fbpx
Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !8 décembre 2022
Homéopathie et allaitement sur naturelle maman

Homéopathie : un soutien pour démarrer l’allaitement

Que ce soit pour soigner une crevasse, un engorgement, augmenter votre lactation ou diminuer les douleurs de la montée de lait, le docteur Marie-Françoise Chamberlin, pharmacien-homéopathe, vous montre comment l’homéopathie peut vous soutenir et vous soigner pour bien démarrer votre allaitement.

En 2011, une équipe de la maternité d’Haguenau en Alsace a fait une découverte absolument centrale sur l’efficacité de l’homéopathie pour bien démarrer l’allaitement.

Les sages-femmes Isabelle Kynigos et Martine Bertrand et le docteur Jean-Louis Darmangeat ont en effet démontré qu’une association d’Agnus castus 5CH et de Ricinus communis 4CH permettait de diminuer un retard de montée de lait jusqu’à 8 heures. (1)

Et ?

Cette étude, qui peut paraître anodine, est pourtant fondamentale.

Vivre un début d’allaitement facile avec l’homéopathie : c’est possible !

Les débuts d’allaitement peuvent en effet être compliqués.

A la maternité, si votre montée de lait tarde, le personnel soignant qui pense bien faire vous propose rapidement de nourrir votre bébé avec des compléments de lait artificiel.

Or plusieurs études ont prouvé que cette pratique compromet fortement les débuts de l’allaitement et induit de nombreux arrêts précoces chez les femmes qui rencontrent des difficultés. (2, 3, 4)

Les difficultés continuent au retour à la maison, notamment à cause d’un manque d’accompagnement adapté.

Et un mois après l’accouchement, la moitié des femmes qui souhaitaient allaiter ont déjà abandonné.

Alors que 71% des femmes allaitent leurs bébés à la naissance, elle ne sont plus que 50% après 1 mois et 25% à 6 mois. (5)

Cette étude sur l’efficacité de deux remèdes pour activer la montée de lait montre donc que l’homéopathie peut être un moyen sûr et fiable de bien démarrer votre allaitement et d’être soutenue efficacement en cas de difficultés.

En constituant votre trousse d’homéopathie spéciale allaitement avant votre accouchement, vous serez parée pour commencer à allaiter votre bébé avec confiance et réagir rapidement pour vous soigner sans danger en cas de difficulté.

L'efficacité de l'homéopathie pour bien débuter l'allaitement sur Naturelle Maman

Une dose d’Arnica dès la tétée d’accueil de votre bébé

Une dose d’Arnica montana 15 à 30CH : Le Docteur Madeleine Matura en parle aussi dans son article sur l’homéopathie pour le post-partum, le remède Arnica montana est précieux pour se remettre de l’épreuve physique que constitue l’accouchement et pour faciliter les débuts de l’allaitement.

Pour accompagner la montée de lait

Si votre montée de lait est douloureuse, vous pouvez prendre en alternance toutes les 2 heures Bryonia 9 CH et Apis melifica 9 CH et espacer les prises en fonction de l’amélioration.

Si votre montée de lait tarde à arriver (ça peut être le cas si vous avez accouché par césarienne), l’homéopathie peut optimiser la montée laiteuse avec les médicaments en basse dilution (5CH) qui assureront en plus la bonne composition du lait chez les mamans plus ou moins déminéralisées.

• Calcarea carbonica
• Calcarea phosphorica
• Calcarea fluorica

Ces médicaments ne peuvent être prescrits que par un soignant ayant une formation en homéopathie, seul en mesure d’analyser votre terrain.

  • Phytolacca 9CH stimule la lactation et favorise l’écoulement du lait en agissant sur la contraction des acini, à prendre plusieurs fois par jour et à adapter en fonction de l’évolution de votre montée de lait.
  • Prolactine 5CH : hormone de la lactation en dilution basse stimulante, à prendre en complément de Phytolacca decandra.

En cas de tranchées douloureuses aggravées par les tétées

Les tranchées sont des contractions utérines déclenchées par la succion de votre bébé qui sont souvent désagréables et même parfois très douloureuses pendant les tétées.

Dans ce cas, l’homéopathie peut permettre d’éviter d’avoir recours aux anti-inflammatoires dont les molécules passent dans le lait.

On conseille la prise 3 fois par jour de 5 granules de l’association de Caulophyllum thalictroïdes 5CH et Colocyntis 9CH.

Soigner un abcès au sein avec l’homéopathie

En cas d’abcès, la douleur devient battante, le sein très rouge, chaud, et vous aurez de la fièvre.

Tant que ces signes restent locaux, il n’est pas nécessaire de suspendre l’allaitement, et certaines antibiothérapies, si celle-ci s’avérait nécessaire, ne contre-indiquent pas systématiquement l’allaitement.

Voici les remèdes les plus couramment prescrits en homéopathie :

Pyrogenium 9 CH agit comme un « antibiotique » homéopathique. Posologie : 1 dose par jour pendant 4 jours.

Arsenicum album 5CH : si la douleur est diminuée avec des applications chaudes. Prenez Arsenicum en 9CH si les symptômes sont accompagnés d’agitation anxieuse.

Belladonna 5CH : si la douleur est diminuée avec des applications chaudes, le sein est très rouge, chaud et couvert de transpiration.

Apis 9 à 12CH : si la douleur est diminuée avec des applications froides.

Click here to subscribe

L’homéopathie en cas de crevasses

Les crevasses sont des gerçures des mamelons sont très fréquentes dans les premiers jours d’allaitement qui peuvent parfois être très douloureuses et conduire à un arrêt prématuré de l’allaitement.

Pour ne pas en arriver là, vous pouvez prendre à raison de 5 granules 4 à 5 fois par jour :

Nitricum acidum en 9 CH en cas de lésions à bords nets, qui saignent facilement et provoquent des douleurs qui ressemblent à des piqures d’échardes

Graphites 5 CH si suintantes avec des croûtes
jaunes ;

Rathania 4 CH ou sous forme de teinture-mère en application locales, en cas de douleurs avec prurit.

Il est conseillé d’associer l’homéopathie à des cataplasmes de lait maternel renouvelés régulièrement pour aider à la cicatrisation. Il faut aussi laver vos seins à l’eau claire, bien sécher, laisser les seins à l’air libre le plus possible et mettre une pommade cicatrisante à base de lanoline.

Que faire en cas de baisse de lactation ?

Ricinus communis 4 CH est un remède stimulant de la prolactine.

Le Docteur Madeleine Matura, gynécologue-obstétricienne à Paris, témoigne de son efficacité « Chez Mme F. la prise ponctuelle de Ricinus communis lors des poussées de croissance de son bébé allaité, a permis à chaque prise de retrouver la sensation de la toute première montée laiteuse et d’adapter plus facilement sa lactation, parallèlement à l’augmentation du nombre des tétées quotidiennes pendant ces courts pics.

Posologie : 2 granules 4 à 6 fois par jour, à arrêter ou espacer rapidement selon amélioration pour éviter l’engorgement.

Et si vous avez trop de lait

Phytolacca decandra 4 CH est cette fois conseillé en basse dilution pour diminuer la production de lait : 2 granules 4 à 6 fois par jour, à espacer selon l’évolution

Calcarea carbonica 9 CH : si vos seins regorgent de lait et que vous produisez du lait plutôt aqueux

Lac caninum 5 CH si vos seins sont gonflés et douloureux et que la douleur passe d’un sein à l’autre

Belladonna, Bryonia, Pulsatilla en 5CH pourront être associés dans un but anti-inflammatoire et antalgique selon vos symptômes et en accord avec votre sage-femme ou médecin homéopathe.

L’homéopathie pour soigner un engorgement

Si vos seins deviennent chauds, très sensibles au toucher, au froid et au mouvement, il est possible que vous ayez un engorgement, qui survient fréquemment au début de l’allaitement lorsque les seins sont gonflés, car trop remplis de lait.

Dans ce cas, les remèdes les plus adaptés sont :

  • Belladonna 9CH pour limiter l’inflammation
  • Phytolacca decandra 9CH pour désengorger le sein 
  • Apis mellifica 9 à 12CH en cas d’œdème inflammatoire, douloureux, rosé et chaud, avec une sensation de brûlure ou de piqûres
  • Bryonia 5 CH si vos seins sont très lourds, douloureux et que vous avez très soif
  • Pulsatilla 9 CH en cas de congestion violacée des seins avec des veines très apparentes
  • Lac caninum 4 à 5 CH si la douleur alterne entre le sein droit et le sein gauche.

→ Posologie conseillée : 5 granules du remède adapté à vos symptômes à renouveler toutes les demi-heures. En l’absence de résultat au bout de quelques heures, si de la fièvre apparaît ou si vous découvrez une ou plusieurs boules dans votre sein, consultez une sage-femme le plus rapidement possible.

Des remèdes adaptés en cas de fatigue et de baisse d’énergie

L’allaitement peut parfois être un exercice d’endurance pour le corps et l’esprit. Si chaque mère, chaque nouveau-né et chaque situation sont uniques, un bon soutien et quelques remèdes homéopathiques peuvent vous aider à retrouver de l’énergie :

  • Natrum muriaticum 9CH en cas de perte de poids importante malgré un bon appétit et un état dépressif
  • Aletrix 9CH : perte de poids sans appétit, sensation de vide dans l’estomac pendant la tétée
  • China rubra 9 CH : en cas de fatigue causée par une perte importante de liquide organique pendant l’accouchement, surtout si l’allaitement se prolonge, avec hypotension, anémie, diarrhée et épuisement

    « Chez un grand nombre de patientes allaitantes, j’ai pu constater que la prise systématique de China rubra en accompagnement de l’allaitement permet de constater une nette amélioration de la fatigue malgré un allaitement maternel exclusif« , affirme le docteur Madeleine Matura.
  • Kalium phosphoricum 9CH : perte de mémoire, besoin de sommeil ou sommeil insuffisant
  • Silicea 9 CH : perte de poids sans appétit, frileuse avec sueurs, déminéralisation avec besoin de supplémentation en vitamines et minéraux pendant la grossesse et l’allaitement ; douleur du dos pendant la tétée ; infections, suppurations
  • Calcarea phosphorica 9CH : comme Silicea mais avec un bon appétit
  • Sepia officinalis 9CH : triste, irritable, indifférente à son bébé et à son entourage, n’aime pas la compagnie ; cherche à être toute seule, refuse les visites qui la fatiguent.

Et vous ? Est-ce qu’on vous a conseillé des remèdes homéopathiques pendant votre allaitement ? Est-ce que les remèdes prescrits ont été efficaces ? Partagez votre expérience avec la communauté des naturelles mamans dans les commentaires ci-dessous.

Anne-Laure Brunelle

Click here to subscribe

Sources

(1) Kynigos, I., Bertrand, M., Gubser, MP. et al. Apport de l’homéopathie dans les situations à risque de retard de montée laiteuse : une étude piloteRev. med. perinat. 7, 38–45 (2015). https://doi.org/10.1007/s12611-015-0313-4

(2) Allaitement Maternel : Mise en œuvre et poursuite dans les 6 premiers mois de vie de l’enfant (Mai 2002), HAS, Rapport complet, 164 pages.

(3) Ekström A, Widström AM, Nissen E. Duration of breastfeeding in Swedish primiparous and multiparous women. J Hum Lact. 2003 May;19(2):172-8. doi: 10.1177/0890334403252537. PMID: 12744534.

(4) Groleau D, Pizarro KW, Molino L, Gray-Donald K, Semenic S. Empowering women to breastfeed: Does the Baby Friendly Initiative make a difference? Matern Child Nutr. 2017 Oct;13(4):e12370. doi: 10.1111/mcn.12370. Epub 2016 Nov 29. PMID: 27896940; PMCID: PMC6865901.

(5) https://www.lllfrance.org/vous-informer/actualites/1825-les-derniers-chiffres-de-l-allaitement-en-france

(6) Anne Françoise Dieudonné. Conseil homéopathique officinal à la femme enceinte. Sciences pharmaceutiques. 1992. ffdumas-03327931f

(7) Claire Dubois. L’homéopathie comme alternative ou complément aux thérapeutiques classiques en maternité : enquête et état des lieux dans 36 maternités françaises. Médecine humaine et pathologie. ffhal-01881630

(8) Dugoua JJ, Perri D, Seely D, Mills E, Koren G. Safety and efficacy of blue cohosh (Caulophyllum thalictroides) during pregnancy and lactation. Can J Clin Pharmacol. 2008 Winter;15(1):e66-73. Epub 2008 Jan 18. PMID: 18204101.

(9) Eglash A. Treatment of maternal hypergalactia. Breastfeed Med. 2014;9:423–5. [PMC free article] [PubMed]

(10) Winterfeld U, Meyer Y, Panchaud A, et al. Management of deficient lactation in Switzerland and Canada: A survey of midwives’ current practices. Breastfeed Med. 2012;7:317–8. [PubMed]

Brodribb W. ABM Clinical Protocol #9. Use of galactogogues in initiating or augmenting maternal milk production, second revision 2018. Breastfeed Med. 2018;13:307–14. [PubMed]

Breastfeeding challenges: ACOG Committee Opinion, Number 820. Obstet Gynecol. 2021;137:e42–e53. [PubMed]

Avertissement : En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site de Naturelle maman ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un gynécologue, une sage-femme ou autre professionnel de la périnatalité, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *