Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !14 novembre 2019

Le poisson augmente de 61% votre taux de fécondité

Si vous souhaitez tomber enceinte rapidement, voici un précieux cadeau à offrir à votre organisme pour stimuler votre fertilité.

Une étude menée par une équipe de chercheurs de l’école de santé publique de Boston a réussi à prouver que les couples qui mangent du poisson ou des fruits de mer au moins deux fois par semaine avaient 61% de chances en plus de concevoir un bébé.

Comment cette étude a été réalisée ?

501 couples du Texas et du Michigan qui souhaitaient avoir un bébé ont été suivis pendant un an.

Ils devaient tenir un journal de bord dans lequel ils inscrivaient leurs habitudes alimentaires et la fréquence de leurs rapports sexuels.

Leur taux de fécondité était mesuré chaque mois par un test de grossesse.

Des résultats spectaculaires chez les mangeurs de poisson !

Première bonne nouvelle : la fréquence des rapports sexuels était 39% plus élevée lorsque les deux partenaires consommaient du poisson le même jour.

Deuxième bonne nouvelle : le taux de fécondité était 61% plus élevé chez les couples qui consommaient du poisson plus de 8 fois par mois.

Troisième bonne nouvelle : un taux d’infertilité plus bas de 13% par rapport aux couples consommant moins de poisson. 

« Nos résultats soulignent l’importance non seulement de l’alimentation des femmes, mais aussi des hommes en période de conception et suggèrent que les deux partenaires devraient incorporer plus de fruits de mer et poisson dans leur alimentation pour un bénéfice maximal de fertilité », souligne Audrey Gaskins, l’auteure principale de cette étude.

Des résultats encourageants qui viennent s’ajouter à de précédentes études

Cette étude valide les travaux d’études antérieures suggérant que manger du poisson, en particulier des acides gras oméga-3, améliore la qualité et la quantité du sperme des hommes (2) et les fonctions du cycle ovarien chez les femmes (3).

Quels sont les poissons les plus riches en Oméga-3 ?

🐟 Maquereaux : 5134 mg d’Omega-3 pour 100 grammes.

🐟 Saumon : 2260 mg pour 100 grammes.

🐟 Huile de foie de morue : 2664 mg par cuillère à café.

🐟 Hareng : 1729 mg pour 100 grammes.

🐟 Huîtres : 565 mg pour 6 huîtres.

🐟 Sardines : 1480 mg pour 100 grammes.

🐟 Anchois : 2113 mg pour 100 grammes.

Attention à privilégier les petits poissons, moins contaminés en mercure, et à faire attention à leur provenance. Si vous n’habitez pas près de la mer, pensez aux sardines, maquereaux et anchois en conserve de qualité (label rouge ou bio), dont les qualités nutritionnelles sont préservées.

Anne-Laure Brunelle

Cet article vous a plu ?

Si vous voulez aller plus loin pour booster votre fertilité, vous pouvez recevoir (gratuitement) dans votre boîte mail notre  guide « 7 Trésors de la nature pour votre fertilité », il vous suffit de cliquer sur l’image ci-dessous :

Cliquez pour le recevoir gratuitement !

Sources

(1) Audrey J Gaskins Rajeshwari Sundaram Germaine M Buck Louis Jorge E Chavarro, « Seafood Intake, Sexual Activity, and Time to Pregnancy », The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism, Volume 103, Issue 7, 1 July 2018, Pages 2680–2688, https://doi.org/10.1210/jc.2018-00385Trouvé sur : https://academic.oup.com/jcem/advance-article-abstract/doi/10.1210/jc.2018-00385/5001729?redirectedFrom=fulltext

(2) Trouvé sur : https://www.livescience.com/17878-dha-vital-sperm-health.html

(3) Measurement of organochlorines in commercial over-the-counter fish oil preparations: implications for dietary and therapeutic recommendations for omega-3 fatty acids and a review of the literature. Melanson SF, et al. Arch Pathol Lab Med 2005;129:74-77.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *