Votre vernis à ongles détruit votre fertilité à petit feu

Le vernis à ongles contient plusieurs perturbateurs endocriniens, dont le Triphenyl phosphate (TPHP), qui perturbent votre système hormonal et diminuent votre fertilité.

Comme beaucoup de produits cosmétiques, la plupart des vernis à ongles contiennent des perturbateurs endocriniens qui imitent l’action des hormones naturelles, entraînant des dérèglements hormonaux chez la femme et des problèmes de fertilité.

Longtemps, l’ingrédient phare des vernis à ongles a été le DBP (dibutyl phtalate), classé comme toxique, et qui a été interdit en Europe mais très vite remplacé par le THPP (triphenyl phosphate), rapidement classé comme perturbateur endocrinien.

Or, une étude menée par des chercheurs anglais a démontré que des femmes qui portaient du vernis à ongles présentaient des taux anormalement élevés de phosphate de diphényle (DPHP) dans leur urine, ce qui trahissait la présence de TPHP dans l’organisme.

Plusieurs études avaient déjà démontré que le TPHP agit comme un perturbateur endocrinien et qu’il avait une influence négative sur la fertilité et le métabolisme des graisses : « Le TPHP ne pénètre pas dans l’organisme via les ongles (qui sont relativement imperméables), mais plutôt via les cuticules et la peau. » expliquent les chercheurs.

Plus le vernis est coloré, plus il nuit à votre fertilité

Les vernis de couleur seraient encore pires que les autres, du moins ceux qui contiennent du Toluène (entre autres substances régulièrement incriminées car considérées comme toxiques). Cette substance agit sur la reproduction et le système nerveux central. Il est donc préférable de vous passer de vernis si vous avez pour projet de faire un bébé. Les perturbateurs endocriniens ont des durées de vie très longues dans le corps. Ils se concentrent dans la graisse et s’y accumulent au cours des ans même si l’on n’y est plus exposé depuis longtemps.

Conseils pour bien choisir votre vernis si vous ne pouvez pas vous en passer

Si vous ne pouvez pas vous passer de vernis à ongles, voici quelques conseils pour limiter les risques de vous exposer à des perturbateurs endocriniens :

  •  Lisez les étiquettes et les listes d’ingrédients des produits, pour éviter ceux qui contiennent du Triphenyl phosphate ;
  • Veillez toujours à appliquer le vernis dehors ou dans une pièce très aérée.
  • Evitez le contact du produit avec les cuticules car leur réseau capillaire qui entoure l’ongle est suspecté de jouer un rôle de « transporteur » des substances chimiques dans l’organisme.
  • Choisissez des vernis bio composés avec une majorité d’ingrédients naturels comme ceux des marques Kure Bazaar, Avril ou Green Revolution.
soins naturels des ongles pour préserver votre fertilité
remèdes naturels pour ongles cassants

Quelques conseils pour embellir vos ongles sans mettre votre fertilité en danger

Pour plus de brillance, laissez tremper vos ongles dans un petit bol, ou verre, de vinaigre blanc. Astuce odorante mais visuellement bluffante !

Pour des ongles moins cassants, plongez-les dans un bol d’eau chaude salée pendant 10 minutes, puis massez-les avec de l’huile d’olive ou de ricin, qui protégera vos ongles des agressions extérieures.

Pour les ongles striés, testez un bain d’huile d’amande douce et de jus de citron pour les renforcer.

Soignez vos cuticules (bouts de peaux sur les côtés et le bas de vos ongles) en les massant régulièrement avec un peu d’huile végétale à laquelle vous ajoutez une goutte d’huile essentielle de lavande ou d’hélichryse italienne si elles sont abîmées. Au préalable, vous pouvez les ramollir en les trempant dans de l’eau tiède pour que l’huile pénètre plus facilement.

Et vous ? Quel vernis avez-vous choisi ? Saviez-vous que le vernis agissait comme un perturbateur endocrinien ? Partagez votre expérience avec la communauté des naturelles mamans dans les commentaires ci-dessous !

Anne-Laure Brunelle


Sources

(1) Phthalate and Organophosphate Plasticizers in Nail Polish : Evaluation of Labels and Ingredients. Trouvé sur : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6222550/

(2) Dermal exposure to plasticizers in nail polishes: An alternative major exposure pathway of phosphorus-based compounds. Trouvé sur : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30939370

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *