Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !3 juin 2020
infusion infection urinaire

Venir à bout d’une infection urinaire pendant la grossesse

Dès le premier trimestre de la grossesse, les hormones et les modifications chimiques diminuent le tonus des voies urinaires et favorisent l’apparition d’infections, aussi appelées cystite. Si, comme 10% des femmes enceintes, vous en souffrez, vous trouverez dans cet article les remèdes et les bons conseils pour les prévenir et les soigner.

Pendant la grossesse, votre volume sanguin augmente de moitié. Vos reins, responsables du nettoyage du sang, travaillent plus, et tout votre système urinaire devient par conséquence plus vulnérable au surmenage et aux infections.

C’est généralement au dernier trimestre de la grossesse que vous serez la plus sujette aux infections urinaires. Soyez attentive aux petits signaux d’alarme comme un besoin urgent et fréquent d’aller faire pipi, une sensation de brûlure et une légère douleur ou crampe au niveau de la vessie (dans le bas du ventre) quand vous urinez.

Les meilleurs moyens de venir à bout d’une cystite pendant la grossesse sont d’une part les bons gestes de prévention, d’autre part une prise en charge immédiate dès les premiers symptômes pour ne pas laisser l’infection s’aggraver.

Téléchargez votre guide gratuit !

Les gestes de prévention anti-cystite pendant à adopter pendant la grossesse

🌿Premier réflexe important : boire au moins 2 litres d’eau par jour et éviter les aliments irritants comme les plats très épicés.

🌿Il va falloir aussi éviter de porter des sous vêtements synthétiques et trop serrés qui favorisent la multiplication des germes, et préférez des culottes en coton. 

🌿Après être allée aux toilettes, pensez à vous essuyer d’avant en arrière pour ne pas ramener de bactéries intestinales provenant du rectum (entérobactéries), comme l’Escherichia coli qui est responsable à lui seul de 80% des cystites, vers le méat urinaire.

🌿Ne vous retenez pas trop longtemps de faire pipi, car le fait de garder de l’urine dans la vessie permet aux bactéries de se multiplier.

🌿Luttez contre les troubles du transit intestinal, en particulier contre la constipation qui contribue aux cystites, car des bactéries stagnent dans le rectum.

🌿Important aussi : lavez-vous avec un savon doux, au PH neutre et ne faites jamais de douche vaginale pour ne pas déséquilibrer votre flore.

🌿Enfin, pensez à faire pipi après les rapports sexuels, pour éviter aux bactéries de « remonter » vers la vessie.

Maintenant que vous connaissez les bons gestes préventifs, place aux remèdes naturels efficaces pour vous soigner si vous êtes touchée.

De nombreux remèdes en homéopathie

🌿Remède de première intention : Sérum anticobacillaire 8DH, 1 ampoule à vider sous la langue 4 fois par jour pendant 3 jours.

🌿En complément, 5 granules de Cantharis 7CH et de Mercurius Corrosivus 7CH toutes les heures pendant le premier jour de l’infection, puis 4 fois par jour les suivants et 5 granules de Sepia 7CH au coucher.

🌿Il existe aussi plusieurs formules homéopathiques spécialement développées pour lutter contre les infections urinaires, comme :

Pareira Brava Composé : 2 comprimés à sucer 2 fois par jour ;

Formules C358 et C366 de Weleda : 5 granules de chaque, 5 fois par jour.

Uva Ursi complexe n°9 du laboratoire Lehning : 15 gouttes 3 fois par jour à prendre de préférence en dehors des repas.

4 remèdes bien choisis en phytothérapie

🌿Le jus de cranberry (ou canneberge) est le remède le plus connu contre les cystites. La canneberge permet d’abaisser le pH urinaire, mais elle est surtout gorgée de proanthocyanidines, des polyphénols qui empêchent la fixation des bactéries sur les parois internes de la vessie. Vous pouvez en boire pendant la grossesse et l’allaitement sans aucun risque d’effets secondaires et la dose recommandée varie de 36 à 72 mg par jour. Vous ne retrouverez pas ce dosage dans les boissons vendues en supermarchés, mais seulement dans certains compléments alimentaires vendus en pharmacie comme Feminibiane CBU (Pilèje), Cranberry Future maman (Gifrer) ou Urisanol (Naturactive).

🌿L’infusion d’achilée millefeuilles a un effet astringent et antibactérien et un fort pouvoir diurétique qui peut venir à bout d’un début de cystite. Laissez infuser 15 grammes de feuilles séchées dans un litre d’eau bouillante le plus longtemps possible, mais au moins une bonne heure, et buvez deux à trois tasses au cours de la journée, pendant cinq jours maximum.

L’infusion d’achilée millefeuilles peut aussi être utilisée en bain de siège en cas de douleurs :  Infuser 100 g de la plante séchée dans 1 litre d’eau, puis diluer dans 19 litres d’eau chaude. Versez dans une bassine et faites tremper la région pelvienne jusqu’aux hanches durant 10 à 20 minutes.

infusion d'achilée millefeuilles en cas de cystite pendant la grossesse
l’infusion d’achilée millefeuilles permet de soigner une infection urinaire débutante pendant la grossesse

🌿La teinture-mère de myrtilles peut également bien fonctionner. C’est un anticollibacillaire puissant : prendre 50 à 75 gouttes diluées dans un fond de verre d’eau, 3 fois pas jour avant les repas jusqu’à amélioration.

🌿En gemmothérapie, vous pouvez prendre du macérat glycériné de bourgeons de prêle, à raison de 8 gouttes par jour diluées dans un fond de verre d’eau.

Une cure de probiotiques en prévention et pour éviter les récidives

Si vous êtes sujette aux infections urinaires à répétition, il se peut que votre flore intestinale soit perturbée et que des bactéries nuisibles installées dans vos intestions migrent régulièrement vers votre vessie. Il est donc fondamental de ren­forcer votre flore intestinale avec un probiotique pour endi­guer les bactéries intestinales et protéger la vessie contre les infections. Un probiotique de qualité doit apporter au minimum un milliard par sachet. Je vous conseille par exemple Feminabiane CBU du laboratoire Pileje qui combine une souche de probiotiques avec des extraits de cannelle et de canneberge.

Et vous ? Avez-vous déjà souffert d’une infection urinaire pendant votre grossesse ? Que vous a conseillé votre sage-femme ou votre médecin ? Avez-vous déjà testé un de ces remèdes ? Y a t-il d’autres traitements qui ont bien fonctionné pour vous soigner ? Partagez votre expérience avec la communauté des naturelles mamans dans les commentaires ci-dessous !

Anne-Laure Brunelle

Téléchargez votre guide gratuit !

5 Comments

  1. AvatarBéné Reply

    Bonjour Naturelle maman, En ce qui me concerne, j’avais regulierement des cystites avant ma grossesse et ca a continue, ca s’est meme intensifié au debut de ma grossesse (j’en ai quand même eu trois, les 3 premiers mois…). J’ai, a chaque fois, obtenu de bons résultats assez rapides avec le Féminibiane cbu que vous conseillez, j’ai aussi pris des gélules de cranberry chez Arkopharma en traitement complémentaire.

  2. AvatarEugénie T. Reply

    Bonjour Naturelle maman, merci beaucoup pour cet article. Je ne suis pas enceinte, mais j’allaite ma petite Anaé qui a 7 mois et depuis mon accouchement je suis sujette aux infections urinaires au point d’avoir été traitée par antibiothérapie deux fois, dont une fois juste après mon accouchement. Je ne connaissais pas les traitements homéopathiques et je vous remercie de partager tous ces remèdes. J’aime beaucoup votre site et vous suis très régulièrement.

  3. AvatarMylie S Reply

    Depuis le début du deuxième trimestre, vers la fin du 3ème mois de grossesse je dirais, je vais uriner en moyenne toutes les 2 h en journée et 2 à 3 fois la nuit lorsque je ne bois que très peu. La fréquence grimpe si je bois davantage, il m’arrive d’uriner une quantité normale 3 fois en 20 minutes quasiment immédiatement après avoir bu 2 ou 3 verres. Pas de brûlures ni d’infections. Mon gynéco me dit que c’est de l’anxiété ou bien que j’ai une petite vessie mais je m’inquiète. Je vous remercie pour cet article très complet, je vais déjà appliquer les gestes de prévention dont vous parlez, c’est vrai que je me reconnais dans le fait de manger des plats très épicés, j’adore manger pimenté, je vais essayer de réduire les doses pour voir si il y a une amélioration de ce côté là.

  4. AvatarMyriam Reply

    Je fais des infections urinaires très régulièrement depuis que je suis petite et effectivement ça s’est amplifié depuis que je suis enceinte et j’ai déjà eu des antibiotiques pendant quinze jours il y a un mois. Je vais voir avec ma sage-femme si je peux prendre les remèdes dont vous parlez dans votre article merci.

  5. AvatarLynn Reply

    Bonjour Naturelle maman, je suis étonnée de voir que vous conseillez l’aquillée millefeuille durant la grossesse. J’ai lu qu’elle était dans les plantes toxiques pour les femmes enceinte car abortive. Est-ce que vous auriez plus d’info ?
    En vous remerciant d’avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *