fbpx
Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !27 novembre 2021
bienfaits de l'allaitement maternel pour la santé de votre bébé

Comment l’allaitement renforce l’immunité de votre bébé

Découvrez comment l’allaitement renforce l’immunité de votre bébé et le protège de nombreuses maladies pour le reste de sa vie.

De nombreuses études ont déjà prouvé que l’allaitement est le meilleur moyen de préserver la santé de votre enfant.

On sait notamment que les bébés allaités exclusivement sont moins susceptibles de souffrir de diarrhée, de gastroentérite, de rhumes, de grippes, d’otites et de candidose au cours de leurs six premiers mois. (1)

On sait aussi que si un bébé allaité tombe malade, les composants protecteurs du lait maternel augmentent en quantité pour le guérir plus rapidement. (2)

Mais si vous allaitez votre bébé exclusivement pendant ses 6 premiers mois, vous protégez et renforcez aussi sa santé sur le long terme en diminuant notamment ses risques de souffrir d’allergie, d’asthme, de diabète de type 2 et d’obésité (3), mais aussi de développer un cancer, une leucémie ou un lymphome (4).

Il y a enfin des preuves qui montrent que les bébés allaités ont un meilleur développement cognitif, sont aussi mieux protégés contre la mort subite du nourrisson, mais aussi une meilleure vue (5) et des dents mieux alignées (6) que les bébés nourris au biberon.

l'allaitement renforce l'immunité de votre bébé
L’OMS recommande un allaitement exclusif jusqu’à six mois.

Le lait maternel agit comme un bouclier d’immunité sur votre bébé

Je vous l’ai dit, les preuves des effets positifs à long terme de l’allaitement maternel sont infinies.

Mais une nouvelle étude publiée par l’Université de Bimingham est allée encore plus loin en démontrant comment le lait maternel agissait pour protéger à la fois la santé du bébé mais aussi son système immunitaire tout au long de sa vie (7).

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont suivi 38 mamans et leurs bébés en bonne santé pendant 3 ans.

Parmi les 38 bébés, 16 étaient allaités exclusivement pendant la durée de l’étude, 9 bébés ont reçu un allaitement mixte et 13 étaient nourris au biberon.

Ils ont prélevé de petits échantillons de sang et de selles chez les bébés à la naissance puis à l’âge de 3 semaines.

Et leurs analyses ont révélé que les bébés allaités exclusivement possédaient deux fois plus de cellules T régulatrices (ou Tregs), qui se développent au cours des 3 premières semaines de vie, par rapport aux bébés nourris au lait maternisé.

Les cellules T régulatrices contrôlent la réponse immunitaire de votre bébé et réduisent l’inflammation.

L’étude montre également que des bactéries spécifiques et bénéfiques, appelées Veillonella et Gemella, qui soutiennent la fonction de ces lymphocytes T régulateurs, sont plus abondantes dans l’intestin des bébés allaités.

C’est donc l’un des mécanismes par lesquels l’allaitement maternel contribue au développement du système immunitaire chez l’enfant, confirme cette étude, qui identifie ainsi, pour la première fois l’impact du lait maternel sur les niveaux de ce type de cellule immunitaire.

En ces temps de pandémie où l’on parle plus que jamais d’immunité, cette nouvelle étude est une nouvelle preuve que l’allaitement est ce que vous pouvez offrir de mieux à votre bébé pour le protéger.

Et vous ? Avez-vous allaité votre bébé ? Pendant combien de temps ? Avez-vous été bien conseillée et accompagnée ? Partagez votre expérience d’allaitement avec la communauté des Naturelles mamans.

Anne-Laure Brunelle


Sources

(1) Ladomenou F, Moschandreas J, Kafatos A, Tselentis Y, Galanakis E. Protective effect of exclusive breastfeeding against infections during infancy: a prospective study. Arch Dis Child. 2010 Dec;95(12):1004-8. doi: 10.1136/adc.2009.169912. Epub 2010 Sep 27. PMID: 20876557. Trouvée sur : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20876557/

(2) Hassiotou F, Hepworth AR, Metzger P, Tat Lai C, Trengove N, Hartmann PE, Filgueira L. Maternal and infant infections stimulate a rapid leukocyte response in breastmilk. Clin Transl Immunology. 2013 Apr 12;2(4):e3. doi: 10.1038/cti.2013.1. PMID: 25505951; PMCID: PMC4232055. Trouvée sur : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25505951/

(3) Horta BL, Loret de Mola C, Victora CG. Long-term consequences of breastfeeding on cholesterol, obesity, systolic blood pressure and type 2 diabetes: a systematic review and meta-analysis. Acta Paediatr. 2015 Dec;104(467):30-7. doi: 10.1111/apa.13133. PMID: 26192560. Trouvée sur : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26192560/

(4) Bener A, Hoffmann GF, Afify Z, Rasul K, Tewfik I. Does prolonged breastfeeding reduce the risk for childhood leukemia and lymphomas? Minerva Pediatr. 2008 Apr;60(2):155-61. PMID: 18449131. Trouvée sur : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/18449131/

(5) Peres KG, Cascaes AM, Nascimento GG, Victora CG. Effect of breastfeeding on malocclusions: a systematic review and meta-analysis. Acta Paediatr. 2015 Dec;104(467):54-61. doi: 10.1111/apa.13103. PMID: 26140303. Trouvée sur : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26140303/

(6) Singhal A, Morley R, Cole TJ, Kennedy K, Sonksen P, Isaacs E, Fewtrell M, Elias-Jones A, Stephenson T, Lucas A. Infant nutrition and stereoacuity at age 4-6 y. Am J Clin Nutr. 2007 Jan;85(1):152-9. doi: 10.1093/ajcn/85.1.152. PMID: 17209191. Trouvée sur : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/17209191/

(7) Wood HL, Acharjee A, Pearce H, Quraishi MN, Powell RM, Rossiter AE, Beggs AD, Ewer AK, Moss P, Toldi G. Breastfeeding promotes early neonatal regulatory T cell expansion and immune tolerance of non-inherited maternal antigens. Allergy. 2021 Jan 12. doi: 10.1111/all.14736. Epub ahead of print. PMID: 33432577. Trouvée sur : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33432577/

2 Comments

  1. Sonia Reply

    Votre site me.fait du bien. Ça me fait du bien de me sentir confortée dans ma croyance que je donne le meilleur à ma fille en l’allaitant. Dans ma famille quasi personne ne me soutient y compris mon homme qui n’a pas été allaité et ne comprend pas que je continue alors que je suis épuisée. Il n’arrête pas de me dire que si je veux que ma fille fasse ses nuits il n’y a qu’à lui donner un gros biberon et qu’il peut s’en occuper pour régler mon problème. C’est dur je vous assure. Mais des sites comme le votre et ma conseillère lèche League me font tenir bon, je continuerai à offrir à ma fille ce que j’ai de meilleur pour sa santé. Merci

    1. Sand C Reply

      Bravo à vous.

      Les gens sont betes….

      J´aurais moi aussi aimé allaiter exclusivement mais bébé ne tetant pas tres bien, il perdait du poids…Donc on fait de l´allaitement partiel: allaitement au sein le plus possible+ quelques biberons dans la journée. Ca marche pour nous (il aime bien les 2!) donc je ne regrette pas mais si j´ai un autre enfant je réessaierai l´allaitement exclusif.
      Courage à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *