fbpx
Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !19 mai 2024
Elodie raconte a césarienne en urgence très bien vécue grâce au programme Naissance douce sur Naturelle Maman

Accouchement d’Elodie « J’ai très bien vécu ma césarienne en urgence » 

Elodie a suivi le programme Naissance douce pour préparer son premier accouchement. Elle raconte comment les vidéos et les podcasts de sophrologie prénatale lui ont permis de se sentir en confiance tout au long de son travail. Même si sa petite Lucie est finalement née par césarienne d’urgence, elle s’est sentie respectée et bien accompagnée à chaque moment de son accouchement qu’elle décrit comme « un moment merveilleux ».

« J’ai suivi le programme Naissance douce de A à Z car je voulais un accouchement le plus naturel possible. 

Je ne suis pas adepte des médicaments et des produits que je ne connais pas en général. Je ne voyais pas pourquoi aller me faire injecter un produit tel que la péridurale avec un bébé dans mon ventre alors qu’en 9 mois je n’ai jamais pris un seul anti-douleur. 

C’est décidé dans ma tête, même si on m’a répété à plusieurs reprises que je n’aurais pas de médaille après avoir accouché sans péridurale. 

Ma sage-femme m’avait dit que je ne gagnerais rien à accoucher sans péridurale mais allez savoir pourquoi, ça m’a encore plus motivée à accoucher sans !

C’est mon projet, mon challenge et je veux aller jusqu’au bout

Je mets en pratique tous les conseils donnés par la sage-femme du programme Naissance douce.

Les remèdes naturels, les préparations à base d’huiles essentielles, l’homéopathie, etc…

Je suis aussi très attentive aux séances de sophrologie prénatale.

Tout cela m’aide beaucoup à aller au bout de mon projet d’accouchement physiologique sans péridurale. 

Le jour J, les contractions commencent à la maison.

Elles sont régulières et plus ou moins douloureuses, mais tout à fait supportables en réalité. 

Nous arrivons à la maternité vers 2 heures du matin où j’apprends après avoir été examinée que je suis dilatée à 4 centimètres. 

Quelques heures plus tard, je perds les eaux en écoutant les séances de sophrologie prénatale du programme Naissance douce. Je suis alors dilatée à 5 centimètres. 

Je prends un bain pour me détendre en essayant de dormir entre chaque contraction.

Ca commence à devenir compliqué mais la douleur des contractions est toujours gérable. 

Mon mari me masse le bas du dos avec le mélange d’huiles essentielles spécial accouchement, ça me fait beaucoup de bien. 

Arrivée à 7 centimètres de dilatation, j’entre dans la phase de désespérance.

Je me sens alors épuisée et j’aimerais juste pouvoir dormir un tout petit peu…

Un dernier contrôle m’apprends que je suis dilatée a 8,5cm et que je vais pouvoir commencer à pousser. 

Je me sens invincible à ce moment-là !

J’ai réussi à dépasser la phase de désespérance que je redoutais tant ! 

Je suis tellement fière que je ris à nouveau. 

Tout devient un réflexe et pousser me fait énormément de bien. C’est une libération ! 

La phase de désespérance est réelle mais une fois qu’on la dépasse, on se sent prête à conquérir le monde. 

Après de nombreuses tentatives de la part de la gynécologue et des sages-femmes qui ont été supers du début à la fin (debout, à quatre pattes, sur le côté…), je suis finalement installée sur le dos parce que Lucie ne bouge pas d’un poil. 

Elle reste coincée pendant les deux heures de poussées.

La gynécologue tente tout ce qu’elle peut pour que Lucie naisse naturellement.

Ventouses, cuillères,… rien n’y fait ! 

Mon accouchement s’est finalement terminé par une césarienne en urgence parce que Lucie ne pouvait pas descendre.

Récit d'accouchement par césarienne sur Naturelle Maman
La petite Lucie quelques minutes après sa naissance en peau à peau sur sa maman

Après les deux heures de poussées, mon corps avait besoin de souffler et c’était le meilleur moyen de faire arriver Lucie dans de bonnes conditions. 

Grâce à cet accouchement merveilleux, j’ai un souvenir magnifique qui restera pour toujours et j’ai conscience aujourd’hui de ce que mon corps et ma tête peuvent réaliser ensemble !

Nous, les femmes, avons une chance incroyable de pouvoir donner la vie. 

Notre petite Lucie est arrivée en bonne santé le 19 janvier dernier et c’est un réel bonheur. 

Merci 1000 fois pour cette formation incroyable et les conseils réalistes qui aident à se préparer comme il faut et que je conseillerais à tout le monde !

Elodie

Votre accouchement approche et vous n’êtes pas prête ?

Rejoignez le programme Naissance douce pour vous préparer en ligne et à votre rythme avec une sage-femme qui accompagne les accouchements physiologiques. Découvrez la présentation du programme en cliquant sur l’image ci-dessous.

Rejoignez Naissance douce, le programme de préparation à l’accouchement en ligne créé par l’équipe de sages-femmes de Naturelle Maman.

11 Comments

  1. Sandra Reply

    Merci infiniment Élodie, votre témoignage de naissance douce me rassure énormément car la césarienne d’urgence est ce que je redoute le plus pour mon accouchement qui est prévu le 24 juillet. J’espère pouvoir avoir la chance d’être aussi bien accompagnée que vous.

    1. Elodie Reply

      Bonjour Sandra, merci beaucoup pour ton commentaire :-)! J’espère que tout s’est passé comme tu le voulais pour ton bébé et toi aussi!

  2. Silvia Reply

    C’est rassurant et très chouette de lire ça. Il ne faut pas diaboliser la césarienne a tout prix comme certaines le font au risque de traumatiser les femmes qui passent par là. Je l’ai vécu pour bb2 et assez mal vécu et malheureusement je ne me suis bien renseignée qu’après pour comprendre pourquoi.

    1. Elodie Reply

      La césarienne n’est qu’une des manières de mettre un bébé au monde… Parfois on a l’impression que c’est un échec mais c’est un moyen parmi tant d’autres de donner la vie! Courage!

  3. Layane Reply

    Ton témoignage est très important pour que d’autres femmes ne culpabilisent pas en cas de césarienne. J’ai aussi vécu une césarienne d’urgence due à une rupture utérine.

    En fait pour BB1, j’ai eu une césarienne programmée car elle était en siège. Je devais accoucher par voie basse mais je ne pouvais pas être déclenchée sur un utérus cicatriciel, ni accélérée.
    J’étais en plein travail, dilatation 7, des contractions supers gérables, et puis ma gyneco a décidé de m’accélerer car elle était pressée de faire un scanner et terminé sa journée. Lorsqu’on ma mis la perfusion d’ocytocines, j’ai ressenti une immense douleur, j’ai appelé les sages-femmes qui croyaient que j’allais pousser mais non, je perdais pied, ca faisait terriblement mal…ensuite ils m’ont dit comme toi, le BB ne va pas bien, césa d’urgence sous anesthésie générale. Verdict 5 heures + tard : rupture de l’uterus + col déchiré avec une hémorragie. J’ai failli y rester et BB aussi.

    En fait je ne culpabilise pas, j »en veux au gynéco qui a pris le risque de m’accélerer, je lui ai fait confiance c’était elle le médecin. Tu as raison, il ne faut pas déclencher les accouchements, ca crée des catastrophes mais on vit dans une société robotisée où tout doit être programmé alors qu’un accouchement est tout le contraire !!!

    Courage, courage, j’espère que le temps pansera nos blessures.

    1. Elodie Reply

      Comme je te comprends Layane. J’ai eu de la chance d’être bien accompagnée, d’avoir une super sage-femme avant et pendant l’accouchement et aussi d’avoir une gynécologue qui avait bien compris mon projet. Je te souhaite beaucoup de courage et de bonheur avec tes bébés!

  4. Nelya Reply

    Je n’ai pas accouché par césarienne mais j’ai aussi suivi le programme Naissance douce et tenais à vous remercier de la qualité des conseils qui y sont donnés par la sage-femme avec qui vous travaillez. C’était un vrai bonheur de suivre ses paroles dispensées avec tant de douceur et d’intelligence. J’ai tant appris grâce à elle sur mon corps, j’ai gagné une telle confiance en moi que je me demande maintenant ce qui ce serait passé si je n’avais pas découvert votre site recommandé par une amie. Bravo pour votre super travail. Le monde a besoins de colibris de la naissance comme vous. ️

  5. Gabrielle Reply

    Ma dpa approche et comme mon bébé est évalué avec un poids au dessus des courbes on m’a proposé la césarienne et ça me terrifié car je souhaite plus que tout accoucher par voie basse mais sans toutefois prendre de risques médicaux. Je ne suis pas encore sûre de mon choix mais ce récit de naissance douce me fait du bien en tous cas car ça me montre que je peux aussi bien vivre une césarienne même si ce n’est pas mon premier choix.

    1. Elodie Reply

      Ce n’est qu’une manière de donner la vie… Et quand on entend son bébé pousser son premier cri et que tout va bien, c’est tout ce qui compte! Je vous souhaite beaucoup de bonheur avec bébé à venir!

  6. folka Reply

    Félicitations pour ta petite puce
    Je comprends très bien ce que tu ressens et je trouve super que tu puisses en parler si tôt. Il y a un an j’ai aussi eu une césa en urgence (sous anesthésie générale)alors ce que tu décris m’est assez familier…
    Surtout, il ne faut pas avoir honte d’avoir eu une césa ni se sentir coupable et il faut se dire comme toi, j’ai eu de la chance et nous sommes là, mon bébé et moi!
    Je te souhaite bcq de bonheur dans ta nouvelle vie de famille. ♥️

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *