15 remèdes naturels contre les gaz et les ballonnements

Je vais être franche et simple avec vous. Ceci est un article sur les pets, donc je ne vais pas tourner autour du pot. Je vais vous épargner les métaphores, les comparaisons douteuses, et surtout la honte et les moqueries… bon ok, on peut rigoler un peu quand même, ça ne nous fera pas de mal !

Appelez-les comme vous voulez : gaz, ballonnement, flatulence, prout, perlouse, louffe, vent ou pétard – nous y sommes hélas très souvent confrontées pendant la grossesse.

Et bien-sûr, ils arrivent souvent au pire moment – dans la salle d’attente bien silencieuse de votre médecin, dans un ascenseur bondé ou pendant une réunion de travail !

Habituellement inoffensifs, les gaz intestinaux peuvent être très inconfortables pendant la grossesse… Et comme c’est un des symptômes les plus courants, vous risquez fort d’y être confrontée dans les mois qui viennent.

Parce que notre digestion est plus fragile et ralentie, je vous propose de découvrir quelques remèdes naturels simples qui vous aideront à ne pas subir (et faire subir à votre entourage…) ces désagréments pendant neuf mois !

Avant de vous les livrer, je vous en explique très rapidement les causes :


Pourquoi pète-t-on plus quand on est enceinte ?

Les ballonnements dont vous souffrez peuvent être dûs à plusieurs raisons :

1. Les hormones :

Les niveaux hormonaux sont responsables de nombreux changements dans le corps d’une femme enceinte.

La progestérone et la relaxine sont des hormones essentielles pour rester en bonne santé pendant la grossesse.

Cependant, elles sont aussi connues pour déclencher la constipation, les ballonnements, les brûlures d’estomac, les rots et les gaz…

Ces hormones détendent les tissus musculaires de votre corps, y compris les intestins et le système digestif. Elles provoquent une digestion plus lente qui conduit souvent à des gaz, des rots, des ballonnements… et un réel inconfort.

2. La croissance de l’utérus :

Pendant les premières semaines de grossesse, l’œuf fécondé s’implante dans la paroi utérine. Avant même que le placenta ne se développe, la muqueuse utérine et les vaisseaux sanguins de l’endomètre permettent de nourrir l’embryon.

En début de grossesse, les parois de l’endomètre s’épaississent pour protéger le fœtus qui se développe à vitesse grand V. Un flux sanguin élevé dans l’utérus augmente votre rythme cardiaque, et entraîne le gonflement de votre utérus.

L’utérus gonflé prend plus de place dans la région pelvienne, provoquant ainsi une sensation de ballonnement dans le bas-ventre.

3. La prise de poids :

Vous mangez plus car vous avez davantage faim et avez parfois besoin de plus d’énergie.

En plus d’augmenter votre apport en calories, vous vous reposez plus et faites moins de sport.

Par conséquent, vous vous sentez de plus en plus ballonnée au fur et à mesure que la grossesse avance.

Maintenant que vous savez pourquoi votre système digestif est plus fragile quand vous êtes enceinte, vous aurez compris que vous allez certainement souffrir de ballonnements et de gaz à un moment ou à un autre…

Vous serez peut-être contente d’avoir sous la main quelques remèdes simples qui peuvent vous aider à les soulager ?


Quels sont les remèdes naturels les plus efficaces pour réduire les ballonnements pendant la grossesse ?

1. Buvez de l’infusion de menthe poivrée :

La menthe poivrée est connue pour aider à digérer et soulager les ballonnements (1). Elle contient du menthol, qui a un effet antispasmodique sur les intestins.

Cette plante est aussi connue pour ses vertus calmantes, elle peut donc aussi aider l’estomac dont l’activité se modifie sous l’effet de la nervosité et du stress.

Je vous conseille d’en boire chaque jour une tasse après le déjeuner et une deuxième après le dîner pour vous aider à digérer en douceur.

Vous trouverez de l‘infusion de menthe poivrée en sachets dans les magasins bio.

Faites bouillir de l’eau et versez-la sur votre sachet d’infusion dans une tasse avant de la recouvrir pendant 10 à 15 minutes. Retirez le couvercle et retirer le sachet de thé, en l’essorant bien pour ne pas perdre une goutte de ses bienfaits !

2. …Ou alors de l’infusion de camomille :

Si vous n’aimez pas le goût de la menthe poivrée, ou qu’elle ne fonctionne pas sur vous, vous pouvez aussi tester les infusions de camomille allemande (à ne pas confondre avec la camomille romaine).

En Allemagne, où les traitements à base de plantes sont utilisés plus fréquemment que chez nous, ils surnomment la camomille alles zutraut qui se traduit par “capable de tout”, tellement elle est utile à notre santé.

Antispasmodique, anti-inflammatoire, et tout simplement relaxante, la camomille peut soulager les gaz dus aux indigestions, ainsi que les brûlures d’estomac (2), alors que la menthe poivrée est efficace seulement sur les gaz causés par l’indigestion.

Vous trouverez des fleurs de camomille séchées dans de nombreuses pharmacies ainsi que des tisanes en sachets en magasin bio.

Faites bouillir environ 1 tasse d’eau et versez-la dans une tasse sur le sachet de thé. Couvrez la tasse et laissez le sachet infuser pendant 10 à 15 minutes. Pressez le sachet et ajoutez un peu de miel et de citron si vous le souhaitez. Évitez d’ajouter du lait, qui a tendance à augmenter les gaz !

3. Buvez une tasse de citron chaud tous les matins :
Une infusion de citron chaud tous les matins réduit les gaz et les ballonnements. © Charles Kremenak

L’acidité du citron stimule la production d’acide chlorhydrique, qui décompose notre nourriture dans l’estomac (3).

Plus on produit d’acide chlorhydrique = plus la nourriture est bien digérée = moins on a de ballonnements et de gaz.

Le matin au réveil, avant de prendre votre petit-déjeuner, faites bouillir une tasse d’eau.

Coupez 3 tranches de citron frais et pressez le jus dans l’eau. Si vous n’avez pas de citron frais sous la main, vous pouvez le remplacer par une cuillère à soupe de jus de citron bio en bouteille.

Ajustez la quantité de citron selon vos goûts, mais assurez-vous juste que l’eau soit trouble.

4. Croquez des graines de carvi :

Le carvi est très peu utilisé dans la cuisine française et c’est dommage, car il s’agit d’un condiment très polyvalent, qui rehausse la saveur de nombreux aliments tout en les rendant plus digestes (4).

Si vous vous sentez ballonnée et que votre ventre est rempli de gaz, grignotez tranquillement l’équivalent d’une cuillère à soupe de graines de carvi. Cela pourrait vous soulager rapidement.

Si vous souffrez de ballonnements réguliers et que vos gaz restent bloqués, essayez de croquer une pincée de graines chaque matin après votre petit-déjeuner jusqu’à ce que vous vous sentiez mieux.

Vous trouverez des graines de carvi dans tous les magasins au rayon des condiments.

5. Faites une cure de probiotiques :

Plusieurs essais cliniques ont montré que certains compléments à base de probiotiques peuvent aider à réduire les gaz et les ballonnements chez les personnes souffrant de problèmes digestifs (5).

Cependant, d’autres études ont montré que les probiotiques peuvent aider à réduire les gaz, mais pas les ballonnements (6). Les résultats dépendront donc de la façon dont votre corps réagit, ainsi que du type de souche probiotique utilisée.

Les compléments alimentaires aux probiotiques peuvent avoir de nombreux autres avantages, donc je vous conseille vivement d’essayer d’en faire une cure pendant votre grossesse.

6. Consommez du gingembre sous toutes ses formes :

Que vous ayez des nausées, des brûlures d’estomac ou des ballonnements – trois symptômes très courants pendant la grossesse – le gingembre vous aidera.

La racine de gingembre fraîche aide à stimuler la sécrétion de bile et l’activité de différents enzymes digestifs, qui permettent une digestion plus rapide des aliments (7).

Pour consommer le gingembre frais en infusion, il vous suffit de :

  • Couper un morceau d’environ 1 à 2 cm d’épaisseur et bien l’éplucher.
  • Découpez le morceau en 5 à 6 tranches assez fines que vous mettrez dans une tasse.
  • Ajoutez une cuillère de miel ou de citron si vous le souhaitez, puis versez l’eau très chaude sur les tranches.
  • Couvrir et laisser infuser pendant 10 minutes avant de déguster.

Buvez une tasse avant ou après un repas pour vous aider à digérer.

Vous profiterez aussi des bienfaits du gingembre frais en le râpant dans vos plats, dans vos salades et dans vos desserts (gingembre séché : ne pas dépasser 1,5 g par jour. Gingembre frais : 10 g par jour, soit une tranche de 6mm de diamètre et 7 mm d’épaisseur).

Jusqu’à présent, j’ai tenté de répertorier le plus grand nombre possible de remèdes naturels qui soulagent les gaz et les ballonnements pendant la grossesse. Parmi ceux-là, vous trouverez certainement celui qui vous convient, à vous de les tester !

Maintenant que vous les connaissez, concentrons-nous sur quelques habitudes que vous pouvez changer dès maintenant pour les prévenir :


Quelles habitudes changer pour arrêter de péter ?

1. Mangez par petites quantités :

Il n’y a pas de miracle, moins on mange, moins on est ballonnée. Mais ce serait beaucoup vous demander que de manger en plus petites quantités alors que vous êtes enceinte…

Il va falloir vous habituer à réduire la taille des portions et à manger plus souvent.Vous pouvez par exemple fractionner votre nourriture en six petits repas plutôt qu’en trois repas lourds.

Cela évitera de surcharger votre système digestif, tout en diminuant les gaz et en vous maintenant un bon niveau d’énergie.

2. Mangez lentement :

Vous devez manger lentement pour donner à chaque bouchée une chance de faire son chemin à travers le tube digestif.

Vous ne devriez pas surcharger votre système digestif en avalant de trop grandes quantités en peu de temps.

De plus, lorsque vous avalez les aliments rapidement, vous augmentez vos chances d’avaler de l’air qui se transformera en gaz dans l’estomac.

3. Mâchez bien les aliments :

Les gaz sont créés, dans la plupart des cas, par la nourriture que nous avons du mal à digérer.

Si vous mastiquez vos aliments, vous digérez plus vite. Cela signifie que la nourriture ne stagne pas dans vos intestins, causant de plus en plus de gaz qui doivent être expulsés.

4. Consommez des aliments riches en fibres :
De nombreux aliments riches en fibres aident à améliorer le transit pendant la grossesse. ©Joanna Slodownik

Carottes, pain complet, graines, légumes verts, légumineuses, pommes et poires sont de très bonnes sources de fibres. Les fibres absorbent l’eau dans le système digestif et transportent les aliments en douceur à travers les intestins (8).

Ces aliments aident vos intestins à garder une bonne activité et soulagent les ballonnements.

Si vous n’êtes pas habituée à en manger, commencez par les introduire un par un dans votre alimentation pour éviter de mal les digérer !

5. Supprimez les aliments frits et indigestes :

Certains aliments comme le pain blanc, les oignons, les choux, les haricots et les oignons favorisent la production de gaz. Évitez d’en manger pour ne pas vous sentir ballonnée.

Les aliments frits ne libèrent pas de gaz, mais ils peuvent ralentir votre digestion, ce qui provoque des ballonnements. Éliminez tous les aliments gras et frits qui vous rendent ballonnée.

6. Arrêtez les boissons sucrées et les aliments allégés :

Les boissons gazeuses et les jus de fruits sucrés (à base de concentré, nectar…) contiennent des niveaux élevés de fructose, qui contribue à vous sentir ballonnée.

Évitez aussi les aliments minceur, les chewing gums et les sodas lights, car ils contiennent du sorbitol qui provoque des gaz et des ballonnements (9).

Pour satisfaire vos envies de boissons sucrées, essayez au maximum de privilégier les jus de fruits frais et les smoothies faits maison.

Anne-Laure Brunelle


Et vous ?

Avez-vous souffert ou souffrez-vous de gaz et de ballonnements pendant votre grossesse ? Est-ce que cela a été vraiment gênant ou douloureux ? Que vous a-t-on conseillé ? Qu’est ce qui a marché ? Partagez votre expérience avec nous dans les commentaires ci-dessous !


Sources :
  1. Passeport Santé, “La Menthe Poivrée – Bienfaits, Préparation, Conseils, Posologie” : http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=menthe_poivree_ps
  2. Passeport Santé, “La Camomille allemande pour bien digérer” : http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=camomille_allemande_ps
  3. USDA / Agricultural Research Service. “Health Benefits Of Citrus Limonoids Explored.” ScienceDaily. ScienceDaily, 9 April 2005. Trouvé sur : www.sciencedaily.com/releases/2005/03/050325185404.htm
  4. Passeport Santé, “La graine de carvi, bénéfique pour les gaz intestinaux” : http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/HerbierMedicinal/Plante.aspx?doc=carvi_graine_hm
  5. European Society for Primary Care Gastroenterology, “Systematic review: probiotics in the management of lower gastrointestinal symptoms in clinical practice – an evidence-based international guide”, 2013. Trouvé sur : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23981066/
  6. Ringel-Kulka T, Palsson OS, Maier D, Carroll I, Galanko JA, Leyer G, Ringel Y, “Probiotic bacteria Lactobacillus acidophilus NCFM and Bifidobacterium lactis Bi-07 versus placebo for the symptoms of bloating in patients with functional bowel disorders: a double-blind study”, Journal of Clinical Gastroenterology, 2011. Trouvé sur : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21436726/
  7. Stewart JJ, Wood MJ, et al. “Effects of ginger on motion sickness susceptibility and gastric function”, Pharmacology,1991. Trouvé sur : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/2062873?dopt=Citation
  8. Ong DK, Mitchell SB, Barrett JS, Shepherd SJ, Irving PM, Biesiekierski JR, Smith S, Gibson PR, Muir JG. “Manipulation of dietary short chain carbohydrates alters the pattern of gas production and genesis of symptoms in irritable bowel syndrome”, Journal of Gastroenterology and Hepatology, 2010. Trouvé sur : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20659225
  9. Hyams JS, “Sorbitol intolerance: an unappreciated cause of functional gastrointestinal complaints”, Gastroenterology, 1983. Trouvé sur : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/6847853

2 thoughts on “15 remèdes naturels contre les gaz et les ballonnements

  • 27 May 2017 at 14 h 04 min
    Permalink

    J’aurais aimé tombé sur votre article pendant ma grossesse… J’ai eu des ballonnements pendant presque neuf mois, j’ai été constipée tout le temps et donc forcément j’ai eu plein de gaz, l’enfer. Je n’ai trouvé aucun “remède” pour empêcher ça et je l’ai vraiment subi c’était dur.

    Reply
  • 27 May 2017 at 19 h 03 min
    Permalink

    Pareil sauf que je suis toujours enceinte et hyper constipée depuis 6 mois. Pour l’instant j’avais testé les pruneaux sur conseil de ma sage-femme mais ça m’a provoqué des ballonnements et des gaz encore plus terribles. Ça en devenait tellement handicapant que j’ai du me mettre en arrêt car je ne pouvais plus contrôler les pets…
    J’ai dis à ma boss et à mes collègues que j’avais le dos coincé car un arrêt maladie pour cause de crise de pets ça m’aurait suivi toute ma carrière
    Vous avez raison il vaut mieux en rire mais je compatis aussi avec toutes celles qui vivent ça pendant leur grossesse car ça peut être hyper handicapant et on ne peut en parler à personne…
    Voilà pour ma petite histoire !! Et moi je fais dans le classique je dis pets !

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

X