fbpx
Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !19 mai 2024
Les avantages d'une péridurale déambulatoire sur Naturelle maman

La péridurale déambulatoire, une révolution pour l’accouchement ?

Vous avez peut-être entendu parler de la péridurale déambulatoire qui permet aux femmes de se déplacer pendant le travail, tout en bénéficiant d’une anesthésie efficace pour ne pas subir la douleur des contractions ? Mais quels sont les avantages et les inconvénients d’une péridurale déambulatoire ? Est-elle adaptée à toutes les situations ? Dans cet article, je vous explique en quoi consiste la péridurale déambulatoire, quels sont ses bienfaits et comment en profiter à la maternité.

Si vous souhaitez rester connectée à vos sensations pendant votre accouchement mais que vous avez peur de subir la douleur des contractions, il existe une solution qui peut vous permettre de bénéficier des avantages de la péridurale tout en conservant votre liberté de mouvement : la péridurale déambulatoire.

Il s’agit d’une technique d’analgésie péridurale qui utilise des doses plus faibles d’anesthesiants et qui vous permet de rester libre de vos mouvements pendant le travail.

Quels sont les bienfaits de cette pratique ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Tout ce que vous devez savoir sur la péridurale déambulatoire sur Naturelle Maman
La pose et le produit sont identiques à une péridurale classique. Mais la femme en travail peut ensuite doser elle-même la quantité de produit injecté grâce à une pompe – Naturelle Maman.

Qu’est-ce que la péridurale déambulatoire ?

Si on vous pose une péridurale déambulatoire, vous pouvez continuer à bouger vos jambes et à vous déplacer librement, contrairement à la péridurale classique qui induit une paralysie partielle des membres inférieurs.

La péridurale déambulatoire nécessite un matériel spécifique : une pompe programmable qui délivre le produit anesthésiant en continu ou par un bouton (que vous actionnez vous-même pour vous faire des injections ponctuelles quand vous en ressentez le besoin), et un cathéter souple et fin qui relie la pompe à l’aiguille insérée dans votre dos.

Le cathéter est fixé par un pansement et peut être porté en bandoulière ou dans une poche pour vous permettre de vous lever, marcher, changer de position, vous asseoir et bouger selon vos envies et vos besoins.

La péridurale déambulatoire peut être mise en place dès le début du travail, ou plus tard selon l’évolution de la dilatation de votre col et elle peut être arrêtée à tout moment si vous changez d’avis.

Quels sont les bénéfices de la péridurale déambulatoire ?

La péridurale déambulatoire présente plusieurs avantages par rapport à la péridurale classique :

  • En comparaison avec un accouchement sous péridurale classique, elle permet de réduire le temps de travail grâce à la liberté de mouvements qu’elle permet. (1, 2)
  • Elle respecte le rythme physiologique du travail, en vous laissant libre et à l’écoute de vos mouvements et de vos sensations. Vous pouvez choisir les positions qui vous conviennent le mieux et qui facilitent la descente de votre bébé dans votre bassin.
  • En comparaison avec la péridurale classique, plusieurs études ont montré que la péridurale déambulatoire diminuait le risque d’interventions médicales, comme les extractions instrumentales (forceps, ventouse) ou les césariennes, qui peuvent être liées à des dystocies (difficultés de progression du travail) ou à des souffrances fœtales. (3, 4, 5)
  • Elle réduit les risques de stagnation de la dilatation dûe au manque de mobilité et par conséquence, le recours à l’ocytocine de synthèse (6)
  • La mobilité permise par la péridurale déambulatoire permettrait aussi de diminuer le risque thromboembolique en favorisant le retour veineux des membres inférieurs. (7)
  • La majorité des études sur la péridurale déambulatoire montre une vraie amélioration de la satisfaction des patientes concernant leur vécu de l’accouchement. Le fait de choisir son niveau de confort et les sensations qu’elle souhaite conserver ou non, de conserver les sensations des poussées, l’envie d’uriner et la capacité de se rendre aux toilettes pour ne pas avoir recours aux sondages évacuateurs effectués par les sages-femmes permettent aux femmes de se sentir plus actrices de la naissance de leur enfant. (8)
Les avantages d'une péridurale déambulatoire sur Naturelle maman
La péridurale déambulatoire vous permet de continuer à marcher et à choisir la position qui vous convient le mieux tout au long de votre accouchement – Naturelle Maman.

Bouger pendant le travail favorise la dilatation et la descente du bébé

Une des craintes liées à la péridurale est qu’elle ralentisse le travail en diminuant les contractions. Or, les contractions sont le moteur du travail : plus elles sont fortes et régulières, plus le col se dilate et plus le bébé descend dans le bassin.

La mobilité peut avoir un effet positif sur les contractions, en les rendant plus efficaces. En se mettant debout ou en mouvement, la femme en travail profite de la force de gravité, qui aide le bébé à s’engager dans le bassin. De plus, en changeant de position, elle favorise l’adaptation du bébé à la forme du bassin et évite les blocages.

Plusieurs études ont montré que la mobilité pendant le travail pouvait réduire la durée du travail, notamment la phase de latence, qui est la première phase du travail.

Bouger pendant le travail réduit le risque d’intervention médicale

Une autre peur liée à la péridurale est qu’elle augmente le risque d’avoir recours à une extraction instrumentale (forceps ou ventouse) ou à une césarienne, soit parce que le bébé se présente mal, soit parce qu’il souffre d’un manque d’oxygène.

La mobilité peut réduire ce risque, en facilitant la descente du bébé et en améliorant sa position. En effet, en bougeant, la femme en travail modifie la forme et la taille du bassin, ce qui permet au bébé de s’adapter et de trouver le chemin le plus facile pour sortir. De plus, en se mettant debout, elle favorise la circulation sanguine et donc l’oxygénation du bébé.

Deux études ont montré que la mobilité pendant le travail pouvait réduire le nombre d’extractions instrumentales.

Enfin, aucune étude n’a montré une augmentation du taux de césarienne liée à la péridurale déambulatoire.

Bouger pendant le travail améliore le vécu de l’accouchement

Au-delà des aspects médicaux, la liberté de mouvement pendant le travail peut avoir un impact positif sur le vécu de votre accouchement. En restant active et mobile, vous gardez un certain contrôle sur votre corps et la naissance de votre bébé.

Vous pouvez choisir les positions qui vous conviennent le mieux, qui vous procurent du confort ou qui soulagent votre douleur.

Bouger pendant le travail peut aussi favoriser l’accompagnement par le partenaire ou par l’équipe soignante, qui peuvent vous proposer des massages, des caresses, des mots doux, ou simplement être présents et attentifs. La mobilité peut ainsi renforcer le lien affectif entre la femme, son bébé et son entourage.

Plusieurs études ont montré que la mobilité pendant le travail pouvait augmenter la satisfaction des femmes par rapport à leur accouchement, en leur donnant un sentiment de participation, de confiance et de sécurité.

Comment bénéficier de la péridurale déambulatoire ?

La péridurale déambulatoire n’est pas encore proposée dans tous les établissements de santé, mais elle se développe de plus en plus. Si vous souhaitez bénéficier de cette technique, il faut en parler avec votre médecin ou votre sage-femme dès le début de votre grossesse, pour vérifier si elle est possible dans le lieu où vous accoucherez.

La péridurale déambulatoire n’est pas contre-indiquée en cas de grossesse multiple, de diabète gestationnel ou de pré-éclampsie. Elle peut être réalisée à tout moment du travail, mais il est préférable de la demander pendant le travail actif, une fois que les contractions sont régulières et ont un effet sur la dilatation du col.

La péridurale déambulatoire n’est pas non plus sans risque. Elle peut entraîner des effets secondaires comme des nausées, des démangeaisons, une baisse de tension, une rétention urinaire, un ralentissement voire un arrêt des contractions.

Les abonnées du programme Naissance douce témoignent

Pour que vous ayez un aperçu le plus complet possible, j’ai demandé aux abonnées du programme Naissance douce qui ont choisi d’accoucher avec une péridurale déambulatoire de nous faire un retour d’expérience sur leur accouchement. Voici quelques-uns de leurs témoignages :

Mylène « J’avais peur de la péridurale, je pensais que ça allait me couper les sensations et je ne voulais pas être paralysée des jambes comme ma mère me l’avait racontée pour ma naissance. Mais quand les contractions sont devenues trop fortes, j’ai accepté la péridurale déambulatoire que la sage-femme m’a proposée et je ne regrette pas du tout. J’ai pu changer de position et continuer à sentir mes contractions et mon bébé descendre, c’était incroyable ! »

Ivanna « Je voulais accoucher sans péridurale, mais le travail a été très long et après 20h de contractions non stop j’étais épuisée. J’ai accepté à contrecoeur la péri ambulatoire, mais je n’ai pas été convaincue. Je n’ai pas ressenti de soulagement significatif, et j’avais l’impression d’être branchée à plein de machines. J’aurais préféré qu’elle m’accompagne de manière plus naturelle en me massant avec des huiles essentielles par exemple ou avec une machine TENS. »

Géraldine « Quand le travail a commencé, la sage-femme m’a parlé de la péridurale déambulatoire, en me disant que c’était une bonne option pour rester active et participer à l’accouchement. J’ai trouvé l’idée intéressante, et comme c’était en accord avec mon projet de naissance physio à la base, j’ai accepté. J’ai pu super bien gérer mes contractions sans rester clouée au lit. J’ai même pu marcher jusqu’à la salle d’accouchement c’était top et je recommande +++ ! »

Et vous, avez-vous accouché avec une péridurale déambulatoire ? Est-ce que vous avez du la réclamer ou on vous l’a proposée spontanément ? Comment avez-vous vécu votre accouchement sous péridurale déambulatoire ? Partagez votre expérience dans les commentaires avec la communauté des naturelles mamans !

Anne-Laure Wright


Sources

(1) Payen JF, Frénéa S, Chirossel C. Déambulation pendant le travail. Mise Au Point en Anesthésie Réanimation, 2002 ; 91-6

(2) Stewart A, Fernando R. Maternal ambulation during labor. Curr Opin Anaesthesiol. 2011 Jun;24(3):268-73. doi: 10.1097/ACO.0b013e328345d8d0. PMID: 21508836.

(3) Breen TW, Shapiro T, Glass B, Foster-Payne D, Oriol NE. Epidural anesthesia for labor in an ambulatory patient. Anesth Analg. nov 1993;77(5):919‑24.

(4) Karraz MA. Ambulatory epidural anesthesia and the duration of labor. Int J Gynaecol Obstet. 2003 Feb;80(2):117-22. doi: 10.1016/s0020-7292(02)00339-9. PMID: 12566183.

(5) Sharma RM, Setlur R, Bhargava AK, Vardhan S. Walking Epidural : An Effective Method of Labour Pain Relief. Med J Armed Forces India. 2007 Jan;63(1):44-6. doi: 10.1016/S0377-1237(07)80107-9. Epub 2011 Jul 21. PMID: 27407937; PMCID: PMC4921713.

6) Kuczkowski KM. Ambulatory labor analgesia: what does an obstetrician need to know? Acta Obstet Gynecol Scand. mai 2004;83(5):415‑24.

(7) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français. Quoi de neuf en analgésie obstétricale. Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique. dec 1998;(22):247-275.

(8) Cooper GM, MacArthur C, Wilson MJA, Moore P a. S, Shennan A, COMET Study
Group UK. Satisfaction, control and pain relief: short- and long-term assessments
in a randomised controlled trial of low-dose and traditional epidurals and a nonepidural comparison group
. Int J Obstet Anesth. janv 2010 ;19(1) :31‑7.

3 Comments

  1. Sophie Infi puer Reply

    Merci pour cet article, ça me paraît juste important de rajouter que la péri ambulatoire reste peu proposée parce qu’elle nécessite beaucoup de matériel coûteux comme des monito portatifs qui coûtent une fortune et que les maternités n’ont malheureusement pas les moyens de se procurer. Et ce n’est pas « seulement » une question de dosage car il n’y a pas UNE péri demanbulatoire – mais autant que d’anesthésiste ou presque … chacun a « son » cocktail et chaque femme peut y réagir différemment.

  2. Maca Reply

    Dans l’hopital pres de chez moi ils la peoposent. Cnest pour ca que je me renseigne car moi qui suis contre le ligotement dans un lit d’hôpital avec les étriers et tout le tintouin et la surmedicalisation en général. Merci pour votre article en tous cas, c’est bien de savoir que si jamais je voulai faire la peridurale il y a tout de meme une autre facon de la vivre que de rester immobile et alitée tout le long de l’accouchement.

  3. sandrine Reply

    Je suis en pleine rédaction de mon projet de naissance pour mon accouchement que je souhaite vivre le plus naturellement possible et votre site m’y aide énormément donc je voulais simplement vous dire un grand merci pour votre formidable travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *