Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !5 août 2020
probiotiques pendant la grossesse

Une cure de probiotiques pendant la grossesse réduit de 27% le risque de prématurité

Une étude norvégienne publiée dans la revue British Journal of Nutrition a prouvé qu’une cure de probiotiques pendant la grossesse pouvait diminuer les risques de complications comme la pré-éclampsie ou un accouchement prématuré. Voici ce que vous devez savoir.

Les chercheurs norvégiens ont étudié l’impact de la consommation de probiotiques contenus dans les produits laitiers fermentés comme le yaourt ou le kéfir sur deux complications de la grossesse :  la pré-éclampsie, une maladie grave associée à l’hypertension artérielle au milieu du second trimestre de gestation et le risque d’accouchement prématuré.

La pré-éclampsie, qui survient dans 8% des grossesses, est responsable de naissances de grands prématurés, engendre également des retards de croissance intra-utérins et peut conduire à des décès chez les mères en raison des complications qu’elle provoque : insuffisances rénales, hépatiques, complications cardiaques et pulmonaires.

L’étude a suivi 70149 femmes en bonne santé entre 1999 et 2008 dont 37050 qui donnait naissance à leur premier enfant.

Près d’une femme sur quatre (un peu plus de 23%) a déclaré avoir consommé des produits laitiers contenant les fameuses bonnes bactéries ou « probiotiques » avant sa grossesse, plus d’un tiers (37%) au début de la grossesse et une proportion similaire (un peu plus de 32%) en fin de grossesse.

Un risque d’accouchement prématuré réduit de 27%

La consommation de produits laitiers probiotiques était plus fréquente chez les femmes plus âgées, plus aisées et mieux éduquées qui étaient enceintes pour la première fois, rapporte l’étude.

Parmi les 37050 femmes incluses dans l’analyse de la survenue de la pré-éclampsie, la maladie a été diagnostiquée chez 5% des femmes. La consommation de probiotiques était associée à un risque inférieur de 20% mais seulement en fin de grossesse (30ème semaine), selon l’étude qui constate une efficacité encore plus significative dans les cas les plus sévères.

Concernant le risque d’accouchement prématuré analysé auprès de 34.458 femmes, l’étude montre une diminution du risque de 11% chez celles qui ont consommé des probiotiques au début de leur grossesse (15ème semaine) et de 27% en fin de grossesse.

La quantité de probiotiques consommée ne semblait pas faire de différence, selon l’étude.

Une étude précédente publiée dans le British Journal of Nutrition a montré que la prise de probiotiques pendant la grossesse préviendrait également le risque de diabète gestationnel chez 2/3 des femmes : 6,5% des femmes qui ont pris le placebo ont contracté un diabète gestationnel, contre 2,1% des futures mères qui ont pris des probiotiques, soit 68% de femmes en moins.

Quels probiotiques choisir et comment en consommer pendant la grossesse ?

Avant de penser à vous supplémenter, il est tout à fait possible d’enrichir votre alimentation tout au long de votre grossesse avec de bonnes sources de probiotiques comme la choucroute crue, le yaourt, le tempeh, le miso, le kéfir, le kimchi et le kombucha.

Ou si vous préférez acheter un complément en pharmacie, essayez de privilégier un probiotique contenant au moins 1 milliard d’unités par portion.

Voici les quatre souches conseillées pendant la grossesse :
Le Lactobacillus rhamnosus (comme le Ergyphilus Confort)
Le Bifidobactérium lactis (Lactibiane Iki)
Le L. Paracasei (Ergyphilus Plus)
Le Bifidobacterium longum LA 101 (Lactibiane Référence)

Vous pouvez faire une cure d’un mois dès le premier trimestre de votre grossesse, à raison d’une capsule ou un sachet par jour avant de manger, selon les conseils de votre pharmacien ou de votre sage-femme.

Et vous ? Avez-vous fait une cure de probiotiques pendant votre grossesse ? Qui vous en a conseillé ? Partagez votre expérience avec la communauté des naturelles mamans dans les commentaires ci-dessous.

Anne-Laure Brunelle

Vous avez aimé cet article ?

Si vous voulez aller plus loin, vous pouvez recevoir (gratuitement) dans votre boîte mail mes « 10 Secrets de santé pour une grossesse parfaite », il vous suffit de cliquer sur l’image ci-dessous :

Téléchargez votre guide gratuit !

Source

  1. Nordqvist M, Jacobsson B, Brantsæter A, et alTiming of probiotic milk consumption during pregnancy and effects on the incidence of preeclampsia and preterm delivery: a prospective observational cohort study in NorwayBMJ Open 2018;8:e018021. doi: 10.1136/bmjopen-2017-018021. Trouvé sur : http://bmjopen.bmj.com/content/8/1/e018021

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site de Naturelle maman ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un gynécologue, une sage-femme ou autre professionnel de la périnatalité, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *