fbpx
Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !9 décembre 2022
Remèdes naturels contre l'engorgement

Les 5 meilleurs remèdes naturels en cas d’engorgement

L’engorgement est un problème courant dont souffrent environ ¼ des femmes au moins une fois pendant leur allaitement. Découvrez dans cet article du Docteur Madeleine Matura, gynécologue-obstétricien, ce qui cause l’engorgement, ses symptômes, les bons gestes préventifs et les meilleurs remèdes naturels pour vous soigner.

Depuis ce matin je sens comme une bosse dans mon sein gauche qui me fait un mal de chien… Bébé a 16 jours et tête très régulièrement et à volonté mais il a un gros rhume donc depuis 2 jours les tétées se sont espacées. Il boit souvent mais peu et je continue de produire beaucoup de lait… Je me masse le plus possible… Mets des compresses chaudes, mais ça ne passe pas. Que faire ??

Comme Eve, nombreuses sont les femmes allaitantes à avoir déjà ressenti des tensions douloureuses dans les seins après un changement de rythme dans les tétées de leur bébé.

Si tout le monde peut faire de temps en temps cette expérience désagréable, environ 1/4 d’entre elles présentent un ou plusieurs épisodes d’engorgement (1), voire de mastite si l’engorgement n’a pas été pris en charge à temps, pendant leur allaitement

Deux problèmes sérieux qui, s’ils ne sont pas pris en charge à temps, peuvent être la cause d’un arrêt définitif de l’allaitement.

Dans cet article, je passe en revue les différents gestes préventifs et remèdes naturels auxquels vous pouvez avoir recours pour vous soigner. 

Mais avant, je me dois de vous rappeler qu’il est essentiel de consulter rapidement en cas de douleur liée à l’allaitement, sans tarder. L’allaitement, lorsqu’il se passe bien, n’occasionne pas de douleurs.

Un diagnostic par un.e professionnel formé.e à l’allaitement et ses complications est indispensable avant tout traitement (votre sage-femme, votre conseillère en lactation ou votre médecin). 

Il ou elle s’assurera du suivi rapproché et de l’évolution favorable dans les premiers jours après la mise en place du traitement.

Il est aussi important que vous puissiez partager et être en accord sur les remèdes complémentaires qui sont proposés ici.

Qu’est ce que l’engorgement mammaire ?

L’engorgement mammaire se produit lorsque vos seins deviennent trop pleins de lait, au point de devenir durs, tendus, chauds et douloureux.

Il peut être accompagné de fièvre et occasionner une difficulté à téter pour votre bébé. 

Cela se voit surtout lors de la « montée de lait », qui a lieu le plus souvent au 3e jour après l’accouchement, mais peut aussi se voir dans les premières semaines de la mise en place de l’allaitement. 

Vous pouvez aussi souffrir d’engorgement à d’autres moments, notamment si vous commencez soudainement à allaiter ou à tirer votre lait moins souvent que d’habitude.

Quelles sont les causes d’un engorgement ?

L’engorgement mammaire est le résultat d’une augmentation du flux sanguin dans vos seins.

C’est grâce à cet afflux de sang que  vos seins produisent suffisamment de lait, mais elle peut également causer de la douleur et de l’inconfort.

Certaines conditions ou événements peuvent vous rendre plus susceptible de ressentir la plénitude gonflée qui est généralement associée à l’engorgement mammaire. 

Les facteurs qui peuvent être la cause d’un engorgement sont :

✅ une mauvaise position et prise du sein

✅ une sécrétion lactée très abondante avec un drainage du sein insuffisant

✅ des tétées irrégulières (fréquemment, lorsque bébé va espacer une tétée lorsque les phases de sommeil deviennent plus longues, ou lors d’une absence de la maman et absence de drainage suffisant du sein).

✅ une supplémentation avec du lait de vache, ce qui peut réduire l’allaitement plus tard

✅ un sevrage trop rapide

✅ allaiter un bébé malade qui boit moins qu’à son habitude

✅ difficulté à prendre le sein et à téter

Quels sont les symptômes de l’engorgement mammaire ?

Il se forme un œdème mammaire, donc une hyperpression dans la glande, qui va bloquer la circulation du sang et de la lymphe, ainsi que l’écoulement du lait dans les canaux.

C’est le véritable engorgement, conséquence de phénomènes inflammatoires locaux et généraux. 

De plus, le réflexe d’éjection du lait est très diminué d’une part du fait de la douleur que vous ressentez (qui inhibe la sécrétion d’ocytocine) et d’autre part parce que l’effet de l’ocytocine sur les cellules mammaires distendues est très faible. 

L’engorgement mammaire non traité ou qui évolue défavorablement malgré le traitement, peut conduire à une mastite.

Pour détecter cette complication, le professionnel de santé que vous irez consulter vous fera peut-être passer le test du signe de Budin qui consiste à faire couler du lait sur un coton ou une compresse pour rechercher la présence de pus sous forme de traces jaunes.

Le signe de Budin est positif si le lait est mélangé à du pus : traces de couleur marron, jaune ou grisâtre sanglant.

Le traitement conventionnel proposé en cas d’engorgement mammaire 

Il s’agit de calmer la douleur, résorber l’œdème, lutter contre les phénomènes inflammatoires, et de permettre la sécrétion d’ocytocine pour relancer le réflexe d’éjection. 

L’objectif prioritaire du traitement est d’arriver à faire couler votre lait de manière efficace.

L’idéal pour cela est de pouvoir assurer des tétées dès que le bébé est éveillé, aussi souvent que possible (jusqu’à 10 à 12 fois par 24 heures), et/ou une expression manuelle du lait, surtout au départ si la tétée est trop douloureuse.

On peut envisager éventuellement un drainage au tire-lait, qui risque d’être plus difficile dans un premier temps du fait de l’œdème et qui est moins efficace.

La poursuite de l’allaitement est donc possible et au-delà de ça c’est surtout le pilier de la réussite du traitement.

L’observation du déroulement de la tétée par le professionnel qui vous accompagne est essentielle pour corriger une mauvaise prise du sein.

Les mesures habituellement proposées par les professionnel.l.e.s de santé sont : 

✅ La prise d’anti-inflammatoires généraux et si la douleur est trop importante la prise d’un traitement antalgique avant la tétée 

✅ Tout ce qui peut détendre la mère et la rassurer, pour rétablir le réflexe ocytocique: douche tiède, relaxation, etc…

✅ L’expression manuelle du lait peut être faite sous la douche dans un premier temps, la détente provoquée par la chaleur facilitant l’expression du lait.

✅ Le massage aréolaire très doux pour assouplir les aréoles et calmer leur extrême sensibilité avant de déclencher le flux d’éjection et le drainage lymphatique du sein

✅ Des applications froides (gant de toilette imprégné d’eau froide, poche de glace) entre les tétées pour diminuer l’oedème et la congestion du sein

Click here to subscribe

Quels remèdes naturels peut-on proposer en complément du traitement conventionnel de l’engorgement mammaire ?

Le meilleur remède, vous l’avez compris, est de mettre votre bébé au sein le plus possible et de vous reposer. En plus de ces tétées fréquentes, les remèdes naturels listés ici peuvent soulager l’engorgement, diminuer les tensions et favoriser l’éjection du lait. Si vous ne constatez aucune efficacité au bout de 24 à 48 premières heures, prenez rendez-vous avec votre sage-femme ou médecin.

L’alternance de chaud et froid

Avant la tétée, appliquer une compresse, un linge ou un gant chaud sur le sein peut aider à favoriser l’écoulement du lait. L’application de froid (pack de gel froid, glaçons dans un linge, sachets de petits pois) pourrait quant à elle soulager la douleur et l’inflammation grâce à un phénomène de vasoconstriction. 

Les cataplasmes de choux et/ou d’argile verte

Recommandés par de nombreuses sages-femmes et consultantes en lactation, les cataplasmes aux feuilles de chou sont utilisés pour leurs propriétés anti-inflammatoires et décongestionnantes.

Testés en 2017 sur 227 femmes souffrant d’engorgement, ils ont obtenu de meilleurs résultats que les poches de gel froid pour soulager la douleur et les tensions mammaires. (2)

C’est ce qu’a testé Aude sur les conseils de sa sage-femme : “Elle m’a conseillé de faire un cataplasme en mettant une feuille de chou la nuit dans le bonnet de mon soutien-gorge… Ca ne sentait pas très bon le lendemain matin mais ça a été super efficace pour moi !

Vous pouvez aussi réaliser un cataplasme à base d’argile verte sur tout le sein en évitant le mamelon et l’aréole pour profiter de ses vertus drainantes et assainissantes.

En pratique : le cataplasme d’argile ou de chou est à garder environ deux heures. Pour un cataplasme à l’argile verte, verser les granulés d’argile (en pharmacies, magasins bio) dans un récipient, recouvrir d’eau, laisser reposer avant d’étaler la pâte à la spatule en bois sur un linge propre, en 2 à 3cm d’épaisseur, et placer le bandage sur la zone à soulager sans serrer. 

Pour un cataplasme au chou vert, rincez deux grosses feuilles, retirez la nervure centrale, écrasez les feuilles avec un rouleau à pâtisserie pour libérer les sucs et appliquez la feuille directement sur votre sein au niveau de la zone douloureuse dans votre soutien gorge. 

L’efficacité de l’homéopathie en cas d’engorgement prouvée par plusieurs études fiables

En 2000, les praticiens du CHU de Toulouse ont étudié l’efficacité d’un traitement par homéopathie contre les douleurs de la montée laiteuse non souhaitée. L’étude a porté sur 71 femmes et s’est déroulée en double aveugle contre placebo.

Les souches utilisées, Apis mellifica 9CH et Bryonia alba 9CH, ont amélioré de manière significative la douleur (critère principal étudié), la tension mammaire et les écoulements de lait (3). 

En 2012, un mémoire d’étudiante sage-femme a retranscrit les résultats de son étude comparant la bromocriptine à l’homéopathie pour l’inhibition de la lactation.

Malgré un faible échantillon, les résultats étaient en faveur d’une meilleure efficacité de la part de la bromocriptine mais aussi d’un plus grand nombre d’effets indésirables avec ce traitement (4).

J’ai moi-même pu constater l’efficacité de l’homéopathie pour soigner un engorgement dans ma pratique clinique. Je me rappelle par exemple de Mme F. qui a souffert d’un engorgement mammaire du sein gauche au 3ème mois de son bébé, lors d’une de ses premières journées de reprise du travail alors qu’elle n’avait pu tirer son lait qu’une fois dans la journée.

Le bébé n’arrivait pas à téter à son retour et le stress engendré par cette situation soudaine empêchait tout drainage du lait dans les 2h suivant son retour.

Le traitement immédiatement instauré par Apis Mellifica et Phytolacca, associé à la détente de la maman et un massage doux du sein a permis de drainer celui-ci en moins de 6h et l’amélioration immédiate de cet engorgement passager.

Les remèdes conseillés en homéopathie pour soigner un engorgement sont : 

Apis mellifica 9 CH : en cas d’œdème rosé, chaud, avec une sensation de brûlure améliorée par le froid

Bryonia 5 à 9 CH : les seins sont très lourds et sensibles au moindre mouvement, les douleurs sont améliorées par le port d’un soutien-gorge serré et par la chaleur

Belladonna 5 à 7 CH : en cas de douleur, chaleur, et rougeur franche, fièvre soudaine avec sueurs

✅ Phytolacca 7 à 9 CH : seins en grappe de raisin, avant chaque tétée 

Lac caninum : pour inhiber la lactation en cas d’arrêt de l’allaitement ou l’hyperlactation et le gonflement des seins si vous souhaitez diminuer les tétées.

L’ensemble de ces mesures doit permettre une nette amélioration des symptômes dans les 12 à 24h suivant le début du traitement, dans l’évolution favorable attendue.

Certains remèdes conseillés en aromathérapie en cas d’engorgement

Danièle Festy, pharmacienne et aromathérapeute reconnue conseille de faire réaliser le mélange suivant en officine pour soigner un engorgement (5) : 

Pour une gélule n°30 : 

✅ 25 mg d’huile essentielle de géranium rosat (Pelargonium asperum)

✅ 10 mg d’huile essentielle de lentisque pistachier (Pistacia lentiscus)

✅ 10 mg d’huile essentielle d’hélichryse italienne /Helichrysum italicum)

Avalez 1 gélule 3 fois par jour jusqu’au retour à la normale.

L’huile essentielle de géranium rosat sont anti-inflammatoires et antidouleur, tandis que le lentisque pistachier et l’hélichryse italienne sont décongestionnants et antalgiques.

Entre les tétées, Danièle Festy recommande aussi d’appliquer des compresses d’hydrolat frais de camomille noble ou de lavande vraie sur le sein engorgé en tamponnant doucement les zones douloureuses. Renouvelez 4 à 6 fois par jour.

La place de l’acupuncture dans les complications de l’allaitement

La revue Cochrane publiée et mise à jour en 2010 (10) et évaluant différents remèdes complémentaires proposés dans l’engorgement mammaire (application de froid ou chaud, feuilles de choux, ocytocine, ultrasons, comprimés de complexes protéolytiques et acupuncture), a démontré que l’acupuncture permettait une amélioration significative des symptômes. 

Le sein est parcouru par de nombreux méridiens qui ont un rôle majeur dans la physiologie de la femme, de la grossesse, de l’accouchement et de l’allaitement.

La physiologie de la lactation est également étroitement liée à l’équilibre Energie (Qi)/Sang sur lequel nous avons beaucoup insisté dans l’article concernant l’apport de l’acupuncture dans le suivi de la grossesse et l’accouchement.

La régulation de l’équilibre énergétique est une part intégrale du traitement complémentaire pouvant être proposé en cas de troubles de l’allaitement.

L’idéal étant d’avoir une consultation préventive en post-partum immédiat dans les 8 premiers jours qui suivent votre accouchement, sans attendre la venue de troubles liés au déséquilibre qui peut se mettre en place à l’accouchement.

On pourra donc traiter d’une part des points pour rétablir un équilibre et une circulation énergétique harmonieux, mais aussi travailler sur des points spécifiques pour soulager l’inflammation, la douleur et la tension dans la poitrine.

Quelques remèdes naturels contre l’engorgement testés par les naturelles mamans

Inès :Lorsque j’ai eu le même problème, ma sage-femme a domicile me faisait des compresses à chaud avec des pampers. Facile à « Scotcher ». puis faire sortir le lait manuellement, ou à la pompe. puis des compresses à froid avec du gel d’aloe vera.

Lorine :Moi je vidais mes seins avec la technique du verre d’eau très chaude (pas brûlante bien-sûr). Il faut mettre le mamelon du sein engorgé dedans et presser doucement de l’extérieur du sein vers l’aréole jusqu’à ce que le lait sorte. Heureusement que j’avais découvert cette technique sinon c’était horrible. On peut aussi le faire sous la douche chaude mais moi, le lait n’est jamais sorti comme ça.

Anne : “Un truc qui marchait bien a la mater lors de la montee de lait quand j’etais engorgee c’etait le truc du verre avec de l’eau chaude que tu mets sur ton sein. Ca permet d’exprimer ton lait sans stimuler la lactation.”

Nolwenn :  “Ma sage-femme m’avait conseillé de faire des cataplasmes d’argile verte en poudre mélangée dans de l’eau tiède. Ça avait bien marché même si une fois séchée, ça en avait vraiment mis partout dans mon lit et j’avais du tout laver !”

Dorothée : “Un truc qui a marché pour moi et qui est très « naturel » c’est la feuille de choux. Il faut d’abord bien vider le sein sous la douche chaude, en massant… puis finir par un jet froid, pour refermer les canaux puis acheter un gros chou vert  aux rayons fruits et légumes, bien écraser les feuilles avec un rouleau à pâtisserie… et hop mettre sur le sein ! C’est radical, j’y croyais pas mais ça marche trop bien !”

Vera : “Pour mon dernier j’ai eu pas mal d’engorgement et je ne jure que par des cataplasmes d’argiles verte avec bouillotte par dessus la nuit, et si vraiment cela ne suffit pas, de l’acupuncture….Je n’ai jamais pris d’anti-inflammatoires et m’en suis toujours bien sortie.”

Et vous ? Avez-vous déjà eu un sein engorgé ? Est-ce que vous savez pourquoi c’était arrivé ? Comment vous êtes vous soignée ? Partagez votre expérience avec la communauté des Naturelles mamans dans les commentaires ci-dessous !

Docteur Madeleine Matura

Click here to subscribe

Sources

Ouvrages 

  • L’allaitement, Dr Marie Thirion, éditions Albin Michel
  • La prise de sein et autres clefs de l’allaitement réussi, Dr Jack Newman et Teresa Pitman, éditions Hêtre
  • L’allaitement malin, Véronique Darmangeat, éditions quotidien malin

– SALAGNAC B. Naissance et acupuncture, Editions SATAS

– MACIOCIA G. Gynécologie et obstétrique en médecine chinoise, Editions SATAS

– REMPP C, BIGLER A. La pratique de l’acupuncture en obstétrique, Editions la Tisserande

– GUIRAUD-SOBRAL A. Manuel pratique d’acupuncture en obstétrique, Editions désiris

– DEMARQUE D, JOUANN J, POITEVIN B,SAINT-JEAN Y, Homéopathie et allaitement maternel, Pharmacologie et matière médicale homéopathique, Fiche Thérapeutique Homéopathique, 2013, Editions CEDH 48

Revue de la littérature et sources internet

  1. Pustotina O. (2015). Management of mastitis and breast engorgement in breastfeeding women. DOI:
    10.3109/14767058.2015.1114092
  2. Wong BB, Chan YH, Leow MQH, Lu Y, Chong YS, Koh SSL, He HG. Application of cabbage leaves compared to gel packs for mothers with breast engorgement: Randomised controlled trial. Int J Nurs Stud. 2017 Nov;76:92-99. doi: 10.1016/j.ijnurstu.2017.08.014. Epub 2017 Aug 31. PMID: 28941842.
  3. Berrebi A, Parant O, Ferval F, et al. Traitement de la douleur de la montée laiteuse non souhaitée par homéopathie dans le post-partum immédiat. Journal de Gynécologie Obstétrique et Biologie de la Reproduction 2001 ; 30 : p.353-357. 
  4. Harlory A. Inhibition de la lactation : allopathie ou homéopathie ? Mémoire sage-femme. Metz, Université Henri Poincaré, Nancy I; 2012. 
  5. Danièle Festy, Quelles huiles essentielles pendant ma grossesse, Editions Leduc, 2018.
  6. Stephan J.M. L’acupuncture dans l’engorgement mammaire et la mastite, Acupuncture et moxibustion, octobre 2011, pp. 180-185.
  7. https://www.meridiens.org/acuMoxi/dixtrois/ STEPHAN_mastite.pdf – STEPHAN J.M. 
  8. L’acupuncture autour de la naissance: bases scientifiques et état des lieux, pp. 7-8. www.acupuncturemedicale.org/faformec lille/STEPHAN-OBS.htm
  9. https://www.lllfrance.org/vous-informer/fonds-documentaire/textes-de-l-academy-ofbreastfeeding-medicine/download/173_e7b0ae8fdb4d93302ec2883f87059e49
  10. Zakarija-Grkovic I, Stewart F. Treatments for breast engorgement during lactation. Cochrane Database of Systematic Reviews 2020, Issue 9. Art. No.: CD006946. DOI: 10.1002/14651858.CD006946.pub4.
  11. http://www.santeallaitementmaternel.com/se_former/aider_vos_patientes/ complications/ pour_mere/complications_mere_1.php
  12. https://www.lllfrance.org/vous-informer/fonds-documentaire/allaiter-aujourd-huiextraits/ 1103 Allaiter aujourd’hui n° 23, LLL France, 1995 49 
  13. https://www.lllfrance.org/vous-informer/votre-allaitement/surmonter-les-obstacles/ 926-douleurs-de- l-allaitement
  14. https://www.lllfrance.org/vous-informer/fonds-documentaire/allaiter-aujourd-huiextraits/1103 

Le docteur Madeleine Matura est gynécologue-obstétricienne. Elle a à cœur d'accompagner ses patientes dans leurs demandes par une vision de médecine intégrative, en utilisant entre autres l'apport de solutions naturelles comme l'acupuncture, l'homéopathie et la phytothérapie pour compléter les possibilités offertes par la médecine conventionnelle.

2 Comments

  1. Floriane Reply

    Le cataplasme de chou a littéralement sauvé mon allaitement. J’ai envoyé mon mec acheter un gros chou vert à chaque fois que je sentais un de mes seins engorgé et à chaque fois ça m’a fait un bien fou. L’eau chaude dans le verre est top aussi et l’expression douce avec les mains sans le bain ou la douche fonctionne super bien aussi ; )

  2. Sabrina G. Reply

    Article tellement utile un grand merci au Dr Matura qui vient de me sauver d’un engorgement. J’ai testé la technique du drainage avec l’eau chaude et ça m’a fait tellement de bien ! Maintenant j’ai ma fille au sein H24 et j’ai l’impression que c’est terminé grâce à vos conseils. Continuez vous faites un super travail d’information des mamans !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *