Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !1 avril 2020
la vraie liste pour une valise de maternité parfaite

Tout ce qu’il vous faut pour une valise de maternité parfaite

Vous êtes en train de préparer votre valise pour la maternité ? En plus de la liste que vous a donné votre sage-femme, je vous invite à y glisser ces remèdes naturels qui vous aideront à vivre une belle naissance et des premiers jours apaisés avec votre bébé.

Si vous vous apprêtez à accoucher à la maternité, dans quelques mois ou quelques semaines, on va a certainement fourni une liste de vêtements et de produits de soin à avoir sur vous pendant votre accouchement et votre séjour.

Je ne vais pas revenir dessus, elle est assez complète et vous pouvez la trouver sur tous les sites internet qui parlent de grossesse et d’accouchement.

Ce que je souhaite vous donner, ce sont tous les produits et remèdes qui peuvent vous faire du bien et vous permettre de vous soulager pendant les contractions et de récupérer plus vite après votre accouchement.

Tous ces soins peuvent vraiment faire la différence et pourtant, vous ne les trouverez jamais sur la liste fournie par votre maternité.

A glisser dans un petit sac pour le jour de votre accouchement 

On commence par l’indispensable petit sac, qui peut-être simplement votre sac à main bien rempli ou un tote bag, qui contient tout ce dont vous aurez besoin pour vivre un bel accouchement. Pensez bien à séparer vos affaires prévues pour la salle de naissance de votre valise de maternité car elle sera certainement mise dans un casier fermé à clé dès votre arrivée.

Du Rescue Remedy

Le Rescue est un remède d’urgence qui favorise le lâcher-prise, dont vous avez tant besoin pour accoucher. Si vous avez la possibilité de prendre un bain à la maternité au moment où vous êtes en travail actif (vos contractions sont efficaces sur l’ouverture du col et régulières toutes les deux minutes environ), vous pouvez diluer une pipette de Rescue dans votre bain. Le Rescue est aussi disponible en flacon avec pipette, en spray, en comprimé et en crème. Le spray offre une manière discrète de prendre une dose de Rescue au moment où vous vous sentez submergée par le stress. Mais un accouchement se prépare aussi bien en amont et pour cela, je vous conseille de lire cet article dans lequel vous trouverez toutes les Fleurs de Bach qui peuvent vous aider.

Homéopathie

Pendant le pré-travail :

Dès le début du pré-travail et jusqu’à l’expulsion : 5 granules d’Ignatia Amara 9CH pour accompagner la dilatation du col et vous apaiser. A renouveler toutes les heures.

Si vous tremblez, que vous êtes angoissée et renfermée sur vous même : Une dose de Gelsemium 15CH

Si vous êtes agitée et dans la précipitation, euphorique et débordée : Une dose d’Argentum Nitricum 12CH

Si vous êtes hyperémotive et que vous vous sentez submergée par votre angoisse : Une dose d’Ignatia Amara en 15CH

Pendant le travail actif :

Au cours du travail actif, si les contractions sont régulières et douloureuses mais n’ont pas d’effet sur l’ouverture de votre col, prenez du Caulophyllum thalictroides 5 CH à raison de 3 granules toutes les demi heures, même en cas d’accouchement déclenché artificiellement, avec ou sans péridurale. Vous demandez ensuite à la sage-femme de vérifier si votre col s’assouplit. toutes les 15 minutes en alternance avec Actaea racemosa 9 CH.

La plupart du temps, le résultat est spectaculaire et vous pourrez continuer à en prendre quand le col commence à se dilater et que les contractions se rapprochent : remplacez Caulophyllum 5CH par 5 granules de Caulophyllum 9CH et 5 granules d’Actea Racemosa 7CH en alternance toutes les 30 minutes, jusqu’à dilatation complète de votre col de l’utérus.

Par contre, s’il n’y a pas d’amélioration, il ne faut pas continuer ce traitement qui peut, certes rarement , avoir un effet inverse de celui recherché.

En cas d’accouchement par les reins, remplaçez Caulophyllum par 5 granules de Dioscorea villosa 9CH, à prendre au cours d’une contraction et à renouveller toutes les 30 minutes.

programme de préparation virtuel à la naissance avec la sage-femme Elisabeth Lathuille-Ferjani.

Juste après la naissance de votre bébé :

Après l’expulsion de votre placenta, prenez une dose d’Arnica Montana 15CH pour atténuer les saignements et permettre à votre corps de récupérer de l’immense effort qu’il vient de fournir.

Une dose de Sepia officinalis 30CH 48h après l’accouchement pour aider votre corps et votre mental à se remettre de l’accouchement.

Pour diminuer l’épuisement lié à l’accouchement et aux pertes de liquides : Phosphoricum acidum 15CH et China Rubra 7CH (5 granules de chaque matin et soir).

Huiles essentielles

De plus en plus de maternités acceptent le recours aux huiles essentielles pour vous aider pendant l’accouchement. Certaines sages-femmes formées à l’aromathérapie vous en proposeront peut-être mais il est plus prudent de préparer vos propres mélanges pour être sûre de profiter de leurs bienfaits.

Les huiles essentielles ont l’avantage d’agir autant sur le plan psycho-émotionnel (qui est mis à rude épreuve durant un accouchement) que sur le plan physique (et bien… qui est également mis à rude épreuve, comme  vous pouvez vous en douter…).

L’huile essentielle de sauge sclarée
Conseillée par Danièle Festy, l’huile essentielle de sauge sclarée aide les contractions à se déclencher grâce à son action utérotonique puissante. Elle sera particulièrement utile si vous avez perdu les eaux mais que vos contractions tardent à se déclencher :

  • 1 goutte par voie orale 2 fois par jour, sur un comprimé neutre, un morceau de sucre ou dans une petite cuillère de miel.
  • 2 gouttes mélangées dans 5 gouttes d’huile végétale en massage dans le bas du dos toutes les 30 minutes jusqu’à ce que des contractions régulières se déclenchent.

Mélange d’huiles essentielles pour soulager la douleur des contractions

Vous pouvez préparer à l’avance dans un petit récipient en verre fermé votre mélange spécial accouchement. Vous l’aurez ainsi à disposition quand vos contractions deviendront régulières et que la douleur sera de plus en plus difficile à supporter.

Préparation :

  • 20 gouttes d’huile essentielle de palmarosa
  • 15 gouttes d’huile essentielle de giroflier (clou de girofle)
  • Huile végétale de noyau d’abricot (ou autre huile pénétrante comme le germe de blé ou l’amande douce) pour compléter

Versez les huiles essentielles selon les quantités indiquées dans un flacon en verre teinté de 15 ml muni d’un compte-gouttes. Complétez le flacon avec l’huile végétale et agiter.

En massage : Faire pénétrer 6 à 8 gouttes dans le bas du dos, au niveau des trous sacrés, toutes les 20 minutes, pendant le travail. Il faut masser – ou se faire masser – en mouvements circulaires et précisément au niveau de la zone douloureuse, sans trop étaler pour ne pas disperser les principes actifs, et jusqu’à pénétration totale du mélange. Deux à trois minutes suffisent, sauf si vous avez envie de plus !

Voie orale : Prendre 4 gouttes sous la langue toutes les heures jusqu’à la délivrance.

De quoi boire et manger pour faire le plein d’énergie

Plusieurs études fiables ont prouvé que non seulement manger et boire pendant l’accouchement ne présentait aucun risques, mais que cela pouvait même accélérer le travail et rendre les contractions plus efficaces.
Les résultats confirment aussi que le taux de césariennes d’urgence et de complications durant le travail était plus bas lorsque les futures mamans pouvaient manger à leur faim. A vous de jouer en garnissant votre sac de petits plaisirs à croquer, sucer et déguster au moment où vous aurez besoin d’un regain d’énergie ou juste d’un petit moment de réconfort. Quelques grains de raisin, des amandes à croquer, quelques dattes, un smoothie, des bonbons au miel, des pates de fruits, un peu de chocolat… Prenez ce qui vous fera le plus plaisir, c’est bon pour sécréter encore plus d’ocytocine !

Dans la valise pour votre séjour à la maternité

Pour prendre soin de vous

L’huile essentielle de lavande

Plusieurs études scientifiques ont montré que l’huile essentielle de lavande vraie permettait de réguler et d’apaiser l’humeur des mamans après leur accouchement. Pensez à en mettre quelques gouttes sur votre oreiller !

La teinture-mère de calendula

Le calendula, aussi appelé “souci officinal”, a des vertus apaisantes, anti-inflammatoires, antiseptiques et désinfectantes très intéressantes en cas de cicatrice, qu’elle soit superficielle ou profonde.

En cas de déchirure et d’épisiotomie, vous pouvez l’utiliser pour vous rincer après avoir fait pipi à chaque fois que vous allez aux toilettes. Il vous suffit de la diluer en versant un bouchon de tein- ture mère dans un grand verre d’eau.

Si vous souhaitez soigner une cicatrice de césarienne, il vous suffira d’en mettre sur un coton ou une compresse stérile, soit pure, soit diluée dans un peu d’eau, pour le tamponner sur votre cicatrice.

L’Homéopathie

Pour favoriser la cicatrisation en cas d’épisiotomie, de déchirure ou de césarienne :

– Les huit premiers jours, prenez Arnica Montana 7CH ou Arnica Montana D3, à raison de 5 granules 3 fois par jour pendant huit jours pour soulager les hématomes et les courbatures, avec Staphysagria 9CH à raison de 5 granules trois fois par jour pour aider à la cicatrisation.

– Après huit jours, si votre cicatrice ressemble a une brûlure (rouge et gonflée) : 5 granules de Causticum 9ch.

– En cas de démangeaisons : 5 granules de Floricum acidum en 9ch 3 fois par jour pendant un mois.

– En cas de douleurs : 5 granules d’Hypericum perforatum 15ch.

En cas de traumatisme psychique, une dose unique ou deux demi doses de Staphysagria en 12CH. Répéter 48h après l’accouchement.

– Pour les femmes qui ont une tendance à mal cicatriser, possibilité de prendre des granules de Graphites avant l’accouchement pour favoriser une meilleure cicatrisation de la plaie en post-partum.

En cas de tranchées dont la sensation vous rappelle les contractions de l’accouchement, associée à des tremblements intérieurs, prenez 5 granules de Caulophyllum en 9 CH ;

En cas de tranchées que vous soulagez en vous pliant et en appuyant sur votre ventre, prenez 5 granules de Magnesia phosphorica en 15 CH ;

En cas de tranchées dont la sensation s’apparente à des crampes ou coups de poignard, prenez 5 granules de Colocynthis en 9 CH. Si vous allaitez, prenez ce traitement avant chaque tétée et renouvelez la prise si besoin.

Autre remède précieux en cas de tranchées : l’aubier de tilleul

Cette plante est composé de principes actifs dont certains sont antispasmodiques (les phloroglucinoles, que l’on retrouve dans le Spasfon), analgésiques et anti-inflammatoires. Vous pouvez la consommer soit sous forme de tisane (en vrac dans les magasins bio) ou d’ampoules (marque La Gravelline). Si vous allaitez, prenez une ampoule avant la tétée. Buvez une tasse d’infusion d’aubier de tilleul avant chaque tétée (ou toutes les deux heures si vous n’allaitez pas).

L’huile essentielle de menthe poivrée en cas de rétention urinaire

Dans les 24 heures qui suivent votre accouchement, il se peut que vous fassiez de la rétention urinaire (vous n’arrivez plus à faire pipi) qui peut être due à une durée du travail particulièrement longue, un des effets secondaires de la péridurale ou une des conséquences d’une épisiotomie. Les infirmières de la maternité vous proposeront de vous poser une sonde urinaire pour en venir à bout. Pour éviter d’avoir à nouveau à devoir subir une procédure invasive dans une zone où vous n’avez plus envie d’être touchée avant un bon moment, je vous conseille cette astuce redoutablement efficace : mettre quelques gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée directement dans la cuvette des toilettes, vous asseoir dessus et respirer profondément. Grâce au menthol qu’elle contient, l’huile essentielle de menthe poivrée active en effet les thermo récepteurs de la peau et permet une analgésie profonde (soulagement de la douleur) qui vont relaxer votre périnée et vous aider à faire pipi plus facilement.

L’huile essentielle de rose de Damas

L’huile essentielle et l’hydrolat de Rose de Damas sont deux actifs incontournables de la dépression post-partum qui vous aideront à harmoniser votre esprit, à vaincre vos angoisses et à vous ouvrir à l’amour et la tendresse. La Rose symbolise l’amour, la passion et la pureté. La mythologie grecque raconte que la rose est née des larmes de la déesse de l’amour, Aphrodite, qui pleurait Adonis en train d’agoniser. Par son rapport avec le sang répandu, la rose symbolise donc la renaissance mystique ou la régénération. C’est aussi la plante associée par excellence à la féminité.

Les indispensables de votre valise de maternité si vous avez choisi d’allaiter

Des coupelles en argent (silverettes)

Grâce aux propriétés cicatrisantes et antiseptiques de l’argent, couplées aux pouvoirs apaisants et cicatrisants de votre lait, ces coupelles sont vraiment le remède miracle pour guérir les crevasses et les gerçures.Il suffit de positionner ces coupelles sur les bouts de seins entre chaque tétée avec une goutte de lait maternel récupérée à la fin de la tétée. Seul hic, elles sont assez chères (comptez une cinquantaine d’euros). Je les conseille donc uniquement pour les mamans qui ont la peau très sensibles et sont sujettes au grosses crevasses difficiles à cicatriser.

Des coquillages d’allaitement

Moins chers que les coupelles en argent, les coquillages d’allaitement(entre 20 et 30 euros) permettent de maintenir les mamelons hydratés en permanence par le lait maternel, et favorisent la cicatrisation des crevasses selon la méthode de cicatrisation humide (avec votre propre lait).

Une pommade à base de lanoline

Je vous conseille les marques Lansinoh ou Medela qui sont particulièrement efficaces et sans danger pour votre bébé. Cette crème est la meilleure protection pour les mamelons douloureux car elle est ultra-nourrissante et crée un véritable écran de protection entre les tétées.

Un coussin d’allaitement ou un bon traversin en plumes : Un coussin d’allaitement est idéal si vous avez du mal à vous caler avec votre bébé dans la bonne position pendant les premières semaines. Le coussin d’allaitement, appelé aussi coussin de maternité, soulagera aussi vos jambes, votre dos et vos bras. Et en cas de césarienne, ce coussin vous permettra aussi de nourrir votre bébé au sein ou au biberon sans appuyer sur la cicatrice.

Pour ma part, après deux grossesses avec un coussin d’allaitement en micro-billes (modèle souvent recommandé par les sages-femmes) j’ai opté pour un grand traversin en duvet de canard, que j’ai acheté dès le début de cette troisième grossesse pour soutenir mon ventre ou mon dos pendant la nuit. Je ne vois aucune différence au niveau du confort et du maintien, il m’a coûté beaucoup moins cher et j’ai pu investir dans plusieurs housses pour pouvoir les changer régulièrement.

Des coussinets d’allaitement lavables : Pendant les premières semaines, votre production de lait est en train de se régler, vous aurez sans doute quelques fuites de lait. En glissant ces coussinets lavables dans votre soutien-gorge en permanence, vous serez à l’abri de ces petits désagréments qui peuvent survenir au moment où vous vous y attendez le moins ! Je vous déconseille les coussinets jetables qui sont assez chers et polluants. Il vous suffit d’acheter les coussinets lavables en quantité suffisante pour avoir un fond de roulement (par boîte de 6 au minimum).

Quelques jolies chemises de nuit qui s’ouvrent sur le devant : Nul besoin de les choisir dans les boutiques spécialisées pour femmes enceintes car vous en trouverez partout ! Pour chaque grossesse, j’ai acheté les miennes au moment des soldes chez Monoprix ou Zara Home. Cela m’a permis de me sentir jolie et mise en valeur à la maternité, tout en facilitant mes débuts d’allaitement.

De l’infusion de fenugrec ou de graines de fenouil : A la place de mon café, j’ai pris l’habitude de boire chaque matin un grand bol de tisane de graines de fenouil pendant mes allaitements. Le fenugrec et le fenouil sont des plantes réputées pour leurs vertus galactogènes (qui augmentent la production de lait maternel) (9). Plusieurs marques commercialisent ces infusions sous le nom de “tisane allaitement”, mais vous pourrez aussi facilement les trouver en vrac dans les pharmacies et les magasins bio.

Le secours de l’homéopathie en cas de montée de lait tardive

En plus de l’une de ces plantes, il y a quelques préparations homéopathiques qui peuvent vous aider, à prendre en concertation avec votre sage-femme :

  • Ricinus communis en 5CH et Alfalfa en 9CH (stimulants de la prolactine), à raison de 5 granules avant chaque tétée, à arrêter dès que vous sentirez que vous avez plus de lait pour éviter l’engorgement ;
  • Prolactine 5CH (dilution stimulante) à 9CH (dilution plus régulatrice) peut être associée à Ricinus en concertation avec votre sage-femme ;
  • Agnus cactus 9CH : à rajouter en cas de symptômes de dépression ;
  • Natrum mur 9CH : à rajouter si vous ressentez des troubles de votre humeur (nervosité, tristesse inexpliquée…) ;
  • China 9CH : pour toute fatigue due à une perte de liquide organique avec association possible de diarrhée, d’anémie, d’hypotension artérielle ;
  • Vous pouvez également prendre la formule C644 chez Weleda, un mélange à base de fenouil, d’ortie, de carvi et d’anis en dilution homéopathique créé spécialement pour stimuler la lactation, à raison de 15 à 20 gouttes 3 fois par jour. 

Pour votre moral, le précieux soutien des Fleurs de Bach selon vos besoins

Vous ressentez de la fatigue à cause des périodes de réveil la nuit pour nourrir le bébé et changer ses couches ? Dans ce cas, Olive peut vous aider.

La maternité vous rend peut sûre de vous? Vous doutez parfois de vos capacités. Il vous est plus simple de faire un pas en arrière et de laisser faire certaines choses par d’autres. Larch est la Fleur indiquée, si vous ne pensez pas avoir les aptitudes nécessaires.

Trop de choses en tête? Lorsque tout arrive en même temps, essayer Elm pour vous aider à reprendre le contrôle des événements.

Est-ce que le bébé va bien? Si vous vous faites du souci pour le bien-être du bébé, essayez Red Chestnut pour avoir plus de confiance en vous, afin de mieux en profiter.

Avez-vous le baby blues? Si vous êtes un peu déprimée, essayez Gentian. Si vous n’êtes pas déprimée, mais mélancolique sans raison visible, Mustard sera indiquée.

Si vous avez toujours des difficultés à vous adapter à votre nouvelle vie, Walnut sera à nouveau la Fleur qui conviendra.

Pour beaucoup de mamans, l’allaitement reste un moment bien particulier. Certaines mamans ne sont pas en état de donner le sein, mais il est très important que ce moment très spécial ne soit pas assombri. Si vous ne vous y sentez pas heureuse, essayez Pine.

Pour les soins de votre bébé

On termine avec les soins indispensables dont votre bébé aura besoin pour ces premiers jours.

Le liniment oléo-calcaire

Le vrai liniment est un produit 100% naturel, composé d’eau de chaux et d’huile d’olive à parts égales. Il permet de nettoyer et d’hydrater l’ensemble du corps de votre bébé. C’est aussi un produit au PH neutre qui permet de neutraliser l’acidité de l’urine.

Quand on l’utilise pour le change, les érythèmes fessiers sont ex- trêmement rares. Je changeais par exemple mon aîné avec de l’eau chaude et un gant de toilettes et il a souvent eu les fesses rouges… jusqu’à ce qu’une pharmacienne me conseille le liniment et ait la gentillesse de me donner la recette (que je vous livre dans quelques instants).

À partir de ce moment, je n’ai plus JAMAIS eu à me soucier de rougeurs aux fesses, ni pour Joseph, ni pour Alice et Gabriel !

Le seul hic de ce produit «magique», c’est qu’il est victime de son succès. Toutes les grandes marques se sont mis à en commercia- liser (vous en trouvez certainement plusieurs dans votre supermar- ché) en y ajoutant de nombreux ingrédients tout sauf naturels… Un vrai liniment devient rare et se compose seulement d’huile d’olive, d’eau de chaux et éventuellement de cire d’abeille.

Astuce anti fesses rouges :

Si votre bébé a une peau très sensible, vous pouvez y ajouter 5 gouttes d’huile essentielle de géranium rosat qui est traditionnelle- ment utilisée en cas de mycoses, petits saignements ou infections cutanées grâce à ses propriétés antifongiques et anti-infectieuses puissantes. Cela permet aussi de donner une bonne odeur au liniment si celle-ci ne vous plaît pas.

L’argile Blanche

L’argile blanche est naturelle, elle purifie et assainit la peau, elle est réparatrice et adoucissante. Je l’utiliserai donc pour le change / en cas d’érythème fessier. Elle vient remplacer les fameux « talcs » que l’on connait, à la composition parfois douteuse…

Si les fesses sont un peu rouges, on applique de l’argile sèche en poudre directement au doigt sur les fesses de bébé… et on le voit en un change ou deux, les rougeurs sont parties !

Teinture-mère de calendula : Une à deux fois par jour au mo- ment du change, désinfectez son cordon ombilical avec de la tein- ture-mère de calendula pure appliquée à l’aide d’un coton-tige à la racine du cordon ombilical (faire deux fois le tour en appuyant lé- gèrement pour enlever tous les petits morceaux de peaux mortes et de sang séché).

Argile blanche en poudre : à saupoudrer comme du talc direc- tement sur le cordon, en renouvelant à chaque change. L’argile blanche permet d’assécher le cordon et de le faire tomber plus rapidement (entre 2 à 3 jours).

Poudre de Wecesin : Cette poudre « magique » fabriquée par Weleda est un excellent désinfectant et cicatrisant. Elle est com- posée de trois extraits végétaux : arnica, calendula et echinacea, connues pour leurs propriétés cicatrisantes et anti-inflammatoires. Il vous suffit de la saupoudrer sur le nombril de votre bébé avant de le recouvrir d’une compresse stérile. Renouvelez le pansement dès qu’il est humide. On en trouve très rarement en vente libre en pharmacie mais vous pouvez en commander auprès de votre pharmacien ou bien vous en procurer facilement sur internet.

Tegarome du Dr Valnet : Si au bout de 4 à 5 jours, vous voyez que le cordon cicatrise mal et n’est toujours pas sec, vous pouvez appliquer après la teinture-mère de calendula quelques gouttes de Tégarome pur à l’aide d’un coton tige à la racine du cordon. Ce mélange favorise une bonne cicatrisation et permet de sécher plus rapidement.

Je pense avoir tout dit mais ne vous mettez pas la pression si vous n’avez pas tout à disposition ! Si vous avez oublié quelque chose ou si votre petit veut venir au monde avant que vous ayez fini de boucler vos valise, au pire la clinique vous fournira tout le nécessaire ou votre conjoint fera quelques allers-retours supplémentaires pour vous apporter ce dont vous avez besoin !

Les indispensables des naturelles mamans

Pour que cette liste soit la plus complète possible et corresponde aux envies et besoins de chacune, j’ai demandé aux abonnées du programme Naissance douce quels avaient été leurs indispensables à la maternité. Voici ce qu’elles m’ont répondu :

Anne : « Je dirais aussi une bonne crème décongestionnante contour des yeux si tu pleurs pas mal, on sait jamais ce que nous réserve la descente d’hormones, non ne crains rien mon enfant ça va bien se passer 
Un livre facile à lire, c’est pas le moment de s’attaquer à Proust ! Des trucs sympa à grignoter dont le fameux chocolat noir en lien avec la crème pour les yeux ! Le carnet et le stylo, tisane allaitement et thermos ou bouilloire. De la monnaie pour distributeur de café et grignotti en cas de disette et séjour prolongé, une multi prise et une rallonge pour brancher ta lampe de chevet, bouilloire, chargeurs divers et avoir tout à porter de main. Appareil photo avec la carte SD dedans.
« 

Cécile : « Lampe de chevet, multiprise, ventilateur et de quoi se changer plusieurs fois par jour si on veut (ou si on se met à transpirer beaucoup).« 

Sophie : « Indispensable : eau minerale, compter 2 bouteilles par jour (dont pendant l’accouchement) et pulverisateur d’eau, je réclamais « pchit » pour que mon cheri me rafraichisse le visage, le ventre. Egalement un tube d’homeoplasmine, pour les lèvres qui s’assèchent, en conséquence de la respiration intensive.« 

Laeticia : « Une Playlist d’accouchement.. Toute prête. Pour ne pas avoir à utiliser internet sur place. Avec l’ordinateur ou la tablette.
Une bougie parfumée.
Mes objets porte bonheur
Un coussin aux noyaux de cerise à chauffer pour les zones douloureuses
De longues chemises de nuit (robes)
Le rescue… En passant au Québec, l’équivalent c’est tromos.
Tapis de yoga
Livre de coloriage
Le petit cadeau de bienvenue pour le bb.
Moi c’était une petite brassière que j’ai tricoté.
Côte pratique. Des culottes d’hôpital jetables super pratiques pour les 15 premiers jours pour les lochies… Voilà…
« 

Victoria : « Des vêtements doux, très doux pour faire du bien au corps et des chaussons! Rescue bien sûr, baume pour les lèvres et tout le nécessaire allaitement 珞« 

Léa : « Écharpe de portage, vêtements et sous-vêtements confortables et huile de coco pour ma part.« 

Marnie : « Pyjama confortable qui ne serre pas au niveau du ventre et ample au niveau de la poitrine. Coquillage d’allaitement pour soulager les seins.Une veilleuse avec intensité réglable. Mon must have ! Et enfin un rouleau de papier toilette confort …. pas glam mais celui des hôpitaux sont vraiment horribles !« 

Cécile H. : « Lampe de chevet, ampoule d’aubier de tilleul (pour les tranchées), argile blanche pour le cordon ombilical et fesses du bébé, huile essentielle de lavande fine (bonheur pour la détente) et un petit thé qui fait du bien.« 

Camille : « Lampe de chevet, tisane (donc bouilloire), lanoline ou quoi que ce soit qui soulage les bouts de seins, mon bandeau de grossesse ou une écharpe pour tenir mon bidon tout lâche, pantalon confortable, une petite serviette de toilette réservée à l’entrejambe pour pas mettre de sang partout sur l’autre, gelsemium et arnica, une bouillotte!. Puis très personnellement ce qui fait nous sentir douillette et confortable, j’ai eu besoin de ça  pour bébé, suffisamment de rechanges, on a eu quelques surprises !« 

Maëlle : « En plus de ce qui a été noté plus haut : Un tapis de bain, une multiprises, tasse, bouilloire et de la tisane d’allaitement. De la crème à la lanoline. Des bouchons d’oreilles, un masque pour la lumière et mon oreiller.« 

Emilie : « Brumisateur rechargeable et musique pour la salle d’accouchement.. mon oreiller perso et de quoi prendre une bonne douche.« 

Marion : « J’ajouterai une petite boite de charbon végétal juste au cas où.. En cas de césarienne, les gaz s’accumulent et franchement ça peut soulager qq inconforts.. Me concernant cela m’a bien aidée. ☺️« 

Renelle : « Le baume des Pyrénées de ballot Flurin pour les bouts de seins et mes vieilles culottes en bout de course pour les achever  »

Isabelle : « Du chocolat et de la bière sans alcool. »

Claudia : « Nipple butter de earth mama organic , diffuseur d’huile essentielle, fleurs de bach. »

Et vous ? Quels ont été vos indispensables de votre valise de maternité ? Que vous a-t-on conseillé ? Partagez votre expérience avec la communauté des naturelles mamans dans les commentaires ci-dessous !

Anne-Laure Brunelle

Vous aimeriez avoir plus de conseils et d’astuces pour vous préparer à vivre un bel accouchement ? Rejoignez dès maintenant le programme vidéo « Naissance douce » avec la sage-femme Elisabeth Lathuille-Ferjani. Il vous suffit de cliquer ici pour le découvrir et rejoindre les centaines de futures mamans qui le suivent en ce moment.

programme de préparation à l'accouchement en ligne

5 Comments

  1. AvatarMarion Reply

    Je complète avec les indispensables de ma valise de maternité : du baume à lèvres car la ventilation de l’hôpital assèche, un shampoing et un savon parfumé pour pouvoir prendre une bonne douche après l’accouchement et des fruits et des produits frais amenés chaque jour par mon mari pour éviter l’horrible plateau repas de l’hôpital.

  2. AvatarSabrina v. Reply

    Quel article complet et précieux, un grand merci Naturelle maman ❤️. Mon accouchement est prévu dans quelques jours, je m’y attends à tout moment, peut être même aujourd’hui qui sait, et je ne connaissais pratiquement aucun des produits que vous conseillez. Ça va m’occuper pour ces derniers jours d’attente un peu longs à mon goût !

  3. AvatarBérangère du 35 Reply

    Chère Anne-Laure,

    Merci pour votre générosité et vos excellents conseils. Je suis enceinte de mon premier et sincèrement je ne peux plus me passer de votre blog, j’en suis fan et j’y trouve des tonnes de super solutions pour ma grossesse. Et là cet article qu’elle pépite !! Je vais m’empresser d’aller faire des emplettes en magasin bio pour commencer ma valise de maternité !

  4. AvatarBérénice Reply

    Un tout grand merci naturelle maman, j’accouche dans quinze jours à peu près et je commence à me préoccuper de mon sac pour la maternité et je n’avais même pas pensé qu’il fallait deux sacs différents pour aller en salle de naissance. Votre article est une mine d’or d’informations, il va m’être très utile pour mon accouchement et le post-partum aussi.

  5. AvatarJenn Reply

    Ma date de terme est prévue mercredi prochain, je suis en train de préparer ma valise, enfin les dernières choses à y mettre car elle était prête depuis un moment car j’étais persuadée d’accoucher avant mais finalement bébé n’a pas l’air si décidé… Je suis trop contente de lire cet article super complet mais aussi tellement déçue de ne pas avoir découvert votre site qui est vraiment précieux plus tôt au cours de ma grossesse, j’aurais adoré suivre le programme naissance douce… Tant pis je vais le « dévorer » et lire tout ce que je peux durant ces trois petits jours qu’il me reste et je le conseillerai à mes amies quand elles seront enceintes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *