fbpx
Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !17 mai 2022

Prendre soin de votre corps en post-partum : 6 techniques pour bien récupérer

Les soins du bébé, les visites, les pressions et injonctions de votre entourage, la fatigue, le manque de temps… Vous avez mille raisons d’oublier de prendre soin de vous pendant le post-partum. Pourtant, ça devrait être une de vos priorités pour vivre ce début de relation avec bébé plus sereinement, récupérer physiquement et vous reconnecter à vous-même. Je vous donne dans cet article quelques pistes pour prendre soin de vous pendant cette période si particulière avec douceur et bienveillance pour votre corps qui a tant donné.

Mon premier reflet dans le miroir après avoir accouché, c’était il y a 13 ans. Quel choc ! Je m’en souviens comme si c’était maintenant.

Quand mon premier bébé est né, les réseaux sociaux n’existaient presque pas, il y avait peu de sites d’informations sur la maternité, encore moins de photographes de naissance.

Je n’avais donc jamais vu le corps d’une femme en post-partum… avant le mien.

Observer mon ventre gros comme si j’étais enceinte de 6 mois mais désespérément mou, distendu et vide, mes hanches élargies, mes seins lourds, ça a été comme une chute vertigineuse. Une nouvelle version de mon corps déformé impossible à accepter.

C’était moi mais surtout une autre que je ne reconnaissais pas. J’avais honte. J’allais le cacher. Je ne savais pas que ça me ferait aussi mal, ce corps de l’après accouchement que je n’aimais pas, ne reconnaissais pas.

© Rachel Utain Evans Photography

Je pensais à toutes les femmes qui étaient passées par là avant moi et qui ne m’avaient rien dit.

Pourquoi ? Elles aussi avaient honte ? Elles aussi avaient traité leur corps post-partum comme une honte qu’il fallait dissimuler ?

Et puis j’ai récupéré, donné la vie à nouveau, et à nouveau, et j’ai appris à aimer, accepter et remercier ce corps de guerrière incroyable qui a vécu trois marathons de neuf mois pour donner la vie trois fois.

Alors voilà, je n’aime pas toujours tout sur les blogs et les réseaux sociaux. Il y a de l’impudeur qui me gêne parfois.

Mais cette libération de la parole autour du post-partum, je trouve que c’est une vraie bénédiction.

Avoir la chance de voir le corps de femmes en post-partum, je suis sûre que ça permet à pleins de femmes de mieux s’accepter, de trouver ça normal même d’avoir changé, et d’être plus douce quand elles se regardent pour la première fois nue dans un miroir après avoir accouché.

Parce que votre corps de mère ne s’arrête pas de travailler une fois que l’accouchement est passé, soyez douces avec lui et pensez à le remercier pour le miracle qu’il a accompli en portant et donnant la vie à votre bébé.

Click here to subscribe

Quelques conseils pour vous aider à prendre soin de votre corps en post-partum

Petit à petit, vous allez trouver vos marques et créer un nouvel équilibre de vie dans lequel vous ne devez pas vous « oublier ». C’est loin d’être facile, mais rien n’est impossible ! Une toute nouvelle organisation va prendre place dans votre vie et c’est à vous d’y intégrer quelques moments pour prendre soin de vous. Aromathérapie, phytothérapie, ostéopathie, yoga, massage… à vous de choisir ce qui vous fera le plus de bien.

Massez-vous avec de l’huile végétale de rose musquée

Si vous aimez vous masser avec des huiles végétales et que vous avez pris cette bonne habitude pendant votre grossesse pour prévenir l’apparition des vergetures, surtout continuez !

Le fait de vous masser régulièrement, de prendre quelques minutes chaque jour pour prendre soin de votre corps, et plus particulièrement de votre ventre, vous aidera à mieux accepter ses changements et à récupérer plus facilement.

Je vous conseille d’opter pour l’huile végétale de rose musquée reconnue pour ses propriétés régénérantes et cicatrisantes.

La senteur harmonisante de la rose musquée est aussi reconnue pour aider à traverser les montagnes russes émotionnelles du post-partum.

Si vous avez une cicatrice de césarienne et/ou des vergetures, vous pouvez ajouter quelques gouttes d’huile essentielle de géranium rosat.

Diluez 3 gouttes d’huile essentielle de géranium rosat pour 10 gouttes d’huile végétale et massez tous les jours les zones concernées.

Offrez-vous ou faites-vous offrir un soin rebozo avec une sage-femme et/ou une doula

J’ai eu la chance immense de recevoir un soin rebozo, un rituel inspiré des traditions mexicaines, après mon troisième accouchement.

Ce soin dispensé par certaines doulas et sages-femmes est dispensé à 4 mains pour accompagner la nouvelle mère dans sa transition, honorer son corps et l’aider à se recentrer tant sur le plan physique, qu’émotionnel et spirituel.

C’est un moment très privilégié, qui dure souvent plus de 3 heures, qui apporte énormément de douceur et de bien-être après l’accouchement.

Ce qui m’a fait le plus de bien, c’est le resserrage du bassin avec l’écharpe rebozo.

Après l’accouchement, on ressent une sensation assez difficile à décrire au niveau du bassin, comme un sentiment de vide, de « flottement » ou d’écartement.

Le fait de resserrer le bassin avec une écharpe rebozo (un drap ou une écharpe de portage font aussi très bien l’affaire) permet de « refermer » le bassin et de se sentir plus tonique.

Consultez un ostéopathe

Une étude américaine publiée en 2016 (1) a mis en évidence les bienfaits d’une séance d’ostéopathie au cours des premiers jours du post-partum.

Sur les 59 femmes interrogées, les maux de dos étaient 30 % moins intenses, les maux de ventre avaient diminué de 17 % et les douleurs intimes, de 10 % environ.

Après chacun de mes accouchements, je me suis offert une « double » consultation chez un ostéopathe pour moi et mon bébé.

Certains cabinets d’ostéopathie comme le cabinet B à Toulouse ont d’ailleurs mis en place des consultations maman-bébé pour « encourager les mamans à prendre soin d’elles après leur accouchement ».

Chez la maman, l’ostéopathe travaille sur chaque structure du corps, et particulièrement les organes internes, l’utérus et le bassin, pour que tout revienne à sa place et pour soulager d’éventuelles douleurs causées par l’accouchement et/ou la péridurale (coccyx, lombaires, etc.).

Si vous avez accouché par césarienne, vous pouvez consulter un ostéopathe même si votre cicatrice est récente. Il ne travaillera pas sur la cicatrice directement mais plutôt les tissus autour pour favoriser une bonne cicatrisation et moins de douleurs.

Chez le bébé, l’ostéopathe va chercher à apaiser des tensions créées in utero ou pendant l’accouchement, notamment au niveau du crâne, du cou et des lombaires.

Il va aussi s’assurer du bon positionnement du bassin du nourrisson, car les tensions dans le bassin peuvent augmenter les risques de troubles digestifs (coliques, reflux).

Profitez du précieux soutien des huiles essentielles

Pour favoriser la cicatrisation et la récupération, soutenir votre allaitement, prévenir les baisses de moral et l’épuisement, favoriser l’endormissement, soulager la douleur des tranchées…

Les huiles essentielles peuvent être un précieux soutien pendant votre post-partum.

Une méta-analyse regroupant 17 études (2) a démontré que l’aromathérapie pouvait diminuer la dépression du post-partum, la fatigue, le stress, l’anxiété, la douleur et les complications d’une cicatrice d’épisiotomie, les nausées et le baby blues.

Les résultats de cette étude montrent une augmentation de la qualité du sommeil, de la relaxation et de la qualité de la guérison des femmes qui ont bénéficié des huiles essentielles pendant leur post-partum.

Découvrez lesquelles choisir et comment les utiliser sans danger pour vous et votre bébé dans cet article.

Adaptez votre alimentation pour bien récupérer

Votre alimentation joue un rôle essentiel pour bien récupérer pendant votre post-partum. 

Vous allez avoir besoin d’aliments reconstituants, sains, chauds, réconfortants, à fort pouvoir nutritif et riches en bons nutriments pour vous remettre d’une éventuelle cicatrice, de la perte de fluides et d’énergie liée à l’accouchement et vous apporter les défenses nécessaires pour renforcer votre système immunitaire, perturbé et affaibli pendant votre grossesse.

Le mieux est de préparer pendant vos derniers jours de grossesse de bons petits plats à congeler que vous n’aurez plus qu’à réchauffer pour vous des forces sans vous faire stocker du gras ni vous constiper.

Je vous parle dans cet article de 7 aliments à privilégier dans votre alimentation quotidienne en post-partum pour bien récupérer.

les bienfaits du bouillon en post-partum
Le shiitaké contient du phosphore, régénérant des tissus et d’autres nutriments qui agissent contre l’inflammation – Naturelle Maman

Buvez des infusions de plantes médicinales du post-partum

Certaines plantes médicinales peuvent vous aider à récupérer plus facilement et rapidement, soutenir votre allaitement et prévenir l’épuisement.

Vous pouvez par exemple faire réaliser cette recette de tisane spéciale récupération en post-partum dans une pharmacie-herboristerie :

– 30 gr de feuilles de feuilles de framboisier séchées
– 30 gr de feuilles de mélisse séchée  
– 30 gr de fleurs de camomille séchées
– 10 gr de fleurs d’avoine séchées
– 10 gr de feuilles de basilic sacré séchées

Les feuilles de framboisier tonifient l’utérus. Associée à la mélisse, une alliée anti-insomnie, la camomille calme et régularise le sommeil. La fleur d’avoine est une excellente tonique et régulatrice du système nerveux. En synergie avec le basilic sacré réducteur de stress, cette tisane est la boisson parfaite pour retrouver force et énergie pendant vos premiers mois de post-partum.

Vous trouverez toutes les plantes médicinales pour le post-partum et d’autres recettes dans cet article.

Infusion spéciale post-partum naturelle maman
La jolie couleur jaune de ce mélange spécial post-partum est apporté par les fleurs de souci (calendula) – Naturelle Maman

3 témoignages pour vous aider à accepter votre corps en post-partum

Grâce à la libération de la parole autour du post-partum sur les réseaux, beaucoup de femmes ont le courage de publier une photo de leurs corps après l’accouchement.

J’ai sélectionné trois messages forts et très justes qui j’espère, vous feront du bien, et vous encourageront à accepter votre corps et à en prendre soin.

Lise la sage-femme a publié ce très beau message intitulé « 9 mois pour faire, 9 mois pour défaire » :

« Voici une photo le lendemain de mon deuxième accouchement. Car accepter de voir son corps changer pendant la grossesse est parfois difficile pour certaines femmes, néanmoins il y a le collier d’immunité du bébé que l’on porte !

Mais lorsqu’on accouche, c’est un peu comme retrouver une salle des fêtes à la fin de la soirée. On constate le chantier, on se dit qu’il y a du boulot pour tout remettre en place, et surtout que la fête est finie !

On s’inquiète de savoir si un jour ce ventre va dégonfler. Mais déjà, pourquoi est-ce qu’on a encore l’air enceinte alors que bébé n’est plus là ? Pourquoi on ne ressemble pas à ces femmes des réseaux sociaux qui ont le ventre plat le lendemain de leur accouchement ? Parce que la vraie vie n’est pas ce que l’on voit !

Du mal à accepter le ventre, les kilos en trop, les vergetures. Et puis on se demande quand on pourra à nouveau affronter le regard des autres, et comment faire pour être à l’aise avec son partenaire dans ce corps qui n’est plus un corps de grossesse mais qui n’est plus le corps d’antan non plus. Qui est un peu un étranger finalement. »

J’ai aussi beaucoup aimé le message de Sarah sur son compte La Tambouille presque zéro déchet :

« Ceci est mon post partum. Presque le même corps, tout est juste un peu plus extensible et spongieux.
Mon blup blup et moi on risque de passer plusieurs mois ensemble (ou toute une vie ?)
Et même après une deuxième grossesse je n’étais pas préparée.

Je me souviens avoir vu Kate Middleton sortir de la maternité fraiche comme jaja, robe impeccable et talon aiguilles.

Mes cernes et moi sommes sortis de la maternité avec des coussinets d’allaitement pour éviter d’être trempés à chaque pleur de bébé, pliée à 90° comme une mamie, en tongues + bas de contention, des vertiges tous les 3 mètres parcourus, les seins engorgés par la montée de lait, l’odeur du lait caillé comme parfum etc etc etc.

C’est dur de voir son corps changer comme cela mais c’est aussi le reflet des plus belles choses qui me soit arrivé dans la vie.

Notre société à littéralement rendue invisible la période post accouchement car la femme doit être une mère glamour forte et sans faiblesse.

Ceci est mon post partum, « défaire les mythes et les tabous pour s’émanciper. »

Et puis… ELLE… ma lumière au milieu de cette tempête ❤ »

Et enfin le message de Shera Kerienski liké plus de 100 000 fois sur Instagram :

« Non je n’attends pas de deuxième enfant, il s’agit de mon corps 1 mois et quelques après mon accouchement. Pourquoi vous le montrer? Pour vous montrer la réalité, MA réalité et celle de beaucoup aussi j’imagine. Quand bien même on se documente, on se prépare au post-partum et au fait que son corps va mettre du temps à redevenir comme avant, c’est toujours un choc et parfois une source de déprime pour moi. Malgré tout, je me rassure en me disant que ce même corps qui me fait monter les larmes devant le miroir, a fabriqué un être humain, et quelque part, c’est ça qui est beau. » ✨♥️

Je vous donne quelques pistes pour prendre soin de vous dans cet article mais il existe pleins d’autres techniques et pratiques qui peuvent vous faire du bien : l’acupuncture, le yoga, l’incontournable rééducation du périnée qui peut être complétée par des séances de rééducation abdominales, les soins énergétiques…

L’important est que vous n’oubliez jamais d’être douce avec vous-même et que vous soyez soutenue et accompagnée.

Et vous ? Comment avez-vous vécu votre premier reflet dans le miroir après avoir accouché ? Est-ce que vous avez pris soin de vous pendant votre post-partum ? Comment avez-vous vécu ce moment ? Partagez votre expérience avec la communauté des naturelles mamans dans les commentaires ci-dessous !

Anne-Laure Brunelle

Click here to subscribe

Sources

(1) Hastings V, McCallister AM, Curtis SA, Valant RJ, Yao S. Efficacy of Osteopathic Manipulative Treatment for Management of Postpartum Pain. J Am Osteopath Assoc. 2016 Aug 1;116(8):502-9. doi: 10.7556/jaoa.2016.103. PMID: 27455099.

(2) Rezaie-Keikhaie K, Hastings-Tolsma M, Bouya S, Shad FS, Sari M, Shoorvazi M, Barani ZY, Balouchi A. Effect of aromatherapy on post-partum complications: A systematic review. Complement Ther Clin Pract. 2019 May;35:290-295. doi: 10.1016/j.ctcp.2019.03.010. Epub 2019 Mar 15. PMID: 31003672.

(3) Tsai SS, Wang HH, Chou FH. The Effects of Aromatherapy on Postpartum Women: A Systematic Review. J Nurs Res. 2020 Jun;28(3):e96. doi: 10.1097/jnr.0000000000000331. PMID: 31246645.

Share

3 Comments

  1. Fanny88 Reply

    Je confirme pour l’osté, j’en ai consulté un après chacun de mes accouchements. En emmenant aussi bb à chaque fois (sauf mon ainé, par ignorance). Ca m’a fait beaucoup de bien au dos et au bassin mais il y a aussi une remise en place des organes génitaux, des organes digestifs…
    J’ai une eu petite fatigue après la séance mais je ne l’ai jamais regretté je suis sûre que ça m’a bien aidée à récupérer.

  2. Melina Reply

    J’ai accouche il y a 8 mois et je n’ai eu qu’une petite déchirure mais le gynéco de garde a quand même voulu me faire un point de suture et je pense qu’il m’a fait le point du mari car il a vraiment trop serré. La cicatrice est encore a vif et qu’en plus je suis… comment dire… raccourcie au niveau de l’entrée du vagin… et surtout j’ai de super grosses douleurs des que j’y touche (sympa pour mon homme pendant les rapports). Je vais tester l’huile végétale de rose musquée et le géranium rosat que je ne connaissais pas. Merci pour vos conseils j’adore votre blog !

  3. Esther Reply

    Bonjour Anne-Laure, je vous lis depuis ma chambre à la maternité. Mon bébé dort dans le berceau transparent à côté de moi et j’attends les soins qui vont bientôt commencer pour ce deuxième jour après avoir accouché. Votre article tombe à pic et me fait du bien. Merci pour tout ce que vous faites pour informer les femmes sur la maternité, votre site m’a énormément aidée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.