fbpx
Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !17 mai 2022

Rupture ou fissure prématurée de la poche des eaux : le déclenchement n’est pas obligatoire !

Une étude menée sur plus de 2000 femmes a prouvé que le déclenchement médicalisé n’était pas obligatoire immédiatement après une rupture ou une fissure prématurée de la poche des eaux. Voici ce que vous devez savoir avant de vous décider.

Si vous avez fait le choix d’accoucher à la maternité et que votre poche des eaux se fissure ou se rompt sans que vous ayez de contractions, il y a de fortes chances pour qu’on vous propose un déclenchement médicalisé peu de temps après votre arrivée.

C’est ce qui est arrivé à Julia qui nous raconte son accouchement déclenché après une fissure de la poche des eaux à 37 semaines de grossesse.

Même expérience pour Wissem : « Après une échographie, le gynécologue m’a dit que le liquide amniotique était en baisse parce que j’avais une fissuration de la poche des eaux. Les sages-femmes m’ont immédiatement fait un décollement des membranes et j’ai vraiment trouvé ça traumatisant. J’ai ensuite eu un déclenchement par ocytocine de synthèse le lendemain matin à 6h. Comme je suis médecin infectiologue, j’avais consenti car je savais qu’il y avait un risque infectieux pour mon bébé. Les médecins m’ont aussi proposé la péridurale que j’ai refusée pour accoucher naturellement et ressentir la descente de mon bébé. Sauf qu’elle ne voulait pas sortir. Y a eu des manœuvres faites par les sages femmes et dieu merci elle est sorti à 17h. J’ai vraiment subi le déclenchement et les douleurs qui vont avec. J’aurais aimé avoir des contractions naturelles qui viennent et repartent tout en nous laissant un moment pour souffler.« 

ou encore à Vanessa : « Même scénario pour mon premier enfantement. Poche des eaux fissurée 3 semaine avant terme sans aucun début de travail. Déclenchement directement car délai dépassé. Mais accouchement sans péri, dans l’eau par moi même en pleine puissance. Ce n’est que bien plus tard que j’ai appris que les contractions sous hormones de synthèse sont plus difficile à gérer vu que les autres hormones pour la relaxation du corps ne sont pas présentes. Mais ouiiiii c’est totalement faisable quand on est bien soutenue et confiante.« 

Pourtant, une grande étude menée par une équipe de sages-femmes de l’Université du Michigan (Etats-Unis) et publiée dans la revue Journal of Obstetric, Gynecologic & Neonatal Nursing en mars 2021 a démontré qu’une surveillance régulière sans déclenchement après la rupture de la poche des eaux ne comportait pas de risques significatifs pour la future maman et son bébé.

Leurs résultats montrent même qu’il est possible de laisser 24h entre la perte des eaux et le déclenchement du travail, sans augmenter le risque d’infection.

déclenchement médicalisé
Un déclenchement par ocytocine de synthèse vous oblige à rester sous monitoring et dans la majorité des cas, à accoucher avec une péridurale.

Pour parvenir à ces résultats, les chercheuses ont suivi 2 357 femmes prises en charge dans une maternité du Midwest entre janvier 2016 et décembre 2018.

Parmi les femmes en travail, 281 ont vécu une rupture prématurée de la poche des eaux, soit 12%. Et dans ce groupe :

✓ 150 (53 %) ont choisi d’attendre le début du travail spontané chez elles.

✓ 102 (36 %) ont été pris en charge à la maternité après avoir été examinées

✓ 21 (7,5 %) ont été admises pour un déclenchement immédiat du travail

✓ et 8 (3 %) ont été admises pour une césarienne immédiate.

Parmi les femmes qui ont choisi d’attendre, la majorité (65 %) ont accouché spontanément et n’ont pas eu besoin d’être provoquées.

Les taux d’infection n’étaient pas plus importants chez les femmes qui avaient décidé d’attendre que leur travail se déclenche spontanément.

Les chercheuses ont donc conclu que les “délais acceptables” pour attendre à domicile que le travail se déclenche spontanément était de 24 heures pour les femmes non porteuses du streptocoque B, et jusqu’à 12 heures pour celles qui en sont porteuses.

Attendre que le travail se déclenche spontanément, c’est ce qu’a vécu Nathalie qui garde un excellent souvenir de son accouchement : « J’avais fissuré mais on m’a laissé tranquille pendant 3 jours… J’ai juste eu une dose infinitésimale d’ocytocine de synthèse le 3ème jour… Et dès qu’il y a eu des contractions, ils ont arrêté la perfusion.« 

Un déclenchement plus rapide en cas de streptocoque B

« Le risque d’infection augmente avec les membranes rompues prolongées, c’est pourquoi avec la rupture des membranes avant le travail, lorsque la mère est porteuse d’un streptocoque du groupe B, la recommandation est une durée plus courte de prise en charge en attente« , a déclaré Ruth Zielinski, sage-femme et co-auteure de cette étude, avant d’ajouter :

« Il y a vingt-six ans, lorsque j’ai obtenu mon diplôme de sage-femme, je pensais que toutes voulaient éviter d’être déclenchées, mais ce n’est pas le cas. Souvent, les patientes veulent faire avancer les choses et acceptent le déclenchement. Cependant, pour les femmes à terme et en bonne santé, attendre un certain temps avant que le travail ne commence est raisonnable et devrait être proposé systématiquement.« 

Et vous ? Avez-vous vécu une fissure ou une rupture prématurée de votre poche des eaux ? Avez-vous été déclenchée à la maternité ? Partagez votre expérience avec la communauté des naturelles mamans dans les commentaires ci-dessous !

Anne-Laure Brunelle


Votre accouchement approche et vous ne vous sentez pas prête ?

Rejoignez le programme Naissance douce en cliquant sur l’image ci-dessous pour vous préparer en ligne avec notre sage-femme et une communauté de + de 1200 mamans et futures mamans pour vous soutenir et vous motiver.

Rejoignez Naissance douce, le programme de préparation à l’accouchement en ligne créé par l’équipe de sages-femmes de Naturelle Maman.

Avertissement : En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site de Naturelle maman ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un gynécologue, une sage-femme ou autre professionnel de la périnatalité, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.