Ce geste peut changer la vie de votre bébé s’il naît par césarienne

Savez-vous quel est le geste qui peut changer radicalement la vie de votre bébé au moment de sa naissance si vous devez accoucher par césarienne ? Ce n’est ni un acte chirurgical, ni un massage cardiaque, ni une nouvelle prouesse de la médecine moderne, c’est un simple frottis vaginal de leur maman passé sur la bouche et le nez.


Ce geste tout simple, qui ne coûte rien aux équipes médicales, ni argent ni temps supplémentaire, pourrait offrir aux bébés nés par césarienne une protection contre de nombreux problèmes de santé tout au long de leur vie.

Quand on sait qu’en France, une femme sur cinq accouche par césarienne (1), ne pensez-vous pas qu’on devrait toutes être informées des conséquences que ce mode d’accouchement peut avoir sur nos bébés ?

Je vais commencer par vous les livrer, avant de vous expliquer en quoi consiste cette nouvelle technique, qui je l’espère, deviendra bientôt un geste automatique dans tous les blocs opératoires des maternités françaises.

 


Les conséquences méconnues de la césarienne sur les bébés

Depuis plusieurs années, on sait que les bébés nés par césarienne ne reçoivent pas les mêmes microbes protecteurs que les bébés nés par voie vaginale (2).


Quand un bébé naît par voie basse, il est exposé à des bactéries utiles qui construisent son système immunitaire pour le protéger de nombreuses maladies, et le même effet ne se produit pas pendant un accouchement par césarienne.

Plusieurs études médicales (3, 4, 5) ont montré un lien entre la naissance par césarienne et diverses maladies chez l’enfant, telles que l’obésité, les allergies respiratoires ou encore les maladies inflammatoires du système digestif :

  • D’après une récente étude américaine basée sur 10 000 enfants, les bébés nés par césarienne auraient 2 fois plus de risque d’être en surpoids que ceux nés par voie basse.
  • Accoucher par césarienne multiplierait également par cinq le risque d’allergie respiratoire aux 2 ans de l’enfant.
  • Et enfin, plusieurs études ont lié la naissance par césarienne a un risque accru d’allergies et intolérances alimentaires.

 


Le rôle des bactéries présentes dans le vagin

Pour comprendre ce phénomène, penchons nous sur le fonctionnement de notre microbiote intestinal, qu’on connaît mieux sous le nom de flore intestinale.

Il s’agit de l’ensemble des bactéries qui se trouvent dans notre tube digestif.

A la naissance, chaque individu possède un microbiote qui va évoluer tout au long de sa vie. Ces différentes bactéries qui colonisent notre flore intestinale sont nécessaires à notre survie.

Lorsqu’il naît par voie basse, le bébé ingère les bactéries présentes dans le vagin de sa maman. La composition de son microbiote est ainsi très proche du milieu vaginal de sa maman et les bactéries qu’elle lui transmet ont un effet protecteur sur son système immunitaire.

Ce qui n’est pas du tout le cas lors d’un accouchement par césarienne. La flore intestinale du bébé né par césarienne est moins riche en bonnes bactéries que celle du bébé né par voie basse. La composition de son microbiote est modifiée et, à terme, cela influe sur son système immunitaire qui devient moins protecteur contre certaines maladies digestives ou respiratoires.

 


Pourquoi demander un frottis vaginal, et comment cela peut aider votre bébé ?

Depuis peu, il y a un moyen de rétablir cette grande inégalité entre les bébés nés par césarienne et ceux nés par voie basse.

De nouvelles recherches de l’Université de médecine de New York (6) ont prouvé qu’un simple frottis vaginal pouvait donner aux bébés nés par césarienne les bonnes bactéries de sa maman, qu’il aurait ingéré s’il était né par voie basse.

Dans cette étude pilote, qui a été publiée dans la revue Nature Medicine, les chercheurs ont étudié 18 nouveaux-nés et leurs mamans, dont sept ont accouché par voie basse, et 11 par césarienne programmée.

Quatre des bébés nés par césarienne ont ensuite été exposés à des sécrétions vaginales de leurs mamans dans les deux minutes suivant leur naissance.

Plus précisément, leurs bouches, visages et corps ont été frottés avec de la gaze stérile qui avait été incubé dans le vagin de leur maman pendant une heure avant leur naissance.

Puis, six fois au cours du premier mois de la vie, les chercheurs ont recueilli des échantillons oraux et anaux de la peau de ces mamans et de leur bébé.

Le résultat était édifiant : la composition microbienne des quatre bébés nés par césarienne qui avaient reçu un frottis de leur maman ressemblaient à celle des bébés nés par voie vaginale, contrairement à celle des bébés non exposés.

Même si le nombre de sujets étudiés est petit, cette étude prouve avec des données solides que le transfert de microbiote est efficace.

Les chercheurs sont d’ailleurs en train de poursuivre leurs études sur 84 nouveaux enfants, aux Etats-Unis et à Puerto Rico, dans le cadre de recherches à plus longue échéance.

 


Est-ce qu’une naissance par césarienne signifie que votre bébé sera en moins bonne santé ?

Pas nécessairement. S’il accepte de pratiquer ce nouveau geste (et rien ne l’en empêche), votre médecin ou sage-femme pourra recueillir un prélèvement vaginal et l’essuyer sur la peau de votre bébé et dans sa bouche pour contribuer à lui créer un microbiote sain. Une autre option est d’appliquer ce prélèvement vaginal directement sur vos mamelons avant de mettre votre bébé au sein pour la première fois.

Si vous ne pouvez pas bénéficier de ce geste lors de la naissance de votre bébé par césarienne, sachez qu’il vous reste l’allaitement. Allaiter votre bébé participe aussi à construire un microbiote sain pour votre bébé, notamment en construisant une protection sur le développement des allergies chez l’enfant de moins de 2 ans (7).

Ce simple geste peut vous paraître étrange, surtout si vous n’en aviez jamais entendu parler, mais il n’est certainement pas plus étrange que la façon dont le transfert de bonnes bactéries se produit lors d’un accouchement par voie basse, où la bouche et le nez du bébé sont entièrement en contact avec les bactéries du vagin de sa maman.

Si vous devez vivre un accouchement par césarienne, j’espère que cet article vous amènera des éléments sérieux et des preuves scientifiques pour pouvoir en discuter avec votre sage-femme ou gynécologue.

Qui sait si dans quelques années, on ne se souviendra pas de vous dans les salles d’accouchement comme la pionnière en la matière ?!

 

Anne-Laure Brunelle

 

Et vous ?

Connaissiez vous cette pratique ? Saviez-vous que les bébés nés par césarienne avaient plus de chances d’avoir des maladies que les autres ? Vous en avait-on informé ? Partagez votre expérience avec nous dans les commentaires ci-dessous !

 


Sources

  1. http://sante.lefigaro.fr/actualite/2015/03/09/23486-cesarienne-disparites-injustifiees-europe
  2. Dominguez-Bello MG, Costello EK, Contreras M, Magris M, Hidalgo G, Fierer N, Knight R, “Delivery mode shapes the acquisition and structure of the initial microbiota across multiple body habitats in newborns”, Proceedings of the National Academy of Sciences of the USA, 2010. Trouvé sur :
  3. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20566857Thavagnanam S, Fleming J, Bromley A, Shields MD, Cardwell CR, “A meta-analysis of the association between Caesarean section and childhood asthma”, Clin Exp Allergy, 2008. Trouvé sur :
  4. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18352976Eggesbo M, Botten G, Stigum H, Nafstad P, Magnus P, “Is delivery by cesarean section a risk factor for food allergy ?”, The Journal of Allergy and Clinical Immunology, 2003. Trouvé sur :
  5. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12897751Yuan C, Gaskins AJ, Blaine AI, Zhang C, Gillman MW, Missmer SA, Field AE, Chavarro JE, “Association Between Cesarean Birth and Risk of Obesity in Offspring in Childhood, Adolescence, and Early Adulthood”, JAMA Pediatrics, 2016. Trouvé sur :
  6. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27599167Dominguez-Bello M, De Jesus-Laboy KM, Shen N, Cox LM,  Amir A, Gonzalez A, Bokulich NA, Jin Song S, Hoashi M, Rivera-Vinas JI, Mendez K, Knight R & Clemente J, “Partial restoration of the microbiota of cesarean-born infants via vaginal microbial transfer”, Nature Medicine, 2015. Trouvé sur :
  7. http://www.nature.com/nm/journal/v22/n3/full/nm.4039.htmlKull I, Wickman M, Lilja G, Nordvall SL, Pershagen G, “Breast feeding and allergic diseases in infants-a prospective birth cohort study”, Archives of Disease in Childhood, 2002. Trouvé sur : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12456543

2 thoughts on “Ce geste peut changer la vie de votre bébé s’il naît par césarienne

  • 26 June 2017 at 16 h 33 min
    Permalink

    Trop tard pour mon bébé malheureusement… J’ai accouchée par césarienne d’urgence à cause d’une détresse respiratoire de bb et je ne connaissais pas toi ça…

    Reply
  • 3 July 2017 at 12 h 34 min
    Permalink

    Chère naturelle maman,

    J’espère que votre article servira à de nombreuses femmes enceintes et qu’elles ne vivront pas le même enfer que mon bébé.
    On a découvert depuis peu que la flore intestinale de mon fils ne s’était pas faite à la naissance à cause de la césarienne. Il souffre d’une pullulation micro-bactérienne.
    Nous sommes entrain de le faire traiter, mais malgré un double traitement sous antibiotiques, rien ne bouge.
    En attendant, nous avons vécu 2 ans d’enfer à se demander si nous n’avions pas commis la plus grosse erreur de notre vie, avec un enfant se réveillant jusqu’à toutes les 40 min chaque nuit, un comportement infernal la journée et de gros troubles de l’alimentation.

    Peu de médecins semblent au fait de ce souci puisqu’il nous a fallu près de 2 ans pour en trouver un qui ne nous humilie pas, ni ne remette en cause ma capacité à être mère, ni ne nous conseille de laisser pleurer, mais qui très pragmatique s’est tenu au fait et a pratiqué le simple test de l’hydrogène expiré pour diagnostiquer ce problème.

    Si j’avais su qu’un geste si simple, qui ne coûte pas grand chose au médecin qui le pratique puisqu’il ne comporte pas de risque, ce n’est pas un geste chirurgical, pouvait nous éviter cet enfer, j’aurais tout fait pour que mon bébé puisse en bénéficier.

    Merci pour ces informations de qualité pour les femmes enceintes et les mamans. Longue vie à naturelle maman, continuez comme ça !

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

X