fbpx
Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !18 juin 2024
10 remèdes naturels conseillés par Naturelle maman contre l'insuffisance veineuse pendant la grossesse

Insuffisance veineuse : 8 solutions naturelles anti jambes lourdes pendant la grossesse

Vous êtes enceinte et vous avez les jambes lourdes, gonflées, douloureuses ? Vous souffrez d’insuffisance veineuse, un trouble qui touche plus d’une femme sur trois pendant la grossesse ? Pas de panique ! Il existe des solutions naturelles pour soulager vos jambes et améliorer votre circulation sanguine. Dans cet article, je vais vous présenter les plantes, les huiles essentielles et les compléments alimentaires qui peuvent vous aider à retrouver des jambes légères et toniques. Prête à dire adieu aux jambes lourdes pendant la grossesse ? C’est parti !

L’insuffisance veineuse est un trouble fréquent chez les femmes enceintes, qui se manifeste par des jambes lourdes, des gonflements, des varices ou des hémorroïdes.

Elle est due à une mauvaise circulation du sang dans les veines, favorisée par les hormones, le volume sanguin et la compression de l’utérus.

Ces symptômes sont souvent inconfortables et peuvent altérer la qualité de vie des futures mamans. Heureusement, il existe des remèdes naturels pour soulager l’insuffisance veineuse pendant la grossesse, sans risque pour le bébé.

Dans cet article, je vais vous présenter les plantes, les huiles essentielles et les compléments alimentaires qui peuvent vous aider à retrouver des jambes légères et toniques.

Téléchargez votre guide gratuit !

L’acupuncture

La médecine traditionnelle chinoise et l’acupuncture en particulier sont très efficaces dans la prise en charge des insuffisances veino-lymphatiques. Elles permettent de stimuler la circulation et de tonifier les tissus.

Elles vont également traiter le terrain, car l’insuffisance veineuse est liée à la génétique, à la constitution de la patiente, à son niveau d’énergie, ses capacités à faire circuler le sang ou encore à son équilibre neurovégétatif.

Le drainage lymphatique

Si vous avez déjà eu les jambes lourdes, vous savez que la première chose dont on a envie c’est de les masser, car cela soulage ces sensations désagréables.

Il est donc courant de proposer des massages par un kinésithérapeute aux personnes qui souffrent d’insuffisance veineuse, surtout en période de grandes chaleurs.

Mais pas n’importe quel massage. Idéalement il faut compléter le massage classique par un drainage lymphatique qui sera essentiellement manuel.

En quoi consiste le drainage lymphatique ? On commence par un massage des muscles des jambes afin de les assouplir, de lutter contre la rétention d’eau qui peut y être présente et de stimuler leur microcirculation.

Puis on poursuit par un massage de tout l’axe circulatoire pour favoriser le retour du sang vers le foie et le cœur.

Cela se fait par un massage sur des zones précises du bas vers le haut. Mais pour obtenir un drainage efficace du réseau lymphatique, il faut compléter ces massages par une action de pompage sur les nœuds du système lymphatique qu’on appelle les ganglions.

Cette dernière intervention permet de mieux stimuler la remontée de la lymphe.

On peut vous proposer des « bottes de drainage lymphatiques automatiques » qui miment l’action de massage du bas vers le haut. Si ces appareils (une sorte de fourreau qui prend toute la jambe et crée une pression régulière et répétée de bas en haut) peuvent remplacer en partie les massages manuels décrits ci-dessus, ils n’ont aucune action de pompage des ganglions lymphatiques et en particulier de la citerne de Pecquet (une structure lymphatique encadrée par les piliers du muscle diaphragme) qui doit être absolument traitée lors d’un drainage lymphatique.

L’homéopathie

Pour agir sur le retour veineux en homéopathie, il y a de nombreux traitements possibles que vous devrez définir avec un médecin ou une sage-femme homéopathe :

✔️Aesculus hippocastanum 4CH, surtout en cas d’hémorroïdes

✔️ Hamamélis 4CH : en cas de jambes gonflées.

✔️ Vipera redi 7CH : en cas de jambes lourdes améliorées avec les jambes surélevées. Utilisé en particulier pendant la grossesse.

✔️ Zincum 9CH : remède de jambes lourdes et agitées, surtout la nuit (impatiences). Pour certaines femmes, le 15CH sera plus efficace.

✔️ Pulsatilla 7CH : aussi un grand remède de terrain pour les femmes avec insuffisance veineuse et œdème des membres inférieurs.

✔️ Bothrops : utilisé entre 9 et 15CH pour son effet anticoagulant. C’est le remède des thromboses.

En attendant de consulter un homéopathe, vous pouvez essayer des complexes homéopathiques qui apportent souvent un soulagement :

✔️ Climaxol (Lehning) est un produit homéopathique qui associe cinq plantes en teinture mère. Ne le prenez jamais sans prescription pendant la grossesse car il contient de l’alcool. Il se prend à raison de 30 gouttes 3 fois par jour en moyenne.

✔️ Hamamélis Composé (Boiron) est une association de plusieurs remèdes homéopathiques en basse dilution (3CH pour la plupart) où on retrouve en particulier hamamélis et aesculus, qui sont les deux principales plantes utilisées en homéopathie pour soutenir le retour veineux. La posologie est de 5 granules à prendre 2 à 3 fois par jour.

✔️ L28 (Lehning) est une association de teinture mère d’hamamélis et de plusieurs remèdes homéopathiques qui visent la circulation veineuse en général et plus particulièrement les terrains à varices. La posologie moyenne est de 20 à 30 gouttes 2 à 3 fois par jour.

Les plantes veinotoniques

Certaines plantes ont la propriété de renforcer la tonicité et l’élasticité des veines, de diminuer la perméabilité capillaire et de fluidifier le sang. Elles sont donc utiles pour prévenir et traiter l’insuffisance veineuse pendant la grossesse. Parmi elles, on peut citer :

  • L’hamamélis, qui contient des tanins et des flavonoïdes, qui ont des effets vasculoprotecteurs. Il tonifie les veines et diminue l’inflammation. Il peut se prendre sous forme de tisane ou d’hydrolat.
  • La vigne rouge, qui contient des anthocyanosides, qui ont des effets antioxydants et vasculoprotecteurs. Elle protège les capillaires et améliore la microcirculation. Elle peut se prendre sous forme de tisane ou d’extrait fluide.

Des huiles essentielles en massage

Certaines huiles essentielles peuvent être utilisées en dilution pour stimuler le retour veineux - Naturelle Maman
Certaines huiles essentielles peuvent être utilisées en dilution pour stimuler le retour veineux – Naturelle Maman

Certaines huiles essentielles ont également des vertus bénéfiques pour la circulation veineuse. Elles peuvent être utilisées en massage sur les jambes, en diluant quelques gouttes dans une huile végétale (amande douce, calophylle…).

Pour stimuler la circulation lymphatique mise à mal pendant la grossesse, le cèdre de Virginie, le cyprès, le citron, le citron vert, le lentisque pistachier, le pamplemousse ou encore le genévrier permettent de réduire les sensations de jambes lourdes et les œdèmes.

Si vous avez envie de réaliser un massage des jambes, des chevilles vers les cuisses, vous pouvez fabriquer un mélange composé de 50 ml d’huile végétale et de 30 gouttes d’huile essentielle, soit un peu moins d’un millilitre qui équivaut à 35 gouttes.

Attention toutefois à respecter les précautions d’emploi des huiles essentielles pendant la grossesse : demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de les utiliser.

Une cure de vitamine C

Une cure de vitamine C pendant la grossesse peut aider à soulager les jambes lourdes en renforcant les parois veineuses - Naturelle Maman
Une cure de vitamine C pendant la grossesse peut aider à soulager les jambes lourdes en renforcant les parois veineuses – Naturelle Maman

Les principaux antioxydants actifs sur la veine sont les flavonoïdes qu’on trouve dans la phytothérapie. Mais ce ne sont pas les seuls qui puissent agir.

La vitamine C est la première molécule à laquelle on doit penser, car c’est la vitamine du tissu conjonctif. Elle est donc utile dès qu’un tissu (peau, vaisseaux…) souffre ou est altéré.

Pensez aux comprimés d’acérola à croquer ou aux gélules de vitamine C liposomale en cas d’insuffisance veineuse. La vitamine C est l’un des rares antioxydants que l’on peut prendre sans risque d’effet secondaire ou de surdosage.

Attention aux spécialités à base d’acérola, car il y a beaucoup d’abus ou de manipulation. Lisez attentivement l’étiquette. L’acérola contient environ 20% de vitamine C. Donc 1 g d’acérola apportera 200 mg de vitamine C. Si la boîte annonce 500 mg de vitamine C alors le produit doit contenir 2,5 g d’acérola, sinon c’est qu’il y a une arnaque !

Les témoignages des abonnées du programme Enceinte et Sereine qui ont souffert d’insuffisance veineuse

Pour illustrer les bienfaits des remèdes naturels contre l’insuffisance veineuse pendant la grossesse, voici quelques témoignages de femmes enceintes abonnées du programme Enceinte et Sereine qui ont testé ces solutions :

  • Julie “J’ai commencé à avoir les jambes lourdes et gonflées au début du troisième trimestre. C’était très désagréable, surtout avec la chaleur. J’ai essayé de boire beaucoup d’eau, de marcher tous les jours et de surélever mes jambes la nuit. J’ai aussi pris des gélules de vigne rouge et de marronnier d’Inde, sur les conseils de ma sage-femme. Je dois dire que ça m’a bien soulagée, je me sens plus légère et moins tendue.”
  • Sarah « J’ai toujours eu une mauvaise circulation sanguine, mais ça s’est aggravé pendant ma grossesse. J’avais les jambes lourdes, des varicosités et même des hémorroïdes. J’étais vraiment mal à l’aise. J’ai décidé de me faire masser les jambes avec une huile végétale mélangée à quelques gouttes d’huile essentielle de cyprès et de menthe poivrée. C’était très agréable, ça me procurait une sensation de fraîcheur et de détente. J’ai aussi bu des tisanes d’hamamélis et de petit-houx. Je trouve que ça a bien amélioré ma circulation veineuse.”
  • Meriem “Je n’avais jamais eu de problèmes de jambes lourdes avant ma grossesse. Mais au fur et à mesure que mon ventre grossissait, je sentais que mes jambes étaient plus lourdes et plus gonflées. Je n’arrivais plus à mettre mes chaussures habituelles. J’ai essayé de prendre du magnésium et de la vitamine C en complément alimentaire, car j’avais lu que ça pouvait aider. Je dois dire que je me sens mieux depuis que je prends ces compléments. Je n’ai plus de crampes ni de fourmillements dans les jambes.”

Et vous ? Avez-vous souffert d’insuffisance veineuse pendant votre grossesse ? Quels remèdes vous a-t-on conseillés ? N’hésitez pas à partager vos expériences et vos astuces en commentaires avec la communauté des naturelles mamans !

Anne-Laure Wright

Téléchargez votre guide gratuit !

One Comment

  1. Celine17859 Reply

    Je suis à 7 mois de grossesse et j’ai ce problème avec la chaleur depuis le mois de juin. Pour me soulager de la douleur et des gonflements (oedème des pieds et des mollets) je dors les jambes un peu surélevé et prends des douches froides dessus plusieurs fois pas jour en remontant le jet de la cheville vers l’aine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *