fbpx
Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !4 décembre 2021
kit accouchement homéopathie naturelle maman

Homéopathie : les 8 meilleurs remèdes pour votre accouchement

Découvrez les 8 remèdes les plus prescrits en homéopathie pour favoriser l’apparition et l’efficacité des contractions, le bon déroulement du travail et votre bien-être tout au long de votre accouchement.

Actaea racemosa est à prendre en 9 ou 15CH de façon rapprochée pour favoriser le travail lors de l’accouchement et favoriser l’efficacité des contractions. C’est un remède adéquat si vous vous sentez très excitée, si vous parlez et vous agitez beaucoup alors que votre travail a commencé et si vous avez peur d’éventuelles complications. A partir du 6ème mois, il peut aussi être pris en 5 à 9CH pour éviter les contractions et les peurs liées à la grossesse et à l’accouchement.

Arnica montana est à prendre en préventif quand l’accouchement représente un traumatisme pour la mère et l’enfant. En cas de césarienne programmée, il est conseillé de prendre Arnica montana en 9CH 3 à 4 fois par jour, à partir de la veille de l’opération et de poursuivre les prises 4 à 5 jours après la naissance de votre bébé pour favoriser la cicatrisation.

Caulophyllum thalictroides correspond aux douleurs de l’accouchement avec un travail irrégulier, inefficace et hyperalgique par rigidité du col et inertie utérine. Le col est rigide, les douleurs sont courtes, irrégulières, faibles, semblant pousser dans toutes les directions ou dégénérant en frissonnements. Il est à prendre de façon répétée en 9CH. Il peut aussi être pris pendant la grossesse en 5CH 2 fois par jour en cas de douleurs spasmodiques utérines.

Coffea cruda est indiqué quand une femme en travail parle constamment, se lamente, fait beaucoup de bruit et est tellement excitée que sa tête est brûlante, ses yeux brillants et son visage et bouffi. Bien souvent les douleurs ont été très intenses et ont cessé brusquement avec un col à peine dilaté rendant souvent l’usage de forceps nécessaire.

Gelsemium sempervirens est conseillé en 9CH, en cas d’appréhension, de peur par anticipation importante pouvant entraîner des tremblements et des blocages. Le traitement peut commencer dès qu’un besoin d’être rassurée et réconfortée se fait sentir. C’est un bon remède au moment de l’accouchement si le col est encore haut et dur. Si vous êtes stressée, vous pouvez prendre dès le début de votre neuvième mois de grossesse 3 granules en 9ch matin et soir. Et dès premières contractions, prenez 3 granules tous les quarts d’heure.

Ignatia amara, grand remède d’hypersensibilité, d’émotivité est conseillé en cas de sensation d’oppression, d’anxiété ou d’humeur changeante. Dès le début de travail et jusqu’à l’expulsion : 5 granules d’Ignatia amara 9CH, à renouveler dès que vous en ressentez le besoin pour favoriser la dilatation du col et apaiser l’anxiété.

Kalium carbonicum 7CH est indiqué si vous souffrez beaucoup pendant les contractions et si vous avez besoin qu’on appuie la main dans votre dos pour vous soulager (on parle d’accouchement par les reins). Les douleurs irradient aux cuisses et aux fesses et le travail n’avance pas. Prendre 3 granules tous les quart d’heure jusqu’à ce que la douleur diminue.

Pulsatilla en 5 CH est le remède homéopathique qui agit sur les contractions faibles, irrégulières et inefficaces. Il correspond à une femme qui se promène beaucoup et pleure comme si les douleurs étaient importantes, alors qu’en réalité elle souffre peu et le travail n’avance pas. Entre les douleurs elle claque des dents et frissonne sans raison.

Et vous ? Avez-vous pris de l’homéopathie pendant votre accouchement ? Est-ce que c’est votre sage-femme qui vous a conseillée ? En avez-vous ressenti les effets ? Partagez votre expérience avec la communauté des naturelles mamans dans les commentaires ci-dessous !

Anne-Laure Brunelle

Rejoignez Naissance douce, le programme de préparation à l’accouchement en ligne créé par l’équipe de sages-femmes de Naturelle Maman.

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site de Naturelle maman ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un gynécologue, une sage-femme ou autre professionnel de la périnatalité, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.

Share

2 Comments

  1. Céline C. Reply

    Ma sage-femme m’avait prescrit caulophyllum et actea racemosa à prendre en alternance pendant le dernier mois avant mon accouchement. Je ne sais pas si c’est ça qui a joué mais j’ai accouché « comme une fleur » aux dires des sages-femmes de la maternité ! Naissance de ma fille Cléa en 7 heures, dont 3 heures de pré-travail tout doux à la maison avec mon chéri. Si c’était à refaire je recommence sans hésiter !

  2. Isa f67 Reply

    Bonjour Anne-Laure, je suis votre blog depuis un moment et même si je ne commente pas souvent, je tenaiz à vous dire un grand merci pour votre excellent travail pour les mamans. Vos articles sont toujours de grande qualité et c’est vraiment un bonheur d’en apprendre autant à chaque fois. Je vous souhaite une bonne nuit, vous embrasse et vous dis encore un grand merci pour tout ce que vous faites !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *