Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !11 août 2020
Remèdes naturels contre le stress pendant la grossesse

Les meilleurs remèdes pour arrêter de stresser pendant la grossesse

Pour vous aider à diminuer votre stress pendant cette période troublée, j’ai interviewé Marie-Françoise Chamberlin. Pharmacienne, homéopathe et phytothérapeute, elle a accepté de me livrer ses meilleurs remèdes naturels et sans dangers à utiliser pendant la grossesse, le post-partum et l’allaitement pour réduire le stress et les insomnies et vivre au mieux cette période de confinement. 

Vous allez le voir, ces conseils constituent un véritable trésor pour celles d’entre vous qui angoissent à propos des risques d’infection ou d’accoucher à la maternité dans des conditions perturbées.  

Car si en petites quantités et géré de façon positive, le stress peut s’avérer bénéfique, en vous aidant à vous adapter à cette situation de confinement ou à un nouveau plan pour votre accouchement, ce n’est pas le cas pour l’excès de stress qui peut faire baisser votre immunité (1), déjà affaiblie par les hormones de grossesse, et bloquer votre col et retarder votre accouchement, voire le stopper (2).  

Voici ce qu’elle m’a conseillé pour vous aider :  

Ses remèdes en homéopathie 

Ignatia 15CH pour lutter contre l’anxiété, la fatigue, les troubles du sommeil et l’hyperémotivité : Ignatia fait partie des grands remèdes du stress lié à une instabilité d’origine émotionnelle. C’est la variabilité de l’humeur qui est la clé. Vous pouvez passer de la tristesse à la joie la plus grande. Ignatia s’entend par de gros soupirs, des pleurs et 5 minutes après, de grands rires. C’est un remède où on notera souvent de nombreux paradoxes et toujours une amélioration par la distraction. Prendre 3 granules 4 fois par jour pendant 4 à 5 jours, voire un peu plus si on ne se sent toujours pas mieux. 

Sepia officinalis 9CH quand tout est noir et qu’on ressent une profonde lassitude : Sepia est un des grands remèdes homéopathiques de la grossesse.Il est très efficace contre les nausées et les autres troubles de la digestion liés aux hormones. Mais il agit aussi efficacement pour réguler le système nerveux et apaiser les symptômes dépressifs. C’est vraiment un excellent soutien du moral pour les femmes enceintes qui se sentent découragées ou tristes de porter et donner la vie à leur bébé pendant cette pandémie.Prendre 5 granules matin et soir pendant au moins un mois. 

Gelsemium 9CH pour prévenir le stress et détendre le col juste avant l’accouchement : Gelsemium est le grand remède de la peur par anticipation. Pendant le dernier mois de grossesse, vous pouvez prendre Gelsemium en traitement de fond : 1 dose en 15 CH, une fois par semaine. Et avant de partir pour la maternité, en quittant la maison, pour lutter contre l’appréhension, prenez 1 dose de Gelsemium 30CH (le futur Papa peut prendre 1 dose aussi si besoin). 

Staphysagria 9CH : C’est pour moi le remède à retenir s’il n’y en avait qu’un à donner si le confinement est mal vécu. C’est le remède de la contrainte, de la colère contenue. Il permet d’apaiser en douceur le sentiment d’impuissance, d’injustice, de frustration liées aux coupures avec la vie de tous les jours. Je conseille souvent Staphysagria 15CH, 3 granules 4 fois par jour pendant 5 jours et si le stress est vraiment important, après une pause de 2 jours, Staphysagria 30CH à nouveau 3 granules 4 fois par jour pendant 5 jours.  

Les Fleurs de Bach 

Bien entendu, le Rescue Remedy, complexe préparé à partir de cinq autres remèdes, sera utile dans pratiquement tous les cas. C’est un mélange « d’urgence » constitué à partir des 5 principaux remèdes qui agissent sur la peur dans les Fleurs de Bach :  

– Star of Bethleem : contre les chocs 
– Rock rose : contre la peur panique, la terreur
– Impatiens : contre le stress, le sentiment d’impatience
– Cherry plum : contre la peur de perdre le contrôle de soi, le désespoir
– Clematis : contre la sensation d’absence, pour éviter la perte de connaissance 

Il serait donc bien d’avoir toujours chez soi un petit flacon de Rescue pour pallier aux pics de stress. On pourra le donner de façon répétée au départ, puis on espacera progressivement dès amélioration. Il est à noter qu’on peut ajouter localement, des compresses imprégnées d’une dilution de Rescue. 

Rescue Remedy pour la grossesse et l'accouchement

La posologie normale pour le traitement classique est de quatre gouttes de solution diluée, directement sous la langue, quatre fois par jour. La dose d’alcool est minuscule donc vous pouvez le prendre comme telle, mais pour celles qui ne voudraient surtout pas une goutte d’alcool, le Rescue existe aujourd’hui sous de nombreuses formes, dont des granules et des bonbons à sucer.   

Quelques plantes sans danger pendant la grossesse pour lutter contre le stress

Pour les amatrices d’infusion, ces quelques plantes prises régulièrement peuvent vous aider à gérer vos émotions, vos éventuelles insomnies et votre anxiété.

La mélisse (Melissa officinalis) possède une action sédative douce au niveau du système nerveux végétatif lui permettant de calmer les palpitations, le stress et l’insomnie légère, notamment dans un contexte de digestion difficile ou lente. Elle possède aussi des propriétés régulatrices au niveau des récepteurs GABA, permettant l’amélioration de l’humeur en freinant la surexcitation des neurones en cas de peur ou d’anxiété. Elle est à la fois un tonique nerveux,renforçant notre stabilité émotionnelle et une plante calmante. On peut la prendre en tisane, en laissant infuser pendant dix minutes une dizaine de feuilles de méisse fraîches ou séchées dans 150 ml d’eau bouillante. 

L’aubépine (Crataegus oxyacantha) est renommée pour son action régulatrice sur la nervosité et les palpitations. Elle possède un effet apaisant sur le rythme cardiaque tout en améliorant sa contractilité et permet de diminuer légèrement la tension artérielle. Elle possède aussi une action sédative générale. Laissez infuser 10 grammes de fleurs d’aubépine séchées dans un litre d’eau bouillante pendant 10 à 15 minutes. 

La gemmothérapie nous propose aussi quelques plantes qui pourront présenter un grand intérêt, je pense notamment à Ficus carica Bourgeons Macérat Glycériné 1DH : le figuier régularise l’axe cortico-hypothalamique, un bien grand mot pour dire qu’il équilibre les cerveaux droit et gauche, l’émotionnel et le rationnel et va donc éviter la somatisation du stress. C’est le maître remède des répercussions du stress sur l’organisme comme les douleurs spasmodiques liées au stress notamment au niveau digestif. C’est le remède du lâcher prise. C’est pour moi le gemmothérapique le plus intéressant dans cette situation de confinement.   

L’huile essentielle de lavande vraie, dans un bain ou sur votre oreiller  

L’huile essentielle de lavande fine ou vraie ou officinale est très polyvalente et c’est une des plus utilisée en aromathérapie. Plusieurs études (3) ont prouvé ses propriétés analgésique, calmante, myorelaxante, apaisante, sédative et anxiolytique. En usage externe, elle est garantie sans dangers pendant la grossesse et l’allaitement et très efficace pour lutter contre l’insomnie, l’anxiété, l’irritabilité, les tachycardies nerveuses et les différentes manifestations du stress. 

Pour vous détendre : Appliquer 2 gouttes d’huile essentielle de lavande pure sur la zone du plexus solaire et masser doucement. On peut mettre aussi 1 ou 2 gouttes sur l’oreiller ou sur un mouchoir et respirer. 

Contre l’insomnie : Prendre un bain avec 10 gouttes d’huile essentielle de lavande dans une base neutre pour bain ou à défaut 1 cuillerée à soupe de lait, y rester 20 minutes et ne pas se rincer avant de se coucher. J’éspère que les conseils de Marie-Françoise Chamberlin vous feront du bien. C’est vraiment une soignante exceptionnelle, d’une grande générosité. 

Et vous ? Comment vivez-vous cette période de confinement ? Que faites-vous pour vous faire du bien ? Vous apaiser ? Partagez votre expérience avec la communauté des Naturelles mamans dans les commentaires ci-dessous !

Anne-Laure Brunelle


Vous aimeriez avoir plus de conseils et d’astuces pour vous préparer à vivre un bel accouchement ?

Rejoignez dès maintenant le programme vidéo « Naissance douce » avec la sage-femme Elisabeth Lathuille-Ferjani. Il vous suffit de cliquer ici pour le découvrir et rejoindre les centaines de futures mamans qui le suivent en ce moment.

préparation à l'accouchement en ligne

Sources :  

(1) « Le stress prénatal : état de la question et perspectives », trouvé sur : https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S022296170400128X 

(2) « Comment le stress diminue nos défenses immunitaires », trouvé sur : https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/stress-stress-diminue-nos-defenses-immunitaires-50069/ 

(3) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19962288


En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site de Naturelle maman ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un gynécologue, une sage-femme ou autre professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.

2 Comments

  1. Avatarch@rlotte Reply

    Bonjour Naturelle maman,

    Actuellement à 27 semaines, je suis OPK et j’ ai un parcours de 3 ans de galère avant cette grossesse tant attendue ( 2 IAC, 2 FIV, traitement sous clomid je ne les comptes même plus, rien ne marche puis une fausse couche et enfin cette grossesse toujours sans aucun traitement ).

    Après l’euphorie de cette merveilleuse nouvelle, voilà que ma légère hypocondrie se transforme en angoisse et en stress quasi permanent.. Chaque semaine c est une nouvelle inquiétude, je suis passé par toutes les angoisses possible (maladie, infection, toxo, listeria, salmonelose, malformations, trisomie, pre éclampsie, bref tout m’angoisse.)

    Mes copines ont beau me dire que le stress n est pas bon pour ma petite puce, plus on me le dit et plus ça me stresse.. Je lui transmets tout ça et ça me stresse encore plus, j’ ai en plus lu récemment que ça pouvait causer des accouchement prématuré, alors je suis en mode panique à bord et je n’ arrive pas à me détendre, je vous remercie beaucoup pour cet article qui est remplie de solutions. C’est le premier que je vois à être aussi complet et ca me fait du bien.

  2. AvatarGladys O. Reply

    Je suis particulièrement stressée à l’idée d’accoucher à la maternité de la ville où je suis confinée qui n’est pas mon lieu de domicile. C’est déjà tellement angoissant l’idée d’accoucher mais accoucher avec des conditions pas du tout prévues je trouve ça pire que tout, je me sens bloquée, comme si on m’avait menti ou arnaquée et je n’arrive pas à surpasser ce sentiment qui m’oppressse et me fait faire des cauchemars la nuit. Je vais essayer l’homéopathie que vous me conseillez. Merci pour vos articles toujours précis et bienveillants, j’aime votre site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *