fbpx
Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !20 juillet 2024

Les bienfaits prouvés par la science de la nature pour la grossesse, l’accouchement et le post-partum

La nature est une alliée précieuse pour les futures et les jeunes mamans. De nombreuses études scientifiques ont montré que le contact avec la nature avait des effets positifs sur le déroulement de la grossesse et de l’accouchement, le bon développement du bébé in utero et la récupération en post-partum. Découvrez dans cet article tous ses bienfaits et courez vous mettre au vert pour en profiter !

Si tu es enceinte et que tu as la chance d’avoir un jardin, un parc, une forêt ou un petit coin de nature à proximité, je te donne dans cet article pleins d’excellentes raisons de sortir de chez toi pour profiter de ses bienfaits.

C’est bon pour le moral !

Premièrement, c’est bon pour le moral ! Une étude britannique portant sur + de 7500 femmes enceintes a montré que celles qui vivent à proximité d’un espace vert ont moins de risques de présenter des symptômes dépressifs pendant et après leur grossesse. (1)

Les bienfaits de la nature pendant la grossesse, l'accouchement et le post-partum sur Naturelle Maman
La connexion avec la nature permet de réguler la sécrétion de cortisol, l’hormone du stress © Gabriel Tovar

La connexion avec la nature accroît les capacités d’attention et de concentration

Deuxièmement, ça peut aider à contrer le fameux pregnancy brain ! Ca a été démontré par une étude parue en 2003 qui a prouvé que les femmes qui passaient en moyenne 2 heures en contact avec la nature chaque semaine avaient de meilleures capacités de concentration et d’attention que les femmes qui ne sortaient pas ou peu. (2)

Téléchargez votre guide gratuit !

Ca favorise la synthèse de vitamine D

La 3ème bonne raison de profiter de la nature, c’est que l’exposition à la lumière du soleil te permet de synthétiser de la vitamine D. Or un bon taux de vitamine D a été lié par plusieurs études à une réduction des risques de pré-éclampsie, de diabète gestationnel, d’accouchement prématuré, de faible poids du bébé à la naissance et d’hémorragie du post-partum. (3)

C’est bon pour le développement de ton bébé in utero

Te mettre au vert, c’est aussi bon pour le développement de ton bébé in utero. C’est ce qu’a prouvé une étude récente menée sur plus de 69 000 femmes et leurs bébés issus de 11 pays européens. Les chercheurs ont découvert que les femmes enceintes qui vivaient à moins de 500 mètres d’un espace vert donnaient naissance à des bébés avec un poids de naissance plus élevé et qui avaient moins de retards de croissance in utero. (4)

2h par semaine dans la nature par semaine apportent de nombreux bienfaits pendant la grossesse, l'accouchement et le post-partum - Naturelle Maman
2h par semaine dans un espace vert suffisent à te faire profiter de tous ces bienfaits pour ta santé et celle de ton bébé © Jordan Bauer

La nature réduit le stress et l’anxiété

Une étude menée par des chercheurs espagnols a révélé que les femmes enceintes qui vivaient dans des zones plus vertes avaient des niveaux plus bas de cortisol, l’hormone du stress, que celles qui vivaient dans des zones plus urbaines. (5)

Le stress pendant la grossesse peut notamment avoir un impact négatif sur le développement du bébé, comme un retard de croissance, un faible poids à la naissance ou un risque accru de naissance prématurée. La nature peut donc être un bon moyen pour essayer de te relaxer et de te ressourcer pendant la grossesse.

Les bienfaits de la connexion à la nature continuent en post-partum

Et les bienfaits de la nature ne s’arrêtent pas après ton accouchement puisqu’une étude réalisée en 2023 a établi un lien entre la fréquentation régulière des espaces verts et un risque plus faible de dépression du post-partum. (6)

La simple exposition régulière à une source de lumière naturelle réduit les risques de dépression du post-partum - Naturelle maman
L’exposition à la lumière naturelle réduit le risque de dépression du post-partum © Dave Clubb

Pendant le post-partum, le contact avec la nature peut également avoir des effets positifs sur la femme et son bébé. En voici quelques exemples concrets démontrés par des études scientifiques.

La nature prévient la dépression du post-partum

Une étude menée en 2019 par des chercheurs américains a examiné l’effet d’une exposition à la lumière naturelle sur le risque de dépression du post-partum. Les résultats ont montré que les femmes qui avaient été exposées à plus de lumière naturelle pendant leur grossesse et leur post-partum avaient un risque plus faible de dépression post-partum que celles qui avaient été le moins exposées. (7)

La lumière naturelle régule l’horloge biologique, stimule la production de sérotonine, l’hormone du bonheur, et améliore l’humeur. Il est donc conseillé de s’exposer à la lumière naturelle au moins 30 minutes par jour, en évitant les heures les plus chaudes.

Et vous ? Avez-vous profité de votre grossesse pour vous promener en extérieur et profiter de la nature ? Est-ce que vous avez ressenti certains des bienfaits décrits dans mon article ? Partagez votre expérience avec la communauté des naturelles mamans dans les commentaires ci-dessous !

Anne-Laure Wright

Vous avez aimé cet article ?

Si vous voulez aller plus loin, vous pouvez recevoir (gratuitement) dans votre boîte mail mes « 10 Secrets de santé pour une grossesse parfaite », il vous suffit de cliquer sur l’image ci-dessous :

Téléchargez votre guide gratuit !

Références scientifiques

(1) McEachan RRC, Prady SL, Smith G, et al, The association between green space and depressive symptoms in pregnant women: moderating roles of socioeconomic status and physical activity, J Epidemiol Community Health, 2016.

(2) Stark MA. Restoring attention in pregnancy: the natural environment. Clin Nurs Res. 2003.

(3) Palacios C, Kostiuk LK, Peña-Rosas J. Vitamin D supplementation for women during pregnancy. Cochrane Database of Systematic Reviews 2019.

(4) Torres Toda M, Avraam D, James Cadman T, Fossati S, de Castro M, Dedele A, Donovan G, Elhakeem A, Estarlich M, Fernandes A, Gonçalves R, Grazuleviciene R, Harris JR, Harskamp-van Ginkel MW, Heude B, Ibarluzea J, Iñiguez C, Wv Jaddoe V, Lawlor D, Lertxundi A, Lepeule J, McEachan R, Moirano G, Lt Nader J, Nybo Andersen AM, Pedersen M, Pizzi C, Roumeliotaki T, Santos S, Sunyer J, Yang T, Vafeiadi M, Gm Vrijkotte T, Nieuwenhuijsen M, Vrijheid M, Foraster M, Dadvand P. Exposure to natural environments during pregnancy and birth outcomes in 11 European birth cohorts. Environ Int. 2022 Dec.

(5) Perception de l’impact des habitats instables, indignes, informels et insalubres sur la santé des femmes enceintes et en post-partum, Médecins du monde.

(6) Sun Y, Molitor J, Benmarhnia T, Avila C, Chiu V, Slezak J, Sacks DA, Chen JC, Getahun D, Wu J. Association between urban green space and postpartum depression, and the role of physical activity: a retrospective cohort study in Southern California. Lancet Reg Health Am. 2023 Mar 6;21:100462. doi: 10.1016/j.lana.2023.100462. PMID: 37223828; PMCID: PMC10201204.

(7) Goyal D, Gay C, Torres R, Lee K. Shortening day length: a potential risk factor for perinatal depression. J Behav Med. 2018 Oct;41(5):690-702. doi: 10.1007/s10865-018-9971-2. Epub 2018 Sep 27. PMID: 30259239.

2 Comments

  1. Cyrille Reply

    Merci pour cet article!
    Enceinte de 3 mois et demi, je suis « obligée » de sortir dans les parcs pour y laisser jouer mes deux aînés de 5 et 3 ans. Je ne sais pas si c’est lié, mais ils sont rarement malades 🙂 Malheureusement, je ne vois pas trop de différence sur l’intense fatigue de grossesse, comparativement aux deux grossesses précédentes durant lesquelles je suis beaucoup moins sortie…

  2. Emilie Reply

    Ça me donne envie d’aller faire une petite marche aujourd’hui tiens ! Problème, je bosse près de 9h par jour et ai déjà un bébé de 19 mois à la maison donc pas toujours évident de trouver le temps d’aller faire une sortie au parc…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *