contrôlé randomisé dirigé par Alice Domar et son équipe de chercheurs de la Harvard Medical School (2).

Dans cette étude, un total de 143 femmes âgées de 40 ans ou plus souffrant d’infertilité et sur le point de commencer leur premier cycle de fécondation in vitro (FIV) ont été réparties en deux groupes pour faire 10 séances de yoga en 5 semaines.

Les auteurs ont constaté que 52% des femmes qui avaient fait participé au programme corps/esprit proposant 2 séances de yoga par semaine étaient tombées enceintes et avaient accouché dans l’année suivant la fin du programme, contre seulement 20% dans le groupe témoin.

Cette différence significative a amené les auteurs à conclure que la participation à un programme corps/esprit contenant une pratique régulière du yoga visant à réduire le stress était associée à un taux de grossesse accru.

D’autres études ont montré que le yoga était une bonne pratique pour réduire le stress chez les femmes souffrant d’infertilité.

Dans une étude pilote publiée par des chercheurs italiens en 2014 (6), des cours de Hatha Yoga de 90 minutes ont été proposés à 143 femmes pendant trois mois avant qu’elles commencent une FIV.

Parmi ces femmes, 45 femmes ont choisi de participer aux cours. Et à la fin des 3 mois, elles ont toutes témoigné de niveaux de stress inférieurs à la fin des trois mois de participation aux cours par rapport au départ. Il n’y avait aucune différence dans les niveaux de stress signalés par les 75 femmes qui n’ont pas participé.

Des résultats similaires ont également été trouvés dans une étude menée en 2015 (7) dans laquelle les chercheurs ont proposé un programme de six semaines de yoga et un groupe de discussion à 111 personnes subissant une FIV.

Parmi les 55 personnes ayant participé aux cours de yoga, l’anxiété déclarée a diminué de 20% par rapport au départ. Il n’y a en revanche eu aucun changement significatif dans le groupe témoin.

Ces deux études (6 et 7) ont toutes deux été incluses dans une méta-analyse publiée en 2018 (8) qui passe en revue 87 études scientifiques sur l’impact du yoga sur la fertilité.

En plus de réduire le stress chez les femmes qui subissent une FIV, cette revue met en évidence d’autres avantages potentiels du yoga pour les couples en PMA, comme une réduction de la douleur pendant le travail et la grossesse, une diminution de l’accouchement vaginal assisté, de meilleurs résultats fœtaux et une réduction du stress chez les partenaires masculins.

Bien que des recherches plus rigoureuses soient nécessaires pour comprendre tous les effets du yoga sur la fertilité, les études qui ont déjà été menées ces dernières années montrent que le yoga est un moyen sûr et efficace de réduire le stress chez les couples en PMA.

Quel type de yoga peut être le meilleur pour les personnes qui espèrent tomber enceintes ?

Les recherches disponibles parlent d’une pratique douce, en groupe, avec des postures adaptées en fonction du cycle.

Si vous rencontrez des difficultés pour tomber ou rester enceinte, consultez votre médecin avant de commencer un programme de yoga pour la fertilité, surtout pour les personnes en parcours de PMA.

Et bien sûr, la pratique du yoga ne résoudra probablement pas les problèmes médicaux pouvant être diagnostiqués qui causent l’infertilité, tels que les anomalies utérines ou la ménopause précoce.

Mais pour toute personne ayant reçu l’approbation de son médecin, il peut être intéressant de s’inscrire à un programme de yoga de fertilité, de rejoindre un groupe de soutien à la fertilité ou d’essayer de pratiquer un yoga doux comme la pratique réparatrice décrite ci-dessous.

Si cela vous intéresse, nous proposons un programme complet de yoga de la fertilité dans le programme Fertili6 que nous avons créé avec huit médecins et professionnels de la fertilité dont vous trouverez la présentation ici.

Comment pratiquer le yoga de la fertilité ?

Pour terminer, je vous donne quelques exemples de postures qui peuvent être proposées dans une séance de yoga de la fertilité.

Le Yoni Mudra dans une pose assise facile (Sukhasana)

Commencez cette pratique en vous mettant en tailleur (Sukhasana) sur un tapis. S’asseoir les jambes croisées est un moyen efficace d’ouvrir doucement les hanches. Mais si cette posture provoque une douleur ou un inconfort au niveau des genoux ou des chevilles, asseyez-vous plutôt dans la posture du héros (Virasana) ou sur une chaise.

Une fois que vous êtes bien installée, joignez vos mains sur votre utérus dans le Yoni Mudra en touchant vos pouces ensemble pour qu’ils pointent vers le haut vers votre cœur, en touchant vos index ensemble pour qu’ils pointent vers la terre et en enroulant vos trois derniers doigts vers vos pouces. Ce geste est dédié à Shakti, l’énergie féminine primordiale dans la mythologie hindoue, et symbolise l’utérus, la création et la source de la vie.

En gardant vos mains dans le Yoni Mudra, placez-les sur le bas de votre abdomen, juste en dessous du centre du nombril.

Fermez les yeux et lors d’une inspiration, respirez vers le bas de l’abdomen, en visualisant la chaleur de vos mains rencontrant l’air frais aspiré vers le bas. Laissez votre expiration suivre naturellement. Répétez pendant environ 20 tours, en inspirant et en expirant par le nez.

Rotations de hanches dans la position de la table (Bharmanasana)

Installez-vous à quatre pattes avec les poignets placés sous vos épaules et vos genoux sous vos hanches. Placez une couverture sous vos genoux si vous avez besoin de plus de confort.

Faites des rotations lentes avec vos hanches dans le sens des aiguilles d’une montre. Répétez environ 8 cercles dans cette direction.

Répétez 8 cercles supplémentaires, en vous déplaçant dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

Inversion en avant réparatrice en ciseaux

Apportez une chaise sur votre tapis et installez-vous devant en écartant vos jambes de part et d’autre de ses pieds. Placez des couvertures enroulées sous vos genoux si l’étirement de vos jambes vous semble trop intense.

Allongez votre colonne vertébrale et repliez-vous doucement vers l’avant sur la chaise, en amenant votre front vers l’assise de la chaise. Si cela vous semble inconfortable ou insoutenable, placez un coussin ou des couvertures enroulées sur le siège pour élever la chaise.

Restez dans cette position pendant 7 minutes avant de vous allonger doucement pour récupérer.

Posture de la déesse du sommeil (Supta Baddha Konasana)

Après avoir terminé votre inversion en avant réparatrice, revenez doucement en position assise, décroisez vos jambes et redressez-les lentement. Mettez la chaise de côté et positionnez un ou deux gros coussins, votre coussin d’allaitement ou un traversin derrière votre dos.

Amenez votre sacrum à la base du traversin, touchez la plante de vos pieds et écartez largement vos genoux pour créer une forme de losange avec vos jambes. Placez une couverture enroulée sous les côtés extérieurs de chaque jambe pour plus de soutien.

Inclinez-vous lentement sur le traversin afin que votre colonne vertébrale et l’arrière de votre crâne soient bien soutenus.

Gardez cette position pendant environ 10 minutes puis ramenez vos mains à l’arrière de vos genoux pour les ramener vers vous. Roulez doucement sur le côté gauche et revenez lentement vous asseoir. Prenez un moment pour remarquer la sensation dans votre corps avant de reprendre le cours de votre journée.

Et vous ? Avez-vous déjà testé les séances de yoga pour soutenir votre fertilité ? Qui vous en a parlé ? Est-ce que vous avez ressenti des effets positifs sur votre santé, votre vitalité et votre niveau de stresse ? Partagez votre expérience avec notre communauté dans les commentaires ci-dessous.

Anne-Laure Wright

Cet article vous a plu ?

Si vous voulez aller plus loin, vous pouvez recevoir (gratuitement) dans votre boîte mail notre guide « 7 Trésors de la nature pour votre fertilité », il vous suffit de cliquer sur l’image ci-dessous :

Cliquez pour le recevoir gratuitement !

Références scientifiques

(1) Alice D, Domar et al. impact of group mind/body intervention on pregnancy rate in IVF patients. Fertility Sterility 2011;95:7;2269-2273.

(2) Darbandi S, Darbandi M, Khorram Khorshid HR, Sadeghi MR. Yoga Can Improve Assisted Reproduction Technology Outcomes in Couples With Infertility. Altern Ther Health Med. 2018 Jul;24(4):50-55. PMID: 29112941.

(3) Demir Yıldırım, Ayça PhD; Güngör Satılmış, İlkay PhD. The Effects of Yoga on Pregnancy, Stress, and Anxiety in Infertile Individuals: A Systematic Review. Holistic Nursing Practice 36(5):p 275-283, September/October 2022. | DOI: 10.1097/HNP.0000000000000543

(4) Dumbala S, Bhargav H, Satyanarayana V, Arasappa R, Varambally S, Desai G, Bangalore GN. Effect of Yoga on Psychological Distress among Women Receiving Treatment for Infertility. Int J Yoga. 2020 May-Aug;13(2):115-119. doi: 10.4103/ijoy.IJOY_34_19. Epub 2020 May 1. PMID: 32669765; PMCID: PMC7336944.

(5) https://www.lexpress.fr/styles/bien-etre/psycho/yoga-de-la-fertilite-zoom-sur-cette-pratique-qui-augmente-les-chances-de-grossesse_2105073.html

(6) Valoriani V, Lotti F, Vanni C, Noci MC, Fontanarosa N, Ferrari G, Cozzi C, Noci I. Hatha-yoga as a psychological adjuvant for women undergoing IVF: a pilot study. Eur J Obstet Gynecol Reprod Biol. 2014 May;176:158-62. doi: 10.1016/j.ejogrb.2014.02.007. Epub 2014 Feb 15. PMID: 24636596.

(7) Asani,a B. Heller,b L. Juarez,c M. Davidson,dS. Jasulaitis,d J. Hirshfeld-Cytron.e a Obstetrics and Gynecology PGY3, Rush University Medical Center, Chicago, IL; b Pulling Down the Moon, Chicago, IL; c Obstetrics and Gynecology, St Joseph Hospital, Chicago, IL; d Fertility Centers of Illinois, Glenview, IL; e Fertility Centers of Illinois, Tinley Park, IL. The impact of yoga on anxiety in infertility patients, 2015.

(8) Darbandi S, Darbandi M, Khorram Khorshid HR, Sadeghi MR. Yoga Can Improve Assisted Reproduction Technology Outcomes in Couples With Infertility. Altern Ther Health Med. 2018 Jul;24(4):50-55. PMID: 29112941.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *