fbpx
Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !19 mai 2024
hydrolat d'hamamélis apaise les démangeaisons de grossesse © Naturelle Maman

Les hydrolats, vos alliés naturels pour soigner les bébés et les enfants sans danger

Les hydrolats sont des eaux aromatiques obtenues par la distillation des plantes qui contiennent une faible concentration des principes actifs de la plante, ce qui les rend plus doux et plus sûrs que les huiles essentielles pour soigner les petits maux du quotidien des bébés et des enfants, en respectant quelques précautions. Découvrez lesquels utiliser pour soigner vos bébés et enfants dès 3 mois.

Quels hydrolats utiliser chez les enfants et pourquoi ?

Les hydrolats ont des propriétés variées, selon la plante dont ils sont issus. Ils peuvent agir sur le plan physique, mais aussi sur le plan émotionnel, en apportant du réconfort, de la détente, ou de la stimulation. Voici quelques exemples d’hydrolats et de leurs bienfaits :

  • L’hydrolat de camomille romaine est idéal pour les bébés nerveux, colériques, ou qui ont du mal à s’endormir. Il a des vertus calmantes, anti-inflammatoires, et antispasmodiques. Il peut soulager les coliques, les poussées dentaires, les irritations cutanées, ou encore les conjonctivites. Par voie orale, dès 6 mois, mélangez une cuillère à café d’hydrolat dans 100 ml d’eau. À renouveler dans la journée en cas de besoin. Par voie cutanée, imbibez un coton à appliquer directement sur les zones irritées.
  • L’hydrolat de thym à linalol est un anti-infectieux, antiviral et antibactérien très utile pour prévenir les maladies hivernales chez les plus petits. Par voie orale, dès 3 mois, il est possible de l’utiliser en prévention avec une cuillère à café d’hydrolat dans 100 ml d’eau par jour pendant 3 semaines par mois. En cas de maladie, donnez-en en continu à ton enfant pendant une semaine.
  • L’hydrolat de tilleul possède des vertus apaisantes qui favorisent l’endormissement et garantissent un sommeil réparateur. Il agit aussi contre l’eczéma, les rougeurs et les démangeaisons. Par voie orale, dès 3 mois, diluer 1 à 2 cuillères à café dans un verre d’eau tiède à boire après le dîner. Il est aussi possible d’en mettre 2 cuillères à soupe dans l’eau du bain ou d’en vaporiser directement sur l’oreiller de votre enfant avant le coucher.
  • L’hydrolat de lavande fine est un hydrolat polyvalent, qui convient à tous les âges. Il a des propriétés cicatrisantes, antiseptiques, et relaxantes. Il peut aider à soigner les plaies, les brûlures, les piqûres d’insectes et les peaux irritées, notamment en cas d’eczéma. Par voie orale, dès 3 mois, diluer 1 à 2 cuillères à café dans un verre d’eau tiède à boire après le dîner. Il est aussi possible d’en mettre 2 cuillères à soupe dans l’eau du bain, de le tamponner sur la peau irritée avec un coton imbibé ou d’en vaporiser directement sur l’oreiller de votre enfant avant le coucher.
  • L’hydrolat de fleur d’oranger possède des propriétés digestives, sédatives, et rééquilibrantes. Il peut aider à calmer les nausées, les vomissements, les spasmes intestinaux, ou encore les troubles du sommeil. Par voie orale dès 3 mois ajouter 1 à 2 cuillères à café d’hydrolat de fleur d’oranger dans un verre d’eau tiède à boire avant le coucher.
Je veux mon guide !

Comment utiliser les hydrolats chez les bébés et les enfants ?

Les hydrolats peuvent être utilisés de différentes manières, selon le problème à traiter et l’âge de l’enfant. Voici quelques exemples d’utilisations possibles :

Par voie orale : on peut donner à boire à l’enfant une cuillère à café d’hydrolat diluée dans un peu d’eau, plusieurs fois par jour, en fonction du besoin. On peut aussi pulvériser l’hydrolat directement dans la bouche, ou l’utiliser en bain de bouche. Les hydrolats peuvent être utilisés par voie orale.

Voici les doses à respecter selon l’âge de vos enfants :

> De 6 à 12 mois = 5 mL d’hydrolat pour 100 ml d’eau
> Enfant de moins de 10 ans = 10 mL d’hydrolat pour 100 ml d’eau
> De 10 à 14 ans = de 25 à 40 mL d’hydrolat pour 100 ml d’eau
> A partir de 15 ans et pour un adulte = de 50 à 75 mL d’hydrolat pour 100 ml d’eau

En application locale : on peut appliquer l’hydrolat sur la peau avec un coton, une compresse, ou un spray, en fonction de la zone à traiter. On peut aussi ajouter quelques cuillères à soupe d’hydrolat dans l’eau du bain, ou dans un brumisateur.

En inhalation : on peut faire inhaler à l’enfant l’hydrolat en le versant dans un bol d’eau chaude, ou dans un diffuseur. Vous pouvez aussi imprégner un mouchoir ou un doudou avec de l’hydrolat aromatique que vous placerez près du nez de votre enfant quand il est couché.

inhalation à l'hydrolat de thym contre le rhume

Quelles sont les précautions à prendre pour utiliser les hydrolats sans danger ?

Les hydrolats sont des produits naturels, mais ils ne sont pas sans risque. Il faut donc respecter quelques précautions avant de les utiliser :

  • Choisir des hydrolats de qualité, bio, sans conservateur, et de préférence issus de plantes locales.
  • Vérifier la date de péremption, et conserver les hydrolats au frais, à l’abri de la lumière, et dans des flacons en verre teinté.
  • Tester la tolérance de l’enfant, en appliquant une goutte d’hydrolat sur son poignet, et en attendant 24 heures pour observer une éventuelle réaction.
  • Respecter les dosages, les modes d’administration, et les durées de traitement, en fonction de l’âge et du poids de l’enfant.
  • Demander l’avis d’un professionnel de santé, en cas de doute, de maladie chronique, ou de traitement médicamenteux.

Les hydrolats déconseillés aux bébés et enfants

Par mesure de précaution, certains hydrolats susceptibles de contenir des cétones ou du camphre sont déconseillés aux enfants de moins de 3 ans ou moins de 6 ans. C’est le cas des hydrolats de menthe poivrée, achillée millefeuille, angélique, hysope officinale, sauge sclarée et officinale, cèdre de l’Atlas, origan, sarriette, clou de girofle et cyprès de provence.

Mise à part les hydrolats cités ci-dessous, tous les autres peuvent être de précieux alliés naturels pour la santé des petits dès 3 mois, à condition de les utiliser avec précaution et discernement. Ils peuvent apporter du soulagement, du bien-être, et de la douceur, tout en respectant les organismes sensibles de vos enfants. N’hésitez pas à les découvrir et à les intégrer dans votre pharmacie familiale naturelle.

Et vous ? Est-ce que vous utilisez déjà des hydrolats à la maison ? Si oui lesquels ? Et pour quelle utilisation ? Partagez votre expérience avec la communauté des Naturelles mamans dans les commentaires ci-dessous !

Anne-Laure Wright

Je veux mon guide !

One Comment

  1. Caroline Reply

    Merci pour cet article très utile.
    Est ce qu’en utilisation externe, je pense notamment à la Camomille pour les yeux, c’est ok avant 3 mois ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *