Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !14 mai 2021
microchimérisme fœtal

Phénomène fascinant : le microchimérisme fœtal

Parmi les phénomènes fascinants de la grossesse, connaissez-vous le microchimérisme fœtal ? Pendant neuf mois, votre bébé vous transmet des cellules capables de réparer vos tissus endommagés et de favoriser la cicatrisation des plaies, notamment en cas de césarienne, ou de modifier votre état de santé jusqu’à des dizaines d’années après avoir accouché.

Récemment, une équipe de chercheurs du centre médical universitaire de Leiden aux Pays-Bas a mené une expérience qui pourrait sembler vouée à l’échec.

Ils ont recueilli des tissus de 26 femmes décédées pendant ou juste après leur accouchement.

Toutes étaient enceintes de garçons.

Les scientifiques ont analysé les échantillons prélevés pour vérifier la présence de chromosomes Y (cellules mâles) dans les corps de ces femmes enceintes.

Et les résultats auxquels ils sont parvenus sont vraiment fascinants.

Publiée dans la revue Molecular Human Reproduction (1), leur étude prouve que des cellules avec des chromosomes Y étaient présentes dans tous les organes étudiés par les scientifiques : cerveau, cœur, rein, foie, etc.

le microchimérisme foetal
Le microchimérisme foetal représenté par le studio Headcase Design pour le New York Times.

Et c’est loin d’être la seule étude publiée sur ce sujet fascinant.

C’est dans les années 1990 que des scientifiques ont découvert les premiers indices selon lesquels les cellules d’un bébé pouvaient s’échapper de l’utérus et se propager dans le corps de sa maman (2)

Ils ont appelé le phénomène le microchimérisme foetal, d’après la chimère, un monstre de la mythologie grecque qui était à la fois lion, chèvre et dragon.

Mais les cellules de votre bébé ne migrent pas au hasard.

Des cellules qui imitent les vôtres pour réparer vos tissus endommagés pendant la grossesse

Plusieurs études ont prouvé que les cellules du foetus ont le pouvoir de se loger dans votre peau, vos poumons, votre cœur, vos intestins, votre cerveau, etc. pour réparer vos tissus endommagés et favoriser la cicatrisation des plaies, notamment en cas de césarienne.

Les cellules de votre bébé migrent aussi dans vos seins pour activer votre lactation.

Elles modifient aussi l’activité de votre thyroïde, pour améliorer le transfert de chaleur entre vous et votre bébé.

Elles se retrouvent dans votre cerveau, afin de modifier les mécanismes déclenchant la libération de l’ocytocine, l’hormone qui favorise les liens d’attachement.

Et plusieurs études ont prouvé que ces cellules étaient toujours présentes dans le corps des mamans, des dizaines d’années après leur accouchement.

Dans une étude menée en 2012, une équipe de chercheurs a examiné le cerveau de 59 femmes âgées décédées et ont trouvé des chromosomes Y chez 63% d’entre elles (de nombreuses études sur le microchimérisme fœtal se concentrent sur les cellules laissées par les fils, car elles sont plus faciles à distinguer des cellules de leur mère.) (3)

« Le fœtus, en envoyant de ses cellules à sa mère lui apporte des armes supplémentaires pour se maintenir en bonne santé permettant ainsi une grossesse et une enfance harmonieuse.« , concluent des chercheurs français dans une étude menée en 2011 dans le Service de chirurgie gynécologique de l’hôpital Jeanne-de-Flandre et l’Université de Lille. (4)

Anne-Laure Brunelle


Sources

  1. Emilie C. Rijnink, Marlies E. Penning, Ron Wolterbeek, Suzanne Wilhelmus, Malu Zandbergen, Sjoerd G. van Duinen, Joke Schutte, Jan A. Bruijn, Ingeborg M. Bajema, Tissue microchimerism is increased during pregnancy: a human autopsy study, Molecular Human Reproduction, Volume 21, Issue 11, November 2015, Pages 857–864, https://doi.org/10.1093/molehr/gav047
  2. Bianchi, D. W.; Zickwolf, G. K.; Weil, G. J.; Sylvester, S.; DeMaria, M. A. (23 January 1996). « Male fetal progenitor cells persist in maternal blood for as long as 27 years postpartum »Proceedings of the National Academy of Sciences93 (2): 705–708. Bibcode:1996PNAS…93..705Bdoi:10.1073/pnas.93.2.705
  3. Male Microchimerism in the Human Female Brain, trouvée sur : https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0045592
  4. Microchimérisme fœtal : un bien ou un mal pour le fœtus et sa mère ?, trouvée sur : https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1297958911000476
  5. Fetal microchimerism and maternalhealth: A review and evolutionaryanalysis of cooperation and conflictbeyond the womb, trouvée sur : https://onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.1002/bies.201500059

2 Comments

  1. AvatarLibertie Reply

    Tout est magique, le texte, l’illustration, la science derrière tout ça, je suis très émue d’apprendre ça et vous en remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *