fbpx
Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !3 mars 2024
les meilleurs remèdes naturels en cas de varice vulvaire pendant la grossesse sur Naturelle maman

Varices vulvaires : comment les soulager au naturel pendant la grossesse ?

Les varices vulvaires touchent de nombreuses femmes enceintes, mais restent un sujet tabou et mal connu. Comment expliquer leur apparition pendant la grossesse ? Existe-t-il des remèdes naturels efficaces et sans risque pour les soulager et les prévenir ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Si vous êtes enceinte, vous avez peut-être remarqué que votre vulve a pris du volume et une teinte plus foncée ?

Ces changements tout à fait normaux sont le résultat d’une circulation sanguine perturbée par les hormones et le poids de l’utérus.

Ça devient dérangeant si vous voyez apparaître, généralement en fin de grossesse, des veines dilatées et bleuâtres : les varices vulvaires.

Si elles ne présentent pas de danger pour votre santé ou celle de votre bébé, elles peuvent être source d’inconfort, de douleur ou de gêne, notamment lors de la marche ou des rapports sexuels.

Alors, comment faire pour les soulager et les prévenir ? Voici quelques astuces naturelles et efficaces pour vous soulager.

Téléchargez votre guide gratuit !

L’hygiène de vie : la base

Avant toute chose, il est important d’adopter une hygiène de vie saine et adaptée à votre grossesse. Cela passe par une alimentation équilibrée et riche en fibres, qui vous évitera la constipation et la rétention d’eau, deux facteurs qui favorisent l’apparition des varices vulvaires.

Buvez suffisamment d’eau, au moins 1,5 litre par jour, pour favoriser l’élimination des toxines et l’hydratation de vos tissus.

Pratiquez une activité physique régulière et modérée, comme la marche, le vélo ou la natation, qui stimule la circulation sanguine et renforce les muscles des jambes. Évitez le tabac, l’alcool et les vêtements trop serrés, qui entravent le retour veineux. 

Enfin, surélevez vos jambes dès que possible, surtout le soir, pour soulager la pression sur les veines pelviennes2.

Le froid : un effet vasoconstricteur immédiat

Si vous ressentez une sensation de gonflement ou de brûlure au niveau de votre vulve, vous pouvez appliquer du froid sur la zone concernée.

Le froid a un effet vasoconstricteur, qui réduit le diamètre des veines et diminue l’inflammation.

Vous pouvez utiliser des compresses froides, des jets d’eau froide ou des glaçons enveloppés dans un gant de toilette ou une serviette (jamais directement sur la peau). 

Une étude a montré que la cryothérapie était efficace pour diminuer la douleur et l’œdème chez les femmes souffrant de varices vulvaires3.

Attention toutefois à ne pas abuser du froid, qui peut provoquer des engelures ou des irritations.

L'extrait de bourgeon de marron d'Inde en gemmothérapie est un bon remède naturel veinotonique pour prévenir et traiter les varices vulvaires - Naturelle mama
L’extrait de bourgeon de marron d’Inde en gemmothérapie est un bon remède naturel veinotonique pour prévenir et traiter les varices vulvaires – Naturelle maman

Le marron d’Inde en gemmothérapie : un veinotonique naturel

Le macérat glycériné de bourgeons de marron d’inde (aesculus hippocastanum) est indiqué en prévention si vous êtes à risque, mais aussi en traitement curatif, à raison de 50 gouttes par jour diluées dans un peu d’eau à prendre en 2 à 3 fois dans la journée en dehors des repas.

Il existe d’autres plantes qui ont des propriétés bénéfiques pour renforcer la tonicité des parois veineuses et améliorer le retour veineux. Il y a par exemple l’hamamélis, la vigne rouge et le marron d’Inde qui peuvent être consommées sous forme de gélules, de tisanes ou de crèmes à appliquer localement. Plusieurs études ont confirmé leur efficacité pour prévenir et réduire les symptômes des varices. (4, 5, 6)

Il est toutefois recommandé de demander l’avis de votre médecin avant d’utiliser ces plantes pendant la grossesse, car certaines peuvent avoir des effets indésirables ou interagir avec un traitement médicamenteux.

L’aromathérapie : l’option massage

Certaines huiles essentielles ont également des vertus veinotoniques, anti-inflammatoires et analgésiques. On peut citer par exemple l’huile essentielle de lavande vraie ou d’hélichryse italienne.

Elles peuvent être diluées dans une huile végétale (amande douce, calophylle…) et massées doucement sur les varices, en évitant toutefois la zone du périnée. 

Il est recommandé de demander l’avis d’un aromathérapeute avant d’utiliser une huile essentielle pendant la grossesse.

L’homéopathie : une multitude de remèdes possibles

Il existe plusieurs remèdes homéopathiques qui peuvent aider à soulager les varices vulvaires, selon le type et l’intensité des symptômes.

Par exemple, on peut prendre Hamamelis composé 5 CH en cas de varices saillantes et bleuâtres, Pulsatilla 9 CH en cas de varices sensibles au toucher et aggravées par la chaleur, Vipera redi 9 CH en cas de varices très douloureuses avec sensation de tension ou encore Zincum metallicum 5CH, 5 granules matin et soir si les varices sont douloureuses et s’accompagnent d’une sensation de pesanteur, voire de fourmillements.

Pour soulager localement, il est aussi possible d’appliquer de la pommade Avenoc ou Aesculus Hippocastanum du laboratoire Boiron.

Et vous ? Avez-vous déjà souffert de varices vulvaires ? Qui les a diagnostiquées ? Comment avez-vous été soignée ? Partagez votre expérience avec la communauté des naturelles mamans dans les commentaires ci-dessous !

Anne-Laure Wright

Vous avez aimé cet article ?

Si vous voulez aller plus loin, vous pouvez recevoir (gratuitement) dans votre boîte mail mes « 10 Secrets de santé pour une grossesse parfaite », il vous suffit de cliquer sur l’image ci-dessous :

Téléchargez votre guide gratuit !

Références :

1: Varices vulvaires : comment les soulager pendant la grossesse ?

2: Grossesse: varices et varicosités

3: Varices vulvaires : comment les soulager – PasseportSanté

4: Cryotherapy for the treatment of vulvar varicose veins in pregnant women: a randomized controlled trial

5: Aesculus hippocastanum (Horse Chestnut) Seed Extract in the Treatment of Venous Insufficiency: A Review

6: Red vine leaf extract as a herbal therapy for chronic venous insufficiency: a meta-analysis of randomised controlled trials

7: Efficacy and safety of a herbal medicinal product containing myrrh, chamomile and coffee charcoal for the treatment of gastrointestinal disorders: a non-interventional study

8: Aromatherapy for the treatment of patients with behavioral and psychological symptoms of dementia: a descriptive analysis of RCTs

9 Dr Crole Minker, Se soigner au naturel pendant la grossesse, Larousse Editions, 2023.


Avertissement : En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site de Naturelle maman ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un professionnel de santé, seul en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé et celui de vos enfants.

2 Comments

  1. Sonia Reply

    Merci Naturelle Maman pour cet article sur un sujet que je trouve trop peu abordé. J’ai vécu ça et je me souviens très bien de cette sensation de pesanteur. Pour ma part c’est les poches de froid destinées aux bains dérivatifs qui m’ont soulagée jusqu’à mon accouchement. Après ça a heureusement disparue naturellement et il n’y en a plus trace aujourd’hui. J’aurais aimé être prévenue car ça m’a vraiment faite paniquée sur le moment !

  2. Vinciane Reply

    Dans mon cas ça empire de grossesse en grossesse. Pour soulager il n’y a malheureusement pas beaucoup de chose à faire. Éviter de rester assise ou debout longtemps. Si très douloureux, essayer de s’allonger, habituellemement ça aide. Éviter la constipation car le fait de forcer ou de rester longtemps sur la toilette ça empire la situation. Éviter de forcer pour pousser ou soulever des choses. Éviter de prendre des bains chauds. Éviter de masser d’appliquer du chaud ou du froid (même si le froid soulage à info-santé il m’ont dit de ne pas faire ça).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *