Chaleur : Guide de survie des futures mamans pendant l’été

Les femmes enceintes sont particulièrement sensibles aux fortes chaleurs qui peuvent provoquer tout un tas de soucis dont on se passerait bien. Malaises, rétention d’eau, déshydratation, oedème… Découvrez une liste de remèdes naturels efficaces et quelques conseils pour survivre à cette période de canicule, en particulier si vous êtes dans votre dernier trimestre de grossesse.

Priorité : prendre soin de vos jambes

Pour favoriser une bonne circulation sanguine dans vos jambes et éviter les varices, les œdèmes et les risques de phlébite, je vous propose pour commencer une routine anti jambes lourdes à base de plantes, de jets d’eau froide à volonté, de massages aux huiles essentielles et d’homéopathie.

Terminez votre douche par un long jet d’eau froide

Pour atténuer la sensation de lourdeur, vous pouvez, pendant votre douche, alterner le chaud et le froid, puis terminer par un jet bien froid sur vos jambes, en partant du bas et en remontant progressivement vers le haut de vos jambes.

Vos veines passeront de la dilatation à la contraction ce qui vous apportera une sensation de soulagement durable. En revanche, évitez les bains trop chauds, mais vous ne devriez pas en avoir très envie pour le moment…

Massez-vous le plus possible pour drainer

Plusieurs huiles essentielles permettent de stimuler la circulation lymphatique mise à mal par la chaleur. C’est le cas du cèdre de Virginie, du cyprès, du citron et de la menthe des champs qui permettent de réduire efficacement et rapidement la sensations de jambes lourdes et la rétention d’eau. Toutes les quatre sont sans danger à partir du début du deuxième trimestre de la grossesse.

Les huiles végétales que l’on peut leur associer sont idéalement l’huile de macadamia, d’avocat ou de noyaux d’abricot car elles pénètrent facilement la peau.

Si vous massez vos jambes, commencez par vos chevilles en remontant jusqu’à l’aine.

Votre synergie d’huiles essentielles anti jambes lourdes :

  • Huile essentielle de Citron : (10 gouttes)
  • Huile essentielle de Cèdre de Virginie : (20 gouttes)
  • Huile essentielle de Menthe des champs : (10 gouttes)
  • Huile végétale d’Abricot : 25 ml

En répétant ce massage matin et soir, vous allez activer votre circulation, apaiser la sensation de lourdeur et diminuer les gonflements.

Pensez à l’homéopathie

Si vous êtes déjà sujette aux troubles de la circulation, vous pouvez aussi entamer un traitement homéopatique, en concertation avec votre sage-femme :

  • Voie interne : Hamamélis composé ou Sépia composé, 5 granules trois fois par jour jusqu’à amélioration des symptômes.
  • Voie externe : la pommade c728 de Weleda à masser directement sur les jambes deux à trois fois par jour.

Hydratation : objectif 2 litres par jour !

Grâce à une bonne hydratation (1,5 à 2 litres par jour), votre sang sera plus fluide. Vous pouvez bien-sûr boire de l’eau, pourquoi pas agrémentée de jus de citron et de lamelle de gingembre, ou bien vous préparer une grande quantité d’infusion de plantes drainantes chaque matin que vous boirez tout au long de la journée.

L’infusion de vigne rouge :

La vigne rouge, que vous trouverez sous sa forme séchée en pharmacie ou dans les magasins bio, est riche en flavonoïdes, substances antioxydantes, qui renforcent la paroi des veines et fluidifient le sang.

Plusieurs études scientifiques ont d’ailleurs prouvé que c’était une plante de référence pour traiter l’insuffisance veineuse (1, 2).  

en infusion : une cuillerée à soupe par tasse d’eau. Préparez votre infusion le matin et buvez-la tout au long de la journée, même en thé glaçé avec un peu de sirop d’agave ou de miel, elle est délicieuse !

Astuce… à utiliser aussi en bain de pieds : faites bouillir deux minutes deux poignées de feuilles de vigne dans un litre d’eau, laissez infuser dix minutes et plongez-y vos pieds gonflés !

Surélevez et bougez vos pieds

L’immobilité prolongée va ralentir votre circulation sanguine et augmenter vos risques de phlébite (trouble cardiovasculaire qui correspond à la formation d’un caillot de sang dans une veine.

Dès que vous êtes assise, surélevez vos jambes avec un petit tabouret ou un repose-pieds. Evitez aussi de croiser les jambes et faites régulièrement des mouvements de rotation avec vos chevilles pour stimuler la circulation sanguine.

La nuit, surélevez vos pieds dans votre lit de 10 à 15 centimètres (tout simplement avec un ou deux oreillers) aide le sang à remonter vers le cœur.

Privilégiez des aliments rafraîchissants

Les fruits rouges : en plus d’être délicieux et de constituer de bons petits encas à grignoter, ils sont riches en antioxydants, des molécules qui tonifient les veines.

La pastèque : est composée de 92% d’eau d’où son deuxième nom de melon d’eau. Elle est donc idéale quand il fait très chaud pour éviter la déshydratation.

La salade et le concombre : La salade et le concombre contiennent 97% d’eau, ainsi l’essentiel de ce que vous mangez est composé d’eau. Une bonne salade de concombre sera donc idéale pour ne pas être déshydratée.

Les yaourts : selon le type de yaourt ou de fromage blanc consommé, on y compte entre 75% et près de 90% d’eau. Si vous avez déjà entendu dire qu’un yaourt nature hydrate autant qu’un verre d’eau, sachez que… c’est vrai ! Ne vous privez pas, toujours dans les limites d’une alimentation équilibrée. 

Portez des vêtements amples. 

Enceinte, votre peau est victime de petits désagréments : sécheresse, transpiration excessive, démangeaisons … Porter des vêtements amples vous permettra de mieux supporter la chaleur mais aussi d’éviter d’amplifier tous ces petits tracas. Préférez des matières qui n’agressent pas votre peau comme les fibres naturelles, le lin ou le coton.

Pensez aux bas de contention

J’étais la première à ne pas être ravie de devoir porter des bas de contention à longueur de journée, mais je me suis vite rendue compte qu’ils exerçaient un véritable massage sur mes jambes.

Le soulagement est réel. Certes, ils sont plus épais que les collants habituels mais, aujourd’hui, les modèles savent se faire discrets, voire presque jolis pour certains !

Ces bas ou chaussettes sont tissés de manière à exercer une pression plus forte au niveau de la cheville, puis dégressive jusqu’en haut de la jambe. Lors de la marche, l’action de la maille élastique renforce celle des muscles.

Attention ! Seuls les produits prescrits par un médecin, et qui s’achètent en pharmacie ou en magasin d’orthopédie, sont homologués et remboursés par la sécurité sociale.

J’espère de tout coeur que ces quelques remèdes vous permettront de ne pas trop subir les prochaines semaines… Pour avoir vécu deux fins de grossesse au beau milieu de l’été, je sais à quel point la chaleur peut être compliquée à gérer.

Anne-Laure Brunelle

Et vous ? Quels sont vos astuces et remèdes pour supporter la chaleur pendant votre grossesse ? Que vous a conseillé votre sage-femme ? Partagez votre expérience avec la communauté des naturelles mamans dans les commentaires ci-dessous !


Sources :

1) Kalus U, Koscielny J, Grigorov A, Schaefer E, Peil H, Kiesewetter H, Improvement of cutaneous microcirculation and oxygen supply in patients with chronic venous insufficiency by orally administered extract of red vine leaves AS 195: a randomised, double-blind, placebo-controlled, crossover study”, Institute for Transfusion Medicine, University Clinic Charité, Berlin, Germany, 2004. Trouvé sur : www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15293865

(2) Kiesewetter H, Koscielny J, Kalus U, Vix JM, Peil H, Petrini O, van Toor BS, de Mey C, “Efficacy of orally administered extract of red vine leaf AS 195 (folia vitis viniferae) in chronic venous insufficiency (stages I-II). A randomized, double-blind, placebo-controlled trial”, Institut für Transfusionsmedizin und Immunhaematologie, Universitätsklinikum Charité, Berlin, Germany, 2000. Trouvé sur : www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10719612

4 pensées sur “Chaleur : Guide de survie des futures mamans pendant l’été

  • Avatar
    24 juin 2019 à 14 h 33 min
    Permalink

    Franchement merci ! J’ai justement cherché des solutions ce matin parce que je travaille encore et qu’ils n’ont pas de clim dans mon entreprise… Votre article change de tout ce que j’ai pu lire ou on nous dit de ne pas aller au soleil et de rester a l’ombre… Comme si on avait encore de griller comme un poulet. On se sent vraiment prises pour des connes par moment. Je suis bien contente d’être tombée sur votre site, merci naturelle maman !

    Répondre
    • Avatar
      1 juillet 2019 à 0 h 05 min
      Permalink

      Merci de vos consells. Cependant, je suis bien contrariée par rapport à l’usage des huiles essentielles pendant le premier trimestre de grossesse. Je m en servais tout le temps mais là, enceinte de 6 semaines, les sages femmes et les pharmaciennes et presque tous les sites internet, même ma bible des huiles essentielles de Danielle Festy, me disent que les huiles essentielles sont interdites… quoi faire alors? D’où viennent des études qui vous mènent à les recommander? Merci de me renseigner. J aimerais tellement pouvoir les utiliser…. Cordialement. Clara

      Répondre
      • Anne-Laure Brunelle
        9 juillet 2019 à 11 h 53 min
        Permalink

        Bonjour Clara, Danièle Festy a écrit un livre sur les huiles essentielles à utiliser pendant la grossesse. Certaines sont sans danger dès le 1er trimestre de grossesse, d’autres à utiliser seulement à partir du 4ème mois et d’autres, comme la menthe poivrée, interdites pendant toute la grossesse et l’allaitement en raison de leurs effets foetotoxiques. Beaucoup d’articles sur internet, qui affirment que toutes les huiles essentielles sont interdites pendant la grossesse, sont faux. Il est vraiment dommage de se passer des bienfaits de l’huile essentielle de lavande pour le sommeil, de celles de clou de girofle et de palmarosa pour favoriser la régularité et l’efficacité des contractions… a condition bien-sûr d’être bien conseillée et de respecter les posologies à la goutte près.

        Répondre
  • Avatar
    24 juin 2019 à 17 h 14 min
    Permalink

    Je suis enceinte de 26 semaines, je vais tester la tisane de vigne rouge merci Naturelle maman !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *