Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !10 décembre 2019
Conseils d'une médecin sur les bienfaits des Fleurs de Bach pour la grossesse et l'accouchement

Les Fleurs de Bach pour la grossesse et l’accouchement

Quels sont les bienfaits des Fleurs de Bach pendant la grossesse ? Sont-elles utiles pour l’accouchement ? Peuvent-elles soulager les maux des femmes enceintes ? Je suis allée poser toutes ces questions à Laure Martinat, médecin, interne en anesthésie-réanimation, diplômée en naturopathie, aromathérapie et phytothérapie et auteure d’un très beau livre sur les Fleurs de Bach.

Comment en êtes-vous venue à vous intéresser aux Fleurs de Bach ? 

En parallèle de mes études de médecine, j’ai suivi un cursus de naturopathie au sein du collège des médecines douces du Québec, une formation d’herboristerie à l’Ecole européenne d’herboristerie à Bruxelles et je me suis aussi formée aux huiles essentielles auprès de Marie-Claude Laparée qui est une aromathérapeute reconnue au Canada. Le fait de suivre un double cursus en médecine allopathique et médecine globale n’a pas toujours été évident mais les mentalités évoluent et j’ai bon espoir de trouver un hôpital dans lequel je pourrai mettre en pratique l’ensemble de ces enseignements.

Pourquoi y avoir consacré un livre ? Est-ce que c’est une thérapie que vous privilégiez par rapport aux autres ?

Le Docteur Bach a travaillé sur le potentiel vibratoire de certaines plantes et en a sélectionné 38 qui correspondent chacune à un état émotionnel et psychique spécifique. Ses recherches sont vraiment fascinantes et empruntes d’une grande compassion et d’une écoute attentive de la nature humaine. C’est ce qui m’a attirée et qui, je l’espère, me confère une qualité d’écoute et une bienveillance que tous les médecins n’ont pas. Les Fleurs de Bach ont l’avantage replacer l’individu au centre de sa santé, de son bien-être et surtout de sa guérison lorsqu’il est confronté à la maladie. 

Quelle Fleur de Bach conseillez-vous au moment de la découverte de la grossesse, qui peut entraîner tout un tas d’émotions contradictoires ?

Je leur conseille de prendre Walnut qui est la fleur du changement, de l’adaptation. C’est un remède qui va notamment aider à accepter son corps qui se transforme. À faciliter et apaiser le passage de jeune femme à maman. Walnut est un remède qui va aider la femme enceinte à maintenir un cap et à gagner en confiance en elle. Si la future maman ressent le besoin d’en prendre seulement sur une courte période, il suffit d’en diluer deux gouttes dans un verre d’eau à boire à petites gorgées pendant une dizaine de minutes. Si elle ressent un manque de confiance en elle et des incertitudes tout au long de sa grossesse, il vaut mieux dans ce cas faire une préparation dans un flacon compte gouttes*.

Et si un moment de la grossesse est mal vécu ? Que des peurs surviennent sans que la future maman n’arrive à les maîtriser ?

Dans ce cas je conseille de prendre Mimulus jusqu’à ce que la future maman ressente une amélioration, voire une disparition de ses angoisses. Mimulus est le remède de choix face aux peurs concrètes : peur de l’accouchement, de la douleur, de ne pas savoir être une bonne mère, etc. Ce sont des peurs que la future maman arrive à décrire et à identifier. Elm peut être un remède complémentaire pour regagner confiance en soi. Cette fleur est remarquable pour aider une future maman à relativiser et à retrouver une approche rationnelle des nombreux changements et problèmes auxquels elle est confrontée

Et que peuvent faire les futures mamans qui souffrent d’insomnies ? 

Pour bien prendre en charge une insomnie, il faut d’abord réussir à identifier quelle en est la cause. Si la future maman rumine, fait des listes dans sa tête et n’arrive pas à lâcher prise pour trouver le sommeil, je conseille White Chestnut. J’ai moi-même souffert de ce type d’insomnies au cours des premiers mois de ma grossesse et ça m’a apaisée et fait beaucoup de bien.

Red Chestnut est indiqué quand on se fait du souci pour la santé de son bébé, qu’on a peur d’éventuelles malformations avant une échographie ou si on est dans l’attente d’un résultat d’une analyse médicale qui nous angoisse. Red Chestnut permet de retrouver un niveau d’inquiétude « normale », un juste équilibre entre inquiétude et sollicitude pour son bébé pour gagner en objectivité et relativiser ses peurs.

Les Fleurs de Bach contiennent de l’alcool. Y a-il d’autres modes d’administration possibles pour les femmes enceintes ? 

En tant que médecin, je peux vous assurer que la quantité d’alcool est négligeable et qu’il est tout à fait possible de prendre des Fleurs de Bach sans courir le moindre danger. Mais pour celles qui auraient tout de même peur, on peut trouver des fleurs de Bach dans des formules sans alcool ou le brandy est remplacé par de la glycérine végétale. Il en existe également sous forme de granules et même de perles composées d’huile de pépin de raisin et de gélatine de poisson.

Une des sages-femmes avec qui je travaille et qui accompagne les accouchements à domicile conseille à ses parturientes d’ajouter une pipette de Rescue dans leur bain lorsqu’elles entrent en travail actif pour faciliter la dilatation de leur col. Avez-vous d’autres astuces à conseiller aux lectrices de Naturelle maman pour leur accouchement ? 

Oui c’est un excellent remède, le Rescue Remedy est un remède d’urgence qui favorise le lâcher-prise dont la femme qui accouche a tant besoin pour accoucher. Mais un accouchement se prépare aussi bien en amont et pour cela, je conseille de prendre au moins un mois avant une synergie de Mumulus, pour apaiser la peur de l’accouchement et de Honeysuckle qui va aider la future maman à vivre dans le présent. Honeysuckle sera précieux notamment pour les femmes qui ont déjà vécu un premier accouchement traumatisant et qui redoutent de revivre la même chose.

Préparez vos fleurs de Bach en flacon compte-gouttes

*Remplir un flacon compte-gouttes en verre teinté de 3/4 d’eau. Ajoutez ensuite 2 gouttes de chaque élixir choisi pour 10ml d’eau. Un flacon de 30ml est suffisant pour une prise sur 3 à 4 semaines environ (ce qui est parfait puisque la préparation ne pourrait être conservée plus longtemps).

Et vous ? Avez-vous déjà eu recours aux fleurs de Bach pendant votre grossesse ou votre accouchement ? Qui vous en a conseillée ? Partagez votre expérience avec la communauté des naturelles mamans dans les commentaires ci-dessous !

Anne-Laure Brunelle


Pour aller + loin

  • Fleurs de Bach – le guide de référence, de Laure Martinat. Éditions Trédaniel. Plus d’infos ici

Cet article vous a plu ?

Si vous voulez aller plus loin, vous pouvez recevoir (gratuitement) dans votre boîte mail notre guide « 10 Secrets de santé pour une grossesse parfaite », il vous suffit de cliquer sur l’image ci-dessous :

Téléchargez votre guide gratuit !

6 Comments

  1. AvatarHessian Reply

    Bonjour,
    Je compte bien essayer.
    Pour ce qui est du lâcher-prise, je sais que gentiane marche mieux sur moi que rescue !
    Je ne l’oublierai pas dans ma trousse de maternité.
    Merci pour vos conseils.

  2. AvatarLauren Reply

    Merci beaucoup pour tous ces conseils ! C’est rare et si appréciable de découvrir un médecin qui croit en la médecine naturelle et qui ne la tourne pas au ridicule. Je suis dans mon premier trimestre de grossesse et sujette aux angoisses, surtout parce que je n’ai encore rien annoncé à mon travail et j’ai très peur de la réaction de ma patronne qui est quelqu’un de dur. Je vais faire une cure de Fleurs de Bach en espérant que cela m’apaisera.

  3. AvatarAmélie V. Reply

    Pour ma part je suis très angoissée par le suivi que je trouve trop médicalisé. J’adore être enceinte et tout se passe bien sauf quand je dois me rendre à la maternité où les termes médicaux et le manque d’humanité de la gynéco qui me suit me choquent à chaque fois. J’essaierai la prochaine fois le Rescue !

  4. AvatarSonia Reply

    Super interview merci naturelle maman. Ce n’est pas que je ne croyais pas aux fleurs de Bach jusqu’a maintenant mais ça ne faisait pas partie de mes remèdes favoris. Mais là avec la grossesse et tout ce qu’on entend sur les dangers avec les huiles essentielles ça me donne envie de m’y mettre, je crois que je vais investir dans le bouquin du coup. Bonne journée et à bientôt, Sonia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *