fbpx
Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !21 mars 2023
Récit de naissance douce : Lisa raconte son 3ème accouchement dans l'eau à la maternité sur Naturelle Maman.

Accouchement d’Elodie « Cette naissance dans l’eau était tellement douce »

Pour son troisième bébé, Elodie souhaitait vivre un accouchement à domicile. Mais suite à sa séparation avec le père de son bébé et un déménagement, son projet n’a pas pu se réaliser. Malgré ce changement de plan et les protocoles de la maternité où elle a accouché, Elodie a tenu bon et réussi à vivre l’accouchement dans l’eau dont elle rêvait. Découvrez son récit de naissance douce.

C’était le 10 septembre 2016, le travail a commencé en pleine nuit et s’est rapidement intensifié.

Séparée du papa je suis seule avec mes deux aînés.

Je marche, j’accompagne mon bébé, je lui parle, je prend une douche puis lorsque les contractions se rapprochent je préviens ma maman et mon amie, Julie, qui m’accompagneront pour cette naissance.

Je décide de prendre mon temps avant de partir.

Je souhaitais un AAD qui suite à mon déménagement n’a pas été possible et l’idée de partir à la maternité me stresse.

Je suis bien chez moi, le travail s’intensifie et s’accélère mais je me sens dans ma bulle.

Le trajet pour la maternité dure une heure.

Dans la voiture, l’adrénaline prend le dessus et ralentit le travail mais je suis confiante, ça reviendra quand je serai de nouveau dans ma bulle.

Mon amie nous rejoint à la maternité et durant le monitoring que l’on installe à mon arrivée, j’appelle mon hypnotérapeute qui m’aide à distance à me remettre dans ma bulle et à calmer mon esprit.

Je rencontre ensuite la sage femme qui m’accompagnera pour cette naissance

Nous discutons ensemble de mon projet de naissance, du pourquoi de ces choix et de mon expérience d’accouchement en maison de naissance.

Malgré le protocole en vigueur à ce moment-là, elle me conseille de manger pour prendre des forces et autorise ma mère et mon amie à rester toutes les deux près de moi pendant tout le travail.

Je rejoins ensuite ma maman et mon amie Julie. Le travail reprend sérieusement.

Julie place ses mains sur le bas de mon dos à chaque contraction et ma mère se met devant moi pour me soutenir.

Elles forment une équipe de choc et leur soutien m’aide tellement

Nous décidons de sortir de la maternité et d’aller dans un parc juste en face. Il fait beau c’est tellement agréable…

Ma mère et mon amie continuent de me soutenir, à chaque contraction elle savent ce dont j’ai besoin, je n’ai même pas besoin de parler.

L’une appuie sur le bas de mon dos, l’autre se met devant moi pour que je prenne appui sur elle… Elles sont géniales.

Les contractions me semblent maintenant très rapprochés et je sens mon bébé descendre.

Nous rejoignons la maternité, je souhaite prendre un bain.

Sur le chemin de la salle de naissance, la sage-femme essaye de me soutenir mais elle se rend vite compte que je suis déjà très bien entourée et se contente de nous dire que c’est vraiment super…

Je me mets à faire vibrer ma gorge avec des sons graves à chaque contraction, c’est instinctif et ça m’aide beaucoup.

La salle nature est occupée mais sur le moment, je m’en fiche, je veux juste une baignoire même si elle se trouve dans un placard.

Alors la sage femme désencombre une salle de naissance avec baignoire, qui leur sert de stockage car ils sont en travaux.

Je ne lui laisse pas le temps d’examiner le col ou quoi que ce soit, je file dans la baignoire avant qu’elle ne ressorte de la pièce.

L’eau me fait tellement de bien, c’est magique !

J’arrive enfin à déconnecter mon néocortex. Je perds complètement la notion du temps.

Tout ce que je veux c’est que l’on ferme les stores car je ne supporte plus la lumière.

J’accompagne mon bébé à chaque contraction.

Les sons graves, la musique douce, les mouvements du bassin et le soutien de mes deux fées rythment le travail.

Julie est dans l’eau avec moi, ainsi elle peut continuer à mettre ses mains sur le bas de mon dos à chaque contraction. Ca me soulage énormément.

C’est puissant, intense, magique!

La phase de désespérance passe très rapidement, c’est l’histoire de quelques contractions et très vite je ressent l’envie de pousser.

La sage-femme ne le sait pas encore mais je suis bien décidée à mettre ma fille au monde dans cette baignoire

Je ne veux plus en sortir.

Mon amie et ma mère m’encouragent toutes deux et mon amie me rappelle que si je veux le faire c’est maintenant avant que la sage-femme ne revienne.

Nous avons peur qu’elle enlève l’eau de la baignoire car ici il n’est pas possible d’accoucher dans l’eau normalement.

Elle me donne la force dont j’ai besoin, je sais que tout va bien, que nous pouvons le faire ma fille et moi et en quelques poussées la tête sort.

Nous appelons la sage-femme qui arrive en courant avec l’aide soignante.

La sage-femme respecte mon projet de naissance, elle n’intervient pas.

Elle laisse mon bébé faire sa rotation seule et c’est moi qui l’attrape pour la poser sur moi.

10h51 – Elle est là… mon amour… ma petite Lisa!

C’était à la fois intense et doux, puissant et magnifique… Nous l’avons fait!

Récit de Naissance douce : Elodie Raboine raconte son 3ème accouchement dans l'eau à la maternité sur Naturelle Maman

La sage-femme nous laisse dans l’eau et attend que le cordon finisse de battre avant que ma maman ne le coupe.

Puis nous nous installons dans le lit pour la première tétée et la sortie du placenta.

Je suis sur un petit nuage, cette naissance dans l’eau était tellement douce.

J’ai une légère éraflure et la sage femme décide de ne pas recoudre, moi qui avais toujours eu le droit aux episiotomies qui ont été très douloureuses je suis ravie.

La sage-femme me dit qu’elle était sûre que j’allais lui échapper, qu’elle le sentait.

Elle avait voulu refaire une monitoring lorsque j’étais dans la baignoire mais elle ne le trouvait pas, puis elle en avait trouvé un qui ne fonctionnait pas avant d’être retenue par une autre maman…

Nous avons vraiment eu un ange gardien ce jour là, tout s’est parfaitement aligné et le fait que la sage femme soit finalement peu présente m’aura permis de ne pas être sortie de ma bulle et d’aller au bout de mon projet de naissance sans aucune intervention médicale.

Je suis si fière de nous, si fière d’avoir mis au monde mon enfant dans ces conditions, d’avoir été au bout de ce que je souhaitais vivre…

Elodie

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *