3 excellentes raisons de faire une cure de probiotiques pendant la grossesse

Le microbiote intestinal est le domaine de recherche le plus en vogue actuellement. Grâce à un mélange florissant de bactéries bénéfiques, notre microbiote intestinal peut nous garder en santé. Les probiotiques sont un moyen d’aider à «compléter» le mélange de bactéries saines dans notre intestin. Pour vous aider à en prendre soin, je vais vous montrer les trois excellentes raisons, pour vous comme pour votre bébé, de faire une cure de probiotiques pendant votre grossesse.

Raison n°1 > Favorise la perte de poids après l’accouchement

Selon une récente étude menée par des chercheurs finlandais (1), la prise de probiotiques durant la grossesse  permettrait de favoriser la perte de poids et réduire le risque d’obésité après l’accouchement.

Pour évaluer le rôle des probiotiques sur la perte de poids post-natale, les auteurs ont suivi 256 femmes enceintes à partir du premier trimestre de leur grossesse et jusqu’à six mois après leur accouchement. Elles ont reçu soit des suppléments de probiotiques (Lactobacillus rhamnosus GG et Bifidobacterium lactis) associés à des conseils alimentaires, soit uniquement des conseils alimentaires, soit un placebo.

À la fin de l’étude, leur tour de taille ainsi que leur taux graisse corporelle ont été mesurés.

Résultat : les femmes ayant bénéficié d’une cure de probiotiques et de conseils diététiques étaient seulement 26,2 % à avoir un tour de taille supérieur à 80 centimètres et leur taux de graisse avait fondu significativement, contre 48,5 % pour celles ayant reçu uniquement des conseils et 51,7 % pour celles ayant reçu un placebo.

Raison n°2 > Diminue les risques de diabète gestationnel

Le deuxième avantage d’une cure probiotiques pendant la grossesse est particulièrement important pour toutes celles qui sont à risque en ce qui concerne le diabète gestationnel. Le diabète gestationnel affecte une grossesse sur 10 et peut causer toute une série de problèmes de santé à la mère et au nouveau-né.

Plusieurs essais cliniques utilisant des probiotiques chez des femmes atteintes de diabète gestationnel ont abouti à des résultats extrêmement prometteurs. Notamment parce que la supplémentation en probiotiques chez les femmes atteintes de diabète gestationnel peut réduire considérablement la résistance à l’insuline. Le diabète gestationnel correspond au stade où le corps devient plus résistant à l’insuline, ce qui rend plus difficile l’élimination du glucose en excès dans le sang, une amélioration de cette méthode signifie qu’une réduction du nombre de médicaments peut être nécessaire pour contrôler la glycémie.

Raison n°3 > Réduit le risques de prématurité de 27%

Une étude publiée dans le British Medical Journal (3) a démontré que la prise de probiotiques à la fin de la grossesse pouvait diminuer les risques de complications en fin de grossesse, parmi lesquelles la pré-éclampsie ou l’accouchement prématuré.

Les chercheurs ont étudié l’impact de la consommation de probiotiques contenus dans les produits laitiers fermentés comme le yaourt ou le kéfir sur deux complications de la grossesse :  la pré-éclampsie, une maladie grave associée à l’hypertension artérielle au milieu du second trimestre de gestation et le risque d’accouchement prématuré.

La pré-éclampsie, qui survient dans 8% des grossesses, est responsable de naissances de grands prématurés, engendre également des retards de croissance intra-utérins et peut conduire à des décès chez les mères en raison des complications qu’elle provoque : insuffisances rénales, hépatiques, complications cardiaques et pulmonaires.

L’étude a suivi 70.149 femmes en bonne santé entre 1999 et 2008 dont 37.050 qui donnait naissance à leur premier enfant.

Près d’une femme sur quatre (un peu plus de 23%) a déclaré avoir consommé des produits laitiers contenant les fameuses bonnes bactéries ou « probiotiques » avant sa grossesse, plus d’un tiers (37%) au début de la grossesse et une proportion similaire (un peu plus de 32%) en fin de grossesse.

Parmi les 37.050 femmes incluses dans l’analyse de la survenue de la pré-éclampsie, la maladie a été diagnostiquée chez 5% des femmes. La consommation de probiotiques était associée à un risque inférieur de 20% mais seulement en fin de grossesse (30e semaine), selon l’étude qui constate une efficacité encore plus significative dans les cas les plus sévères.

Concernant le risque d’accouchement prématuré analysé auprès de 34.458 femmes, l’étude montre une diminution du risque de 11% chez celles qui ont consommé des probiotiques au début de la grossesse (15e semaine) et de 27% en fin de grossesse.

Comment bénéficier des bienfaits des probiotiques pendant la grossesse ?

Maintenant que vous connaissez les principaux bienfaits des probiotiques pendant la grossesse, il me reste une dernière bonne nouvelle à vous annoncer. Plusieurs études fiables ont prouvé qu’ils étaient sans danger pour les futures mamans et les mamans qui allaitent. (4)

Si vous envisagez de donner un coup de pouce en probiotiques à votre alimentation, vous avez deux options.

Vous pouvez tout d’abord enrichir votre alimentation en nourriture fermentée comme le yaourt, le tempeh, le miso, le kéfir, le kimchi, la choucroute et le kombucha.

Ou si vous préférez acheter un complément en pharmacie, essayez de privilégier un probiotique contenant au moins 1 milliard d’unités par portion.

Il y quatre souches particulièrement bénéfiques pendant la grossesse :

> Lactobacillus rhamnosus (comme le Ergyphilus Confort)

> Bifidobactérium lactis (qu’on trouve par exemple dans le Lactibiane Iki)

> L. Paracasei (Ergyphilus Plus)

> Bifidobacterium longum LA 101 (Lactibiane Référence)

Prendre en cure de 15 jours, une capsule ou un sachet par jour avant de manger, selon les conseils de votre pharmacien. Ces « bonnes » bactéries seront ainsi redistribuées vers les microbiotes qui sont en contact avec votre bébé : microbiotes placentaire, vaginal et même mammaire au moment l’allaitement.

Et vous ? Avez-vous fait une cure de probiotiques pendant votre grossesse ? Qui vous en a conseillé ? Quel source de probiotiques avez-vous choisie ?Partagez votre expérience avec la communauté des naturelles mamans dans les commentaires ci-dessous !

Anne-Laure Brunelle


Sources

(1) J. Ilmonen, E. Isolauri, T. Poussa, K. Laitinen Impact of dietary counselling and probiotic intervention on maternal anthropometric measurements during and after pregnancy: A randomized placebo-controlled trial. Clinical Nutrition,published online ahead of print, doi: 10.1016/j.clnu.2010.09.009 Trouvé sur : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20970896

(2) Effect of Probiotics on Metabolic Outcomes in Pregnant Women with Gestational Diabetes: A Systematic Review and Meta-Analysis of Randomized Controlled Trials, Nutrients. 2017 May 5;9(5). pii: E461. doi: 10.3390/nu9050461. Trouvé sur : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28475161

(3) Nordqvist M, Jacobsson B, Brantsæter A, et al, Timing of probiotic milk consumption during pregnancy and effects on the incidence of preeclampsia and preterm delivery: a prospective observational cohort study in Norway, BMJ Open 2018;8:e018021. doi: 10.1136/bmjopen-2017-018021. Trouvé sur https://bmjopen.bmj.com/content/8/1/e018021

(4) Elias J, Bozzo P, Einarson A. Are probiotics safe for use during pregnancy and lactation?. Can Fam Physician. 2011;57(3):299–301. Trouvé sur : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3056676/

5 pensées sur “3 excellentes raisons de faire une cure de probiotiques pendant la grossesse

  • Avatar
    10 juillet 2019 à 16 h 02 min
    Permalink

    Sur les conseils de mon pharmacien j’ai fait une cure de lactibiane au début de ma grossesse parce que je faisais des mycoses à répétition dès que j’allais à la piscine, c’était horrible. Ca a super bien marché

    Répondre
  • Avatar
    10 juillet 2019 à 21 h 18 min
    Permalink

    J’ai appris à faire mon kéfir à la maison, j’achète le petit paquet de levure fruitée en magasin bio au rayon frais et j’en bois en permanence, ça fait un peu comme de la limonade, parfait pour rester bien hydratée avec cette chaleur. Si en plus c’est bon pour mon microbiote, mon bébé et ma grossesse c’est trop cool ! Merci naturelle maman !

    Répondre
  • Avatar
    11 juillet 2019 à 9 h 25 min
    Permalink

    J’ai pris à partir du 3 ème mois des probiotiques (Lescuyer Bactivit) pendant 3 mois : 1 mois tous les jours puis pendant 2 mois 1 jour sur 2. Au 6ème mois de grossesse j’ai changé de souches et je suis passé à Ergiphilus + de chez Nutergia.

    Répondre
  • Avatar
    11 juillet 2019 à 15 h 18 min
    Permalink

    Enceinte de 28 semaines, ma pharmacienne ma recommandée B.concept nutri, c’est un mélange special pour rééquilibrer flore intestinale. Et sa fait un peu plus de 15 jours que j en prend. J’ai encore le ventre en vrac (constipation++ et ballonnements) donc il va falloir que j attende encore un peu a mon avis avant que ça fasse effet.

    Répondre
  • Ping :Maigrir facilement après l'accouchement grâce aux probiotiques | Naturelle Maman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *