Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !10 décembre 2019
alcool et fertilité

Un verre de vin peut être bon pour votre fertilité (à une condition)

Plusieurs études fiables ont montré qu’une consommation modérée d’alcool était associée non seulement à un volume de sperme plus important, mais aussi à une concentration et un nombre total de spermatozoïdes plus élevés. Que vous soyez un homme ou une femme, voici ce que vous devez retenir pour booster votre fertilité.

Pas plus d’un verre par jour pour les femmes qui souhaitent concevoir un bébé

D’après les résultats d’une étude menée conjointement par l’hôpital d’Aarhus au Danemark et l’École de santé publique de Boston, le fait de boire plus de 14 verres d’alcool par semaine diminue la fertilité de 18% par rapport aux femmes qui ne boivent pas du tout. Mais boire un à sept verres par semaine n’affecterait pas la fertilité.

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont analysé les données de près de 6 000 Danoises âgées de 21 à 45 ans qui essayaient d’avoir un bébé. Chaque volontaire a rempli un questionnaire concernant sa consommation d’alcool hebdomadaire, la fréquence de ses rapports sexuels, le rythme du cycle menstruel ou encore, la consommation de tabac. Sur l’ensemble des participantes, 69% sont tombées enceintes pendant l’étude.

4 à 7 verres associés à une meilleure fertilité chez les hommes

Dans une seconde étude publiée en août 2019 dans la revue Andrology par une équipe de chercheurs italiens, on apprend que 4 à 7 unités d’alcool par semaine sont associées à un niveau de fertilité plus élevé.

L’étude a été menée auprès de 323 hommes, dont 9,6% ne buvaient pas d’alcool, 30% en consommaient entre 1 et 3 verres par semaine, 30% qui en consommaient de 4 à 7 verres par semaine et 30% plus de 8 verres par semaine.

Les résultats montrent que les participants qui consomment le moins d’alcool par semaine ont un volume médian de sperme et le nombre de spermatozoïdes moins élevé que dans le groupe d’hommes consommant entre 4 et 7 verres par semaine.

Des résultats que l’équipe de chercheurs italiens ont qualifié de « cohérents avec ceux d’autres recherches ».

Retenez qu’une consommation modérée n’entraînera pas de diminution de votre fertilité et profitez-en pour vous faire plaisir et vous détendre une fois de temps en temps avec un bon verre de vin rouge riche en polyphénols aux propriétés antioxydantes naturelles et en resvératrol qui permet d’atténuer la fatigue et de redonner un coup de boost à l’organisme.

Et vous ? Faites-vous attention à votre consommation d’alcool pour préserver votre fertilité ? Partagez votre expérience avec nous dans les commentaires ci-dessous !

Anne-Laure Brunelle

Cet article vous a plu ?

Si vous voulez aller plus loin pour booster votre fertilité, vous pouvez recevoir (gratuitement) dans votre boîte mail notre  guide « 7 Trésors de la nature pour votre fertilité », il vous suffit de cliquer sur l’image ci-dessous :

Cliquez pour le recevoir gratuitement !

Sources

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *