Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !10 décembre 2019
projet de naissance pour accouchement en maternité

Les indispensables de votre projet de naissance

Vous avez envie de faire de votre accouchement un moment qui vous ressemble ? Au plus près de vos envies ? Je vous encourage à coucher vos souhaits et toutes vos questions sur le papier afin de préparer votre projet de naissance. 

Je n’ai pas fait de projet de naissance, pour aucun de mes trois enfants. 

Pour mon premier, je n’étais vraiment du tout informée. Personne de mon entourage ni de l’équipe médicale de la maternité des Lilas où j’ai accouché ne m’en a jamais parlé. 

Pour mon deuxième, je me croyais suffisamment “calée” pour m’en passer…  J’avais tort.

J’ai subi une grosse épisiotomie, sans être prévenue, alors que c’est ce que je redoutais le plus.  

Et pour ma troisième, j’étais tellement en confiance avec ma sage-femme que j’ai eu le luxe de ne pas en avoir besoin. Parce qu’elle savait tout de moi, qu’elle m’avait suivie pendant neuf mois, et que je lui faisais une confiance aveugle.

Si vous avez prévu d’accoucher chez vous ou en plateau technique avec une sage-femme qui pratique le suivi global, vous n’en aurez certainement pas besoin non plus.

La relation de confiance et les nombreuses discussions que vous aurez tissées avec votre sage-femme seront suffisantes pour que vous en soyez en totale confiance le jour de votre accouchement. 

Mais si vous accouchez dans une maternité, sans savoir qui sera là le jour J pour vous accompagner, vous avez tout intérêt à noter ou à faire noter dans votre dossier ce que vous souhaitez vivre le jour de votre accouchement, et aussi ce que vous souhaitez éviter à tout prix… 

préparation à l'accouchement en ligne
Rejoignez le programme Naissance douce : préparation à l’accouchement en vidéo de la sage-femme Elisabeth Lathuile-Ferjani

Un projet de naissance vous permet de vous poser les bonnes questions

Le projet de naissance est un accord écrit que vous pouvez transmettre à la maternité et dans lequel vous écrivez tous vos souhaits pour l’accouchement, l’accueil de votre bébé, et éventuellement les débuts de l’allaitement et votre séjour en maternité.

Le fait de rédiger un projet de naissance va vous permettre de vous poser les bonnes questions sur votre accouchement. 

En commençant à rédiger ce que vous souhaitez vivre, vous vous demanderez peut-être :

Qui vous accompagnera pendant le travail et l’accouchement ?

✨d’être accompagnée par le père de l’enfant ou les personnes de votre choix;
✨de savoir que vous pourriez être examinée par des professionnels en formation (médecins, infirmières, sages-femmes). 

✨“Quelle est cotre garantie que la salle nature soit libre le jour de mon accouchement ?”

✨“Est-ce que l’équipe de la maternité respecte et encourage les projets de naissance ?”

✨Etc. 

Quelles sont les méthodes que vous aimeriez utiliser pendant le travail pour apprivoiser la douleur, la soulager ou la rendre plus supportable? 

✨de vivre le travail et la naissance de votre bébé à votre rythme; 

✨de pousser et d’accoucher dans la position qui vous convient le mieux. Quelle est votre opinion sur les interventions possibles pendant le travail et l’accouchement ? 

✨d’être informée des motifs et raisons de toutes les interventions (déclenchement, stimulation, forceps, épisiotomie, péridurale, calmant, monitorage continu, soluté, etc.), d’être informée de leurs effets sur vous et votre bébé, et de refuser celles que vous ne voulez pas. 

Comment voulez-vous faire face à l’imprévu pendant la grossesse, le travail et l’accouchement ? 

✨de connaître les raisons médicales nécessitant une intervention et les diverses options possibles; 

✨d’être informée des différents types d’anesthésie disponibles et de choisir celui qui vous convient; 

✨d’être accompagnée en tout temps du père ou d’une personne importante pour vous. 

Comment voulez-vous vivre les premiers instants avec votre bébé? 

✨d’avoir un contact peau à peau avec votre bébé dès sa naissance et de le garder dans vos bras le temps que vous voulez,

✨Si vous ne pouvez pas en avoir, qu’on propose le peau à peau à votre partenaire,

✨Qu’on ne coupe pas le cordon de votre bébé avant qu’il ait cessé de battre et que le sang se soit écoulé,

✨Que seuls les soins indispensables lui soient prodigués.

Et pour votre séjour à la maternité ? 

✨de rester avec votre bébé à tout moment, quel que soit le nombre d’occupants de la chambre,

✨de demander que des arrangements soient pris afin que le père de l’enfant ou la personne qui vous accompagne puisse demeurer avec vous le jour comme la nuit, 

✨de demander de ne pas être dérangée, selon vos besoins de repos ou d’intimité, par les routines de l’établissement, 

✨de pouvoir bénéficier des conseils d’une conseillère en lactation s’il y en a une à la maternité,

✨de sortir de façon précoce de la maternité grâce au dispositif Prado.

Que penser des examens et des interventions qui pourraient vous être proposés, à vous ainsi qu’à votre bébé, après la naissance? 

✨de connaître les raisons des examens, interventions et prises de médicaments proposés pour vous ou votre enfant, de les retarder ou de les refuser. Comment désirez-vous nourrir votre bébé? 

✨d’allaiter votre bébé selon ses besoins et de demander qu’aucun supplément (eau, lait artificiel) ne lui soit donné; 

✨d’avoir à votre disposition des personnes qui connaissent l’allaitement pour vous aider si vous en avez besoin. 

✨Comment voulez-vous faire face à l’imprévu après la naissance de votre bébé (ex. : si vous ou votre bébé deviez être hospitalisé) ? 

✨de bénéficier de toute mesure facilitant votre présence constante auprès de votre enfant.

En vous posant toutes ces questions sur le déroulement de votre accouchement, vous posez les premières bases de votre projet de naissance. 

De quoi vous donner envie de vous informer sur certains aspects de l’accouchement qui vous sont encore inconnus.

De lire des livres sur l’accouchement physiologique (je vous conseille ceux qui m’ont le plus aidée dans cet article), des témoignages et des articles comme celui-ci !

Une fois que vos souhaits et questions seront listés, il vous restera à vous assurer que votre projet de naissance est en accord avec le protocole de la maternité où vous avez choisi d’accoucher.

Le mieux est d’en discuter avec une sage-femme lors de l’entretien du 4ème mois qui est prévu pour cette discussion.

Profitez de l’entretien du 4ème mois pour discuter de votre projet de naissance avec votre sage-femme

L’entretien individuel du 4e mois de grossesse n’est pas un rendez-vous obligatoire, mais il vous sera systématiquement proposé.

Contrairement aux sept autres consultations, il a été créé pour vous donner l’occasion de discuter librement de votre grossesse et de votre accouchement avec une sage-femme et plus rarement, un médecin.

Le but est de vous permettre d’être le mieux informée possible sur votre suivi de grossesse et le déroulement de votre accouchement et de vous accompagner dans vos choix et vos décisions. 

C’est le moment idéal pour parler de votre projet de naissance, ou simplement de l’envie d’en préparer un, et de poser toutes les questions que vous aviez listées.

Si vous êtes prête, vous pouvez remettre votre projet de naissance directement à la sage-femme lors de l’entretien du 4ème mois.

Mais rien ne presse !

Vous avez encore beaucoup de temps pour lire, vous préparer et faire des rencontres qui influenceront certainement vos choix d’accouchement.

Dès que ce sera le bon moment pour vous, vous pourrez remettre un document écrit, votre “projet de naissance”, à une sage-femme ou à la secrétaire de la maternité, dans lequel vous aurez indiqué noir sur blanc ce que vous souhaitez vivre le jour de votre accouchement, et aussi ce que vous souhaitez éviter à tout prix… 

Il sera ainsi joint à votre dossier de maternité et chaque membre de l’équipe médicale que vous rencontrerez pourra en prendre connaissance avant et pendant votre accouchement.

Pour être lus, soyez concis ! 

Si je peux me permettre un petit conseil : essayer de faire court, efficace et allez droit au but !

Les sages-femmes, médecins et infirmières sont souvent surchargées de travail et n’auront que très peu de temps pour prendre connaissance de votre projet de naissance

Donc pour vous donner toutes les chances que le personnel médical qui vous accompagne le lise dans son ensemble, fâcilitez-leur la tâche en évitant les longues phrases et en allant droit au but.

Une simple liste avec les points importants , et même un dessin feront très bien l’affaire !

Prévoyez un plan B… voire un plan C !

Gardez aussi en tête qu’un accouchement se déroule rarement comme on l’avait imaginé et prévu, en particulier pour la première fois.

Ce que vous voulez peut également évoluer pendant votre grossesse ou à mesure que le travail progresse.

Alors, réfléchissez bien : vous ne voulez peut-être pas de péridurale, mais dans quelles circonstances (durée du travail, niveau de douleur) cela pourrait-il changer ?

Même si vous planifiez et désirez à tout prix un accouchement par voie basse, prenez quand même le temps d’examiner vos options au cas où vous devriez accoucher par césarienne.

Vous avez de plus en plus de choix pour faire en sorte qu’une césarienne soit la plus douce et naturelle possible : faire en sorte que votre partenaire reste avec vous le plus possible, j’en parle dans cet article.

Chaque projet de naissance est différent, mais il aborde généralement les points suivants : 

✨La présence ou non de votre partenaire,

✨La présence d’une sage-femme libérale ou d’une doula (c’est rare, mais certaines maternités acceptent),

✨Le respect de votre intimité et les personnes autorisées à être présentes dans votre salle de naissance,

✨Le déclenchement « de convenance » ou pour raisons médicales,

✨Les touchers vaginaux, 

✨Le monitoring en continu ou en discontinu et la liberté de position et de mouvement,

✨La péridurale et les solutions alternatives possibles de soulagement de la douleur,

✨Le matériel à votre disposition en salle de naissance,

✨Votre droit à l’information et au consentement avant chaque acte médical

✨Votre avis sur une éventuelle épisiotomie, déchirure et sa suture

✨La délivrance (naturelle ou dirigée) du placenta

✨Le clampage (précoce ou tardif) du cordon de votre bébé,

✨Les premiers soins qui vont être donnés à votre bébé,

✨La mise au sein ou le premier biberon,

✨Les suites de couches et la sortie.

préparation à l'accouchement en ligne

Quelques exemples de projets de naissance que les membres du programme Naissance douce ont accepté de partager avec vous

Pour vous donner encore plus d’inspiration, j’ai demandé à quelques-unes des super-mamans abonnées du programme Naissance douce si elles accepteraient de partager leur propre projet de naissance. 

J’étais tellement contente de les recevoir par mail, c’était très émouvant !

Je dois dire que je suis aussi assez bluffée. Pour la plupart c’était leur premier accouchement et leurs projets de naissance sont vraiment complets et super bien pensés.

J’espère que ces quelques exemples vous donneront une dose d’inspiration pour préparer le projet de naissance qui vous ressemble.

Le projet de naissance visuel de Melissa et Gregory

Exemple de projet de naissance visuel créé pour un accouchement à la maternité.
Melissa partage le projet de naissance qu'elle a réalisé pour son accouchement physiologique à la maternité.
le projet de naissance aborde aussi les possibilités en cas de césarienne

Le projet “Naissance de rêve” d’Isabelle et Boris

“Bonjour à toute l’équipe médicale et de sage-femmes ! C’est avec beaucoup de joie mais aussi forcément un peu d’appréhension que je prépare mon projet de naissance aujourd’hui. J’ai 33 ans et bébé 1 arrive enfin. Le détail de notre projet de naissance est au dos.

Je suis une personne gourmande, entière et spontanée, d’une nature enjouée et dynamique, et qui parfois ne mâche pas ses mots, voire même lâche des gros mots… J’attends beaucoup de vous, pas tant sur le plan professionnel, car ça je n’ai aucun doute, mais plus sur votre accompagnement émotionnel, sur votre soutien bienveillant, et sur l’écoute que vous pourrez apporter à notre projet de naissance.

Si notre bébé ou moi même étions en danger, je comprendrais tout à fait que certains points de ce projet de soient caducs. Nous tenons néanmoins à être informés des différents choix et risques avant tout acte médical sur notre bébé ou moi même.

Les points qui me tiennent le plus à cœur dans ce projet sont le fait d’accoucher sans péridurale, d’être soutenue dans ce choix et de pouvoir avoir mon bébé immédiatement après sa sortie en peau à peau jusqu’à au moins la 1ère tétée ; et de ce fait que les 1ers soins nécessaires et vérifications se fassent sur moi et que les autres soins soient différés. Je souhaite bénéficier du rebozo (serrage du bassin) dès la mise au monde de bébé.

Nous avons aussi le projet d’allaiter et nous souhaitons aussi être soutenu en ce sens 🙂 Avec toute notre confiance, nous vous remercions d’avance de rendre possible ce moment qui nous l’espérons sera magique et de nous permettre d’accueillir notre bébé dans les conditions qui nous semblent les meilleures pour lui. 

Mille mercis, Isa & Boris.

I Have a dream pendant la phase de l’accouchement

● Je voudrais que mon mari soit présent à mes côtés, y compris en cas de césarienne*.

● Je voudrais pouvoir mettre la musique qui me plait (promis ce ne sera pas du RAP), avoir une lumière tamisée et douce, y compris et surtout à l’arrivée de bébé

● Je voudrais pouvoir être libre de mes mouvements, du début à la fin, je préfèrerais donc une surveillance du rythme cardiaque de bébé par intermittence

● Je voudrais pouvoir prendre un bain ou une longue douche pour me détendre, être massée, avoir la possibilité de diffuser des huiles essentielles, pouvoir boire et manger.

● Je voudrais vivre mon accouchement avec le moins de touchers vaginaux possible, et si possible avec la même personne à chaque fois.

● Je voudrais un accouchement le plus naturel et physiologique possible, sans péridurale ni ocytocine, sans que ma poche des eaux soit rompue artificiellement, avec le moins d’instrumentalisation possible, dans la position de mon choix. Je ne veux ni de pression sur mon ventre ni d’épisiotomie.

● Je voudrais que la péridurale ne me soit pas systématiquement proposée mais plutôt qu’une présence bienveillante m’aide à ne plus douter de moi dans les moments les plus intenses, un/e coach, qui me motive, qui me fasse me surpasser !

*En cas de césarienne, je souhaite avoir accès à des informations claires et aux véritables motivations de l’opération et que la décision soit prise en concertation avec la sage femme, mon mari et moi-même. Si la césarienne est réellement nécessaire, j’aimerais :

– que mon compagnon soit présent,
– être consciente grâce à une anesthésie locale (exemple rachianesthésie),
– pouvoir attraper mon bébé si celui-ci va bien,
– je ne veux pas que l’on soit séparés si son état de santé est bon et je souhaite faire du peau à peau ou que ce soit papa qui s’en charge

Je souhaite avoir accès à des informations claires en cas de maladie ou anomalie, et que chaque décision soit prise en concertation avec mon compagnon et moi-même.

J’aimerais que la proximité mère enfant soit maintenue au maximum, ou du moins que la présence du papa soit maintenue en permanence auprès du bébé.

I Have a dream à l’arrivée de bébé, dans la mesure où il va bien

● Je voudrais que le cordon ombilical ne soit clampé qu’après avoir cessé de battre. Si papa le souhaite je voudrais qu’il puisse couper le cordon de son enfant.

● Sauf en cas de nécessité, nous aimerions qu’il ne soit pas aspiré (désobstruction des voies respiratoires).

● Selon le vécu de ce moment, les soins du bébé (mesures diverses, bain, etc.) peuvent attendre, même le lendemain pour certains d’entre eux si besoin, pour ne pas heurter ses premiers moments. Nous voudrions être associés aux soins et avoir la possibilité de mettre bébé en couches lavables ! Pas de bain avant 3 jours de vie SVP !

● Nous aimerions avoir le temps, au calme, de la rencontre avec le Lui, en peau à peau dès sa naissance, bien au chaud sous la couverture pour qu’il puisse téter s’il le souhaite. Juste vivre ce moment important sans interférer pour des raisons de temps ou organisationnelles…

● Je voudrais pouvoir l’allaiter dès que possible à la demande. En cas d’impossibilité d’allaitement, je voudrais pouvoir tirer mon lait pour que papa ou maman ou le personnel soignant lui donne au biberon le lait maternel. Je ne souhaite pas qu’on nous incite au biberon si les débuts sont difficiles car ils le seront sûrement nous le savons.

● Je voudrais pouvoir garder bébé auprès de moi la nuit, et mon mari aussi auprès de moi 😉

● Je voudrai pouvoir avoir le bassin resserré avec votre aide et celle de mon mari et de notre écharpe de portage si besoin ou grand foulard !

● Je voudrais pouvoir bénéficier ainsi que mon bébé d’une consultation ostéopathe avec si possible Pierre Adrien XXXX dans les 3 jours suivants la naissance.

● Je voudrais pouvoir rejoindre mon domicile le plus tôt possible.


Le projet de naissance « spécial jumeaux » d’Aurélie

Nous souhaitons, dans la mesure du possible, un accouchement naturel et physiologique , et pouvoir être acteurs de cette naissance. Nous avons bien conscience que l’accouchement de jumeaux comporte plus de risques et qu’en fonction de son déroulement certaines choses ne seront pas envisageables et nous nous en remettons à vos compétences. 

Le travail :

  •       Avoir la présence constante de mon mari à mes côtés.
  • Etre auscultée par un minimum de personnes (pas de stagiaire
  • Pouvoir bouger le plus longtemps possible et avoir la péridurale le plus tard possible
  •  Une fois la péridurale posée, avoir une dose qui me permettre encore de ressentir et de vivre mon accouchement, pouvoir doser par moi-même.
  • Pouvoir utiliser l’homéopathie et les Fleurs de Bach.
  •  Pouvoir bénéficier de soin en acuponcture en cas de contractions dans les reins et/ou pour atténuer les douleurs des contractions
  • Ayant eu des complications lors de mon 1er accouchement du fait d’avoir été trop longtemps sans manger ni boire, j’aimerais au moins pouvoir boire si possible

L’accouchement :

  • Dans la mesure du possible, et au moins pour le premier bébé, pouvoir accoucher, si cela m’est plus confortable, dans une position autre que couchée sur le dos et ne pas avoir les pieds dans les étriers.
  • Pouvoir donner mon avis et être prévenue en cas de forceps.
  • Ne pas avoir d’épisiotomie et si cela est inévitable être prévenue au préalable.
  • Etre informée de tout ce qui me sera administré comme traitement et pouvoir donner mon accord le cas échéant.
  • Que mon mari puisse couper les cordons.
  • Avoir mes bébés en peau à peau et au sein dès leur sortie.
  • Si l’état de santé de mes enfants le permet:
  • Pouvoir garder mes enfants sur moi autant que je le souhaite et que nous soit accordé un moment d’intimité à quatre.
  • Si les bébés doivent être mis en couveuse : Que le papa puisse les accompagner et pratiquer le peau à peau si je suis dans l’impossibilité de le faire.

En cas de césarienne programmée ou d’urgence :

  • Avoir la présence de mon mari à mes côtés.
  • Voir mes bébés au moment ils sortiront du ventre.
  • Avoir la possibilité de faire du peau à peau dès que possible au bloc ou en salle de réveil.
  • Si cela n’est pas envisageable, que le papa qui puisse prendre le relais et faire du peau à peau avec les bébés.
  • Pouvoir utiliser l’homéopathie, les fleurs Bach, l’hypnose ou l’acuponcture si besoin pour me détendre.
  • Que soit pratiqué un prélèvement vaginale afin d’ensemencer la bouche des bébés dans le but qu’ils puissent bénéficier de ma flore intestinale. (comme  cela est déjà pratiqué dans certaines maternités françaises)

En cas de problème chez un de mes bébés:

  • Que la proximité mère-enfants soit maintenue au maximum, ou du moins que la présence du père soit maintenue auprès des bébés (peau à peau , …)
  • Pouvoir allaiter mes bébés et tirer mon lait afin de les nourrir, même s’ils ne peuvent pas téter directement au sein.
  • Pouvoir donner mon accord avant tout acte médical ou administration de médicaments.

Généralités :

  • Que mes bébés puissent rester ensemble.
  • Je désire allaiter mes enfants et pouvoir bénéficier d’aides, de conseils et de soutient.
  • Je ne souhaite pas que leur soit administré un autre lait que le mien.
  • Ma fille et moi-même étant toutes deux intolérantes au lait de vache  il est fort probable que les bébés le soient également. Il faudra en tenir compte si une supplémentation doit être faite.
  • Que le premier bain des bébés soit retardé au maximum.
  • Pouvoir bénéficier d’un enveloppement du bassin après la naissance.

Le projet de naissance très complet d’Anne et Stéphane

« A l’attention de l’équipe médicale de la maternité :

Mon compagnon et moi avons mis en place ce projet de naissance afin que vous puissiez savoir comment nous aimerions vivre la naissance de notre enfant.

Nous avons une grande estime pour votre profession et nous savons que suivant le déroulement de l’accouchement il ne sera peut être pas possible de suivre tous nos souhaits et nous saurons comprendre les impératifs médicaux à partir du moment où ils nous seront expliqués.

De manière générale :

Mon compagnon souhaite être présent à chaque étape de la naissance.

Nous souhaitons vivre un accouchement physiologique, nous nous y sommes préparés et nous souhaiterions être soutenus dans ce choix, surtout au moment de la phase de désespérance. Nous estimons pouvoir demander la péridurale si j’en ressentais vraiment le besoin.

Nous souhaitons le moins de personnes présentes afin de préserver notre intimité et que chaque geste ou intervention nous soit expliqué.

1/ LE SÉJOUR A LA MATERNITE :

–          Je souhaite avoir une chambre individuelle avec une douche, si c’est possible et que mon compagnon puisse dormir avec nous ;

–          Je souhaite être 24h/24h avec notre bébé après l’accouchement

–      Nous souhaitons limiter au maximum notre séjour à la maternité et rentrer chez nous à J1 ou J2 si cela est médicalement possible.

2/ LE TRAVAIL :

–         Je souhaiterais pouvoir accéder à la salle nature/physiologique et pouvoir y évoluer dans le calme et la pénombre. Si celle-ci n’est pas disponible j’aimerais que mon souhait d’accoucher physiologiquement soit respecté et encouragé de la même manière.

–      Je serais heureuse de recevoir les conseils d’une sage femme pour appréhender au mieux les différentes phases du travail, être accompagnée dans la gestion de la douleur ;

–          Je souhaiterais pouvoir porter les vêtements de mon choix dans lesquels je me sente bien ;

–          Je souhaiterais pouvoir être mobile dans ma chambre ou la salle de naissance, pouvoir marcher à mon aise et pouvoir prendre une douche ou un bain si j’en ressens le besoin. Globalement pouvoir être libre de mes mouvements afin de me positionner au  mieux pour gérer les contractions et donc n’être pas branchée en permanence au monitoring ou à une perfusion.

–      Je  souhaiterais pouvoir disposer d’un ballon de pilate et de pouvoir écouter la musique que nous aurons préparée ;

–          Je souhaiterais pouvoir boire ou manger ce que nous aurons apporté si j’en ressens le besoin ;

–          Je souhaiterais le moins de touchers vaginaux possible, et qu’ils soient faits par la même personne.

–      Je souhaite pouvoir utiliser les huiles de massage, doses d’homéopathie et autres produits naturels que nous aurions apportés.

–      Je ne souhaite pas que le travail soit accéléré par l’injection d’ocytocine, ni aucune autre intervention de type amniotomie sauf ci celui-ci est vraiment trop ralenti (selon les  recommandations de l’HAS : en phase active de travail, proposer une intervention si la vitesse de dilatation est inférieure à 1cm/4h entre 5 et 7 cm ou inférieure à 1 cm/2 h au-delà de 7 cm).

2/ l’ACCOUCHEMENT :

–      Nous aimerions que la salle d’accouchement soit calme et qu’il y ait le moins de personnes présentes et le moins de lumière possible afin de préserver notre intimité.  

–      Je souhaite pouvoir accoucher dans la position que je sentirais la plus physiologique pour le bébé et pour moi.

–          Je souhaite attendre de ressentir le besoin de « pousser » et le faire de la manière la plus physiologique pour protéger mon corps et mon périnée.

–      Je ne souhaite pas avoir d’EPISIOTOMIE  et je ne souhaite pas de ventouse ou forceps sauf si la vie de mon bébé en dépend.

–      Je ne souhaite pas d’injection d’ocytocine au moment de l’expulsion pour éviter l’hémorragie post-partum.

3/ APRÈS LA NAISSANCE :

  • Nous aimerions que notre bébé soit mis sur mon ventre en peau à peau dès sa sortie pour une mise au sein rapide et qu’on nous permette de passer ces premiers moments avec lui  en toute intimité avant qu’on ne pratique d’autres soins sur lui ;
  • Nous souhaitons que le cordon ne soit coupé que lorsque le sang aura cessé de battre et que ce geste soit proposé au papa.
  • Nous souhaitons que les premiers soins (pesée, mesures, etc…) soient remis à plus tard afin que nous puissions garder bébé en peau à peau et éviter dans la mesure du possible l’utilisation de sondes, sauf en cas d’extrême nécessité. Nous ne souhaitons aucune injection d’antibiotique sauf raison médicale qui nous seraient expliquées.
  • J’aimerais que la délivrance ne soit pas provoquée mais attendre qu’elle se fasse naturellement grâce aux contractions de la 1ère tétée par exemple, tant que je ne suis pas en danger.
  • Je souhaite allaiter, être soutenue dans ce choix et qu’aucun complément ne soit donné à notre bébé.
  • J’aimerais être présente pour tous les actes qui pourraient être pratiqués sur notre bébé. Nous aimerions que ceux-ci nous soient expliqués et que nous y ayons consenti au préalable.

•     Nous aimerions attendre le retour à la maison pour donner le premier bain.

CÉSARIENNE

  • S’il s’avère nécessaire de pratiquer une césarienne je souhaiterais être au maximum consciente et que l’on nous explique ce qui se passe autour de nous ;
  • Je souhaiterais que les bactéries présentent dans mon vagin soient prélevées à l’aide de compresses stériles afin de pouvoir les inoculer sur le visage de notre bébé dés sa sortie.
  • Je souhaiterais que l’on me présente notre enfant avant qu’on l’amène pour les premiers soins et examens ;
  • Si je ne peux pas faire de peau à peau avec notre bébé dés sa sortie j’aimerais que ce soit le papa qui le fasse, qu’il assiste/participe aux soins, examens, et qu’il reste avec le bébé jusqu’à leur retour auprès de moi.

D’avance merci d’avoir pris le temps de cette lecture.”                     


Le super joli projet de naissance d’Eve et Olivier

Je vous en montre un petit aperçu parce qu’il est vraiment très joli ! J’imagine que l’équipe médicale a du prendre du plaisir à le lire.

Mesdames et Messieurs de l’équipe médicale,

Je présente aujourd’hui mon projet de naissance afin d’échanger avec vous sur le déroulement de mon accouchement et l’arrivée au monde de notre bébé. Ces idées ou attentes que nous avons ressenti le besoin de vous communiquer ne remettent en aucun cas en cause la confiance que nous avons en l’équipe médicale. Il sera toujours intéressant d’en discuter avec vous, et de bénéficier de vos regards. Elles s’inscrivent simplement dans l’envie de vivre activement ce moment, et de le partager avec l’équipe soignante dans l’écoute et l’échange.

Étant suivie par le Dr Sophie XXXX, en qui j’ai une réelle confiance, depuis 6 ans, la maternité de la Clinique des XXX s’est donc imposée comme choix pour l’accouchement de mon premier enfant. J’ai suivi des séances de sophrologie à la clinique avec Charlotte XXXX et j’ai été confortée dans mon choix en apprenant l’existence d’une salle nature lors de la visite.

Nous souhaiterions une naissance :

• la moins médicalisée et la plus respectueuse possible des processus naturels
• sans péridurale
• où les décisions médicales concernant la maman et le bébé soient prises en concertation avec les parents et le corps médical, que les étapes et l’avancée du travail nous soient expliquées pour que nous puissions participer et coopérer. Si notre bébé ou moi même étions en danger, je comprendrais tout à fait que certains points de ce projet de naissance soient caducs.

Avec toute notre confiance, nous vous remercions d’avance de rendre possible ce moment qui nous l’espérons sera magique et de nous permettre d’accueillir notre bébé dans les conditions qui nous semblent les meilleures pour lui.

Le travail

• Pouvoir bénéficier de la salle nature si celle-ci est libre avec monitoring ponctuel ou déambulatoire et possibilité de prendre un bain.
• Si la salle nature n’est pas disponible j’aimerais que mon souhait d’accoucher physiologiquement soit respecté et encouragé de la même manière qu’il l’aurait été en salle nature.

• Je désire garder la possibilité de me restaurer, de me désaltérer pendant la première phase du travail afin de prendre des forces pour les efforts à venir.
• J’aimerais accoucher sans péridurale et être soutenue dans ce choix, surtout au moment de la phase de désespérance. J’aimerais qu’elle ne me soit pas proposée sauf si le bébé ou moi-même étions en danger et que celle-ci devienne indispensable pour une césarienne ou l’utilisation de forceps par exemple. Si j’en venais à la demander, je souhaiterais bénéficier du dosage minimal.
• Je ne préfère pas subir d’injection d’ocytocine pour accélérer le travail sauf si celui-ci est vraiment trop ralenti.
• J’aimerais pouvoir choisir les positions qui me conviennent le mieux pour gérer les contractions.

L’accouchement

• Je souhaiterais pouvoir attendre d’avoir envie de pousser pour commencer à expulser mon bébé, que cette envie soit pris en compte et qu’elle ne soit pas coupée.
• Je souhaiterais pouvoir choisir ma position pour accoucher (accroupie, à 4 pattes ou sur le côté) et si possible éviter la position sur le dos.
• Je ne souhaite pas d’épisiotomie, je préfère que mon périnée se déchire tout seul.

L’accueil du bébé

• J’aimerais garder mon bébé en peau à peau pendant 2 heures.
• J’aimerais que le clampage du cordon soit retardé afin que le bébé bénéficie au maximum de ses bénéfices. Le papa aimerait alors le couper si possible.
• Je ne souhaite pas allaiter mais aimerais faire la tétée d’accueil.

Complications

• Si je devais avoir une césarienne, nous aimerions que le papa soit présent si la césarienne n’est pas trop urgente et qu’il soit en peau à peau avec le bébé dès que possible durant le temps de mon absence.
• Nous aimerions que tout acte nous soit clairement expliqué avant d’être pratiqué.


Le projet de naissance bienveillante de Marnie et Louis-Marie

A l’attention de l’équipe médicale de la maternité de Chambéry,

Bonjour,

Nous souhaitons vous présenter notre projet de naissance qui est axé sur le souhait de pouvoir donner la vie de la manière la plus physiologique et naturelle possible, avec le moins de médicalisation possible au niveau physique mais nous apprécierons énormément votre soutien psychologique dans cette aventure. Nous ne voulons bien sur pas imposer nos choix et nous restons ouverts au dialogue. Dans cette lettre, nous avons essayé de formuler nos souhaits en accord avec les pratiques du service qui ont pu être portées à ma connaissance.

Si notre bébé ou moi même étions en danger, nous comprendrons parfaitement que certains points de ce projet ne soient pas respectés. Nous tenons cependant à être informés des différents choix et risques avant tout acte médical sur notre bébé ou moi même. Je pense que les deux points qui me tiennent le plus à coeur dans ce projet sont le fait d’accoucher sans péridurale (et d’être soutenue dans ce choix) et de pouvoir avoir mon bébé immédiatement après sa sortie en peau à peau.

Avec toute notre confiance, nous vous remercions d’avance de rendre possible ce moment et de nous permettre d’accueillir notre bébé dans les conditions qui nous semblent les meilleures pour lui et nous-même.

La place du père :
En accord avec le papa, j’aimerais qu’il soit présent durant le travail et
l’accouchement.

Le travail

● Salle nature : nous souhaitons avoir accès à la salle nature si celle-ci est disponible le jour de mon accouchement, afin que celui-ci se passe sans péridurale, le plus physiologiquement et naturellement possible tout en bénéficiant du soutien de l’équipe présente.

● Si la salle nature n’est pas disponible, nous aimerions que notre souhait
d’accouchement physiologique soit respecté et encouragé de la même manière qu’il l’aurait été en salle nature.

Péridurale : J’aimerais accoucher sans péridurale et être soutenue dans ce choix, surtout au moment de la phase de désespérance. J’aimerais qu’elle ne me soit pas proposée sauf si le bébé ou moi-même étions en danger et que celle ci deviennent indispensable pour une césarienne par exemple.

● Si je venais à demander la péridurale lors de la phase de désespérance, je souhaite qu’on ne me l’administre pas, et que l’on trouve des moyens de me faire « patienter » au mieux jusqu’à ce que cette étape soit passée (en commençant par me rappeler que cette phase est courte et que j’ai déjà fait le plus gros du travail). Si je la demande plus tôt dans le travail, je souhaite que l’on essaye de m’aider à m’en passer en me proposant diverses solutions (bain, douche, acupuncture, hypnose, massages, soutien…) pour atténuer la douleur ou m’aider à l’accepter davantage. Si toutefois, je n’arrive plus à gérer la douleur, que je perds complètement pied et que la seule solution est la pose de la péridurale, je souhaite que la dose injectée soit la plus faible possible afin que je puisse rester maître de mon accouchement.

Déclenchement / accélération du travail : Je ne souhaite pas que le travail soit déclenché ou accéléré chimiquement sauf en cas de réel danger pour bébé ou moi-même.

Déplacements / mouvements : Je souhaite être libre de mes mouvements le plus possible. Idéalement pouvoir marcher, me déplacer, changer de position, utiliser les différents accessoires mis à disposition pour aider le travail et me soulager (exercices de respiration, relaxation, massages, baignoire, ballon, liane…). Aussi, je souhaite que les examens ou monitorings soit intermittents et ne me bloquent pas dans mes déplacements.

L’accouchement :

● Positions : Je souhaite pouvoir adopter les positions qui me conviennent tout au long du travail et jusqu’à l’expulsion ainsi qu’être conseillée par l’équipe afin de prendre les positions physiologiques facilitant le travail pour bébé et pour moi-même.

Ambiance lumineuse : J’aimerais que la lumière soit tamisée et l’ambiance la plus calme possible, surtout au moment de la sortie de mon bébé.

● Expulsion / épisiotomie / instruments : Je ne souhaite pas d’expression
abdominale ni de tension sur le cordon. Je refuse toute épisiotomie préventive et préfère envisager l’éventualité d’une déchirure qui ne sera pas automatique mais nécessaire au passage du bébé (sauf bien entendu en cas de souffrance fœtale qui nécessiterait réellement une épisiotomie d’urgence). De même, je souhaite éviter l’utilisation d’instruments (forceps, ventouse, spatules…) pour accélérer l’arrivée de
bébé sauf si cela présente un danger pour sa vie ou la mienne.

● J’aimerais pouvoir accueillir moi même mon bébé pour le déposer sur mon ventre.

● Complications / césarienne / complémentation : En cas de problème, je souhaite que la proximité mère-enfant soit maintenue au maximum ou que la présence du papa soit maintenue en permanence auprès du bébé. En cas de césarienne, nous souhaiterions que le papa ait le bébé en peau à peau dès que possible après la naissance et que je puisse l’avoir le plus rapidement possible pour la première tétée. Quelle que soit la situation médicale, nous ne souhaitons pas que bébé reçoive de complément au biberon en attendant que sa maman soit rendue disponible.

L’accueil du bébé :

● Peau à peau : J’aimerais garder mon bébé en peau à peau immédiatement après sa sortie et que les soins nécessaires soient pratiqués sur moi.

● Cordon ombilical : Si cela est possible (cordon suffisamment long, bébé ne nécessitant pas de soins immédiats…), nous souhaitons que l’on attende que le cordon cesse de battre avant de le clamper et le couper. Le papa souhaite couper le cordon, si cela est possible.

● Allaitement : Je souhaite allaiter bébé de manière exclusive dès le départ et souhaite donc être accompagnée au maximum en ce sens afin de démarrer au mieux l’allaitement et ce dans les meilleures conditions possibles. Dans ce processus nous n’envisageons à aucun moment de donner des biberons de complément avant le 3ème ou 4ème jour (au cours desquels la montée de lait doit survenir). Nous remercions les équipes successives de respecter nos choix en ce sens et d’agir avec bienveillance à notre égard.

La délivrance :

● J’aimerais que la délivrance ne soit pas provoquée mais attendre qu’elle se fasse naturellement grâce aux contractions de la 1ère tétée par exemple, tant que je ne suis pas en danger. Nous aimerions voir le placenta après la délivrance.


Le projet de naissance  spécial “bien-être” de Sabrina et Damien :

“Pour l’équipe du service de maternité,

Au préalable de l’accouchement, nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance de ce projet, afin d’être informés de nos désirs. Nous avons bien conscience, qu’il est toujours plus agréable de pouvoir prendre le temps de se connaître et de discuter tout simplement autour de ces questions, mais à défaut de moments réguliers que nous aurions pu avoir pour échanger, nous avons posé quelques idées sur le papier, pour pouvoir en discuter avec vous. 

Nous souhaitons donc rester acteur de la situation : accoucher et non être accouchée, même si les intentions de chacune d’entre vous sont les meilleures. Bien entendu, nous nous remettons entre vos mains pour toute situation se compliquant sur un plan médical, mais communiquez avec moi le plus possible, expliquez-nous … En vous remerciant de tout cœur. 

Voici nos souhaits : 

Bien-être : 

• Porter les vêtements de mon choix et dans lesquels je me sens bien. 

• Pouvoir créer une ambiance dans laquelle je me sente bien, dans la salle de travail : lumière douce, atmosphère calme, diffusion d’huiles essentielles …. 

• Avoir la liberté de mouvement, de pouvoir bouger, se déplacer, me restaurer, aller aux toilettes pendant toute la durée du travail. Laisser le temps … bien approprié ! 

• Le Papa souhaiterait être présent tout au long de l’accouchement, pouvoir soutenir sa femme et la soulager dans la mesure du possible avec les techniques apprise durant les cours prénatal. Même en cas de césarienne, celui-ci aimerait pouvoir être présent. 

• Dans la mesure du possible, si l’accouchement se déroule normalement, nous aimerions que la rencontre avec le Bébé, se fasse en peau à peau, bien au chaud sous la couverture pour qu’il puisse téter s’il le souhaite. Nous aimerions juste vivre ce moment important, sans interférer pour des raisons de temps ou organisationnelles… Si c’est possible. En cas de problème, si la maman devait subir une anesthésie, cela nous rassurerait que le bébé soit en peau à peau avec son papa 

Médical : 

• Plutôt qu’un monitoring en continu, nous aimerions une auscultation intermittente dans la mesure du possible. 

• Que le travail reste physiologique, sans être accéléré par :
-Injection d’ocytocine (Syntocinon …),
-Episiotomie préventive, sans urgence médicale avérée,
-Rupture de la poche des eaux sans signe d’appel,
-Etirement du vagin à la sortie du bébé.
-La sonde urinaire ne me semble pas nécessaire 

• La Maman ne souhaiterait pas être placée sous perfusion, si possible. Néanmoins, sachez que nous préférions plutôt la pose d’un cathéter. 

• Que la péridurale ne soit pas systématiquement proposée : qu’une présence bienveillante nous aide à ne plus douter dans les moments les plus intenses. Si une péridurale est finalement envisagée, nous aimerions qu’elle soit faiblement dosée pour nous laisser acteurs de l’accouchement. 

• Un minimum de touchers vaginaux par un minimum de personnes (la même sage-femme, du début à la fin, si aucun changement de garde n’intervient bien sûr.) • S’il n’y a pas d’urgence, nous aimerions que l’on laisse la poussée se faire le plus naturellement possible, suivant l’instinct de la maman, dans la position qui lui conviendra, et sans forcément blocage de la respiration. Nous expliquer où en est le travail pour que nous puisons coopérer, que l’on puisse aider le bébé ensemble. 

• Le père aimerait dans la mesure du possible pouvoir couper le cordon ombilical du bébé. • Dans la mesure du possible, nous aimerions également attendre 2-3 minutes avant d’effectuer la coupure du cordon ombilical. 

• Si des soins importants devaient être donnés à son bébé, et qu’il doit emmener à l’écart de sa maman, le Papa aimerait pouvoir être présent à ses côtés pour le rassurer. Après l’accouchement : 

• La proximité mère enfant soit maintenue au maximum, ou du moins que la présence du papa soit maintenue en permanence auprès du bébé 

• Le Papa aimerait, lorsque les soins, mesures, pesée … seront faites, pouvoir être près de son bébé, l’habiller et prendre soin de lui pour la 1er fois, sous la bienveillance des sages-femmes. 

Allaitement : 

• Nous souhaitons, si possible pouvoir donner la 1er tétée dès que notre bébé montrera les 1er signes qu’elle est prête à la prendre. Nous aimerions donc pouvoir faire nos 1er pas et essaie en têteà-tête notre bébé, pour cette 1er tétée. Si en cas de soucis et que nous éprouvons le besoin, nous n’hésiterons pas à solliciter l’aide et les conseils des sages-femmes. 

• Pouvoir tirer mon lait et lui donner en cas d’impossibilité de le nourrir directement ou qu’il lui soit administré par le papa ou le personnel soignant 

Séjour à la maternité : 

• Nous souhaiterions à priori une sortie précoce pour pouvoir rejoindre notre demeure (48h après l’accouchement). Cependant, nous aimerions pouvoir reconsidérer la question suivant les circonstances réelles de la naissance (fatigue, visites…). Nous tenons à vous rassurer, en vous informant que nous allons prendre les dispositions nécessaires après de sages-femmes. Celle-ci passera à la maison les 1ers jours pour nous surveiller et nous prodiguer leurs conseils.

Et vous ? Avez-vous rédigé un projet de naissance ? Avez-vous pu en discuter avec votre sage-femme ? Comment a-t-il été accueilli par le personnel de la maternité où vous avez accouché ? Partagez votre expérience avec la communauté des naturelles mamans dans les commentaires ci-dessous !

Anne-Laure Brunelle, Naturelle maman

préparation à l'accouchement en ligne
programme virtuel de préparation à l’accouchement


3 Comments

  1. AvatarNanichka3456 Reply

    Génial merci pour cet article naturelle maman. Je crois que je vais copier celui d’Aurélie car j’attends des jumeaux et je n’aurais jamais pensé à demander tout ça !

  2. AvatarYang Ch. Reply

    J’avais rédigé un projet de naissance mais il n’a pas été respecté à la maternité le jour de mon accouchement et je n’ai pas osé m’imposer. De toutes façons je me rends aussi compte que je n’avais pas pensé a la moitié des choses que les mamans de votre groupe mentionnent dans leur propre projet de naissance. Je reviendrai faire un tour par ici pour bb2.

  3. AvatarSterenn Reply

    Waouh merci naturelle maman pour cet article super complet et toutes ces idées de projet de naissance, c’est précieux pour moi qui n’étais même pas sûre d’en rédiger un malgré les encouragements de ma sage-femme, là je suis décidée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *