Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !27 septembre 2021

Les 10 réflexes archaïques du nouveau-né, si fascinants à regarder

A peine né et votre bébé sait déjà téter, marcher, agripper, redresser la tête et même nager. Fascinants à regarder, ses réflexes archaïques sont aussi le signe d’une bonne adaptation à son nouvel environnement et favorisent l’attachement entre une mère et son nouveau-né. Apprenez à les identifier !

Rien au monde ne produit le même émerveillement que lorsque votre nouveau-né sourit ou agrippe votre doigt avec force et détermination . 

Une étude a d’ailleurs révélé que les femmes qui viennent d’accoucher regardent leurs bébés 80% du temps au cours de ses 24 premières heures et leur sourient 34% du temps. (1)

Ces gestes si touchants et fascinants, qui favorisent l’attachement mère-enfant, sont une preuve de bonne santé et d’adaptation de votre nouveau-né, mais ils sont aussi totalement indépendants de sa volonté.

Téléchargez-le ici !

Il s’agit de réflexes archaïques qui se développent aux alentours de 30 semaines de grossesse, et qui persistent parfois jusqu’à 5 mois après sa naissance. 

Gérés par le système nerveux central, son cerveau et sa moelle épinière, ils sont censés permettre à votre bébé de se débrouiller seul immédiatement après sa naissance.

Au moment où votre bébé atteint l’âge de 4 à 6 mois, son cerveau devrait avoir mûri et remplacé ces mouvements involontaires par des mouvements volontaires.

En attendant, voici une liste des dix principaux réflexes archaïques que vous pouvez observer chez votre bébé :

Le réflexe de succion fait partie des plus connus. Il est aussi indispensable pour que votre bébé puisse se nourrir. Si vous appuyez délicatement le doigt contre le palais de l’enfant, il commencera à sucer avidement. Le réflexe dure un petit moment, même après avoir retiré votre doigt.

Le réflexe de déglutition : les bébés viennent au monde avec un réflexe de déglutition bien développé. Ils se sont déjà entraînés pendant plusieurs mois en avalant du liquide amniotique dans l’utérus. Ils ont aussi un fort réflexe de régurgitation qui les empêche d’avaler de travers et de s’étouffer.

Le réflexe de Moro est une réaction involontaire, et souvent impressionnante, des nouveau-nés quand ils sont confrontés à des bruits forts ou s’ils ont l’impression de tomber. Ils tendent subitement les bras et les jambes et courbent le dos comme s’ils voulaient s’agripper à quelque chose. Il arrive souvent qu’un nouveau-né soit réveillé à cause d’un réflexe de Moro et se mette à pleurer. Pour l’apaiser et éviter d’être réveillé en sursaut par ses mouvements involontaires, de plus en plus de sages-femmes et de pédiatres conseillent de l’emmailloter.

Le réflexe de nage, présent jusqu’à l’âge de un an, est vraiment fascinant. Lorsqu’un bébé est plongé dans l’eau, il va automatiquement bloquer sa respiration et faire bouger ses bras et ses jambes de façon parfaitement synchronisée pour nager.

✅ Testé par les pédiatres comme signe de bonne santé, le réflexe de marche est aussi captivant à observer : lorsque le bébé est tenu debout sous les bras, en appui sur une surface rigide, et légèrement incliné vers l’avant, il avance un pied devant l’autre pour faire une alternance de pas. Ce réflexe disparaît vers deux à trois mois.

Le réflexe de Babinski : Lorsque l’on remonte avec un doigt le long du pied d’un bébé de la naissance à 6 mois (voire au-delà) ses orteils s’écartent en éventail et son gros orteil se redresse. Souvent, le pied de la jambe opposée imite le même mouvement simultanément.

Le réflexe de préhension ou réflexe d’agrippement. Aussitôt qu’on chatouille la paume de ses petites mains, votre petit referme ses doigts. Le bébé singe use de la même stratégie pour se tenir aux poils de sa mère.

Le réflexe tonique du cou: lorsque couché sur le dos, bébé prend la pose de l’escrimeur, c’est-à-dire que, d’un côté de son corps, il étend un bras et une jambe et, de l’autre côté, il fléchit ses petits membres.

Le réflexe des points cardinaux: celui-là dure plus longtemps, jusqu’à 9 mois. Il permet à bébé de tourner automatiquement la tête vers une stimulation tactile sur la joue. C’est l’un des plus utiles lorsque bébé est placé pour la première fois sur le ventre de maman : le voilà qui sait instinctivement où se trouve son prochain repas !

Le réflexe d’allongement croisé : Si vous chatouillez le pied gauche de votre nouveau-né, il allongera la jambe droite et inversement.

Et vous ? Avez-vous observé ces réflexes archaïques chez votre nouveau-né ? Est-ce qu’on vous les a expliqués à la maternité ? Partagez votre expérience avec la communauté des naturelles mamans dans les commentaires ci-dessous !

Anne-Laure Brunelle


Sources

  1. Heidelise Als, The Newborn Communicates, Journal of Communication, Volume 27, Issue 2, June 1977, Pages 66–73, https://doi.org/10.1111/j.1460-2466.1977.tb01828.x
  2. Zafeiriou DI. Primitive reflexes and postural reactions in the neurodevelopmental examination. Pediatr Neurol. 2004 Jul;31(1):1-8. doi: 10.1016/j.pediatrneurol.2004.01.012. PMID: 15246484. Trouvée sur : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/15246484/
  3. Rousseau PV, Matton F, Lecuyer R, Lahaye W. The Moro reaction: More than a reflex, a ritualized behavior of nonverbal communication. Infant Behav Dev. 2017 Feb;46:169-177. doi: 10.1016/j.infbeh.2017.01.004. Epub 2017 Feb 20. PMID: 28222331. Trouvée sur : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28222331/
  4. Frédéric Zenouda, Institut Physiolearn : https://physiolearn.fr/apprendre-a-mieux-connaitre-son-bebe/

2 Comments

  1. Emeline Reply

    J’ai découvert le réflexe de Babinski cette semaine en lisant le dernier livre de Maylis de Kerangal, et pour en savoir plus j’ai lu votre article. En effet c’est fascinant !

  2. Sauge947 Reply

    Trop bien de lire ça, hyper intéressant, et en même temps quandon est maman on ne peut pas s’empêcher de se dire qu’ils sourient vraiment quand ils entendent notre voie et qu’ils nous aggrippent les doigts parce qu’ils nous aiment plus que tout. C’est sans doute ça que ça veut dire quand vous dîtes que ça favorise le lien d’attachement entre les parents et leur enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *