fbpx
Bonjour et bienvenue chez Naturelle maman !19 mai 2024
Repères sur les Contractions de Braxton-Hicks sur Naturelle maman

Contractions de Braxton-Hicks : comment les reconnaître ?

Vous êtes enceinte, vous êtes heureuse de bientôt donner la vie mais vous êtes aussi stressée parce que vous avez des contractions ? Des contractions qui vous font mal, qui vous font peur, qui vous font douter parce que votre date de terme est encore éloignée ? Pas de panique ! Il s’agit peut-être de contractions de Braxton-Hicks. Mais qu’est-ce que c’est exactement, les contractions de Braxton-Hicks ? Comment les reconnaître ? Comment les différencier des vraies contractions ? Comment les prévenir et les diminuer ? C’est ce que je vous explique dans cet article.

Si votre date de terme est encore éloignée, les contractions de Braxton-Hicks, aussi appelées « fausses contractions » ou « contractions de faux travail » peuvent vous angoisser.

Pourtant, le fait de savoir les identifier vous aidera à vous détendre pendant votre grossesse et à être mieux préparée lorsque le jour de la naissance de bébé arrivera enfin.

Voici les repères que vous devez connaître pour ne plus stresser si vous les ressentez.

Qu’est-ce que les contractions de Braxton-Hicks ?

Les contractions de Braxton-Hicks sont des contractions involontaires et intermittentes de l’utérus.

Elles apparaissent généralement à partir du deuxième trimestre de grossesse et peuvent se poursuivre jusqu’à l’accouchement.

Elles sont dues à l’augmentation du flux sanguin vers l’utérus et à la préparation du muscle utérin à l’expulsion du bébé.

Les contractions de Braxton-Hicks sont normales et bénignes. Elles ne sont pas dangereuses pour le bébé ni pour la mère.

Elles ne provoquent pas de modifications du col de l’utérus ni de déclenchement du travail. Elles sont juste désagréables et inconfortables.

Les contractions de Braxton-Hicks portent le nom du médecin anglais John Braxton Hicks, qui les a décrites pour la première fois en 1872. Merci John !

Comment reconnaître les contractions de Braxton-Hicks ?

Les contractions de Braxton-Hicks se manifestent par une sensation de durcissement et de tension au niveau de votre ventre.

Elles peuvent être accompagnées d’une douleur sourde ou d’une pression dans le bas du dos ou le bas-ventre. Elles peuvent irradier vers les cuisses ou le périnée.

Les contractions de Braxton-Hicks ont des caractéristiques qui permettent de les différencier des vraies contractions :

  • Elles sont irrégulières : elles n’ont pas de rythme ni d’intervalle précis entre elles.
  • Elles sont imprévisibles : elles peuvent survenir à n’importe quel moment de la journée ou de la nuit, sans raison apparente.
  • Elles sont variables : elles peuvent changer d’intensité, de durée ou de fréquence selon les jours ou les heures.
  • Elles sont peu intenses : elles ne sont pas très fortes ni très longues (moins d’une minute).
  • Elles sont isolées : elles ne s’accompagnent pas d’autres signes annonciateurs du travail (perte des eaux, saignements, diarrhée…).
  • Elles sont modifiables : elles peuvent s’atténuer ou disparaître en changeant de position, en se relaxant ou en buvant un verre d’eau.

Comment différencier les contractions de Braxton-Hicks des contractions de travail ?

Les contractions de travail sont les contractions qui annoncent le début du travail et qui vont permettre la dilatation du col de l’utérus et la descente du bébé dans le bassin.

Elles sont différentes des contractions de Braxton-Hicks :

  • Elles sont régulières : elles ont un rythme et un intervalle précis entre elles, qui se raccourcit au fur et à mesure que le travail progresse.
  • Elles sont prévisibles : elles surviennent généralement à la fin de la grossesse, autour du terme, et sont souvent déclenchées par des facteurs comme le stress, l’activité physique ou les rapports sexuels.
  • Elles sont constantes : elles ne changent pas d’intensité, de durée ou de fréquence selon les jours ou les heures.
  • Elles sont intenses : elles sont très fortes et très longues (plus d’une minute).
  • Elles sont associées : elles s’accompagnent d’autres signes annonciateurs du travail (perte des eaux, saignements, diarrhée…).
  • Elles sont invariables : elles ne s’atténuent ni ne disparaissent en changeant de position, en se relaxant ou en buvant un verre d’eau.

Si vous avez un doute sur la nature de vos contractions, n’hésitez pas à consulter votre médecin ou votre sage-femme. Ils pourront vous examiner et vous rassurer. Ils pourront aussi vous conseiller sur la conduite à tenir en cas de contractions de travail.

Téléchargez votre guide gratuit !

Comment prévenir et diminuer la fréquence des contractions de Braxton-Hicks ?

Les contractions de Braxton-Hicks sont inévitables et font partie du processus normal de la grossesse. Il n’existe pas de moyen de les empêcher complètement. Cependant, il existe quelques astuces pour les prévenir et les diminuer :

  • Hydratez-vous bien : buvez au moins 1,5 litre d’eau par jour, car la déshydratation peut favoriser les contractions.
  • Reposez-vous suffisamment : évitez le surmenage, le stress et la fatigue, qui peuvent déclencher les contractions.
  • Adoptez une alimentation équilibrée : évitez les aliments trop salés, trop sucrés ou trop épicés, qui peuvent irriter l’utérus.
  • Pratiquez une activité physique modérée : évitez les efforts trop intenses ou trop prolongés, qui peuvent stimuler l’utérus.
  • Massez-vous le ventre : utilisez une huile végétale ou une crème hydratante et massez-vous doucement le ventre en faisant des cercles dans le sens des aiguilles d’une montre.
  • Respirez profondément : inspirez par le nez et expirez par la bouche, en relâchant vos épaules et votre mâchoire.
  • Détendez-vous : écoutez de la musique douce, faites du yoga, de la méditation ou de la sophrologie.

Témoignages des abonnées du programme Naissance douce

Pour illustrer cet article, j’ai recueilli les témoignages de plusieurs abonnées du programme Naissance douce qui ont eu des contractions de Braxton-Hicks. Voici quelques-unes de leurs réponses :

Julie « J’ai commencé à avoir des contractions vers le 5ème mois. C’était comme si mon ventre se durcissait et se relâchait. Ça ne faisait pas vraiment mal, mais c’était désagréable. Ça me prenait surtout le soir, quand j’étais fatiguée. Mon médecin m’a dit que c’était normal et que ça préparait mon utérus à l’accouchement. Il m’a conseillé de boire beaucoup d’eau et de me reposer. »

Léa « J’ai eu des contractions dès le début de ma grossesse. C’était comme des crampes dans le bas du ventre. Ça me faisait mal, mais ça passait vite. Ça m’arrivait surtout quand je marchais trop ou quand je portais des choses lourdes. Ma sage-femme m’a dit que c’était des contractions de Braxton-Hicks et que ça n’avait pas d’incidence sur le col. Elle m’a conseillé de faire du yoga et de me masser le ventre. »

Sarah « J’ai eu des contractions vers la fin de ma grossesse. C’était comme des coups de poing dans le ventre. Ça me faisait très mal et ça me coupait le souffle. Ça m’arrivait régulièrement, toutes les 10 minutes environ. Je pensais que c’était le début du travail. J’ai appelé ma sage-femme et elle m’a très bien rassurée et donné les bons repères pour ne plus paniquer. »

Hélène « Pour mon fils j’en ai eu énormément au 7ème mois et je les ressentais surtout la nuit. C’est vrai qu’elles n’avaient aucune conséquence sur le col car à ma visite du 9ème mois, le col était à peine effacé. Par contre bcp de repos au cours du 7ème et du 8ème mois pour ne pas prendre de risques. Dans mon cas, les gynéco ont préféré qd même ne pas trop se risquer et me mettre en arrêt même si ces contractions ne dilataient pas le col. »

Et vous ? Avez-vous ressenti des contractions de Braxton-Hicks ? Est-ce que votre gynécologue et/ou sage-femme vous a rassurée ? Que vous a-t-on conseillé de faire quand vous en aviez ? Partagez votre expérience avec la communauté des naturelles mamans dans les commentaires ci-dessous !

Anne-Laure Wright

Vous avez aimé cet article ?

Si vous voulez aller plus loin, vous pouvez recevoir (gratuitement) dans votre boîte mail mes 10 Secrets de santé pour une grossesse parfaite, il vous suffit de cliquer sur l’image ci-dessous :

Téléchargez votre guide gratuit !

2 Comments

  1. Vaness Reply

    J’en ai des tonnes depuis la fin de mon 4ème mois de grossesse environ. Je ne les sentais pas la nuit mais depuis 1 petit mois je les sens ca me réveille même et donne lieu à des insomnies et des angoisses difficiles à canaliser. Merci pour cet article c’est important d’en parler pour ne pas angoisser. bonne journée

  2. Ibtissem Reply

    Pour mon fils j’en ai eu énormément au 7ème mois et effectivement surtout la nuit. C’est vrai qu’elles n’avaient aucune conséquence sur le col car à ma visite du 9ème mois, le col était à peine effacé. Par contre bcp de repos au cours du 7ème et du 8ème mois pour ne pas prendre de risques. Les gynéco préfèrent qd même ne pas trop se risquer et nous mettent au repos même si ces contractions ne dilatent pas le col.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *