Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !27 septembre 2021
bébé né par césarienne

Comment l’accouchement façonne le microbiote de vos enfants

Une grande étude publiée dans le Journal of Investigative Dermatology a prouvé qu’un accouchement par césarienne appauvrissait le microbiote cutané d’un enfant jusqu’à ses 10 ans, laissant la porte ouverte à de nombreux problèmes de santé. Voici ce que vous devez retenir.

Le microbiote cutané est une communauté de milliers de micro-organismes qui composent la « flore cutanée ».

Les scientifiques la définissent aussi comme la partie externe du microbiote intestinal, véritable « pilier » de notre santé.

Grâce à ces micro-organismes – levure, bactéries et virus – le microbiote aide non seulement à protéger l’organisme de nombreuses maladies, tout en développant le système immunitaire.

Depuis une quinzaine d’années, de nombreuses études ont prouvé qu’un déséquilibre du microbiote était la cause de nombreuses maladies et de problèmes de santé :

✅Des maladies digestives, comme le syndrome du côlon irritable ou la maladie de Crohn.

✅Des maladies liées au métabolisme, comme le diabète ou l’hypertension.

✅Des maladies infectieuses, comme les diarrhées, la grippe ou la gastro.

✅Des cancers, en particulier celui du côlon.

Vous l’avez compris, votre santé peut dépendre de l’équilibre de votre microbiote.

Or une nouvelle étude a examiné les modifications du microbiote cutané chez les enfants et comparé les structures de microbiote entre les enfants et leurs mères à l’aide du séquençage de l’amplicon du gène ARNr 16S.

Le mode d’accouchement est déterminant pour la santé d’un enfant

Les chercheurs ont effectué cette analyse pour 158 enfants âgés de 1 à 10 ans. Les mères de 50 de ces enfants ont été sélectionnées au hasard et recrutées pour représenter différents groupes d’âge.

Les structures de microbiote entre les enfants et leurs mères ont été comparées par séquençage et sur 3 sites cutanés : le centre de la joue; à un quart de la longueur de l’avant-bras à partir de la main; et le centre du mollet. 474 échantillons pour les 3 sites cutanés par enfant ont été analysés.

L’analyse montre que la composition bactérienne du microbiote cutané des enfants à l’âge de 10 ans restait fortement liée au fait qu’ils soient nés par césarienne ou par voie basse :

« Ces résultats suggèrent que la population bactérienne présente sur la peau d’un enfant est dans une large mesure similaire à celle de sa mère, et est affectée à long terme par le mode d’accouchement. Une explication possible est que le microbiome cutané en développement interagit avec le système immunitaire, qui peut être éduqué par l’exposition à des microbes au cours d’une fenêtre critique et précoce de la vie ».

Les autres conséquences de la césarienne sur la santé des enfants

Ce n’est pas la première étude qui pointe les dégâts causés par la césarienne sur la santé des enfants.

Depuis plusieurs années, on sait que les bébés nés par césarienne ne reçoivent pas les mêmes microbes protecteurs que les bébés nés par voie vaginale (2). 

Quand un bébé naît par voie basse, il est exposé à des bactéries utiles qui construisent son système immunitaire pour le protéger de nombreuses maladies, et le même effet ne se produit pas pendant un accouchement par césarienne.

Plusieurs études que j’ai référencé en bas de cet article ont montré un lien entre la césarienne et plusieurs maladies et problèmes de santé chez l’enfant, comme l’obésité, les allergies respiratoires ou encore les maladies inflammatoires du système digestif :

✅D’après une récente étude américaine basée sur 10 000 enfants, les bébés nés par césarienne auraient 2 fois plus de risque d’être en surpoids que ceux nés par voie basse. 

✅ Accoucher par césarienne multiplierait également par cinq le risque d’allergie respiratoire aux 2 ans de l’enfant. 

✅Et enfin, plusieurs études ont lié la naissance par césarienne a un risque accru d’allergies et intolérances alimentaires.

Quand on sait qu’en France, un bébé sur 5 naît par césarienne, je pense qu’il est important que chaque femme, chaque couple et chaque professionnel de la périnatalité soit conscient des dégâts que cette pratique peut causer sur la santé des enfants.

Anne-Laure Brunelle


Sources : 

  • Thavagnanam S, Fleming J, Bromley A, Shields MD, Cardwell CR, “A meta-analysis of the association between Caesarean section and childhood asthma”, Clin Exp Allergy, 2008. Trouvé sur : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18352976
  • Eggesbo M, Botten G, Stigum H, Nafstad P, Magnus P, “Is delivery by cesarean section a risk factor for food allergy ?”, The Journal of Allergy and Clinical Immunology, 2003. Trouvé sur :https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12897751
  • Yuan C, Gaskins AJ, Blaine AI, Zhang C, Gillman MW, Missmer SA, Field AE, Chavarro JE, “Association Between Cesarean Birth and Risk of Obesity in Offspring in Childhood, Adolescence, and Early Adulthood”, JAMA Pediatrics, 2016. Trouvé sur : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27599167

5 Comments

    1. Ninon S. Reply

      J’ai pu en bénéficier mais seulement 3 mois après l’accouchement car j’ai eu la chance de rencontrer une super praticienne rebozo qui m’a conseillé de faire un soin alors que je lui parlais de mes soucis du post-partum. C’est presque magique tant ça fait du bien je le conseille à toutes !

  1. Marie-Thé Reply

    Vu l’explosion des maladies auto-immunes, des allergies alimentaires, des problèmes de dents, etc des enfants, ceci explique cela.

  2. dominique Reply

    J’ai dû accoucher par césarienne deux fois en 2003 puis 2008 et mes enfants ont eu beaucoup de problèmes de santé en grandissant. Mon premier souffre d’asthme sévère et mon deuxième est atteinte d’hypercalcemie. Quand j’ai dit à notre pédiatre que je soupçonnais la césarienne et l’appauvrissement possible de leur microbiote, elle m’a presque riz au nez et m’a dit que c’était plutôt du au fait que je les ai allaités trop longtemps… On en est là en 2019. Merci de partager les dernières études sur le sujet c’est toujours intéressant.

  3. louloute Reply

    pour aider le microbiote malgré une césarienne on m’a conseillé de faire un prélèvement vaginale et de le faire « manger » à bébé. je pense que j’irai même jusqu’à l’enduire au moins le visage aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *