Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !21 janvier 2020
bienfaits de la framboise pour votre fertilité

La framboise, nouveau super-aliment pour la fertilité

Manger régulièrement des framboises pourrait augmenter la fertilité des hommes et des femmes, grâce aux grandes quantités de vitamine C et de folates contenues dans ce petit fruit rouge.

Si vous aimez les framboises et que vous souhaitez concevoir un bébé, ne vous en privez surtout pas ! Manger régulièrement des framboises, naturellement riches en vitamine C, fer, magnésium et folates, augmenterait la fertilité en limitant le stress oxydatif dont souffrent les cellules sexuelles des hommes et des femmes.

Une récente étude menée au Laboratoire national Lawrence Berkeley aux Etats-Unies a montré que les hommes âgés de plus de 44 ans avec les apports en vitamine C les plus élevés présentaient 20 % de dégâts en moins au niveau de l’ADN de leurs spermatozoïdes par rapport aux autres sujets. (1)

Sachant qu’on retrouve la vitamine C dans de nombreux fruits et légumes comme le kiwi, l’orange, le poivron… vous vous demandez certainement pourquoi choisir les framboises en particulier ?

Selon la nutritionniste Juliet Wilson, spécialiste de la fertilité, une portion de 100 grammes de framboises fournirait non seulement la même quantité de vitamine C que 173 grains de raisin, mais serait aussi une excellente source de folates, nutriments essentiels pour la fertilité féminine.

La framboise pourrait donc non seulement augmenter la fertilité des hommes tout en augmentant les chances de survie de l’embryon en assurant un bon taux de folates (vitamine b9) aux futures mamans.

Excellente source d’antioxydants

La framboise est également riches en anthocyanines, un type de flavonoïdes qui lui donnent sa couleur rose foncée.

Ces anthocyanines possèdent d’importantes propriétés antioxydantes qui neutralisent les radicaux libres du corps et préservent ainsi votre fertilité en protégeant vos cellules sexuelles, spermatozoïdes et ovocytes, qui peuvent être endommagées par les radicaux libres.

Selon plusieurs études, l’activité antioxydante de la framboise proviendrait à 50 % des ellagitanins, à 25 % des anthocyanidines (un constituant des anthocyanines) et à 20 % de la vitamine C. (3, 4)

Idée recette fertilité : le gâteau glacé à la framboise

Ultra-frais, léger et acidulé, vous allez adorer ce gâteau glacé à la framboise
Ultra-frais, léger et acidulé, vous allez adorer ce gâteau glacé

Préparation : 15 minutes
Congélation : 4 heures

C’est une de mes recettes fétiches de dessert, ultra-facile à réaliser, pas trop sucré ni gras et vraiment beau à regarder et délicieux à déguster. J’utilise des framboises bio congelées pour le préparer mais si c’est la saison, préférez les framboises fraîches qui sont bien plus riches en vitamine C.

Ingrédients (pour 10 personnes) :

Pour la base du gâteau :

  • 150 g de biscuits sucrés (spéculoos ou gâteaux bretons selon votre goût)
  • 50 g de noix de coco râpée
  • 100 g de beurre fondu

Pour la garniture :

  • 250 g de framboises congelées
  • 2 blancs d’œufs à température ambiante
  • 250 g de sucre blanc en poudre
  • 1 cuillère à soupe de jus de citron
Préparation en images :
L'étaler au fond d'un moule à manqué recouvert de papier sulfurisé en appuyant bien avec les doigts pour répartir la base de façon homogène. Réserver.

L’étaler au fond d’un moule à manqué recouvert de papier sulfurisé en appuyant bien avec les doigts pour répartir la base de façon homogène. Réserver.

ÉTAPE 1 / LA BASE DU GÂTEAU :

Commencez par préparer la base du gâteau. Placez les biscuits dans un sac en plastique bien fermé (j’ai utilisé un sac de congélation). Réduisez-les en miettes à l’aide d’un rouleau à pâtisserie.

Placez les biscuits réduits en miette dans un saladier et ajoutez-y la noix de coco râpée. Faites fondre le beurre à feu doux puis versez le sur le mélange biscuits-noix de coco et bien mélanger le tout. Transvasez la préparation dans le moule et pressez-la avec les doigts pour former une base de gâteau bien régulière. Réservez au réfrigérateur.

ETAPE 2 // LA MOUSSE GLACÉE AUX FRUITS ROUGES

Mélangez dans un saladier les framboises congelées, les deux blancs d’œufs et le sucre blanc. Fouettez au batteur électrique à vitesse rapide jusqu’à ce que le mélange double de volume et soit bien ferme et mousseux à la fois. Pour vérifier que la consistance de la mousse est bien homogène, prélevez une pincée de mousse et malaxez-la entre vos doigts : si vous sentez des grains de sucre, continuez à battre la préparation. Versez la garniture dans le moule, lissez sa surface à l’aide d’une cuillère à soupe, puis placez le gâteau au congélateur pendant au moins 4 heures. Ce gâteau peut se conserver dans une boîte hermétique au congélateur pendant 1 mois. Au moment de servir, vous pouvez décorer le gâteau avec des framboises fraîches, puis coupez-le à l’aide d’un couteau trempé dans de l’eau chaude et dégustez !

Et vous ? Êtes-vous attentif à votre alimentation pour booster ou préserver votre fertilité ? Quels aliments choisissez-vous ? Partagez votre expérience avec nous dans les commentaires ci-dessous.

Anne-Laure Brunelle

Cet article vous a plu ?

Si vous voulez aller plus loin, vous pouvez recevoir (gratuitement) dans votre boîte mail notre  guide « 7 Trésors de la nature pour votre fertilité », il vous suffit de cliquer sur l’image ci-dessous :

Cliquez pour le recevoir gratuitement !

Sources

(1) Fertility and Sterility doi:10.1016/j.fertnstert.2012.07.1126 online 28 August 2012 Micronutrients intake is associated with improved sperm DNA quality in older men

(2) https://www.dailymail.co.uk/health/article-2401803/Fertility-How-eating-raspberries-increase-chances-father.html?ico=health^mostread

(3) Beekwilder J, Hall RD, de Vos CH. Identification and dietary relevance of antioxidants from raspberryBiofactors 2005;23:197-205.

(4) Borges G, Degeneve A, et alIdentification of Flavonoid and Phenolic Antioxidants in Black Currants, Blueberries, Raspberries, Red Currants, and CranberriesJ Agric Food Chem 2010;58:3901-9.

(5) Rao AV, Snyder DM. Raspberries and Human Health: A ReviewJ Agric Food Chem 2010;58:3871-83.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *