fbpx
Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !19 mai 2024
Comment prévenir et soigner les allergies saisonnières des enfants avec les solutions naturelles conseillées par Naturelle Maman

5 solutions naturelles pour prévenir et soigner les allergies saisonnières chez les enfants

Homéopathie, gemmothérapie, phytothérapie… Quels sont les meilleures solutions naturelles pour prévenir et soigner les allergies saisonnières de vos enfants ? On fait le point dans cet article.

Le printemps est arrivé, et avec lui, les allergies saisonnières qui touchent de plus en plus d’enfants. Vous savez de quoi je parle : ces éternuements incessants, ce nez qui coule, ces yeux qui piquent, cette gorge qui gratte…

Ces symptômes sont le signe que le système immunitaire de votre enfant réagit de façon excessive à certains allergènes présents dans l’air, comme le pollen, la poussière ou les poils d’animaux.

Ces allergies sont non seulement désagréables, mais aussi dangereuses pour la santé de votre enfant. Elles peuvent entraîner des complications comme des infections respiratoires, des crises d’asthme ou des troubles du sommeil.

Sans compter qu’elles peuvent gâcher le plaisir de profiter du beau temps et de la nature.

Vous pourriez être tenté de donner à votre enfant des médicaments antihistaminiques pour calmer ses réactions allergiques.

Mais attention ! Ces médicaments ne sont pas sans effets secondaires. Ils peuvent provoquer de la somnolence, des maux de tête, des nausées ou des troubles digestifs.

Et à long terme, ils peuvent affaiblir le système immunitaire et rendre votre enfant plus vulnérable aux infections.

Heureusement, il existe des remèdes naturels qui peuvent aider à prévenir et à soulager les allergies saisonnières de votre enfant, sans risque pour sa santé.

Dans cet article, j’ai sélectionné 5 remèdes naturels contre les allergies saisonnières chez les enfants.

Vous allez voir qu’ils pourraient bien changer la vie de votre enfant au printemps… et la vôtre !

Je veux mon guide !

Le bourgeon de cassis

Le cassis est une plante qui a une action anti-inflammatoire et anti-allergique naturelle. (1) Elle stimule les réponses appropriées du corps face aux allergènes et réduit la production d’histamine, la substance responsable des réactions allergiques.

En gemmothérapie, le bourgeon de cassis se présente sous forme de macérât glycériné, qui est un extrait liquide des bourgeons de la plante.

Il suffit de donner quelques gouttes dans un peu d’eau, deux fois par jour, à l’enfant allergique. La posologie conseillée est d’une goutte par année d’âge avant 12 ans.

En gemmothérapie, le bourgeon de cassis est le premier remède en cas d’allergie au pollen, de rhume des foins et d’asthme allergique.

Le bourgeon de cassis peut aussi accompagner une désensibilisation en cas d’allergie chronique.

Ce remède renforce aussi l’effet des autres bourgeons, il est donc très utile de le combiner sur des problèmes spécifiques.

Par exemple, en cas d’allergie alimentaire ou d’allergie au pollen, il peut être intéressant de le mélanger au bourgeon de Romarin (Rosmarinus officinalis) qui va permettre de drainer le foie.

En cas d’asthme allergique, on pourra le prendre en même temps que le bourgeon de Viorne (Viburnum lantana).

Enfin, en cas d’eczéma d’origine allergique, on associera le bourgeon de cassis au bourgeon de Cèdre du Liban (Cedrus libani) si l’eczéma est sec, et au bourgeon d’Orme (Ulmus campestris) si l’eczéma est suintant.

Enfin pour les enfants qui ont subi de nombreux traitements antibiotiques à causes d’infection ORL chroniques, le bourgeon de cassis pourra être intéressant associé à la gemmothérapie d’Eglantier (Rosa canina).

La décoction de mauve

La mauve est une plante riche en mucilage, une substance qui forme un film protecteur sur les muqueuses et les défend des allergènes. (2)

La mauve est recommandée pour les lavages nasaux des enfants, car elle permet de nettoyer le nez et de calmer les inflammations des voies respiratoires.

La mauve se prépare en décoction, en faisant bouillir une cuillère à soupe de fleurs séchées dans un litre d’eau pendant 10 minutes. On laisse refroidir le liquide, puis on le filtre. On peut ensuite utiliser le liquide pour faire des lavages du nez avec une poire ou un spray nasal.

Augmentez les aliments riches en vitamine C

La vitamine C est un nutriment essentiel pour le bon fonctionnement du système immunitaire. Elle permet de renforcer les défenses naturelles de l’organisme face aux agressions extérieures, comme les allergènes. (3)

Une étude française a notamment montré qu’au moins 20% des personnes allergiques avaient des taux très bas de vitamine C. (4)

La vitamine C a aussi une action anti-histaminique naturelle, car elle bloque la sécrétion de l’histamine par les globules blancs.

On la trouve principalement dans les fruits et les légumes frais et colorés, comme les agrumes, le cassis, le kiwi, le brocoli ou le poivron.

Le sirop d’oignon

Je vous en parle régulièrement comme dans cet article, l’oignon est un aliment qui a des propriétés médicinales insoupçonnées.

Il fait partie de mes remèdes incontournables pour soigner mes enfants rapidement et sans danger.

Il contient de la quercétine, un flavonoïde qui a une action antioxydante et anti-inflammatoire. La quercétine inhibe la libération d’histamine et réduit les symptômes des allergies saisonnières. (5)

L’oignon peut simplement être coupé en deux cru et posé sous le lit de votre enfant la nuit pour qu’il respire ses composés soufrés.

Il peut aussi se préparer en sirop, en faisant macérer des rondelles d’oignon dans du miel pendant une nuit, puis en filtrant le liquide. On peut donner une cuillère à café de sirop d’oignon à l’enfant, deux à trois fois par jour.

remède de l'oignon coupé en deux pour soigner le rhume et la toux
Les essences puissantes de l’oignon frais se diffusent dans l’air pour dégager les voies respiratoires. © Naturelle maman

L’ortie piquante

L’ortie a une action antihistaminique et renforce le système immunitaire. Elle est donc bien adaptée et sans danger pour prévenir les allergies saisonnières.

Elle peut être donnée aux enfants comme thérapie préventive, pour éviter les crises allergiques, sous forme d’infusion ou d’extrait de plante.

Vous pouvez commencer à donner à votre enfants des infusions de feuilles d’ortie quelques semaines avant le début du printemps en prévention.

Puis, en phase de crise allergique, vous laisserez infuser 20g de feuilles sèches dans 1 litre d’eau bouillante, que vous lui donnerez à boire plusieurs fois dans la journée.

Des solutions aussi du côté de l’homéopathie

Vous pouvez aussi consulter un médecin-homéopathe qui va pouvoir éventuellement en fonction des allergies, cibler un traitement de fond avec l’homéopathie en choisissant un remède qui correspond au terrain de l’enfant.

Il donnera également un remède qui correspond à son tableau symptomatique (nez bouché, nez qui coule, larmoiement…) en traitement de fond.

Il y aura aussi éventuellement un remède de la phase aiguë à prendre si les symptômes allergiques se déclenchent :

Allium cepa est le remède classique qui correspond à ce que vous éprouvez quand vous épluchez un oignon. Les yeux sont atteints sans être le symptôme dominant, et surtout le nez qui coule comme une fontaine avec des éternuements en salves. Ces symptômes sont plus marqués à l’intérieur qu’à l’extérieur, c’est ce qui fait la différence avec un autre remède qui lui ressemble beaucoup, Naphtalinum, qui lui présente des symptômes aggravés à l’extérieur. L’individu de type Allium Cepa va jouer sur la pelouse qui vient d’être tondu et il ne va rien avoir et il va déclencher les symptômes allergiques que quand il va rentrer dans la maison.

Faire disparaitre les nausées de grossesse avec l'homéopathie - Naturelle Maman
Plus le remède homéopathique correspondra à ses symptômes et à son terrain, plus il agira efficacement et rapidement pour diminuer l’allergie de votre enfant – Naturelle Maman.

On peut aussi utiliser les oligo-éléments qui servent à rééquilibrer le terrain. Je conseille le manganèse-cuivre, à prendre en traitement de fond 4 jours par semaine, à commencer un mois avant la saison à risques et à continuer jusqu’à ce que le risque disparaisse.

Sachez qu’on peut tout à fait prendre les 3 en même temps : le traitement de fond en homéopathie, les oligo-éléments et les plantes.

Témoignages des abonné.e.s du programme Enfance en Santé

Voici quelques témoignages de parents abonnés au programme Enfance en Santé qui ont utilisé certains de ces remèdes naturels pour leurs enfants :

« Mon fils a toujours eu des allergies au printemps, il éternuait sans arrêt et avait les yeux rouges et gonflés. J’ai essayé le cassis sous forme de macérât glycériné et j’ai vu une nette amélioration. Il éternue beaucoup moins et ses yeux sont moins irrités. Je lui donne 20 gouttes tous les matins avant de partir à l’école. » – Sophie, 38 ans.

« Ma fille a développé une allergie aux poils de chat il y a quelques mois. Elle adore les animaux et elle était très triste de ne plus pouvoir caresser son chat. J’ai lu sur internet que l’huile essentielle d’estragon pouvait aider à soulager l’asthme allergique. J’ai acheté un flacon et je lui masse le thorax et le dos avec une goutte d’huile essentielle diluée dans une huile végétale. Depuis, elle respire mieux et elle peut profiter de son chat sans problème. » – Julien, 42 ans.

« Ma fille a toujours eu la peau sensible et réactive. Elle fait souvent des éruptions cutanées quand elle est stressée ou quand elle change de saison. J’ai découvert les fleurs de Bach et j’ai choisi l’achillée millefeuille pour elle. Je lui donne 4 gouttes 4 fois par jour dans un verre d’eau et je trouve qu’elle est plus calme et plus sereine. Sa peau est aussi plus belle et moins irritée. » – Nathalie, 36 ans.

Ces remèdes naturels sont simples à utiliser et peuvent faire une grande différence dans le bien-être des enfants souffrant d’allergies saisonnières. Ils permettent de soulager les symptômes gênants, de prévenir les crises et de renforcer le système immunitaire.

Bien sûr, il est important de consulter un médecin si les symptômes persistent ou s’aggravent, ou si l’enfant présente des signes de détresse respiratoire.

Si vous aussi vous avez des enfants qui souffrent d’allergies saisonnières, n’hésitez pas à essayer ces remèdes naturels et à partager votre expérience avec nous dans les commentaires ci-dessous !

Anne-Laure Wright

Je veux mon guide !

Sources

(1) Lee Y, Lee JY. Blackcurrant (Ribes nigrum) Extract Exerts an Anti-Inflammatory Action by Modulating Macrophage Phenotypes. Nutrients. 2019 Apr 28;11(5):975. doi: 10.3390/nu11050975. PMID: 31035378; PMCID: PMC6566326.

(2) Brinckmann J , Sigwart H , van Houten Taylor L . : Safety and efficacy of a traditional herbal medicine (Throat Coat¯) in symptomatic temporary relief of pain in patients with acute pharyngitis: a multicenter, prospective, randomized, double-blinded, placebo-controlled study. J Altern Complement Med . 2003;9.

(3) Carr AC, Maggini S. Vitamin C and Immune Function. Nutrients. 2017 Nov 3;9(11):1211. doi: 10.3390/nu9111211. PMID: 29099763; PMCID: PMC5707683.

(4) Pellow J, Nolte A, Temane A, Solomon EM. Health supplements for allergic rhinitis: A mixed-methods systematic review. Complement Ther Med. 2020 Jun;51:102425. doi: 10.1016/j.ctim.2020.102425. Epub 2020 May 17. PMID: 32507438.

(5) Beigoli S, Behrouz S, Memar Zia A, Ghasemi SZ, Boskabady M, Marefati N, Kianian F, Khazdair MR, El-Seedi H, Boskabady MH. Effects of Allium cepa and Its Constituents on Respiratory and Allergic Disorders: A Comprehensive Review of Experimental and Clinical Evidence. Evid Based Complement Alternat Med. 2021 Sep 11;2021:5554259. doi: 10.1155/2021/5554259. PMID: 34552650; PMCID: PMC8452398.


Attention : mes conseils sont donnés à titre purement informatifs, dans un but strictement personnel et familial. Les remèdes cités n’ont pas pour but de remplacer ou de se substituer à un traitement médical. En cas de malaise ou de maladie, consultez d’abord un médecin ou un professionnel de la santé en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé. En utilisant le site www.naturellemaman.com, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l’avis de désengagement de responsabilité et vous consentez à ses modalités. Si vous n’y consentez pas, vous n’êtes pas autorisé.e à utiliser ce site.

One Comment

  1. Yasmine Reply

    Bonjour, merci infiniment pour vos précieuses publications !

    Le sirop d’oignons doit il être donné à jeun ? Le soir puis je le donner tout de suite après son biberon de lait ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *